Macron va créer un musée-mémorial pour les victimes du terrorisme !

Macron s’incline sur le cercueil d’une victime de sa propre politique
Avant de commencer : saviez-vous que Macron est titulaire du « Prix Charlemagne » qui lui a été décerné pour son engagement européen ? (Le Prix Charlemagne est l’une de ces mises en scène où l’establishment européen s’auto-félicite de son action, se réunissant en grande pompe une fois par an pour consolider et communiquer son orgueil de représenter le progrès). Comme ça, vous le savez !
J’aimerais aussi vous confier qu’au téléphone ce matin, j’ai eu une conversation avec un ami allemand qui partage nos idées, je lui ai parlé du Bataclan et du 19 octobre, il n’a pas voulu me croire ! Il me dit « c’est une plaisanterie (fake news, pour ceux qui maîtrisent parfaitement l’anglais)
Mercredi, bouffi de sa propre importance, Macron clame, lors de la cérémonie annuelle d’hommage aux victimes du terrorisme, la mise en chantier d’un musée-mémorial ainsi qu’une amélioration de la prise en charge des victimes.
Il va aussi se glorifier de la création d’ici la fin de l’année d’un « Centre national de ressources et de résilience (CNRR) », chargé d’améliorer la prise en charge des victimes quelle que soit l’origine du traumatisme.

Alors, d’abord il fout la pagaille, il fait entrer chez nous des hordes de sauvages munis de couteaux, d’explosifs et de mauvaises intentions, et ensuite il ouvre un musée ? J’ai lu quelque part qu’il était psychopathe, maintenant je le crois. Le CNRR sera localisé dans un centre hospitalo-universitaire, au sein de l’une des dix unités spécialisées.
Macron se vantera ensuite abondamment de la création d’une commémoration, hommage de la nation aux victimes du terrorisme, dont la date fera l’objet d’une concertation. Osera-t-il nommer de quel terrorisme il s’agit : pas sûr ! (Il commence par semer la débâcle et espère se faire pardonner en ouvrant une seconde boutique ?)

Plusieurs de ces propositions avaient été préconisées par le comité chargé de réfléchir à la commémoration des attentats, qui a remis son rapport le 7 septembre à la garde des Sceaux. Ce comité a suggéré de retenir pour cette journée d’hommage la date du 11 mars.
À mon avis, les victimes et leurs familles préféreraient des mesures plus radicales, comme la fin de l’immigration, la fin du silence radio sur les agressions, des sanctions exemplaires pour les coupables, et la fin des mensonges, par exemple. Parions que des extrémistes et autres racailles saccageront ce musée-mémorial dès l’ouverture de ses portes !

J’ai appris qu’il y aura une boutique à la sortie, avec des gadgets : mini-camions fous Dinky Toys, ceintures d’explosifs miniatures en porte-clés, cagoules et drapeaux islamistes, cartes postales présentant des corps déchiquetés, des poupées à éventrer, à émasculer, à décapiter, à saigner, à violer.
Des slogans seront affichés sur de charmantes pancartes colorées : plus jamais cela, cépalislam, padamalgam, éteignez la Tour Eiffel, je suis Charlie, l’auteur était un déséquilibré, la piste terroriste a été abandonnée, et bien d’autres encore. Des reproductions seront vendues au prix démocratique de 12,50 €. Pour que chacun puisse en profiter.

Affiche 50 x 50 au prix de 8.00 €
Les lumières du musée seront des bougies, les murs couverts de nounours, et des vases de fleurs égaieront le lieu.
Pas de musique dans ce lieu d’hommage. Non, les discours post-attentats mielleux des différents chefs d’État seront diffusés en boucle et en sourdine, ils reprendront, pour le principal, les termes des petites pancartes. Plus jamais, frappés dans notre chair, nos pensées vont, etc., etc. (Le CD sera lui aussi en vente à la boutique, accompagné d’un livret permettant aux chefs d’État intéressés d’apprendre par cœur les textes poignants en changeant simplement le nom de la ville et le nombre de morts.)

À la sortie, des fourgonnettes avenantes proposeront aux enfants des friandises typiquement françaises comme le Mhallabia, le Halwet el Jeben, les crêpes libanaises, le Sfenj, le flan à l’algérienne, le Baklawa et autres délicatesses.
Les visiteurs pourront étancher leur soif avec du jus de carotte à l’algérienne, du lait frais de chamelle, du thé à la menthe, du jallab et du qamardeen.

Encore un endroit sympa avec entrée payante pour financer la restauration du palais. Macron tient à son mémorial mais ne cherche pas une seconde à empêcher un rappeur haineux de se produire au Bataclan.

On préfère « commémorer » les attentats et pleurnicher. C’est plus photogénique.
Mais, surtout, on ne prend aucune mesure qui pourrait en tarir la source.
Car, à aucun prix, on ne doit reconnaître officiellement que c’est l’immigration de masse de populations extra-européennes, inassimilables, et qui ne veulent même pas s’intégrer, qui provoque non seulement le terrorisme proprement dit, mais aussi, et surtout, la terreur quotidienne des Français.
Pour ce musée, il va falloir un énorme bâtiment, et même acheter tout un bloc. Bref, la mascarade continue.
Accompagné de sa maman (pardon, de son épouse), le chef de l’État a assisté mercredi après-midi dans les jardins des Invalides à la 19e cérémonie, organisée par l’Association française des victimes du terrorisme et la Fédération nationale des victimes d’attentats et d’accidents collectifs.
« JE souhaite qu’un musée-mémorial soit créé et que sa préfiguration soit lancée sans attendre », s’est-il auto-flatté devant un parterre de représentants des victimes, plusieurs ministres ainsi que de hautes personnalités comme Nicolas Sarkozy et Jean-Luc Mélenchon. Depuis 21 ans que sont commémorées les victimes, « nous ne nous habituerons pas », s’est-il époumoné !
Là, il faut absolument que je me pose une question : à quoi ne s’habitue-t-il pas ? En quoi ces ‘incidents’ le gênent-ils ? Entouré de gardes du corps plus ou moins intimes, logé dans un palais sous haute surveillance, vautré dans des voitures blindées et surtout sans progéniture, de quoi a-t-il peur. De toute façon, il va falloir que tu t’y habitues, Monsieur le président, car cela ne fait que commencer. On se reproduit ferme, dans ces populations, attends-toi à une explosion des naissances chez tes invités !
Fou de prétention, il s’est également complimenté de la création d’ici la fin de l’année d’un Centre national de ressources et de résilience (CNRR) pour améliorer la prise en charge des victimes. « Il n’y a pas plusieurs types de terrorisme. Il n’en existe qu’un. Il n’y a pas plusieurs types de victimes du terrorisme », a-t-il martelé.
Macron s’est enfin fait définitivement mousser avec la création d’une journée nationale de commémoration, un hommage de la nation aux victimes du terrorisme (ce sera l’occasion pour Brigitte d’afficher une mine éplorée et de lâcher les premiers ballons roses, qui seront assortis à sa tenue, bien entendu).

Veut-il suivre l’exemple de la Belgique ? Généralement, c’était plutôt le contraire !
2017 : Bruxelles et tout un tas d’hypocrites inaugurent un mémorial à la mémoire des victimes des attentats.

La Belgique a été touchée par les attentats du 22 mars 2016. 32 personnes ont perdu la vie et de nombreuses autres ont été gravement blessées. À ce bilan s’ajoute la douleur des familles et des proches des victimes de 22 nationalités différentes.
Suite à ces événements, la famille d’une victime a pris contact avec une obscure ministre bruxelloise dont je ne me rappelle plus le nom. Ils souhaitaient qu’un arbre soit planté à sa mémoire dans un parc bruxellois où ils avaient l’habitude de se rendre avec elle. Suite à cette demande, la ministre a proposé – en signe de folle générosité – que l’on plante un arbre à la mémoire de chacune des personnes disparues le 22 mars 2016. L’idée de ce Mémorial en hommage à la mémoire des victimes, des blessés et de leurs proches est donc née. Initiative soutenue par l’en-sem-ble du gouvernement bruxellois. (Quand c’est trop tard, ils abondent toujours en idées brillantes, s’ils essayaient plutôt de réfléchir avant ? Mais ce que je dis !)

C’est un emplacement en Forêt de Soignes qui s’est imposé pour ce devoir de mémoire. Le Mémorial est composé d’une couronne de 32 bouleaux, disposés autour d’un banc circulaire en pierres bleues du pays, le tout d’un goût parfait.
Je terminerai par quelques citations et extraits de discours insipides mais authentiques :
« Trees are living symbols of peace and hope », Wangari Maathai.
Comment commémorer l’indescriptible ?
Et moi je réponds : comment éviter l’indescriptible ?
Quel mémorial à concevoir pour les attentats de Bruxelles ?
Et moi je propose : quelles mesures à concevoir avant d’autres attentats à Bruxelles ?

Nous avons imaginé un lieu où les victimes et leurs proches peuvent retrouver un moment suspendu en dehors du temps.
Et moi je leur dis, à ces tartuffards : faites donc votre boulot au lieu d’aligner des phrases creuses, vous n’impressionnez personne.
Comment créer un mémorial avec des arbres ?
Et moi je dis : ceux qui sont morts, ils ne les verront plus, ces arbres.
Comment planter des arbres dans une forêt ? (sic !)
Et moi je dis : allez donc voir sur Internet, on trouve toujours.
Nous étions à la recherche d’un geste à la fois simple et fort.
J’ai du mal à y croire !
Le choix de l’arbre est le bouleau, symbole de la jeunesse et de la renaissance.
Je vous réponds : vous n’avez vraiment rien trouvé de mieux ?
Mascarade. Comédie. Tartuferie. Simagrées. Hypocrisie. Pharisaïsme.

Anne Schubert

image_pdfimage_print

24 Commentaires

  1. D’accord avec Macron si on peut lire à l’entrée en caractères géants : « Musée-mémorial pour les victimes du terrorisme islamique perpétré par des musulmans qui suivent les textes fondateurs de l’islam. »

    • Ou plutôt: « Musée-mémorial pour les victimes du terrorisme islamique perpétré par des musulmans. Les textes à la base de l’islam indiquent aux muzs de tuer les chrétiens, les juifs, les apostats, les musulmans considérés déviants, les homos, etc. »

    • ANCIEN COMBATTANT AFN
      On pourrait y ajouter les noms des moines de tibhirine qui ont été assez cons pour soulager par charité les souffrances physiques des parents des terroristes ….et meme celui d’Hervé Gourdel qui n’avait pas compris par grandeur d’ame que ces gens sont des d’infectes personnages

  2. Un monument à la gloire de l’hypocrisie, comme nos politiques en France, savent si bien en faire pour s’absoudre de leur ignominie. Appelons cela de la théâtralité. Les médias aidant, le psychopathe élyséen va s’en trouvé grandi et tel un phénix, retrouver une nouvelle aura.

    • De Profundis Macronibus
      +1000000000000000000000000000
      Faut pas rire avec ça ,là ce serait un oubli impardonnable

  3. Il ferait mieux de mettre tout ce pognon dans les prisons et pour les forces de l’ordre et de nettoyer la justice qui en a bien besoin.
    Encore une fois, que de la com et de l’image.

    • Joël
      Inutile d’investir dans des prisons …( traveaux forcés et expulsions)
      Les algériens preferent etre en prison en France que libres en algérie

  4. « Macron s’incline devant le cercueil d’une victime de sa propre politique » Raccourci terrible mais véridique de la politique qu’il mène, la même que menait Hollande. Désormais nous savons que l’Etat ne protège plus les citoyens : il les désarme, les met « à portée de couteau » des djihadistes (tel est le « vivre-ensemble »), et prétend que son monopole des armes suffit à la Sûreté. C’est faux, mais tant que le citoyen se soumettra à cet Etat-traître il risquera de finir égorgé, lui ou pire les siens

    • Exact, Macron est comme Hitler IL NE SUPPORTE PAS QU’ON NE SE SOUMETTE PAS A SA VOLONTE. Plus pourri que ce type, il y en a peu, d’un côté il s’entoure des frères musulmans qu’il fait entrer au sein du gouvernement, il y place UN SULFUREUX BENALLA pour former une police parallèle vouée A L’ESPIONNAGE ET AUX RENSEIGNEMENTS et de l’autre IL fait L’OBSEQUIEUX ET LE MANIPULATEURS AUPRES DES FAMILLES DES MORTS CAUSES PAR SA FAUTE DU A UNE PROTECTION DES DJIHADISTES AVEC UN DON DE 50 MILLIONS E.

      • Macron = +- Hitler ? Leur: point commun est de vouloir un Homme nouveau : le surhomme aryen pour Hitler, le réfugié déshérité pour Macron. Tous deux sont des progressistes : ils utilisent la contrainte de l’Etat pour modeler la Société contre son gré. Tous deux sont indifférents aux victimes : Macron ne fait rien pour protéger les français du djihadisme musulman. Ce n’est pas son Préfet qui à interdit Médine au Bataclan, c’est le rappeur djihadiste lui même !

      • Au fait avant ses guerres d’agression Hitler ne fait pas plus de mort que Hollande ou Macron ! Quant aux persécutions : combien de territoires perdus de la République sont de fait interdit aux français européens non musulmans ? Macron installe les prémices d’une guerre civile, son bilan se calculera le jour ou les français refuseront de payer l’assistanat pour les parasites insurgés ou islamistes, qui à ce moment là iront se servir. Alors chacun devra être armé: si vis pacem para bellum !

  5. Cela fait plus de 50 ans que les politiques de tout bord font entrer par conviction nos ennemis (pas tous bien sûr). Oui, nos ennemis ! Ceux qui sont pour la plupart des glandus (au chômage), ceux qui font des ligues et associations anti-racistes (ce qui leur permet d’être ouvertement anti-français et de vivre des subventions qui leur sont accordées), de bénéficier du chômage, des logements sociaux, des soins, des aides.

  6. (suite)
    Maintenant nos pyromanes n’essayent même pas de revenir sur leurs gravissimes erreurs et de faire leur mea culpa. Non ! La repentance est plus que d’actualité, le pas d’amalgame est toujours présent et les portes toujours ouvertes pour en accueillir toujours plus. La corde pour ces gens de l’UE et nos GVTS qui ne font pas de l’humanisme mais qui ont organisé un suicide de nos Nations.

  7. Le RACOLEUR de voix, se fout de qui, il veut ouvrir un musée alors que dès sa prise du pouvoir IL A FAIT FERMER LE SECRETARIAT AUX VICTIMES D’ATTENTATS, et que quelques mois après IL DONNAIT 50 MILLIONS E AUX DJIHADISTES, LES PIRES DES ASSASSINS TERRORISTES. Lui qui a fait donner un appart près de la prison à la mère d’un terroriste avec plus de visites au parloir. Lui qui donne son accord pour l’embauche des fiches S au sein de la police et de l’armée. Lui qui s’entoure de frères musulmans.

  8. Il fait du porte a porte pour vendre sa camelotte . Apres audin le porteur de valises du FLN ( qui ont fait tué des soldats du contingeant) Maintenant c’est les Harquis qui sont décorés (ceux qui n’ont pas été tué par les potes a audin) En ce moment il vient de se souvenir que des fils du FLN avaient massacré nos enfants au bataclan alors il faut la tite plaque en marbre de chine ( le carrare est cher) avec leurs noms pour amadouer les blaireaux qui n’ont plus la mémoire courte

  9. chère Anne Schubert ,
    Personnellement j’hésite entre une imposture de haut vol et une mégalomanie débridée

    • Annick ou atteint de pathologie à traiter en psychiatrie , voir Adriano Segatori …. on a donné une lance à incendie à un pompier pyromane en votant pour cet individu ..

  10. Suite : il est vrai que persuadé de diriger un pays sans Histoire , peuplé de gaulois réfractaires , fainéants , incultes , et qui ne sont rien , c’était tentant !

  11. Et si on prenait le problème à l’envers, ça donnerait : avant l’arrivée de ces populations, il y avait une délinquance « normale », on vivait en paix et en sécurité. On ne dépensait pas des sommes folles en vigiles, en systèmes de sécurité, on ne regardait pas derrière soi en marchant et les centres de mémoire étaient réservés aux victimes des Grandes Guerres

  12. Anne Schubert C’est effectivement une mascarade. L’UE compte ses morts, les viols et autres saloperies de ces gens. Et ce n’est pas fini puisque certains nous ont dit qu’il fallait vivre avec et que ce n’était pas fini … De pareilles paroles venant des hautes autorités sont révoltantes.

  13. Oudin au Panthéon ? Après la visite à Manman…. et les excuses nationales…
    Fausse Fosse commune pour les victimes du terrorisme ?
    « En même temps » subliminal ! Exemple parfait !
    Oudin assassin, qui a contribué à tuer, et victimes de ses nouveaux adeptes…
    J’ai peur des cérémonies à venir du 11 Novembre ! Quelles conneries encore ?

Les commentaires sont fermés.