Masque à l’école : pourquoi la plupart des enseignants sont-ils des moutons?

moutons.jpg

Beaucoup de s’étonner et de s’émouvoir du fait que les enseignants ne « bronchent » pas à l’égard de l’obligation – nocive – du port du masque à l’école pour les enfants et pour eux-mêmes avec les conséquences pédagogiques, relationnelles, psychologiques et de santé dramatiques qui en résultent tant pour les enfants que pour eux-mêmes, d’autant que ces mêmes enseignants ont plutôt la réputation d’être de « grandes gueules » toujours insatisfaites, toujours prêtes à « mordre », à manifester leur mécontentement par une opposition farouche à grands renforts de manifestations et de grèves.

C’est se tromper lourdement.

En réalité…

La plupart des enseignants sont des « moutons » …

Les enseignants sont, pour la très grande majorité d’entre eux, des « moutons », et les seuls qui osent se placer à contre-courant de ce qu’il faut penser sont les « moutons noirs » car depuis belle lurette, la plupart des enseignants sont assujettis au syndicalisme régnant en maître et de façon indue sur l’Education Nationale, malgré un nombre de syndiqués de plus en plus faible (estimé à 8%) et ils adoptent le prêt-à-penser syndical « au coup de sifflet », d’autant plus facilement que les syndicats sont formés pour obtenir ce résultat !

L’assujettissement de la plupart des enseignants à ces « maîtres à penser » syndicaux fait que ceux qui pensent par eux-mêmes ont  leur prise de position marginalisée et ne sont pas assez puissants pour défendre leur point de vue et se démarquer de cette dictature de la pensée.

C’est ainsi que depuis des décennies, ces syndicats sont les manipulateurs du destin des enseignants dont ils se sont fait – à leur insu – des alliés dans l’entreprise de destruction de l’Education nationale, en exploitant très habilement leur mécontentement à contre-temps tout en revendiquant  pour eux et dans le même temps des avantages matériels*.

Mais aujourd’hui, les syndicats sont muets.

Pourquoi les syndicats sont-ils muets ?

Parce que, contrairement à ce que l’on pourrait être en droit de penser au vu de l’apparente opposition entre les syndicats et l’Etat, les syndicats sont les meilleurs alliés du pouvoir en place.

La meilleure preuve en est que les syndicats sont en grande partie subventionnés par l’Etat* et que sous des apparences trompeuses de liberté, le système est habilement verrouillé pour avoir le pouvoir de le gangréner sans le risque d’une réelle opposition, accaparant ainsi à leur profit, l’opposition aux décisions prises.

Nous n’avons d’ailleurs jamais vu une organisation subventionnée en opposition réelle avec celui qui la finance, sous peine de voir la manne supprimée et de fait, les syndicats de l’Education Nationale ont été les meilleurs alliés du pouvoir dans la très méthodique et progressive destruction de l’Education Nationale, depuis l’application cryptée du plan Langevin-Wallon de 1947 visant à remplacer l’institution scolaire par des centres d’activités, de loisirs et d’endoctrinement.*

N’oublions pas que la F.E.N (Fédération de l’Education Nationale) qui a fédéré les syndicats les plus influents du primaire à l’université – SNI – SNES – SNETAA – SNESUP* – fut créée la même année 1947, de même que les syndicats de parents – la fameuse « fédération CORNEC », du nom  de l’avocat membre de la « Révolution prolétarienne » qui en fut le président de nombreuses années, fédération métamorphosée en FCPE.

Ces fédérations ont pris en tenaille le corps enseignant et les parents pour brouiller les pistes et juguler les véritables oppositions.

Aujourd’hui que leur mission est accomplie puisque la destruction complète du système scolaire est achevée par Blanquer, les syndicats n’ont plus aucune raison de s’opposer au pouvoir en place, d’autant qu’ils sont toujours largement rétribués pour ne rien faire et il est vain d’espérer quelque action d’envergure menée par le corps enseignant sans action syndicale d’autant que les recrutements actuels du personnel se font à un niveau de plus en plus bas et que les recrutés sont eux-mêmes les produits du système qui les a engendrés.

Il ne reste qu’à chaque parent de décider du sort de ses enfants en son âme et conscience, sachant que les parents sont, comme le reste de la population, honteusement manipulés et c’est plutôt une action d’ensemble qu’il faut espérer pour pouvoir sortir de ce guêpier.

Claude Meunier Berthelot

*cf. « C’est l’identité française française qu’on assassine » Editions des Trianons – 2nde édition actualisée 2021

* UNSA (Union Nationale des  Syndicats Autonomes) a reçu une subvention de l’Etat de 3 888 734E en 2019, l’ensemble des organisations syndicales et patronales ayant reçu en tout environ 136 millions d’euros et le rapport Perruchol indique que la cotisation des syndiqués représente seulement 4% du budget des syndicats.

* Syndicats d’enseignants tous fédérés par la F.E.N

. SNI – syndicat national des instituteurs

. SNES – syndicat national de l’enseignement secondaire

. SNETAA – syndicat de l’enseignement technique apolitique ( …) autonome

. SNESUP  – syndicat national de l’enseignement supérieur

* Syndicat de parents :

FCPE : Fédération des Conseils de Parents d’Elèves

 

 

 

image_pdfimage_print
21

12 Commentaires

  1. Découvrez ce que ce MONSTRE Bill Gates fait dans le monde ! : https://odysee.com/@NeufdeCoeur:1/part-8:d?fbclid=IwAR1WYc23FB102wTe2JhOASnyiU9wdof1AVe0U0Ccy7YSNwQfLbh6Zr3amLo

    Intro : « La Fondation Bill & Melinda Gates : l’une des ONG les plus influentes du 21e siècle. À l’extérieur, une fondation philanthropique bienveillante… mais à l’intérieur, l’un des outils des mondialistes les plus sombres imaginables. Les résultats dévastateurs :
    des enfants paralysés, stérilisés, mutilés pour le reste de leur vie.
    Les Gates ont regardé ces cobayes humains mourir en leur injectant du venin dans les veines.
    Tous les programmes de la Fondation Gates sont entièrement soutenus par l’ONU, l’OMS et l’UNICEF. » Les cobayes humains voyaient combien mourraient à cause du venin injecté dans leurs veines.

  2. Vrai mais un peu réducteur. La corporation enseignante est en osmose avec l’idéologie dominante; elle a accompagné toutes les trahisons de la gauche qui, cessant d’être laïque et républicaine, s’est convertie au progressisme et même au gauchisme. Cette corporation est un réservoir d’idiots utiles qui va voter avec les bobos et les immigrés, les musulmans en particulier, pour faire barrage à toute tentative de reconquête.

  3. Vous oubliez de mentionner le SNALC, syndicat enseignant qui se dit apolitique, le seul non subventionné, très actif, où la plupart des adhérents sont de droite.
    De la part d’une ex-enseignante de droite, en retraite anticipée forcée car non-politiquement correcte, après un burn-out provoqué par des élèves musulmans après 35 ans de service, et désespérée par le désastre de L’Education Nationale.

    • J’en ai également fait partie mais il ne fédérait pas une majorité d’enseignants et ce n’est pas celui qui orientait la politique du gouvernement
      J’ai bien précisé dans mon article « les syndicats les plus influents »

    • Il faut regarder un peu la suite de son intervention (sur YT par exemple), où on finit par voir où il veut en venir : faire l’apologie des vaccins à ARN. Le type ne perd pas le nord : payé par les labos, il fait la pub du vaccin jusqu’au sein de la Franc-maçonnerie. Et il le fait au nom de « la science » dont il est manifestement un idolâtre – en fait, il m’apparaît comme un scientiste, un type qui déifie la science.
      Moi qui ai une formation scientifique et regarde les études, rapports, et écoute bcp de médecins et scientifiques, je suis en désaccord avec lui. Rien que le rapport d’étude de Pfizer portant sur 45.000 personnes, public, montre que le vaccin en question est très discutable. Bref, ce type est un VRP.

    • De toute façon, Deray est un escroc : depuis qu’il a affirmé à la TV qu’il y avait 1.000 morts du Covid/jour en Angleterre il y a qq semaines, ou qu’il a dit sans preuves que les IRM de gamins covidés étaient effrayantes, il a montré son visage de menteur VRP de Pfizer.

      Que les scientifiques se penchent sur l’étude Pfizer (disponible ici https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/suivi-essai-clinique-pfizer-six-mois), en particulier les tableaux de données, et se fassent leur opinion.

  4. Si les parents n’ont pas les moyens d’envoyer leurs enfants dans une école privée, c’est la catastrophe au point de vue instruction….avec le masque en plus, qui empêche l’aération du cerveau..A mon avis, c’est un crime contre l’humanité qu’il faut dénoncer !

  5. Je vais passer pour un gros macho mais c’est ainsi dans toutes les professions féminisées (enseignement, hôpital…). Dans les professions encore masculines (routiers, dockers…) le gouvernement sait qu’il y aura affrontement et n’y va même pas

  6. J’ai exercé pendant 3 ans dans l’EN, avant de m’en faire virer pour cause d’idées subversives… Quelle bande de cons ! Quand je les écoutais, et après quelques échauffourées avec certains d’entre eux, j’ai vite compris pourquoi les élèves (il y a pourtant 11 ans maintenant) leur savataient la tronche à la sortie ! C’était amplement justifié ! Vu le niveau des discussions (à Gauche toutes !), à la cantine, je préférais encore aller à la table des élèves (qui m’y invitaient souvent, du reste), plutôt qu’à celle de ces profs à la con. Aujourd’hui, être prof + de Gauche + syndiqué + vacciné, c’est vraiment être totalement irrécupérable !

  7. Très juste!
    E.Zemmour a pointé cette dérive de l’école publique-poubel’lique. Il a fait des propositions fortes au sujet de l’école.
    Les profs, incapable d’assurer la paix laïque dans leurs classes, et majoritairement soumis à la pensée mondialiste, y propagent le sorosisme déguisé en gauche socialo-écolo du vivrenssembl’.
    Ils n’y apprennent plus aux élèves aucun des savoirs fondamentaux qui FONT les CITOYENS. La langue française, la morale Laïque, le rationnel Citoyen, la Culture du Beau sont éliminés des programmes.
    L’école est devenue le laboratoire d’essai de transformation de la Nation France en société tribale où les centaines de communautarismes fous remplacent les Lois de la République.

Les commentaires sont fermés.