Massacre de Boutcha : l’ex député ukrainien Ilya Kiva innocente les Russes

Cette information a été censurée par tous les médias occidentaux. L’ancien chef du Parti socialiste ukrainien d’Ukraine, l’ex député Ilya Kiva, a déclaré que l’histoire du charnier de Boutcha a été planifiée et préparée à l’avance par le contre-espionnage ukrainien, avec l’aide du MI6 britannique. Dans le cadre d’un manipulation reproduisant le pseudo massacre de Timișoara (1).

Chrétien, Militaire, député, homme politique, comptable, l’ancien député de la Verkhovna Rada d’Ukraine, Ilya Kiva, a déclaré que « toute l’histoire » à Boutcha avait été développée et préparée à l’avance par les services de renseignement britanniques MI6, et mise en œuvre par le SBU afin de provoquer l’agression de l’occident contre la Russie. Cet homme qui aurait pu être président de l’Ukraine dispose de preuves solides contre les britanniques et l’ouest.

Selon Ilya Kiva, « les officiers du SBU (services secrets ukrainiens) sont arrivés à Boutcha tôt le matin, ont dispersé les cadavres et ont contacté les journalistes ».

L’ancien président du parti socialiste ukrainien (Il représentait le Parti socialiste d’Ukraine aux élections présidentielles de 2019) ajoute « qu’il a encore en sa possession les vidéos de visio conférences, appels, plans etc… et des pièces confidentielles montrant comment les officiers ukrainiens ont mis cela en place ».

L’homme est crédible et considéré comme un authentique patriote ukrainien. Son opposition parlementaire au président ukrainien lui a value sa destitution par Zelensky. Il assure qu’il remettra toutes les preuves de ce « massacre truqué » entre les mains des autorités Russes afin que la vérité éclate.

Né le 2 décembre 1977 à Poltava. Il fut membre de la IXe Rada du 29 août 2019 au 15 mars 2022 comme représentant de la Plateforme d’opposition-Pour la vie. Démis de son mandat par la procureure générale Iryna Venediktova sous la charge de haute trahison, il lui avait été reproché d’être l’ardent partisan de négociations avec le voisin russe pour éviter la guerre en Ukraine.

Il fut aussi conseiller d’ Arsen Avakov.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Plateforme_d%27opposition-Pour_la_vie

Les informations et documents fournis par Ilya Kiva semblent avoir convaincu le président Poutine de sortir de son silence, ce 6 avril à 17 h 30, pour dénoncer la macabre mise en scène du charnier de  Boutcha.

https://parismatch.be/actualites/societe/552195/poutine-reagit-pour-la-premiere-fois-au-massacre-de-boutcha

La seule question qui mérite une réponse aujourd’hui : les services secrets ukrainiens (formés par l’ex KGB) ont-ils butté des civils ukrainiens bien vivants pour réaliser cette mise en scène grotesque ?

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

(1) Les journalistes occidentaux  rapportèrent qu’il y aurait eu 1 104 tués et 3 352 blessés pendant l’insurrection, en opposition avec le nombre réel de 93 morts à la fin de celle-ci. Les images de cadavres dont l’origine véritable avait été cachée furent abondamment diffusées dans le monde entier. Ce n’est qu’en février 1990 qu’il fut officiellement établi qu’il s’agissait là d’une campagne de désinformation. Le nom de Timișoara est dès lors resté associé aux manipulations dont les médias sont toujours susceptibles d’être à la fois les dupes et les relais. Dès la première diffusion des images aux téléspectateurs il était visible, pour un observateur un tant soit peu attentif, que les corps déterrés portaient de nombreuses cicatrices de plaies recousues trahissant des interventions chirurgicales.

 

image_pdfimage_print
33

9 Commentaires

  1. Le MI6 britannique a été lié à l’affaire de Srebrenica en 1995 et vous m’avez compris, pas la peine de vous en dire plus quant à cette histoire. Tout et dit.

  2. ben ce gars là en sait plus que tous les journaleux occidentaux !
    biden dit le contraire donc il faut gober tout cru ce que dit le ricain

  3. Personne ne connait le nombre de tués, les sources en temps de guerre étant peu fiables.
    Mais croire sur parole un député TRÈS marginal, élu par le parti qui est issu des vestiges du parti communiste d’Union soviétique et qui a été destitué pour haute trahison, c’est très limite..

  4. On a les mêmes en France qui cherchent une place, avec çà il vient de s’assurer une place de choix à la Douma.

  5. rien d’étonnant : c’est tellement du déjà vu dans d’autres conflits qu’il faut être bien naïf pour croire à ce pseudo massacre passé en boucle avec outrance et hystérie sur les médias français pour ne citer qu’eux

  6. À voir la trombine réjouie du maire de Boutcha quand il est revenu dans son patelin, soit il n’y avait aucun cadavre dans les rues soit il n’en avait rien à branler. Quand aux cadavres qui s’assoient, qui bougent les bras alors qu’ils sont sensés être morts depuis 4 semaines, il faudrait pas nous prendre pour des députés LREM, hein !?

  7. Vous faites un raccourci rapide sur son « patriotisme »…
    Evincé pour trahison le 22 mars, aujourd’hui en fuite à Moscou!!
    Chez nous on appelle ça un traitre…

2 Rétroliens / Pings

  1. Massacre de Boutcha : l’ex député ukrainien Ilya Kiva innocente les Russes….CET article est une bombe , honte a macron qui a osé accuser Poutine sans preuves !! – PAGE GAULLISTE DE RéINFORMATION . Les médias nous manipulent et nous
  2. Massacre de Boutcha : l’ex député ukrainien Ilya Kiva innocente les Russes – Riposte Laique – sarahinconnueblog

Les commentaires sont fermés.