Marxisme pour les sous-nuls: Droitdelhommisme, porte de l’aliénation

«L’émancipation est le panier supérieur de l’aliénation.» Marx

Le gode-bébé-gpa acheté par le couple de riches bobo lesbiennes plus « libres », où par la triplette de progressistes pédérastes ayant plus de « droits », cache l’usine à utérus d’Ukraine où de Corée du Sud. Le bébé gpa a dorénavant ses bourses d’échange sur internet pour une famille plus émancipée, qui peut ainsi en changer la couleur si ça ne lui convient pas (véridique!)

La loi Le Chapelier, interdisant les corporations et ouvrant plus librement les métiers à tous, amène au final le taxi, artisan propriétaire de son outil de production, remplacé par l’ubérisé salarié juste cookie cybernétique d’un algorithme. Le travail des femmes sans enfant par égalitarisme avec les hommes, fesses faisant signe consumériste et Lolita jet, avec cancer du poumon en prime pour les libérer de la tradition patriarcale. Liberté de vendre son sang, ses organes, liberté de louer ses bras, son trou du cul, sa tête d’ingénieur pour juste faire de la spéculation, son vagin, son domicile de gilet jaune, son utérus etc. Panier de « libertés » des pauvres pour exploitations par les riches.

Le droit de l’homme sans-frontière, détruit la cohésion des peuples et par là leur résistance à la domination des super-riches (voir Marx, immigration secret de domination du Capital). Mais aussi Mauss rajoute que le plaisir du don n’existe que parce qu’il y a communauté, et inversement la communauté se solidifie par le don. Alors Maurras peut affirmer:

« C’est parce que je suis national que je suis social. »

Et le philosophe marxiste Cogniot de dire que le cosmopolitisme est le stade le plus infect du capitalisme, suprême aliénation du souchien déraciné sur pied perdant même son pays et sa culture: l’émancipé droitdelhommistement de ses frontières est cafardeux, méfiant, et ne voudra, au final, plus donner aux Autres. Le top du panier de purin.

« Le paradoxe, c’est qu’aujourd’hui ce sont les pauvres qui vont demander la fin de l’État-Providence [souchien ne paie pas pour burkini la colon] » C. Guilluy

On ne dit pas droit du citoyen, car ce dernier a les droits donnés par la force d’un état, par l’appartenance à une nation organisée, mais droit de l’ « homme » en général, « naturel », juste l’animal de l’espèce, juste un gogochon indifférencié dans un universel espèce animal (en attendant l’universel « vivant » de l’antispéciste, cochon égal de gogochon par droitdelannimalisme, puis universel « chose » de l’antichosiste…minéral égal de gogochon…).

Comme si un homme sans être citoyen d’un état pouvait avoir des droits. Ces droits de l’homme sans peuple sont les droits du bobo nowhere. Tout animal grégaire sans son troupeau n’est plus qu’un steak; ainsi est l’émancipé par le droitdelhommiste, steak en panier pour prédateur capitaliste. Mais le droitdelhommiste est instauré justement pour les prédateurs.

Et bien sûr, le droit-de-l’hommisme c’est le droit de l’aliénation islamique, de la burkini, du port du voile, de l’UE-hidjab et autres débilités.

« Que les droits de l’homme ne délivrent pas l’homme de la religion, mais lui offrent la liberté religieuse…» Marx

L’individu est le principe de la société bobo progressiste. Et cet « individu seulement », qui donne naissance à un état politique, c’est la société marchande, le déracinement vis-à-vis de la multiplicité des rapports sociaux vrais entre les individus concrets (et à la nature aussi), de la destruction de tout lien et de toute dépendance non marchande à l’égard d’autrui. De la destruction de solidarité nationale, à celle de la dépendance mutuelle naturelle de base, la famille, l’aliénation droitdelhommiste veut ramener l’homme complexe, grégaire civilisationnel, culturel, au juste consommateur-salarié-animal, seul devant son auge, et seul devant le Capital.

« …déchirer tous les liens génériques de l’homme et mettre à leur place l’égoïsme, le besoin égoïste, décomposer le monde des hommes en un monde d’individus atomistiques, hostiles les uns aux autres. » Marx

Cette égalitariste libertaire bobo, d’allure pseudo-métaphysique, pseudo-moraliste, pseudo-rationnel, résulte de ce que dans la Cosmopolis occidentale tous les rapports doivent donc être subsumés sous l’unique rapport marchand et doit pour ça avoir un alibi.

L’argent dieu jaloux du bobo est omnipotent dans tous les domaines, de la famille à la haute administration. Et pour ça il a sa religion droitdelhommiste, et ses missionnaires, et des élus sélectionnés par des rites initiatiques:

Déjà petit souchiot qui n’a pas les Nikes, fétiche sacré, passe pour un nul vis-à-vis des copains de maternelle. Rolex en or de Séguéla.

Concours pour Science-Popo, préfet, où juge, veut dire rite d’allégeance à la religion dominante du politiquement correct droitdelhommiste; entre-soi sectaire, méritocratie remplacée par privilèges coloniaux-mondialistes dits « discrimination positive », et charges ainsi octoyées par le Prince Capital, via ses bonniches mimes politiques, aux dévots qui prêchent bien, où divisent bien le troupeau par leurs mœurs différentes (ça Z le dit).

« Une marchandise paraît au premier coup d’œil quelque chose de trivial et qui se comprend de soi-même. Notre analyse a montré au contraire que c’est une chose très complexe, pleines de subtilités métaphysiques et d’arguties théologiques.» Marx

Regardez les pubs pour vous en convaincre. Blanche avec sa chance gland remplaciste; le couple gouinesque arlequin; la bobo part faire un sport « branché pour classe supérieure », genre free-branling au nom anglicisme bien snobinard,  de bobo anglophone de Molière faisant de la prose mondialiste, méprisant le patois souchien gueux, pour se prendre pour un noble de Cosmopolis, comme dit Bock-Côté.
Et dans la pub pour bagnole, la bobo part dans un club avec un coach chance évidement… Au volant de sa sainte voiture électrique sauveuse de Planète bien sûr… Qui ainsi la place par son pognon et sa dévotion verte au sommet de l’honorabilité et de la réussite et de la sainteté nouvelle… Au contraire de Gueux Jaune, le souchien impie en diesel de pauvre… Donc salaud tautologiquement dirait gôôôcho: on est pauvre donc excuse pour être un salaud. GJ excusé! Morale donnée par l’Argent.


Dévotion marchande, dévotion au système cosmopolite,  nouvelles moralines ersatz du vrai politique, vert, anti-spéciste, lgbt, utiles au Capital. Double, triple arguties théologiques, code familial, code hiérarchique, code d’honneur, code existentiel de l’Être, (bien développées par Clouscard, Baudrillard et sa trilogie du système des objets). Dis moi ton honneur je te dirai ton époque.

« Ni aujourd’hui ni jamais, la richesse ne suffit à classer un homme, mais aujourd’hui plus que jamais la pauvreté le déclasse. » Charles Maurras fait son marxiste

La Porsche électrique de 700cv est l’absolution du super-riche par pape vert Hulot, lui-même champion du monde de conso perso de kérosène, et grand négrier devant l’éternel au service de Capital.

Mais branleur du jouir sans entrave déraciné sur pied, juste libre de choisir son auge, n’est certes plus un peuple de citoyens, on se torche le cul avec le résultat de son référendum, juste un troupeau d’individus d’élevage qu’on gland remplace comme du bovidé pas assez reproducteur (vive le béton, vive l’immigration, vive la consommation… mais HQE, biobio, duraaaaable bien sûr), mais il a la démocrassie, sentence moralement super-riche.

C’est justement que la démocrassie, et son état de droit, est LE système pour l’aliénation capitaliste de Cosmopolis occdientale.

« La démocratie est la liberté dictatoriale du Marché, tempérée par la reconnaissance des droits de l’homme spectateur. » Guy Debord

Le politiquement correct de l’état de droit est devenu l’instrument des classes dominantes, celui de l’oligarque sans vrai tribun de la plèbe contre lui, sans Poutine où Xi qui peuvent le foutre au goulag; Seigneur qui a tous les droits par l’Argent, et des sérails privés de mimes politiques, comme l’UE par ex, pour imposer sa loi (Comme Dekra impose son CT en se payant des putes à Bruxelles). Il est de plus en plus riche, de plus en plus féodal, censure ce qu’il veut, glands remplace des continents blancs, dans une démocrassie de plus en plus droitdelhommiste.

« Nous savons aujourd’hui que ce règne de la raison n’était rien d’autre que le règne idéalisé de la bourgeoisie; que la justice éternelle trouva sa réalisation dans la justice bourgeoise; que l’égalité aboutit à l’égalité bourgeoise devant la loi; que l’on proclame comme l’un des droits essentiels de l’homme … la propriété bourgeoise, et que l’Etat rationnel, le contrat social de Rousseau, ne vint au monde et ne pouvait venir au monde que sous la forme d’une république démocratique bourgeoise. »

Engels ironise ici sur la démocratie bobo, la ripoublik à La Baudruche créole, qui du contrat social espéré par Rousseau, est transformé en réalité ploutocratique, gouvernasse par la « raison » TINA, au service de super-riches.

C’est pour ça que le fasciste est marxiste, et inversement. La dictature du prolétariat n’est pas le politiquement correct, pas le Petit Collabo putasse négrière de la féodalité mondialiste, où La Fiente Islamique de la 22ème Ripoublik qui crie Allahu akbar en manifs.
Le marxisme n’est pas un économisme du « faire » et de « la défense du pouvoir d’achat », mais une métaphysique de la communauté retrouvée (communisme primitif). Et de même le fascisme est une communauté nationale posée prioritaire, incarnée dans l’état, rien que l’état, tout pour l’état dira Mussolini. Si le communisme au final supprime l’état, l’état et la révolution en est la première étape (pas de no-border, mais le communisme dans un seul pays d’abord); on l’a bien vu cet état tsariste repeint en rouge comme disait Lénine. On le voit maintenant avec Xi et Poutine, Orban, Trump, incarnations autocratiques pour un destin d’un peuple commun priorisé. Et en face la féodalité de l’Argent pour destins individuels multi-et-niqués, de seigneurs de la Cosmopolis occidentale croyant à une eschatologie mondialiste, mais qui ont suicidé l’Occident en réalité, dans la fin de tout holisme blanc.

Z, en bon réactionnaire à la De Maistre, voit bien l’état de droitlhommisme comme alibi purinant les valeurs traditionnelles, et comme système abstrait hors sol pour la destruction des peuples. L’holisme du peuple détruit dans l’Archipel de Fourquet, c’est la disparition de la philia d’Aristote cité par MMLP à Toulon.
Mais Z se refuse à dire, comme Marx, que c’est un plan d’une oligarchie capitaliste mondialiste occidentale égoïste, par peur d’être moqué comme complotasse (Ce que Trump n’hésite pas à faire lui, voir cit).
C’est son manque pour parler aux pauvres et avoir un discours cohérent total, de fureur des siths.

« Les masses ne se laissent convaincre non par les faits, même inventés, mais seulement par la cohérence du système dont elles sont censées faire partie. » Hannah Arendt, Les origines du totalitarisme

« Aux pauvres ne reste que la nation. » Jaurès

Joh Fredersen




(texte traduit et simplifié, extrait d’un cours de maternelle chinoise pour bébés ogm au QI de 200, synthétisés dans des utérus artificiels archéo-futuristes, et élevés dans des prytanées spartiates pour l’avenir de la nation et du peuple jaune, et surement pas vendus à de riches triplettes gouinesques où à parents 1,2 pédérastiques décadents occidentaux branleurs au jouir sans entrave.)

image_pdfimage_print

6 Commentaires

  1. ne tirEZ pas sur l’ambulance menant le marxiste en état de coma profond vers le cimetière ; allEZ plutot voter

    • Pour 93 il faut 89, 17, 14, 33, 29. Trop de colons reconnaissants au colonisateur mondialiste, trop de vieux 68ards branleur en €, vote inutile

      Il faut que l’Idée soit d’abord dans les crânes. Ce qui serait le rôle d’un vrai leader d’ED: Apprendre la haine de soi, apprendre la haine des traitres, et poser une lutte vraie.

      « Une classe au sens marxiste du terme cesse, elle aussi, d’être une réalité purement économique et devient un facteur politique quand elle atteint ce point décisif, c’est-à-dire quand elle prend la lutte des classes au pied de la lettre en traitant l’ennemi de classe en ennemi véritable et en le combattant soit par une lutte d’Etat contre Etat, soit par une guerre civile à l’intérieur d’un Etat. » Carl Schmitt

      • Une lutte exacerbée entre classes sera forcément à l’intérieur d’un État. A moins peut être de voir dans la Russie stalinienne ou la Chine maoïste la patrie du prolétariat mondial.
        Après, sauf situation très particulière, une classe inférieure ou moyenne peut elle réellement avoir une expression politique autonome ? Quand elle a délogé la vieille aristocratie du pouvoir, la bourgeoisie n’était plus une classe inférieure.

        • Oui, la position de Marx sur 89, et en général sur le « développement maximum des forces productives »:

          « la puissance de cet intérêt [bourgeois] fut telle qu’il vainquit la plume d’un Marat, la guillotine des hommes de la Terreur, le glaive de Napoléon, tout comme le crucifix et le sang-bleu des Bourbons »

          très littéraire … du Marx…

          Mais le marxisme n’est pas un « fatalisme économique », tout évolution productive peut être aiguillée: Louis XVI pouvait écraser la bourgeoisie avec l’armée et jouer paysans et pauvres contre le libéralisme naissant de son tps (spéculation). Il n’avait pas les concepts pour.

        • «Mais quel que soit le caractère non héroïque de la société bourgeoise, il a pourtant fallu l’héroïsme, le sacrifice, la terreur, la guerre civile, et les batailles des nations pour la mettre au monde. Et ses gladiateurs trouvèrent dans les traditions strictement classiques de la République romaine les idéaux et les formes d’art, les illusions dont ils avaient besoin pour se dissimuler à eux-mêmes le contenu étroitement bourgeois de leurs luttes et pour maintenir leur enthousiasme au niveau de la grande tragédie historique. »
          Marx, le 18 brumaire

          Les révolutionnaires faisaient sans cesse réf aux romains, spartiates, athéniens.
          L’égoïsme de la nation a servi de cache-sexe à celui de la bourgeoisie.
          Napoléon croyait lui à la primauté de l’état sur la bourgeoisie, un Poutine qui faisait juste des concessions aux oligarques.

Les commentaires sont fermés.