Marwan Muhammad : islamiste ou musulman ?

Publié le 12 octobre 2016 - par - 7 commentaires - 1 109 vues
Share

MarwanMuhammad40ansLettre à Monsieur Marwan Muhammad
Président du Collectif Contre l’Islamophobie en France

Monsieur le Président,
Vous étiez l’invité des étudiants de Sciences Po, le lundi 3 octobre, pour débattre avec Monsieur Jean-François Copé.
Permettez cette remarque préalable : il m’a semblé que vous étiez plutôt « enrobé » ce qui est précoce pour un homme jeune. Peut-être devriez-vous écouter moins de musique, sinon… !  C’est une recommandation de l’imam de Brest, qui n’est pas votre ami.

J’ai également constaté que les deux premiers rangs de l’auditoire étaient un alignement « d’individus en tenue camouflée », donc certainement des femmes musulmanes qu’il faut cacher des regards envieux et malveillants. Cependant, et vous l’avez fait remarquer, « il n’y a pas de burqa en France » (tenue des femmes grillagées afghanes) mais j’ajoute à votre commentaire qu’il y a un certain nombre de « fantômes noirs » qui déambulent dans nos rues, et qui sait pour quoi faire ?? Une femme méconnaissable sous son «  niqab » ne va-t-elle pas offrir sa féminité à son amant, comme cela se pratiquait une fois l’an à l’époque de la divine Astarté ? Et là, ce pourrait être au quotidien ! Mais je plaisante, vous me comprenez.
Donc, trêve de plaisanterie ; que du sérieux maintenant.

Il faut reconnaître que M. Jean-François Copé a fait montre à votre égard d’une grande « brutalité verbale » en vous intimant de « tomber le masque » et en vous accusant d’être « le cheval de Troie du discours musulman », ou encore d’être l’ami de l’imam de Brest, que vous ne connaissez pas ; de Tariq Ramadan que vous ne fréquentez pas ; de l’imam du Bourget (l’auteur de « la femme ne sort de chez elle qu’avec la permission de son mari », et en niqab bien sûr avec tous les risques que cela comporte !), il est inconnu de vous. Selon vous M. Copé fait trop facilement l’amalgame entre musulman et islamiste et « il utiliserait à tort et à travers la notion d’islamisme ». Vous êtes suffisamment diplômé pour savoir ce qu’est un suffixe, et vous savez donc que « iste » signifie « partisan d’une idéologie ou d’une attitude » d’où : islamiste = partisan de l’islam ; les musulmans sont donc tous des islamistes. Quant à « l’islamisme » cela désignerait des courants de pensées et d’actions apparentés au mouvement des Frères musulmans créé en 1928 en Egypte, et prônant le retour aux origines du Coran, de la Sunna et de la loi coranique : la charia. Donc rien de contraire à l’islam ! Alors où est donc le problème avec ce mot ?

Et pourquoi cette distinction faite au sein des musulmans : il y aurait ceux voulant pratiquer un vrai islam, adeptes de l’islamisme, donc les vrais musulmans et ceux dits « modérés » c’est-à-dire les indécis, les moitié croyants, ceux en voie de perdition, bientôt non pratiquants, laïques, apostats ! Cette différenciation, cette distinction n’existe pas dans le catholicisme, ni dans le judaïsme, etc. Y aurait-il un problème au sein de l’islam ?
Toujours dans ce débat, QUI n’a pas apprécié votre art de l’esquive, de l’interprétation et de la non réponse aux questions ? Et que dire de la dérobade – voire de la lâcheté envers vos coreligionnaires – en refusant d’endosser leurs différentes déclarations ! A croire que vous avez suivi des séances de formation prodiguées par Tariq Ramadan !

De nationalité française de papier, de père égyptien et de mère algérienne, vous auriez aussi bien été italien que maltais ou que grec suivant les hasards de la vie. Mais une chose est sûre : vous êtes musulman comme vous dites, donc au dessus de toutes ces mesquineries nationalistes. Reste à savoir dans quel groupe vous vous situez : modéré ou islamiste ?

Ingénieur en mathématiques financières vous étiez employé par la Société Générale mais pour des raisons « d’éthique personnelle en contradiction avec votre activité professionnelle » vous vous réorientez et rejoignez le C.C.I.F. en 2009, et en assurez la présidence depuis 2016. Avec votre diplôme d’ingénieur en mathématiques ne venez pas nous dire que vous êtes au CCIF pour comptabiliser les actes dits islamophobes ! J’en veux pour exemple votre article « Pour mes amis chrétiens » écrit le 27 juillet dernier, au lendemain de l’égorgement (méthode musulmane) du père Jacques Hamel. Je vous cite : « J’ai de la peine au moment où j’écris ces lignes. Incontrôlable et personnelle, au-delà des modestes responsabilités qui sont les miennes […] tentant de réparer un peu ce qui est abimé […] Et pourtant je me suis fait attraper par le cœur plus profondément que jamais […] On venait de tuer à St. Etienne du Rouvray. Atrocement une fois de plus (comme d’habitude !) Un innocent, une fois de plus (comme d’habitude) Un homme de bien une fois de trop (Non, car vous savez bien que ce n’est pas fini). Cette hypocrisie vous est-elle naturelle ? Oh ! Oui.

Et vous en remettez une couche « Ce n’est pas n’importe quelle communauté qui est visée. Ce sont les catholiques […] qui se retrouvent le matin pour prier, renouveler leur espoir en Dieu et l’amour de leur prochain ». Si le vocabulaire et le style sont là pour nous faire pleurnicher avec vous, on peut se poser la question « mais pourquoi n’êtes-vous pas chrétien ? » Vous parlez si bien des catholiques et de leur amour du prochain, qualité qui n’existe pas en islam, qu’on vous voit apostasier. Mais d’autres raisons cachées vous font rester musulman !

Vous traitez ces assassins de « fous  envoyés par des gens qui ne le sont pas : ceux de Daesh ». Là vous êtes dans le vrai mais vous oubliez tous les autres : Al Qaîda, Aqmi, Boko Haram, Hamas, Hezbollah, Shebab, Talibans, etc ; tous en pays musulmans, tous guidés par Allah le Très miséricordieux qui ne professe pas l’amour du prochain ; votre dieu que vous défendez à travers le CCIF. Vous faites parti des penseurs et des guides de tous ces mercenaires d’Allah.

Lors de votre interview du 23 février 2013 accordé complaisamment à votre ami Azouaj Iliass, vous déclarez sans le moindre complexe « Les musulmans ne sont absolument pas les grands coupables de cette islamophobie. Je vais expliquer pourquoi : les musulmans ont un bon comportement et leur exigence d’éthique, de respect et de participation à la vie de manière utile et constructive… » ! Vous êtes bien un musulman, un vrai de vrai !! Vous exprimez sans le moindre complexe, sans aucun amour propre, des mensonges qui font que vous resterez pour l’éternité des infirmes arriérés.

Tous les sites islamo-francophones d’internet utilisent la même technique de bourrage de crâne et de désinformation auprès de leurs jeunes auditeurs en leur faisant croire que les arabo-musulmans ont tout inventé, tout créé sur terre, qu’ils sont les meilleurs en créativité… mais qu’ils ne sont pas reconnus à leur juste valeur, que le monde et en particulier l’Occident ne leur est pas reconnaissant ; donc qu’ils sont spoliés, floués et qu’ils doivent reconquérir leurs biens et leur pouvoir par tous les moyens dont ils disposent, ou que des états mettent à leur disposition : se plaindre d’un manque de reconnaissance et d’islamophobie, exiger d’autres lois que celles de la République, agir avec toutes sortes d’armes (pierres, couteaux, véhicules, explosifs, etc) jusqu’à faire le djihad. C’est ainsi que vous pensez « l’amour du prochain ».

Vous pouvez continuer à compter et enregistrer ce que vous appelez des actes islamophobes, cela ne changera rien à l’image que vous renvoie l’Occident de votre retard dans lequel vous vous êtes complu pendant plusieurs siècles. Vous en faites un prétexte, mais c’est un faux prétexte : vous avez soif de pouvoir, de richesses, de revanche. Et, aveuglés par tant de désirs malsains, vous ne voyez pas que « vous ne pouvez attendre que de vous-même » qui n’êtes en rien supérieurs au reste du monde. Arrêtez de mentir au monde, arrêtez de vous glorifier à travers votre islam arriéré, arrêtez de manipuler les esprits fragiles ou ignorants en vous cachant derrière un habit de victime, arrêtez de vous comporter en schizophrènes, état dans lequel vous semblez vous complaire en jouant sur l’islamophobie.

Ci-joint une récente lettre écrite à l’intention de menteurs musulmans. Serait-ce un acte islamophobe ?

Pierre Le Jeune

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
François de France

Le plus marrant avec ces disciples du néant (car Allah n’existe pas, la preuve par le nom complet de Mahomet « Abū al-Qāsim Muḥammad ibn ʿAbd Allāh ibn ʿAbd al-Muṭṭalib ibn Hāshim », qui avait en fait un vrai complexe d’œdipe qu’il a résolu dans le crime), c’est qu’ils ont l’impression, avec leur bouille verbale, d’avoir le dernier mot (mais par l’absurde). La logorrhée en vomitif ne fait pas un argumentaire de raison. L’islam est juste un crime contre l’humanité qui s’est déroulé sur 1400 ans. Affirmer le contraire est tout simplement du révisionnisme historique. Le reste est secondaire. Si les musulmans… lire la suite

JC. P.

ISLAMISTE / MUSULMAN / CORAN : mème chose, même secte, mème combat pour le califat mondial

YAYA

Islamiste ou musulmans … Kifkif.

1. J’aime bien Jean-François Copé et je n’ai jamais compris pourquoi il ne soit pas plus populaire parmi les Francais, comme – du coté conservative – il me semble avoir evité la langue de bois dès le debut – contrairement aux autres conservatives qui parlent « dur » seulement après avoir vu que cela paye.
2. Etre « Islamophobe » serait la meme chose qu’avoir été « Icebergophobe » sur la Titanic en 1912.
3. Je trouve ces chevaux ânes (cochons?) de Troyes avec leur Taqijja grasseux, physique-et-moralement repulsives sur tous les niveaux, celui-ci ne fait pas d’exception.
4.
comment image?w=610&h=310

CURIEUX

UNE BELLE TETE DE JEUNE PREMIER

jules

Ils ont tellement peur de leur dieu qu’il vendraient leurs âmes au diable pour le satisfaire…

esus

Donc, je me permets de comprendre que ce n’est pas un dieu