Masque : les enfants ne sont pas en danger, et ne transmettent pas le virus

Publié le 1 août 2020 - par - 84 commentaires - 2 817 vues

Rappel de l’état actuel de la science

L’obligation du masque, la menace d’une obligation vaccinale demandée par les mercenaires de Big Pharma et les commentaires inappropriés récents d’un lecteur nous accusant de mettre les enfants en danger par nos écrits [1] [2]sur la fermeture injustifiée des écoles montrent que la peur naît souvent de l’ignorance et que nous n’avons peut-être pas assez appliqué cette base de la pédagogie : la répétition.

Rappelons donc le consensus scientifique basé sur les faits observés : les enfants sont très exceptionnellement atteints par le coronavirus qui leur est transmis dans la quasi-totalité des cas par un adulte malade avec lequel ils sont confinés ; ils font des formes quasiment toujours bénignes, ne transmettent pas le virus ni à d’autres enfants, ni aux adultes.

L’arrêt prolongé des activités scolaires dans un climat d’angoisse entretenu chaque jour par les médias est responsable de troubles psychologiques comportementaux et sociaux fréquents qui peuvent leur nuire toute leur vie.[3]

Les enfants sont exceptionnellement infectés par le Coronavirus

Depuis le début de l’épidémie en Europe, peu d’enfants ont été touchés et les formes sévères ont été exceptionnelles.

Selon le dernier bulletin épidémiologique de Santé publique France, les enfants ou adolescents de moins de 15 ans ne représentent qu’un pour cent des personnes contaminées en France.

Cette observation confirme celle du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies [4] qui, sur 73 414 cas estimait que les moins de 19 ans constituent moins de 1 % des infectés.

Aux États-Unis, les données des CDC [5] soulignent la rareté des infections à Covid chez l’enfant : « sur 149 760 cas de Covid-19 confirmés en laboratoire survenus du 12 février au 2 avril 2020 1,7 % concernaient des enfants de moins de 18 ans ».

La contamination des enfants est familiale dans la quasi-totalité des cas cliniques rapportés

Les séries pédiatriques chinoises comme celles de Ya-Nan Han, Qinxue Shen [6], Haiyan Qiu [7], Junhua Wu [8] soulignent l’origine essentiellement familiale de la contamination des enfants. La Société chinoise de pédiatrie [9] sur 285 cas pédiatriques confirmés, précise que 71,2 % d’entre eux avaient eu des contacts avec des parents infectés.

Des cas Covid-19 pédiatriques en dehors de la Chine sont peu nombreux, mais confirment l’origine familiale prépondérante de la contamination des enfants que ce soit en Corée [10],[11], à Singapour [12].

Pour cette raison les activités scolaires représentent pour les enfants un risque moindre de contamination que le confinement à domicile avec un parent susceptible d’être infecté.

Les enfants font des formes quasiment toujours bénignes

Chaque année la grippe saisonnière tue, dans le monde, des milliers d’enfants. En 2008, entre 28 000 et 111 500 décès d’enfants de moins de 5 ans lui ont été attribués [13]. Pour le Covid-19, au niveau mondial, au 29 juillet 2020 [14] moins de 20 cas d’évolution fatale de Covid-19 chez l’enfant ont été rapportés sur 16 558 289 cas de Covid-19 et 656 093 morts. Pour l’enfant, le Covid-19 est donc beaucoup moins dangereux que la grippe saisonnière.

Cette bénignité habituelle du Covid-19 chez l’enfant est soulignée par tous les chercheurs qui ont publié sur le sujet, que ce soit Weiyong Liu [15], Zhonghua Liu [16], Brodin [17], Shu Yang [18]

Aux États-Unis, les données des CDC [19] confirment la bénignité des infections à Covid chez l’enfant : « les données de 149 760 cas de Covid-19 confirmés en laboratoire survenus du 12 février au 2 avril 2020 ont été analysées. Trois décès ont été signalés parmi les cas pédiatriques inclus dans cette analyse. ». Notons que comme pour les autres victimes officielles du Covid, nous ne disposons pas d’autopsie, ni même d’observations cliniques suffisantes pour affirmer le diagnostic.

La revue systématique de la littérature réalisée par Jonas F Ludvigsson [20] confirme l’extrême rareté des formes graves chez l’enfant.

Les enfants ne transmettent pas le virus

Alors que l’OMS recense plus de 16 millions d’infectés, aucun cas de contamination par un enfant infecté n’a pu être démontré. Si une telle possibilité ne peut pas être totalement exclue, elle serait très, très exceptionnelle.

Alors pourquoi ce regain d’inquiétudes diffusées par de grands quotidiens ?

Les articles scientifiques qui mettent en garde contre la possible transmission par les enfants ne s’appuient pas sur des constatations cliniques avérées, mais sur des considérations purement biologiques (charges virales) et émettent au conditionnel l’hypothèse que « cela pourrait favoriser la contagion ». Mais les agences de presse et les médias s’empressent de transformer le conditionnel en indicatif pour continuer à affoler les populations.

Trois études européennes, deux françaises et une néerlandaise ont spécifiquement tracé des enfants infectés pour savoir s’ils pouvaient contaminer leurs contacts.

L’étude de Santé Publique France du cas de l’enfant infecté des Contamines est très démonstrative [21]. Ayant été en contact, alors qu’il était malade, avec 172 personnes dont 112 élèves et professeurs dans trois écoles et un ski-club, l’enfant n’a contaminé personne, même pas les deux autres enfants de sa fratrie.

Dans l’étude de l’institut Pasteur sur les écoles primaires de Crépy en Valois [22], les scientifiques ont étudié 1 340 personnes, dont 139 infectées (81 adultes et 58 enfants). Parmi 510 élèves de six écoles primaires, ils ont identifié trois enfants de trois établissements différents qui étaient infectés au moment où les écoles étaient encore ouvertes.

Or, ces trois enfants n’ont contaminé personne à l’école, qu’il s’agisse d’autres élèves ou d’adultes.

Aux Pays-Bas [23] les enfants âgés de 0 à 17 ans ne représentent que 1,3 % de tous les patients déclarés avec Covid-19, bien qu’ils représentent 20,7 % de la population. Seulement 0,6 % des hospitalisations signalées concernaient des enfants de moins de 18 ans. Il n’y a pas de rapport d’enfants décédés du Covid-19.

Le graphique suivant de l’agence sanitaire des Pays-Bas illustre l’âge des contaminateurs et de leurs contaminés. Dix patients Covid-19 âgés de moins de 18 ans ont eu 43 contacts étroits et aucun d’entre eux n’est tombé malade, alors que 8,3 % (55/566) des contacts étroits des 221 patients de ≥ 18 ans sont tombés malades.

Une étude australienne a montré qu’il y avait eu des cas confirmés de Covid-19 chez 9 enfants et 9 employés des écoles. 735 enfants et 128 employés ont été en contact étroit avec ces patients. Deux autres enfants pourraient avoir été infectés par l’un de ces 18 patients. Aucun autre enseignant ou membre du personnel n’a contracté le Covid-19.

Une étude irlandaise portant sur 3 enfants et 3 adultes infectés testés dans les écoles a montré qu’il n’y avait pas d’infection chez les enfants à l’école. L’étude a retrouvé 1 155 contacts au total et identifié deux patients ; ces deux étaient tous deux des adultes liés à deux patients adultes, et l’infection s’est produite à l’extérieur de l’école. Il y avait 924 enfants et 101 adultes qui avaient eu des contacts étroits avec l’un des patients sources à l’école, et aucun d’entre eux n’avait le Covid-19.

« Il est possible que les enfants, parce qu’ils ne présentent pas beaucoup de symptômes et qu’ils ont une charge virale faible, transmettent peu ce nouveau coronavirus », explique Kostas Danis, épidémiologiste à Santé Publique France.

Ces données sont confortées par la macroanalyse de Benjamin Lee [24].

Comme nous l’avions déclaré fin avril afin de rassurer les parents par suite de la décision du Président d’ouvrir les écoles le 11 mai 2020 :

Il n’y a donc aucune justification au port du masque par les enfants ni de les interdire de visite aux grands-parents, ni de leur imposer des mesures de distanciation sociale.

Malheureusement l’extraordinaire efficacité des lobbies de Big Pharma sur le gouvernement avait conduit à l’atténuation rapide de la décision présidentielle. Édouard Philippe et le ministre de l’Éducation avaient ainsi autorisé les parents à choisir de mettre ou non les enfants à l’école. Le pouvoir régalien en prenait à nouveau une grande claque et les enfants en furent les victimes expiatoires avec les mesures grotesques de distanciation, alors que chacun savait qu’ils n’étaient ni à risque de contaminer, ni d’être contaminés. Les conséquences pédopsychiatriques se verront de plus en plus mais craignons que les responsables, plutôt irresponsables de cette situation n’en paient jamais la note.[25] [26]

L’ouverture des d’écoles n’est pas suivie d’un regain d’infections [27]

Durant cette crise, la Suède a poursuivi les activités scolaires pour les élèves de moins de 15 ans. L’Islande a gardé grandes ouvertes les portes des crèches et écoles primaires et la Roumanie, celles de la plupart des universités. Deux de ces trois ces pays affichent une prévalence et une mortalité (nombre total de morts/million d’habitants) de Covid-19 plus faible que la nôtre [28].

L’Académie américaine de pédiatrie et la Société française de pédiatrie ont pris position en faveur d’une réouverture des écoles, après l’expérience jugée négative de l’enseignement à distance au printemps, et les cas de décrochage scolaire.

L’expérience de la réouverture des écoles dans divers autres pays européens montre qu’elle n’expose à aucun regain d’épidémie.

Le Danemark a été le premier pays à rouvrir la garde d’enfants et l’enseignement primaire, à partir du 15 avril. Ils n’ont signalé aucun effet négatif après la réouverture des écoles et ne constatent aucune augmentation du nombre de reproducteurs.

En Allemagne, en Norvège, en Suède et dans de nombreux autres pays, les écoles ont rouvert sans reprise de l’épidémie.

Il n’y a donc aucune raison objective de craindre cette réouverture des classes

Danger psychologique majeur de l’interruption de la vie scolaire

Le confinement d’un enfant ne lui nuit pas seulement par la perte de l’apprentissage scolaire, mais l’expose à de nombreux troubles psychologiques qui peuvent le handicaper à vie.

Wen Yan Jiao [29] rapporte que les enfants âgés de 3 à 6 ans étaient plus susceptibles que les enfants plus âgés de manifester des symptômes, tels que la crainte que les membres de la famille ne contractent l’infection, troubles du sommeil, cauchemars. Les enfants âgés de 6 à 18 ans étaient plus susceptibles de montrer de l’inattention et une anxiété persistante. Les colères, l’inattention et l’irritabilité étaient les complications psychologiques les plus graves éprouvées par les enfants de tous les groupes d’âge.

Guanghai Wang [30] signale que ces complications sont suffisamment fréquentes et sérieuses pour justifier des mesures d’aides spécifiques

Au total, la menace principale sur la santé des enfants provient non pas de l’infection du Covid-19, mais plutôt des mesures injustifiées de confinement et de post-confinement comme le masque ou les mesures de distanciation sociale imposées aux des enfants sans aucune justification scientifique et incompréhensibles pour eux, les conditionnant à un mode de vie à la chinoise qui jusqu’à présent n’étaient pas notre modèle. Les Français ont-ils élu E. Macron pour une société totalitaire ?

Gérard Delépine

avec le concours de Nicole Delépine

[1] https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-ecoles-doivent-ouvrir-comme-223390

[2] https://ripostelaique.com/le-conseil-de-lordre-a-tort-il-faut-rouvrir-les-ecoles-au-plus-vite.html

[3] http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/la-vague-psychiatrique-deja-rude-ne-sera-pas-en-cloche

[4] Wu Z, McGoogan JM. Characteristics of and important lessons from the coronavirus disease 2019 (COVID-19) outbreak in China: summary of a report of 72 314 cases from the Chinese Center for Disease Control and Prevention. JAMA 2020; published online Feb 24. DOI:10.1001/jama.2020.2648.

[5] [Intervention Team CDC COVID-19. Coronavirus Disease 2019 in Children – US February 12th April 2. MMWR Morb Mortal Wkly Rep. 2020 10 avril; 69 (14): 422-426 doi: 10.15585 / mmwr.mm6914e4.]

[6] Qinxue Shen Novel Coronavirus Infection in Children Outside of Wuhan, China Pediatr Pulmonol. 2020 Apr 7. doi: 10.1002/ppul.24762. Online ahead of print.

[7] LiangSua the different clinical characteristics of corona virus disease cases between children and their families in China – the character of children with COVID-19 Emerging Microbes & Infections 2020, VOL. 9

[8] Haiyan Qiu Clinical and epidemiological features of 36 children with coronavirus disease 2019 (COVID-19) in Zhejiang, China: an observational cohort study Lancet Infect Dis. 2020 25 mars; S1473-3099 (20) 30198-5.

[9]Zhonghua Er Ke Za Zhi pour la Société de pédiatrie et Association médicale chinoise : Recommandations pour le diagnostic, la prévention et le contrôle de la nouvelle infection à coronavirus 2019 chez les enfants (première édition intermédiaire). 2020; 58: 169–74.]., Chinese Journal of Pediatrics

[10] Ji Young Park First Pediatric Case of Coronavirus Disease 2019 in Korea J Korean Med Sci. 2020 Mar 23;35(11)

[11] ] Joo KD. Bébé de 45 jours infecté par un nouveau coronavirus en Corée du Sud : autorités. Agence de presse Yonhap [Internet]. 2020 ; 1 mars [cité le 12 mars 2020]. Disponible sur : https://en.yna.co.kr/view/AEN20200301001500320]

[12] Agence gouvernementale de Singapour. COVID-19 : cas à Singapour [Internet]. Singapour, Agence gouvernementale de Singapour. 2020 ; [cité le 12 mars 2020. Disponible sur : https://www.gov.sg/article/covid-19-cases-in-singapore

[13]H Nair DN Bab: Global burden of respiratory infections due to seasonal The Lancet Volume 378, Issue 9807, 3 9 December 2011, Pages 1917-1930www.sciencedirect.com/science/article/pii/S

[14] OMS covid situation report 191

[15] Weiyong Liu .et al: Detection of Covid-19 in Children in Early January 2020 in Wuhan, China N Engl J Med. 2020 2 Avril; 382 (14): 1370-1371

[16] Zhonghua Liu et al Xing Bing Xue Za Zhi 2020 ; 41 : 145–51

[17] Peter Brodin Why is COVID-19 so mild in children? Editorial Acta Paediatrica 24 March 2020

[18] Shu Yang Early estimation of the case fatality rate of COVID-19 in mainland China: a data-driven analysis Annals of Translational Medicine, Vol 8, No 4 February 2020 Page 5 of 6

[19]Intervention Team CDC COVID-19. Coronavirus Disease 2019 in Children – US February 12th April 2. MMWR Morb Mortal Wkly Rep. 2020 10 avril; 69 (14): 422-426 doi: 10.15585 / mmwr.mm6914e4.

[20] Jonas F Ludvigsson macroanalysis of Covid 19 in children. Acta Paediatr. 2020 23 mars.

[21] Kostas DANIS et al pour Santé Publique France Cluster of coronavirus disease 2019 (Covid-19) in the French Alps, 2020 Clinical Infectious Diseases Oxford University Press for the Infectious Diseases Society of America

[22] A Fontanet et al SARS-CoV-2 infection in primary schools in northern France: A retrospective cohort study in an area of high transmission medRxiv 2020

[23] Sur la base des rapports des services de santé publique municipaux (GGD),

[24] Benjamin Lee and William V. Raszka COVID-19 Transmission and Children: The Child Is Not to Blame

Pediatrics August 2020, 146 (2) e2020004879; DOI: https://doi.org/10.1542/peds.2020-004879

[25] https://www.lalibre.be/planete/sante/il-faut-rouvrir-les-ecoles-le-confinement-peut-entrainer-de-tres-gros-troubles-du-comportement-chez-les-enfants-5e9955f9d8ad58632c73feb3

[26] https://www.mesopinions.com/petition/politique/mesures-barriere-ecoles-adaptees-aux-enfants/89337

[27] Données reprise de l’agence néerlandaise de la santé le RIVM Nederland Tijdschrift Voor Geneeskunde, disponible à https://www.rivm.nl/en/novel-coronavirus-covid-19/children-and-covid-19

[28] Au 29/7/2020 d’après l’OMS mortalité par million d’habitants : 565 pour la Suède, 127 en Roumanie, 30 pour l’Islande contre 483 en France

[29] Wen Yan Jiao et al Behavioral and Emotional Disorders in Children during the COVID-19 Epidemic THE JOURNAL OF PEDIATRICS 2020 www.jpeds.com

[30] Guanghai Wang, Yunting Zhang, Jin Zhao, Jun Zhang, *Fan Jiang fanjiang@shsmu.edu.cn Mitigate the effects of home confinement on children during the COVID-19 outbreak Published Online March 3, 2020 https://doi.org/10.1016/ S0140-6736(20)30547-X

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
prestit

Revirement complet de la Maison Blanche, qui recommande de porter des masques même chez soi dans certaines situations:
https://www.nytimes.com/2020/08/03/world/coronavirus-covid-19.html?action=click&module=Top%20Stories&pgtype=Homepage
Amusant, non ?

quiditvrai

Covid-19 : Les enfants finalement les plus contagieux ?

Malgré les discours de ces derniers mois sur la non-contagiosité des enfants, une étude américaine a abouti à la conclusion inverse.
Par Nicolas Payet – Publié le Dimanche 2 Août 2020 à 16:48 | Lu 5090 fois

quiditvrai

Selon cette étude, le taux de matériel génétique du SRAS-CoV-2 détecté dans le nez des enfants de moins de cinq ans est 10 à 100 supérieurs que chez les populations plus âgées. Une nouvelle qui fait des plus petits les facteurs les plus importants du coronavirus étant donné que plus il y a de matériel génétique du virus, plus ce dernier devient contagieux.

saurer

Très bon article cher Docteur, bien étayé et documenté. De plus en plus nombreux sont les médecins qui s’élèvent contre la doxa mortifère officielle. Et pas seulement en France. quelque part c’est rassurant. Il est navrant de voir que sur ce site aussi, hélas, des “naïfs” croient dur comme fer aux balivernes racontées ici et là, par les “scientifiques” imbéciles et criminels du pouvoir

Fleur de Lys

Ils refusent de porter un masque dans un avion et agacent des passagers, une bagarre éclate – vidéo

https://fr.sputniknews.com/insolite/202008021044193906-ils-refusent-de-porter-un-masque-dans-un-avion-et-agacent-des-passagers-une-bagarre-eclate—video/

Fleur de Lys

«Bas les masques» : des milliers de manifestants à Berlin contre les restrictions liées au Covid-19 VIDEO

En savoir plus sur RT F rance : https://francais.rt.com/international/77395-bas-masques-milliers-manifestants-berlin-contre-restrictions-liees-covid-19

Irina

On devrai inviter le Docteur Potame à nous donner son avis sur la question.

Je suis sûre qu’il aurait plein de bonnes réponses à nous apporter.

Une prophétie terrifiante

Une prophétie terrifiante, mettez vos ceintures. Le Nouvel Ordre Mondial des Nations Unies :
https://www.youtube.com/watch?v=aQajdtYpa7g

didile

Ils vont accorder leurs violons une fois pour toutes ,ces toubibs, ou ils vont se fiche de nous ad vitam aeternam?

Damsir

Certes le président Macron est aussi compétent qu’une citrouille avariée mais il a décidé de rouvrir les écoles sous la pression d’escrocs comme les Delépine, qui au niveau de la malhonnêteté ont semble-t-il assez peu à lui envier…

Damsir

Aucun regain de l’épidémie après la réouverture des écoles ?
Ah, si les Delépine n’existaient pas… il ne faudrait en aucun cas les inventer.

POLYEUCTE

“La Fierté de vivre n’est-elle pas celle d’affronter Tous les dangers” ?

Damsir

Mais quand est-ce qu’on va les piquer les Delépine ? Ils sont insupportables avec leur propagande, toujours à mentir pour leur intérêt personnel.

James
"à la" poubelle !

C’était un excellent site anti-islam. Maintenant il est envahi d’articles répétitifs anti-masques, des dizaines et des dizaines ! En cette période du massacre ait-el-kébir à vomir, ne seait-il pas plus judicieux d’informer sur ce sujet qui correspond à la vocation d’être de ce site ?

alceste

Comment expliquez-vous l’exception que représentent certains enfants? Qu’est-ce qui les rend vulnérable à la maladie?

Georges Mignet

docteur Gérard Delépine, maintenez-vous vos déclarations du 25 mars sur RL…POUR LES ADULTES ?
> “LE MASQUE EST UNE PROTECTION INDISPENSABLE”
> “INTERDIRE D’EN PORTER EST CRIMINEL.”

Irina

Ah tiens, merci pour l’info !

Theodore

@Gérard Delépine / Chirurgien à la retraite

Les enfants ne transmettent pas le virus selon vous ? un fanfaronage de plus…

désolé d’avoir a vous l’apprendre mais une étude prouve TOTALEMENT LE CONTRAIRE… https://jamanetwork.com/journals/jamapediatrics/fullarticle/2768952

Alors que de précédentes études montraient que les enfants jusqu’à 15 ans ne sont pas de dangereux vecteurs de l’épidémie de Covid-19, celle-ci, publiée jeudi dernier dans la revue médicale JAMA Pediatrics a été menée sur des enfants de moins de cinq ans et affirme que ces derniers présentent dans le nez des quantités de SARS-CoV-2 jusqu’à 100 fois plus élevées que chez les enfants plus âgés ou les adultes.

donc pas dangereux pour les enfants, mais assez dangereux pour les adultes qui vivent
avec les enfants

Karen BRANDIN

ModéreZ vos propos. Pardon ..

PS : Quant à estimer Irina que l’anxiété chez l’enfant ou des cauchemars persistants ne sont que des symptômes mineurs, je comprends mal cette hiérarchisation des détresses. Une anxiété qui dure, qui s’installe et devient la norme, c’est sérieux puisque cet enfant, c’est un adulte en devenir. La charge morale d’être un vecteur de maladie voire de mort pour ses proches, elle est inadmissible. Initier ce type de culpabilité sur un enfant qui serait une éponge à émotions aura potentiellement de lourdes conséquences.

Michel Georgel

Merci d’avoir répondu cela.

Irina

Oui, c’est possible. Tout est possible en psychologie.

Vous avez déjà rencontré des personnes avec des pathologies lourdes en psychiatrie ?

Vous avez déjà essayé de chercher les causes ?

Je vous souhaite bien du plaisir.

Vova

Proposition : que ceux qui refusent de porter le masque en public , signent une décharge les exonérant du droit d ‘ être soignés en cas de maladie !! Logique , non ? Dans le cas contraire je proposes qu ‘ ils estent en justice contre tous ceux qui les ont exhorté à ne pas se protéger …..

Pseudo1

La logique, ce serait que tous les mondialistes au pouvoir (pour contrôler leur population, et en France, le gvt a interdit aux médecins de soigner les malades pendant la saison des rhumes, a fait le plan blanc, a fait assassiner des personnes âgées au Rivotril, stresser la population, isoler les personnes âgées, détruit l’économie du pays, mis en faillite des entreprises etc…), mais aussi tous les médecins qui ont utilisé leur fonction (pour manipuler la population) pour participer, amener à cette psychose dans les médias de masse, et aussi tous les laboratoires pharmaceutiques (pour vendre leur poison), l’OMS etc, pour manipuler des populations, devraient être tous normalement condamnés un jour pour tout le mal qu’ils ont fait et feront encore plus dans l’avenir envers des populations.

Pierre

👍👍👍

Irina

Sanofi devrait être condamné pour avoir vendu de l’hydroxychloroquine ???

Pseudo1

Et bien sûr, tous ces mondialistes et médecins dans les médias de masse (mondialistes) qui participent à cette psychose, font tout pour détruire la vie sociale, familiale de la population (tous les liens), mais aussi la santé tant mentale que physique de la population en générale. Et ils savent qu’il y a toujours beaucoup de gens pour croire à leurs mensonges (car proférés dans les médias de masse), propagandistes, de corrompus.

didile

Alors, qu’est-ce que les enfants ont dans leur organisme qui les protège du virus ,
que les adultes ont moins et les vieux plus du tout .?
C’est la nouvelle énigme du sphinx.

sol invictis

mon cher ducon ,euh pardon débile , je veux dire didile ! c’est ma fourche qui a langué ! qu’est-ce que les enfants ont dans leur organisme qui les protège du virus ? des anticorps pardi ! des anticorps NATURELS hérités de la genetique parentale qui n’ont pas encore eu le temps d’etre detruits par les injectons multiples de merdasses vaccinales qui vous sont si chères a en faire la pub pour BIGPHARMA tous les jours et toute la flopée de produits chimiques et bio chimiques qui les accompagnent

Irina

C’est quoi un anticorps naturel ?

Il existe des anticorps artificiels ? Première nouvelle !

didile

C’est gentil tout plein de m’expliquer ,surtout en me traitant de débile parce que effectivement je n’ai aucune connaissance médicale ni pharmaceutique ,et qu’en plus je ne prends pratiquement aucun médicament ,ni de merdasse vaccinale .
Ce que je préfère ,chez les sachants ,c’est leur mépris humoristique .
Donc quand le sphinx demandait quel animal marchait à quatre pattes le matin ,à deux pattes à midi et à trois pattes le soir ,il pensait aux anticorps contre le covid 19.
Et ils n’ont pas trouvé ça tout de suite ,les médecins ?.Ils sont encore plus débiles que moi alors !

Irina

Une étude a proposé une hypothèse qui paraît assez sérieuse. Les enfants seraient tous les ans exposés à un autre coronavirus, non pathogène mais de la même famille (la grande famille des coronavirus) et auraient développé des anticorps qui les immuniserait contre celui-ci.

D’un autre côté, le Professeur Raoult pense que le coronavirus n’est pas immunisant.

Je crois que pour le moment, la science a plus de questions que de réponses.

Fleur de Lys

Un médecin dénonce le délire alarmiste du gouvernement « Il n’y a eu aucune reprise nulle part ! Le nombre d’hospitalisations ne fait que baisser…» (VIDEO)

« Il n’y a eu aucune reprise nulle part !

Le nombre d’hospitalisations ne fait que baisser…»

Invité sur BFM TV, le médecin urgentiste Yonathan Freund évoque un « délire alarmiste » de la part du gouvernement concernant une deuxième vague.
Il en profite également pour remettre en place les journalistes en plateau.

http://by-jipp.blogspot.com/2020/08/un-medecin-denonce-le-delire-alarmiste.html

alceste

Il y a des médecins qui disent exactement le contraire. Si on s’amuse à mettre un lien vers ceux-ci, on ne va plus en finir. On a droit a 3 articles anti masques en moyenne sur ce site. Il n’est vraiment pas utilme que vous en donniez d’autres.

Rebellonous

Je suis certain que 9 personnes sur 10 remettent leur masque de la veille ou de l’avant veille, par économie, au prix que ça coûte.Ce n’est plus un masque anti-virus mais un masque anti-amende…on est garants d’être en règle..Mais le problème est qu’en faisant cette utilisation prolongée, on se colle sur le nez des milliers de microbes et parmi ceux-ci peut-être le covid 19…Ce masque fait effet contraire…Si les contrôleurs pouvaient vérifier la durée d’utilisation des masques et pénaliser ceux qui ont dépassé cette durée, il y aurait encore plus d’amendés.Déduction :l’ obligation du port du masque dans ce cas utilisé par 90 % des gens est évidemment néfaste déconseillé, et ridicule ..C’est pour cette bonne raison, logique, que le port du masque ne devrait pas être obligatoire.

Louise Rosea

Tout à fait d’accord avec vous. Démonstration impalpable.

Louise Rosea

Implacable

Pseudo1

Oui le port du masque ne peut qu’empêcher la respiration des gens donc les rendre malades (et stressés). Vous pouvez rajouter une autre déduction: même si les masques ne protègent pas des virus comme il est indiqué sur les boîtes car ils passent par les trous de ces masques non sanitaires (même si les gens réutilisent leur masque, même s’ils le mettent dans leur poche) (il y a eu aussi ces grandes manifestations anti-Blancs organisées par les mondialistes qui ont oublié leur virus pour elles), tous les virus de rhume saisonniers qui ont circulé cette année, appelés indistinctement pour manipuler “covid-19” comme s’ils n’en étaient qu’un, pour créer une psychose, pour contrôler la population, comme tous les ans, se sont éteints (ici ou ailleurs, masques ou pas, quoi qui ait été fait).

Pseudo1

Pour les mondialistes au pouvoir, seules leurs manifestations racistes anti-blancs (car organisées par les mondialistes pour soumettre les Blancs) sont immunisées contre leur pseudo virus.

Pierre

Cqfd

Karen BRANDIN

Il est notamment, pour les plus petits, à l’origine de l’idée de la prothèse de croissance. Ce couple a consacré sa vie à sauver plus des jambes, des vies et de la qualité de vie ; et vous ? Voici une extrait d’une interview de G. Delépine extraite du film “Cancer, business mortel ” :
“Guérir, un malade, ce n’est pas seulement éliminer la maladie, c’est lui permettre de vivre sa vie comme il aurait voulu la vivre s’il n’avait pas été malade. C’est là la vraie guérison.”
Donc de grâce, modérer vos propos. L’émotion ne peut pas tout excuser.

sol invictis

rien n’est simple et ne se réduit pas a un QCM mais pour votre propagande merdacronienne anti medecin libre vous faites semblant de ne pas le voir ou alors vous faites partie de ces gens desesperants à QI de moule qui sont pathologiquement incapables de construire une pensée souple et structurée au delà du binaire blanc noir oui non gauche droite !

Damsir

Et vous soignez votre français car il laisse à desirer…

Karen BRANDIN

Voici de nouveau un article d’une grande clarté notamment pour le profane, d’une grande sobriété aussi, écrit dans une volonté d’apaiser pas au travers d’incantations mais de faits avérés et de références scientifiques incontournables. Ces références, il faut s’y confronter en les lisant ! Ce qui me révolte et me conduit à écrire ce matin, c’est la brutalité de certains commentaires (ils se reconnaîtront) qui flirtent dangereusement avec l’indécence. Sans doute, la biographie de G. Delépine est succincte ; “chirurgien à la retraite”, c’est un peu court quand on a consacré sa vie, au côté de son épouse Nicole, à tenter de sauver les membres d’enfants atteints de cancers (ostéosarcomes notamment) de l’amputation.

Karen BRANDIN

Il est notamment, pour les plus petits, à l’origine de l’idée de la prothèse de croissance. Ce couple a consacré sa vie à sauver plus des jambes, des vies et de la qualité de vie ; et vous ? Voici une extrait d’une interview de G. Delépine extraite du film “Cancer, business mortel ” :
“Guérir, un malade, ce n’est pas seulement éliminer la maladie, c’est lui permettre de vivre sa vie comme il aurait voulu la vivre s’il n’avait pas été malade. C’est là la vraie guérison.”
Donc de grâce, modérez vos propos. L’émotion ne peut pas tout excuser.

Karen BRANDIN

PS : Quant à estimer Irina que de l’anxiété chez l’enfant ou des cauchemars persistants ne sont que des symptômes mineurs, je comprends mal cette hiérarchisation des détresses. Une anxiété qui dure, qui s’installe et devient la norme, c’est sérieux puisque cet enfant, c’est un adulte en devenir. La charge morale d’être un vecteur de maladie voire de mort pour ses proches, elle est inadmissible. Initier ce type de culpabilité sur un enfant qui serait une éponge à émotions aura éventuellement de lourdes conséquences.

Irina

On ne peut jamais savoir comment un enfant réagira à un traumatisme.

Autant d’enfants, autant de réponses.

Je répète ce que j’ai déjà dit : si l’on voulait épargner tout traumatisme aux enfants, il faudrait les tuer à la naissance. Je ne vois pas d’autre moyen. Et qu’on ne me parle pas de familles équilibrées, ça n’existe pas.

Irina

L’histoire de l’être humain libre de toute angoisse et de toute névrose, c’est un rêve de l’ordre de l’Übermensch. Vous me direz, c’est un rêve très répandu de nos jours, il n’y a qu’à voir le nombre de vidéastes new age sur YouTube…

Irina

Modérer les propos, les modérateurs sont là pour ça.

Et que je sache – j’ai lu le parcours des époux Delépine – même si l’on soupçonne certains cancers d’être d’origine infectieuse, les cancérologues et les chirurgiens, quels que soient leurs mérites par ailleurs, ne sont pas les mieux placés pour parler des virus et de leur propagation !

Le Professeur Raoult, lui, qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, a étudié ça toute sa vie, ça fait toute la différence.

Quant à la fermeture de l’unité de Madame Delépine, on n’a eu ici qu’un seul sont de cloche. Vu ses délires dans ses articles, j’eusse aimé avoir le discours de la partie adverse avant de parler de mérites.

L’émotion n’excuse pas tout, comme vous dites.

Irina

“un seul son”, pardon.

Pour ce qui est de la psychologie humaine, de l’enfant ou de l’adulte, je vous ai répondu dans deux autres commentaires.

Les connaissances en sont encore au B.A. BA dans ce domaine.

Après Freud, on a eu des recherches très intéressantes sur l’altruisme à partir des années 50-60, mais ça reste surtout descriptif.

Sur la cause des pathologies, on ne sait encore pas grand-chose, pour ne pas dire rien du tout, et on en est le plus souvent réduit à l’intuition du patient ou/et du thérapeute.

J’aimerais connaître la taille des cohortes de patients que Delépine a suivi jusqu’à l’âge adulte pour pouvoir affirmer ce qu’il affirme. (Enfin, je dis ça, je connais déjà la réponse.)

Ivan Greindl

Cette affirmation comminatoire me semble exagérée et sans nuance, Confrère.
En Belgique, plusieurs cas létaux ont été signalés parmi de très jeunes enfants (entre 18 mois et 3 ans) et des adolescents (14-17 ans)…
Sans être une “arme fatale”, le port du masque paraît donc une précaution *utile*.
La promiscuité, l’indiscipline et la coupable inconscience (des jeunes, particulièrement) font des ravages, ces deux dernières semaines dans ce pays. Le nombre quotidien d’hospitalisations grimpe avec constance, au point qu’on y parle déjà de deuxième vague…
Pourquoi dans ces conditions, s’opposer aux mesures de simple prudence ? Qu’y gagnez-vous ??

alceste

D’accord en tous points avec vous.

sol invictis

alors mariez vous on assemble n’importe quoi de nos jours

ahje

Le véreux véran avait dit que le masque était inutile en plein pic de pandémie…. comme je considère qu’à un niveau de médecin-ministre, on n’énonce que des vérités, le port du masque est inutile … ou alors, c’est le ministre qu’il faut virer.

sol invictis

et blablabla et tout ça bien entendu sans la moindre reference ni lien ! du bobard macronien comme d’hab !

Charles

Le revers du masque “anticoronavirus” pose un gêne respiratoire que nous connaissons tous, celui de s’oxygéner dans des conditions moindres avec les conséquences bien réelle au niveau du cerveau.
Les jeunes gens ont besoin d’énormément d’oxygène et moins de CO2 qu’ils expirent.
Je n’ai rien dit.

jonathan

Les masques ça entraîne la respiration avec moins d’oxygène.

Martinez

Merci beaucoup pour cette information claire, dètaillée et objective.
On aimerait tellement qu’elle soit mise en avant par nos minables politiques plutôt que leurs positions mensongéres et anxiogénes !

Irina

“L’arrêt prolongé des activités scolaires dans un climat d’angoisse entretenu chaque jour par les médias est responsable de troubles psychologiques comportementaux et sociaux fréquents qui peuvent leur nuire toute leur vie.”

Si l’on devait à tout prix éviter tout événement traumatisant dans la vie des enfants, il vaudrait mieux les tuer tout de suite, ça irait plus vite.

La chirurgie, précisément, est génératrice de nombreux troubles psychologiques gravissimes qui peuvent nuire toute la vie, beaucoup plus que la privation temporaire d’école. Lorsque vous exerciez, et que vous aviez devant vous un enfant gravement malade, vous l’opériez ou vous le laissiez crever ? Si j’étais chirurgienne, ce serait pour moi un choix cornélien (sans rire).

Irina

C’est pour ça que j’ai toujours refusé de m’orienter vers les professions médicales, quelles qu’elles soient.

Irina

“des symptômes, tels que la crainte que les membres de la famille ne contractent l’infection, troubles du sommeil, cauchemars. Les enfants âgés de 6 à 18 ans étaient plus susceptibles de montrer de l’inattention et une anxiété persistante. Les colères, l’inattention et l’irritabilité étaient les complications psychologiques les plus graves éprouvées par les enfants de tous les groupes d’âge.”

Ouais, ben en psychologie, on connaît des maladies autrement plus gravissimes que ça, vous savez…

Si les troubles cités ici sont effectivement les plus graves, qu’ils prennent une petite tisane, ça passera vite.

Bon, je retourne soigner mes schizophrènes, mes paranoïaques, mes bipolaires, mes obsessionnels et mes dépressifs chroniques, moi. Passons aux choses sérieuses !

Irina

Je vous épargne la nosographie complète, ya pas assez de caractères pour ça dans les commentaires.

Irina

Surtout avec les inclassables, qui sont joliment classés dans la catégorie fourre-tout des “cas limites”. C’est joli, comme terme.

patphil

tandis que moi, 73 ans, et habitant à onze heures d’avion de marseille et de la potion magique du professeur raoult, je ne sors que masqué

Lucien

Votre pseudo devrait être Zorro

sol invictis

vous suivez les conseils de l empereur de l’étoile noire qui lui meme et son equipage satanique n’en porte jamais ! prenez du TOTUS ça ira mieux c’est de booster vos neurones que vous avez besoin !

Irina

Vive le cherry-picking dans vos sources, dites-donc !

D’autre part “les commentaires inappropriés récents d’un lecteur nous accusant de mettre les enfants en danger par nos écrits”… Pourquoi “inappropriés” si effectivement vous encouragez vos lecteurs à se mettre et à mettre les autres en danger ? Mettre en danger plutôt les adultes que les enfants, je vous le concède.

Et pourriez-vous nous expliquer pourquoi, depuis des décennies, les enfants sont interdits de visite dans la plupart des services des cliniques et des hôpitaux ? Parce qu’ils pourraient faire peur au personnel soignant, ou quoi ?

Enfin, les enfants contaminés étant quasiment tous porteurs asymptomatiques, comment peut-on savoir lesquels sont contaminés et lesquels ne le sont pas ?

Irina

“Alors que l’OMS recense plus de 16 millions d’infectés, aucun cas de contamination par un enfant infecté n’a pu être démontré.”

Aucun, déjà, je tique, mais comment peut-on démontrer quoi que ce soit, si en l’absence de tests dont votre épouse dit d’ailleurs qu’ils ne sont pas fiables, on ignore quels enfants sont porteurs du virus ?

C’est bizarre, quand même… Les seules personnes que je connaisse personnellement qui aient été contaminées l’ont été par un enfant en bas âge, qui a contaminé toute la famille (dix personnes environ, jusqu’aux grands-parents).

“ils … ne transmettent pas le virus ni à d’autres enfants, ni aux adultes” Ah ben zut, ya pas la source, là !

Irina

“Chirurgien à la retraite”, quel beau métier ! (Je suis sérieuse, là.)

Vous avez étudié l’infectiologie par correspondance depuis le mois de mars ?

Irina

Et ENCORE BIG PHARMA !

Rappelez-moi la place du fabricant de l’hydroxychloroquine dans le palmarès des plus grosses boîtes pharmaceutiques, vous voulez ?

Ivan Greindl

Superbe trait d’esprit, chère Madame. Et tellement judicieux… :-))

Karen BRANDIN

Je comprends mal votre argument. Vous estimez que l’infectiologie, donc notamment le risque infectieux, et la chirurgie sont deux disciplines disjointes ? Dans ce cas, pourquoi les propos du néphrologue Gilbert Deray relatifs au COVID, praticien très présent sur LCI, ne sont-ils pas systématiquement disqualifiés ?

Irina

Je ne connais pas ce néphrologue. Je n’écoute pas LCI. Je ne peux donc pas répondre à votre question. Adressez-vous à LCI.

Mais la néphrologie suppose d’être plus souvent confronté à des maladies infectieuses que la chirurgie, bien qu’à la lumière de mes faibles connaissances, ce ne soient pas des maladies à virus.

De toutes façons, depuis le mois de mars, l’espace médiatique est rempli de médecins rigoureusement spécialisés en n’importe quoi, comme le Docteur Potame de La jungle en folie. Je suis même étonnée qu’il ne se soit pas encore exprimé sur les ondes, celui-là.

ian Moro

vos commentaires sont lassants et sans intérêt

jonathan

On voir plus d’enfants attraper la gastro entérite à l’école que le coronavirus.

sol invictis

oui mais au moins la gastro elle existe vraiment

Kostard Gravas

Les français sont contents des gouvernants qu’ils ont.
Plus on leur tape dessus, plus ils sont contents.
Les allemands viennent de manifester en masse pour défendre leur liberté à Berlin.
Si les français manifestent, ce sera pour que l’on porte le masque “jusque dans les chiottes”, pour paraphraser Poutine.

batigoal

et concernant les adultes Mr Delepine, j’aimerai avoir votre avis…

sol invictis

ça ne te regarde pas c’est interdit aux moins de 18 ans boutonneux

batigoal

toi tu as été grandiose dans tes commentaires sur cet article. Vraiment du grand art, je te félicite: tu arrives à abaisser encore le niveau, j’aurai pas cru ca possible :)

Irina

Je vais regarder ses commentaires, histoire de rigoler. Je vous fais confiance d’avance. ☺

Irina

Ah oui, effectivement il est pas mal !

Le coup des anticorps “naturels”, il fallait le trouver !

Moi, j’achète ma boîte d’anticorps artificiels toutes les semaines quand je sors avec mon masque pour faire mes courses au super marché…

Irina

Moi, je préfère pas !

Lire Aussi