Marxisme pour les sous-nuls: La structure fait la superstructure


« L’État a été l’instance superstructurale de la répression capitaliste. C’est pourquoi Marx le dénonce. Mais aujourd’hui, avec la mondialisation, le renversement est total. Alors que l’État-nation a pu être le moyen d’oppression d’une classe par une autre, il devient le moyen de résister à la mondialisation. C’est un jeu dialectique. » Clouscard

« Créon, l’État, fut cette conquête hégélienne, de 1000 ans en ex-France, l’appareil de réalisation de l’esprit commun, organisant tout autant parenté et production, que le Seigneur Mondialiste se doit de détruire, lâchant ses serviles bonniches négrières libérales libertaires droitdelhommistes progressistes, plus simplement appelées: les purineuses. «  Feric Jaggar

La structure de production du capitalisme national œuvrait sous la tutelle de la puissance de l’état, qui a définit pour elle les lois appropriées (ex: la SA par actions), et développé où ouvert des marchés pour ses capitalistes nationaux (l’impérialisme, la colonisation, la concentration/financement pour champions patriotiques, privés où publiques, le capitalisme d’état actuel à la chinoise où à la russe).
Le capital au service du politique.

La structure de production du capitalisme « mondialisé » occidentale œuvre à instaurer la féodalité financière de multinationales, milliardaires, fonds d’investissements au dessus des états. La capitalisme total prévu par Marx, qui ne veut plus s’encapsuler dans une institution politique (nation), mais la dominer, et censure déjà le président des États-Unis. Elle instaure elles-mêmes ses propres lois (via son sérail privé de l’UE par ex).
Le politique juste garde-chiourme servile du capital.

L’ accumulation primitive des capitalismes nationaux s’est faite au détriment des biens communs des paysans (communaux du moyen-âge, guerres des enclosures, des demoiselles etc.) et de l’Église (car terres laissées souvent en commun aux paysans). Exode rural avec fin de la culture vivrière, pour remplir les usines (femmes et enfants au boulot par égalitarisme, fin de la famille traditionnelle paysanne pas féministe).

L’ accumulation primitive du capitalisme mondial, se fait au détriment des biens communs des nations: privatisations des barrages, des champions industriels gaulliens, dépeçage d’EDF, passage du nucléaire publique à l’éolien privé etc.

Le dépeçage des nations exige l’affaiblissement de leurs états.
L’affaiblissement des états exige la division et le purinement des peuples (fin de la philia d’Aristote cité par MMLP à Toulon), la fin d’un « holisme autoritaire du blanc »:

https://dailymotion.com/video/xdvnx8 ..

https://www.youtu.be/Dbbh9aymEx4?t=271
(extrait documentaire Arte Das Netz, sur les conférences de Macy)

Détruire la dangereuse cohésion du peuple en sapant son histoire, ses traditions et ses mœurs communes, dans l’Archipel de Fourquet, pour dépecer sa nation. Tel est le principe progressiste « mondialiste ».

Le glands remplacement n’est donc pas un « hasard » comme le prétend Z, mais une politique de la division pour la domination, bien connue des romains, de Machiavel, Marx, Cogniot, Marchais, Cohn le tripoté, Derrida etc. et les super-riches en sont parfaitement conscients comme le dit Marx (pas Z). Soros n’est pas un gentil spéculateur philanthrope comme le croit no-border.

S’ajoute à cette destruction des mœurs et de la morale communes propre à un peuple, incarnées dans des lois de l’état où les mœurs, un intérêt pour l’ouverture de nouveaux marchés (gode-bébé-gpa). C’est la neutralité axiologique (morale) expliquée par Michéa, propre au capitalisme. Ça Z le dit.

Alors existent 2 possibilités:

L’espérance occidentale que ce dépeçage des nations s’étendra aux nations monstrueuses, telles la Chine, l’Inde, la Russie, le Brésil, que l’Occident a gavées pour justement transformer leurs pouvoirs politiques en simples féodaux de la mondialisation sans volonté politique (pas reprendre Taïwan par ex…), et leurs peuples en gogochons occidentaux bobos sans idéal, moral, tradition et civilisation de 4000 ans. C’est la théorie de Hillard.


Où alors ces grandes nations ont juste fait croire à l’Occident qu’elle entreraient dans leur jeu… après le développement économique…, pour mieux le baiser, le piller dans des transferts technologiques et de production. C’est dorénavant ce que pense la CIA, notamment sur la Chine. Et c’est un piège qu’avait déjà prévu Maurras, un suicide occidental de fait.

« Preuve que rien ne vit comme le sens de la nation dans le monde présent. Ceux qui voudront en abandonner une part ne feront rien gagner à Cosmopolis: ils engraisseront de notre héritage des nationalités déjà monstrueuses. »
L’avenir du nationalisme français, Maurras

Progressiste est alors juste un niais politique.

On retrouve aussi ici une différence entre Hegel et Marx. Pour le premier l’état-nation est indépassable, pour le second non.
Une démographie galopante et une limitation des ressources de la Terre inciteraient à croire au retour d’égoïsmes nationaux (Marx ne croyait pas à Malthus car pas à la limitation de la production).
La mort de La Mort, si elle existe un jour, appellera un état totalitaire, limitant, elle, les naissances, refusant l’immigration où gérant alors la planète.
Une féodalité immortelle mondiale dominant un troupeau mortel semble peu vraisemblable, même avec une technologie absolue. Elle ne dominerait que son blockhaus…. (films de SF là-dessus genre In Time)
Aussi la mort de La Mort exigera probablement un jour des Spartes fascistes holistes idéalistes. La Ferrari du dealer progressiste s’efface face à la mort de La Mort, et toute branlette du Capital. Elle est donc aussi la mort de ce dernier. C’est ce que l’ED ne comprend pas; et la simple promesse de paradis a fait la puissance de l’Église…. pas besoin de réalité effective prouvée au présent, juste la promesse suffit.

Bobo individu libidineux est une larve cadavre de l’Histoire, qui se meut en elle-même pour un temps encore, mais son destin est déjà scellé par Prométhée.

La structure fait la superstructure.

« Cette émergence des besoins, fut elle formelle et asservie [marketing consumériste], n’est jamais sans danger pour l’ordre social — comme l’est la libération de n’importe quelle force productive, comme le fut et l’est l’émergence de la force de travail : dimension de l’exploitation [captation de la plus-value] elle est aussi l’origine des contradictions sociales les plus violentes, d’une lutte de classes [puis 1917].
Qui peut dire quelles contradictions historiques nous réserve l’émergence et l’exploitation de cette nouvelle force productive que sont les besoins [illimités par la science, dans une désublimation narcissique dirigée par le Capital, qui détruit la tempérance traditionnelle]. »

Pour une critique de l’économie politique du signe, Baudrillard

« La Volonté de puissance se dévoile en tant que la subjectivité par excellence qui pense en valeurs. » Heidegger

Joh Fredersen

Annexe:

4 autres exemples classiques marxistes de « la structure fait la superstructure »:

La cueillette manuelle du coton fait l’esclave nécessaire à la rentabilité de cette production. L’ouvrier ultra-qualifié de la machine fait l’homme libre qui doit être motivé pour s’instruire. L’esclavage n’est pas du à « il est pas gentil » de bobo woke…
«Tant que la production des états du sud de l’Union américaine était dirigée vers la satisfaction des besoins immédiats, le travail des nègres présentait un caractère modéré et patriarcal.»
Le Capital.

Le Nil exige une technocratie pour organiser un réseau d’irrigation global partagé par les paysans: alors pas de féodalité possible dans l’histoire égyptienne, du chasseur cueilleur à Pharaon et ses scribes fonctionnaires directement.

Les fantassins guerriers-paysans, où cavaliers sioux avec juste un arc, sont tous égaux en puissance: démocratie directe, chef guerrier élu, du barbare germain, des indiens d’Amériques, où de l’hoplite athénien (Arminius, pour vouloir devenir roi, fut exécuté).

Le chevalier en armure écrase le fantassin. Armée d’élite professionnelle sur-équipée, alors féodalité. Le vase de Soissons symbolise ce partage du butin entre guerriers barbares  égaux, au privilège du Roi féodal. Le germain est devenu serf comme le gaulois.



(texte de l’article: extrait simplifié traduit d’un cours de maternelle chinoise)

image_pdfimage_print
4
11

11 Commentaires

  1. structure = structure de production
    superstructure = lois, institutions et mœurs, tabous ds sociétés primitives

    « La spoliation des biens d’église, l’aliénation frauduleuse des domaines de l’État, le pillage des terrains communaux, la transformation usurpatrice et terroriste de la propriété féodale ou même patriarcale en propriété moderne privée, la guerre aux chaumières, voilà les procédés idylliques de l’accumulation primitive. Ils ont conquis la terre à l’agriculture capitaliste, incorporé le sol au capital et livré à l’industrie des villes les bras dociles d’un prolétariat sans feu ni lieu » Le Capital, l’accumulation primitive Marx, pas bobo…

  2. «Les prolétaires ne doivent surtout pas renoncer à organiser l’unité de la nation»
    La guerre civile en France, Marx

    « La haine des nations est l’internationalisme des imbéciles » Lénine

    «L’émancipation [discours droitdelhommiste de gocho-le-collabo-lgbt-négrier-nowhere] est le panier supérieur de l’aliénation» Marx

    «La lutte des classes est internationale dans son contenu, mais nationale dans sa forme.» Marx

    « Les ouvriers n’ont pas de patrie [le Capital l’a détruite dorénavant, avant il la dévoyait simplement]. On ne peut leur prendre ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe nationale, se constituer lui-même en nation, il est encore par là national, quoique nullement au sens bourgeois du mot » Manifeste

    • Il faut être sérieux deux minutes ! Tactiquement les marxistes peuvent soutenir un mouvement national (c’était vrai surtout au XIXe siècle) mais la finalité du communisme est la fusion de toutes les langues et nations.
      On le voit dans ce texte, les Polonais et les Hongrois trouvent grâce aux yeux d’Engels (tactiquement of course) mais d’autres doivent disparaître et le plus tôt sera le mieux.
      https://www.marxists.org/francais/engels/works/1849/01/fe18490113.htm
      Le dernier paragraphe est sans ambiguïté.

      • oui, le marxisme est une « totalisation » de l’Histoire, l’obsolète est éradiqué par Elle.
        Mais comme le mir russe est un proto-communiste qui peut servir de base, la nation est aussi base proto-communiste, et l’état un « intermédiaire » nécessaire: à la fin la ménagère gère la communauté… faut y croire !!!
        Comme dans Hegel, la Vérité dépend de l’Époque…

        Je ne suis pas « marxiste », Marx est un hégélianisme « appliqué » et « déviant ». Pour Hegel la nation ne se dépasse pas. Pour un Douguine orthodoxe, la pluralité des civilisations est beauté de l’œuvre de dieu.

        C’est la recherche de la logique, du moteur de l’Histoire, comme chez Hegel, qui fait de Marx ce philosophe européen typique, comme chez Spinoza voulant mettre le monde en théorèmes dans l’Éthique. Et de là l’invention d’un monde nouveau contre l’empirisme, utilitarisme anglo-saxon.

        La ligue du concept contre la ligue de la branlette.

  3. Ah oui, quand même.
    Bon, excusez-moi Joh, je crois qu’on a sonné à la porte !….

    • 2 concepts pas bobo qui représentent l’Idée, L’Europe, L’État, le peuple, la classe. Contre l’apolitisme féodal ploutocratique droitdelhommiste individualiste anglo-saxon.

      « L’émancipation est le panier supérieure de l’aliénation » Marx

      Veut dire l’état de droitlemmiste est celui du pognon roi. Aussi bolchevique où fasciste même veine du concept à l’européenne, du peuple commun.

      Et au final, la Sparte des Immortels dans la logique de l’Histoire, un matérialisme historique, scientifique.

  4. Vues très intéressantes que je partage (du moins ce que j’en comprends, car le jargon n’aide pas !).
    En toute modestie, je suis parvenue à des hypothèses sur le futur sans passer par le marxisme au jargon (certains disent plutôt concepts) pesant et surtout un peu trop systématique (perso, j’ai toujours achoppé sur la société radieuse où il n’y aurait plus de classes et de distinctions : utopique, peu conforme à la réalité humaine et sa finitude).

      • Les tics verbaux de Francis Cousin sont marrants mais je ne suis pas marxiste, mais archéo-futuriste fasciste transhumaniste.
        Je conseille le débat Chouard/Cousin, très rigolo: « Le RIC c’est juste accélérer la merde marchande », un truc du genre…

        « L’homme des vieilles communautés de l’être a vécu durant des millénaires anti-économiques et anti-politiques au rythme des saisons cosmiques dans une vie harmonique d’anti-argent avec la nature sacrale »

        Francis Cousin

  5. je constate avec ravissement que le communisme est en train de reprendre sa vraie place : qui pour nous contester notre lucidité et notre puissance intelelctuelle ? papacito ? rochedy ?

    Geof’Rey, neo-communiste gaulois belge

Les commentaires sont fermés.