1

Mathias Wargon, le charlatan pleurnichard

MathiasWargon.jpg

Mathias Wargon vient pleurnicher dans les merdias, comme le Parisien, car il se fait harceler sur les réseaux sociaux ? Sans blague ! Mais de quoi se plaint-il, lui qui a insulté des millions de Français ? Il devrait méditer ce dicton de la sagesse populaire, « qui sème le vent récolte la tempête » !

Image

Mathias Wargon est ce médecin urgentiste qui ne doit sa célébrité et son entrée sur les plateaux de télévision qu’à la situation de son épouse, ex-ministre du Logement, oui, cette dingue qui voulait supprimer la maison individuelle (projet de notre ami Klaus !) et nous faire migrer dans des cités à intensité heureuse !

Il faut bien comprendre que Mathias Wargon n’avait aucune légitimité en matière de virologie, il n’est même pas professeur de médecine. Quand le journal collabo l’Immonde l’interroge sur sa carrière, il ose expliquer qu’il n’a pu être « professeur » ( avec pourtant, tous les réseaux derrière lui ! ) car il avait une très grande gueule ! Foutage de gueule, oui,  car comme l’affirment ceux qui le connaissent, il n’a simplement pas  le niveau. Et il suffit de lire ses tweets, truffés de fautes et la suite de cet article, pour comprendre que nous ne sommes pas en présence d’un prix Nobel !

 

Image

Et quel fut son rôle dans les merdias durant la pandémie ?  À côté de ses insultes et de ses propos débiles, il a fait la promotion d’un vaccin qui n’en était pas un,  un « traitement » à la technologie nouvelle, en phase expérimentale, fabriqué par des sociétés pharmaceutiques condamnées à multiples reprises pour  « publicité mensongère, charlatanisme, corruption de médecins et de fonctionnaires » Il a donc poussé les Français à la vaccination alors que lui-même reconnaît qu‘il ne « connaît rien à la technologie  ARN ». C’est d’ailleurs un trait qu’il partage avec tous les médecins de plateau, comme le néphrologue Gilbert Deray !

Et puis, Mathias Wargon trahit, à travers ses propos, certaines obsessions ; il a un rapport avec les enfants, disons, très étrange, voire carrément malsain, mais nous commençons en avoir l’habitude sur LCI, où il semble que cela soit une forme de ligne éditoriale, quand on écoute Dany Cohn-Bendit, ou autrefois Olivier Duhamel.

Ainsi, Mathias Wargon déclare, hilare, devant des journalistes ébahis qui avaient évoqué la souffrance pour les plus jeunes du port du masque,  que les enfants, « c’est sale et que cela sent mauvais« . Que veut-il suggérer? Qu’il renifle les enfants comme Joe Biden ?

Et quand la délicieuse Marie-Estelle Dupont alerte sur les conséquences des confinements, en mettant en lumière l’explosion des suicides chez les adolescents, Mathias Wargon se fend d’un tweet d’une abjection à la hauteur de son QI. ImageMalgré tout, certains naïfs pensent encore qu’ils pourront dialoguer sur les réseaux sociaux avec le bon docteur Wargon, qu’ils pourront lui apporter la contradiction ; non, non,  ils ne récoltent de ces échanges que des insultes ! (est-ce là ce que le journal l’Immonde appelle le langage fleuri ? )

« Crétin, débile, taré, nazi »… Mathias Wargon ne connaît que l’insulte, la vulgarité et la pensée binaire, et encore, la plus crasse !  C’est ce même Wargon qui expliquait devant les caméras qu’un médecin devrait être exemplaire ! Et j’imagine, comme tous les gens de son espèce, qu’il se croit très intelligent, mais on n’a beau chercher minutieusement dans ses tweets ou dans ses interviews une petite pensée construite, on ne trouve rien, le néant, pas le moindre début d’une pensée scientifique ou d’un raisonnement digne de ce nom… Il se contente comme un perroquet de répéter les éléments de langage les plus baroques, fournis par Big Pharma et la Macronie… Les comprend-il seulement ?

Quant aux connaissances les plus élémentaires, elles semblent inconnues à ce brave docteur, il confond ainsi la croix gammée avec la croix basque ; s’il commet ce genre d’impairs dans son service, je plains les malades !

Image

Éminent scientifique ? Voyons, voyons.

Interrogé par Darius Rochebin, le grand léchant mou journaliste macroniste, sur le refus de certains d’aller à la vaccination, sa réponse est d’une hauteur scientifique qui laisse pantois !

« Comment vous expliquez l’explosion des antivaxx et des complotistes ? » demande le grand léchant mou.

« Les antivaxxs, ce sont des piliers de bistrot, un peu bourrés, un peu cons », qui aurait migré sur les réseaux, « toujours aussi bourrés et toujours aussi cons. » répond Wargon.

https://t.co/Zjjqfm49jj

https://t.co/Ve75Rq7PmQ

Et c’est ce même urgentiste, toujours fourré sur tweeter et sur les plateaux de télé, qui  y est invité nuit et jour, qui nous explique qu’il faut mettre en place la vaccination obligatoire  (avec un vaccin dont il n’est pas spécialiste, rappelons-le) ? Et qu’il faut instaurer le passe sanitaire ? Bigre !

Les antivaxxs en question, les vrais professeurs de médecine, les spécialistes, que Wargon insulte à longueur de tweets, qui ont d’ailleurs œuvré pour la vaccination (hors ARN) comme Raoult, Joyeux, Vélot, Sabatier, Tubiana ou Perronne, nous préviennent, le Pfizer ne protège ni de la transmission, ni de l’infection, et cela dès l’été 2021. Comment le savent-ils, eux ? Ben, ils bossent,  ils lisent les études, comme les données israéliennes d’août 2021. Même Fauci, le Monsieur Santé américain  sera obligé de le reconnaître  à la TV à la même époque.

Image

 

Ce qui est corroboré par Delfraissy, l’ex-président du Conseil scientifique, un peu plus tard, il est vrai !

Il suffit d’étudier les données de l’Australie, pays leader dans la vaccination (95 % de vaccinés 2 doses en décembre 2021) pour comprendre qu’il y a un gros problème avec le « booster » ! Oui, il ne protège ni de l’infection, ni de la transmission, les vaccinés le savent  puisqu’ils l’ont presque tous attrapé, ce covid, mais il ne semble pas non plus protéger  des formes graves !  Les catégories les plus vaccinées, comme les personnes à risques et les  anciens sont les principales victimes du covid, alors qu’elles ont reçu majoritairement la 3e dose !

C’est pour cette raison qu’il n’y a plus de restrictions en Australie, (pas même les masques, alors que l’épidémie flambe), et la vaccination n’est plus obligatoire. Au vu des deux graphiques, cela se comprend ! La vaccination ne sert à rien pour lutter contre la pandémie !

ImageImage

 

Voilà, Wargon est l’exemple parfait du soldat macroniste, pas très éduqué, pas très doué, vulgaire, mais qui va être propulsé sur le devant de la scène pour faire le sale boulot au profit des grands laboratoires et de son maître, Macron. Il récolte aujourd’hui les fruits de ses propos déplacés et haineux.Image

Enfin, Wargon ne peut que cracher sur les soignants non vaccinés, comme un bon petit soldat de la milice macroniste. Mais on peut retourner son propos : Wargon, Deray et consorts, on n’a pas besoin de ces gens-là, ils sont la honte de la profession, et ils sont responsables que, quand ces corrompus prononcent le mot « science », les Français entendent « gros sous et charlatanisme ». Oui, ce sont ces médecins qui poussent les Français à douter de la médecine !