Mauduit-Cambadelis, Cassen-Plenel : on s’aime chez les anciens trotskos !

Publié le 20 septembre 2014 - par - 1 625 vues
Share

http://www.fdesouche.com/512037-laurent-mauduit-repond-aux-combinards-du-ps-video

Laurent Mauduit est un cofondateur de Médiapart, après avoir été journaliste économique à La Tribune, puis au Monde. Ancien militant de l’OCI (Organisation Communiste Internationaliste), il publie un livre, « A tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient », où il cible principalement son ancien camarade trotskiste Jean-Christophe Cambadelis, qu’il accuse ni plus ni moins d’avoir falsifié son diplôme universitaire, il y a une trentaine d’années, à l’université de Paris, et d’avoir bénéficié de la connivence d’un maître de thèse membre de la même organisation que lui.

Il en profite pour cibler ceux qu’il appelle les profiteurs du système de la Mnef, et évoque les noms de Manuel Valls (salarié par la Mutuelle jusqu’à l’âge de 32 ans !), de Laurence Rossignol, qui est passée à la caisse pendant 18 ans (!) et de l’ineffable Le Guen, qui aurait commencé au GUD avant de basculer dans les réseaux de Cambadelis.

On remarque par ailleurs (et Cambadelis devrait s’interroger) que Mauduit est invité sur tous les plateaux, alors qu’Emmanuel Ratier a été superbement ignoré, suite à son livre sur « Le vrai visage de Manuel Valls ». De même, il nous surprendrait que Pierre Cassen et Ri7 soient invités massivement pour présenter leur dernière BD.

Nous avons donc, dans ce livre, la confirmation (ce que les lecteurs de RL et bien d’autres savaient depuis longtemps) que cette génération Mitterrand est constituée, au Parti socialiste, de magouilleurs professionnels qui n’ont jamais travaillé, n’ont jamais fini leurs études (à supposer qu’ils les aient commencées), et ont passé leur vie à grenouiller dans les appareils socialistes, tels que les mutuelles (Mnef), les associations (Sos Racisme) ou les syndicats étudiants (Unef, Fidl).

Aujourd’hui, ces parasites sont au pouvoir, et cela a l’air d’irriter Laurent Mauduit, qui n’est tout de même pas un perdreau de l’année, mais qui n’a pas l’air d’accepter qu’un Valls, dont il critique le côté très droitier, puisse être à Matignon, tandis qu’un Cambadelis, malgré ses condamnations et toutes ses magouilles passées, suite à une révolution de palais, sans la moindre consultation des militants, puisse se retrouver à la tête du PS.

Nous n’aurons pas la cruauté de rappeler à Mauduit, qui paraît plutôt sur une ligne Mélenchon, que Médiapart est né grâce à la générosité du banquier socialiste Pigasse, qui lui a mis le pied à l’étrier en 2008 pour démolir Sarkozy et permettre la victoire du Parti socialiste, que la clique à Plenel a contribué à installer au pouvoir.

Et nous ne pouvons que l’encourager, même si on sent des règlements de compte passés entre anciens lambertistes, à continuer de nous faire savoir tout ce qu’il sait sur ces crapules.

Plenelmusulmans Ri7plenelmuslecheDans un autre registre, Edwy Plenel vient de publier « Pour les musulmans », où il se livre à un vibrant plaidoyer en faveur des disciples d’Allah, chez qui il voit des boucs-émissaires. Décidément, on écrit beaucoup, à Médiapart, en ce moment ! Rappelons que Plenel fit ses premier pas à la Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR) et qu’il n’a jamais rompu avec cette organisation, faisant rentrer à la rédaction du monde nombre de trotskistes, lorsqu’il en était à la tête.

Dans Boulevard Voltaire, Plenel se fait pulvériser, suite à son livre, par un des anciens « coreligionnaires », notre fondateur Pierre Cassen, qui n’a jamais caché avoir appartenu à la LCR, de 1979 à 1985. Ce dernier l’accuse d’être « un porteur de valises de l’islam », rien de moins ! A noter surtout, outre le succès de l’article, la virulence des commentaires du site contre le patron de Mediapart.

http://www.bvoltaire.fr/pierrecassen/plenel-porteur-valises-lislam,104633

Dans un autre registre de rencontres entre anciens trotskistes, Plenel avait accusé Robert Ménard, autre ancien militant de la LCR dans sa jeunesse toulousaines, fondateur de Boulevard Voltaire, qui avait osé aborder la question du contrôle de l’immigration. Remarquons le catéchisme de Plenel, qui fait le coup du social, pour interdire tout débat sur cette question. Il se permet de parler de la « déchéance » de Robert Ménard, ce qui montre la vraie nature de crapule de Plenel, et ses méthodes de débat.

Il est vrai qu’il y a quatre ans, le même Robert Ménard, à l’occasion de l’apéro saucisson-pinard, n’avait pas ménagé Pierre Cassen, n’hésitant pas à lui faire le coup du racisme… comme un vulgaire Plenel !

[youtube]f55rhxgM9QI[/youtube]

On ne peut qu’apprécier davantage les remises en cause que le nouveau maire de Béziers a su opérer, depuis. Mais le moins qu’on puisse dire, c’est que, quand les anciens trotskistes se rencontrent, ou parlent les uns des autres, cela distribue bien !

Bernard Bayle

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.