Mathias Chauchat, l’enseignant français qui roule pour les extrémistes Kanaks

Chau(d)chat ! Le « prof » agrégé appelle-t-il à la désagrégation de la France ?

Fils d’enseignant, frère d’enseignante, cousin d’une enseignante, neveu de deux enseignants, me targuant d’être un patriote engagé de surcroît dans la défense éminemment politique des minorités (particulièrement d’outre-mer), comment serais-je indifférent à la déclaration tonitruante d’un certain ou plutôt incertain Mathias CHAUCHAT ? Ce dernier vient de proclamer avec éclat que le maintien du référendum (prévu le 12 décembre) constitue une « immense violence institutionnelle » ! Pas une violence, ni une grande violence, ni une très grande violence (vous avez bien lu), une « immense violence institutionnelle ».

Pas besoin d’être grand clerc pour pouvoir affirmer que le zèbre (1) en question rue dans les brancards, en prenant ouvertement position en faveur du FLNKS qui justement insiste lourdement pour un report (2) de la date de l’ultime (3) consultation prévue par les Accords de Nouméa de 1998.

Mathias CHAUCHAT entend contrecarrer ainsi avec virulence la politique gouvernementale française. Il est donc du côté des pires extrémistes, alors justement que les dernières informations en provenance de Nouméa indiquent un revirement de la position de certains Océaniens qui désormais tendent à rejoindre le parti des Non à l’indépendance.

On aura bien compris

  • Que tant le Oui à l’indépendance n’est pas assuré, et il l’est moins que jamais, pas de référendum !
  • Que toutes les manœuvres, même les plus inavouables, sont bonnes pour aboutir au triomphe de la Kanaky

Et va donc pour l’interprétation de l’excité susnommé, idiot utile de la Kanaky. Il nous faut donc dénoncer notre CHAU(D) CHAT (4)

  • Parce qu’il contrevient (et de quelle façon !) au plus élémentaire devoir de réserve
  • Car il va être un marqueur dans les tout prochains jours de la capacité des nationaux à mettre en concordance leurs déclarations pro-Calédonie française avec leurs agissements effectifs. Pour le moment ceux qui agitent le drapeau bleu-blanc-rouge se taisent, alors que notre pays n’a pas le droit de lâcher nos compatriotes du Pacifique, même s’ils sont loin !

Il est grand temps d’agir par tous les moyens et qu’en particulier au Parlement (Assemblée et Sénat) fusent les questions ad hoc, orales comme écrites, pour interpeller qui de droit au sujet de l’avenir du Caillou en général, mais aussi pour questionner qui de droit au sujet de « l’animal » susnommé.

Je suis tout particulièrement curieux de savoir si M. Jean-Michel BLANQUER, fils de l’avocat pied-noir Roland, personnalité de la communauté dont je défends moi-même avec acharnement (5), continuera à honorer la mémoire de son père, comme il l’a fait, semble-t-il, jusqu’alors.

  1. Jean-Michel BLANQUER, il vous faut absolument réagir aux éructations des excités de Nouméa, surtout s’ils sévissent dans l’enseignement, qui plus est supérieur.

Aujourd’hui la Kanaky, demain la Corsica (bien évidemment les « autonomistes » soutiennent le FLNKS).

Jean-Michel WEISSGERBER

Post-scriptum :

Je n’ai pu obtenir gain de cause dans mon recours devant la Haute Juridiction malgré un sursaut de mon défenseur. Mais, on le voit, le combat ne fait que commencer ! Il faut m’aider.

Pour ceux qui me lisent attentivement, il ne s’agit nullement d’obtenir un report de la consultation (au fait pourquoi les indépendantistes ne se sont-ils pas joint à moi-même très, très temporairement ?) mais son annulation pure et simple. La Nouvelle-Calédonie doit rester française et l’avènement d’une mirifique Kanaky constitue un non-sens absolu.

 

J

  • Zèbre lui sied mieux que chat.
  • Et pour être juste et neutre si on accepte un report aujourd’hui pour complaire à une faction, pourquoi demain ne pas consentir à un nouveau report pour plaire à l’autre ?
  • Ben voyons Lle document du ministère des Outre-Mer édité, le 2 juin à Paris, prévoit encore un référendum avant le 30 juin 2023, baptisé référendum de projet (je lis bien, projet). Y aura-t-il un référendum de but final ? Et le coût de cela ?
  • Je n’ose évoquer un troisième animal : le lapin !
  • Voir une de mes dernières contributions dénonçant le racisme anti pied-noir !

 

 

 

 

 

 

image_pdfimage_print

10 Commentaires

  1. Chauchat, un blanc qui veut être plus kanak que les canaques !
    Un des 40000
    Très bon article, merci !

  2. le mieux pour leur sécurité et leur avenir c’est que les caldoches se déclarent indépendants!
    l’australie et la nouvelle zélande bien proches se sont affranchis de la tutelle d’un gouvernement qui à des milliers de kms veulent les faire obéir

  3. ce type payé par la France exerce dans l’université 3française » du Pacifique qu’il a squatté sans que l’état l’on en empêche pour y faire sa propagande ..Honteux..Scandaleux …des étudiants se sont plaint maintes fois…..Que fait l’état…qu’on fait les gouvernement successifs ?

  4. Payé par la France dans l’Université Française du Pacifique cette personne en a fait son lieu de propagande politique ..Sans qu’aucun Gouvernement ne l’ai radié
    ….C’est scandaleux ….il aurait dû être viré depuis longtemps…..
    Le covi et surtout enfin les conséquences du oui ou du non ont changé la « donne » en Nouvelle Calédonie…les gens en ont marre de ces référendums successifs faussés puisque que prés de 40 000 personnes n’ont pas le droit de voter ainsi que leurs enfants même nés ici….Ce type ne représente pas les Calédoniens , juste un activiste qui sévit et se permet en toute impunité d’utiliser l’Université pour sa propagande ….La faiblesse de l’état incompréhensible (de ce gouvernement et de ces prédecesseurs)

  5. Je suis régulièrement les vidéos de xavier Moreau ( site STRATPOL) Franco Russe ex militaire et spécialiste en geo stratégie ….La France a perdu son pouvoir d’ influence sur le plan international , elle est même délaissée par les Amerîcains …Nous allons perdre l’ Outremer ….Chinois et Russes ont gagné la Partie ….Ce Chauchat est probablement un  » agent » mais téléguidé par qui ? …il n’ agit très probablement pas par lui-même…Alors , par QUI ?…

  6. C’est évident que le FLNKS veut le report du référendum du 12 décembre. Après le second référendum, les indépendantistes ont fait régner la terreur, le désordre en bloquant des routes, agressant des automobilistes, en créant un climat insurrectionnel. Des lors, certains de leur soutiens plus modérés ont été effrayés par ces violences et ont penché ver le « NON ». Et le FLNKS le sait très bien, d’ou cette volonté de report du référendum…

  7. Cet enseignant est ils rémunéré par les chinois ? peut être car la montagne de nickel fait baver les dirigeants de Pékin, et l’on sait bien l’attachement de la gauche à la sauce chinoise.

  8. Encore un gauchiste qui roule pour une cinquième colonne anti-France, un porteur de valises bien rouge jusqu’au fond de ses neurones, comme ses prédécesseurs au service du FLN. Encore un agitateur propagandiste « progressiste » et « international » qui roule pour des intérêts largement extérieurs à la France. Il n’est pas surprenant que ce soit un enseignant, donc un « intellectuel de gauche », bien qu’il eut aussi bien pu être un journaliste, ou un cadre de l’ENA ou de Science Po, un « écologiste » ou un trotskyste déclaré, ou finalement un dirigeant d’ONG. La « diversité » de l’origine des militants anti-France reste assez ciblée. Extérieur variable, rouge ou rose vif dedans.

  9. « non mais attends, j’ai un beau-frère qui fait les foires pour vendre du matériel diversifié derrière son camion le micro à la main et il se fait 4 fois plus que moi !  »
    c’est le raisonnement enseignant.

Les commentaires sont fermés.