Maurice Audin n’a pas de tombe, et c’est tant mieux !

Publié le 10 juin 2018 - par - 18 commentaires
Share

Comme à chaque fois que l’Algérie va mal, c’est-à-dire souvent dans ce pays à l’abandon et sous coupe réglée, les média algériens ressortent de vielles rengaines anti-colonialistes avec ce don inimitable qu’ils ont de la chouine et de la récrimination. Même Al-Watam replonge dans les démons qui ont conduit l’Algérie dans l’impasse actuelle.

A la rentrée, il y a le mensonge d’octobre, en mai c’est Sétif et la provocation avérée – les nazi avaient perdu ! – ; le truc du jour c’est la disparition le 11 juin 1957, de Maurice Audin, adepte forcené du conseil sartrien : « il faut tuer : abattre un Européen c’est faire d’une pierre deux coups, supprimer en même temps un oppresseur et un opprimé […]»  

Messieurs de Al-Watam, messieurs des média aux ordres du mort-vivant de la Zéralda, messieurs les ramassis de toutes obédiences, de toutes confessions, de partis moribonds, messieurs d’Alger la Blanche et de Paris la grisée, aux pouvoir usurpés et douteux, vous qui prétendez parler au nom de peuples que vous ne fréquentez pas, laissez-moi vous dire ce qu’en pense le peuple français :  « que l’armée Française ait pu exécuter ce traitre, franchement on s’en tape ! ». Et voyez je suis certain qu’en Algérie, s’il n’y avait la propagande incessante qui désigne sans cesse un bouc-émissaire, la France, et bien on ferait rapidement la part des choses.

En Algérie la France a fait la chasse à une bande d’assassins habillés des habits de la liberté, elle n’a pas déclaré la guerre aux habitants de cette contrée, lesquels, comme Elle, ont beaucoup perdu ; la France a subi l’agression et défendu ce qu’elle pensait être le bien pour tous. D’ailleurs la moralité de ces barbares du FLN s’est révélée rapidement après 1962, lorsque les purs du mouvement – nos ennemis aussi, mais avec noblesse – ont été obligés de retourner au maquis, où beaucoup sont morts sous les balles de l’ALN commandée par les pleutres de la Bande d’Oujda. Et après, et bien une fois finie la tuerie de 100 000 harkis et de leurs familles, ils se sont reconvertis : dans la prévarication, la dilapidation des richesses de l’Algérie, le partage des rentes du pouvoir et du trafic d’influence ; bref ils sont restés ce qu’ils avaient toujours été : des mafieux.

L’Algérie importe du blé, de l’huile et même des jus de fruits ! On construit des mosquées gigantesques alors que la population manque des services publics élémentaires ; l’armée absorbe beaucoup de moyens et détient nombre de clefs, politiques et économiques. Tout est subventionné et les réserves de change fondent, alors que le prix des hydrocarbures reste bas. Mais tout se trouve, logement, travail, produits illicites, autorisations diverses, à condition de frapper aux bonnes portes et de ne pas venir les mains vides. Un tiers des jeunes de moins de 30 ans désire quitter le pays, ce paradis indépendant, et beaucoup le font ; innombrable sera la ruée à la mort du zombi.

Mais l’étonnant est que la schizophrénie est endémique chez les Algériens, en effet, où vivent 10% d’entre eux, ou voudraient venir 15 % des autres, et bien chez l’infâme tortionnaire, le pilleur colonialiste… en France ! Les méchantes langues disent qu’ayant rendu leur pays invivable ils viennent en faire autant dans le nôtre. ! D’autres voix plus subtiles pensent que pour beaucoup la France est vue comme ce paradis dont parlent les vieux chibanis, ceux qui ont connu « avant » ; inconsciemment en venant ici ils viendraient se recoloniser. Hélas cette France n’est plus, justement à cause des successeurs et descendants des Maurice Audin, ceux-là même qui espèrent que demain le Bernard-l’hermite de l’Elysée rabaissera la France ; c’est ce qu’il fait de mieux, d’ailleurs.

Maurice Audin n’a pas de tombe, tant mieux, cela m’évitera de paraphraser Boris Vian. La guerre est une saloperie, il avait choisi son camp.

Gérard Couvert

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Verdammt

On a ete trahi par 2 gaulle ou la grande zora.
L Algérie crève de son incompétence.
Avant 1830 c était un marche aux esclaves Chrétiens. Alors bravo aux gauchistes.

BERNARD

Alors que lors des « colonies » l’Algérie était un oasis luxuriant grâce à ces cons des Français, mercy de dire mercy Madame Monsieur !

Pr Sheldon Cooper

Tuer un homme désarmé non plus

Yves ESSYLU

Sheldon Cooper
les lâches se nomment AUDIN, MAILLO, BOUDAREL, DANIEL, HERROU…bref tous des marxistes dont la vocation est de trahir

dufaitrez

Chacun a ses valises ! Remplies de Bombes, de Fric… Bcp ont des « Valises sous les yeux » et ont oublié ce triste personnage, voire qui le défendent.
La Valise l’a conduit au Cercueil ! Ouf !

tabalo

Peu nous chaut aujourd’hui, des faits passés depuis soixante ans.
Bien des gens n’en ont rien à faire de l’Algérie… Qui sait seulement où elle se trouve!
Ceux qui s’y trouvent se démerdent comme ils peuvent et ceux qui sont partis en France seraient avisés de se la fermer.

patphil

la valise ou le cercueil !
l’amère patrie !

Pierre

Un seul de ces types qui ont travaillé contre la France est mort légitimement alors que quelques centaines dockers et syndiqués ont fait la même chose tant pour l’Algérie que pour l’indochine. Je rappellerai le sabotage des munitions reçues par les militaires…..

Pierre

Audin aurait du être fusillé, il l’a été et c’est tant mieux. Aujourd’hui il faut encore le fusiller mort.

Gally

Il est sur qu’une bombe dans un dancing, c’est une illustration du courage…

Cette enflure, assez con en fait malgré son génie des mathématiques, à agit sur ordre de gens qui ont exploité ce qu’il représentait. Les paras avaient ordre de régler le problème et il l’ont fait car, d’un point de vue opérationnel, la guerre fut gagnée. Je ne crois pas à la torture le concernant car il ne connaissait aucun dispositif et pas de chefs secrets, il n’y avait donc rien à obtenir de lui. Sur un plan meta-politique, je connais d’assez prés le PCF en Algérie, les Camusiens étaient nombreux, et l’URSS ne tenait pas tant que cela à la… lire la suite

Brouillon

Tu nous remets encore une couche de ta connerie professeur !

Moi non plus même si la veuve d’icelui réclame sanns pudeur !

Lupus

Alors là, vous déconnez franchement.
Maurice Audin a agit dans le cadre d’une lutte anticolonialiste, à l’époque ou toutes les colonies voulaient leur indépendance.
Il suivait également les convictions d’une certaine gauche de l’époque.Il en est mort.
Que les algériens utilisent ad-nauséam , la colonisation pour masquer leur incapacités, d’accord, mais même si les Algériens se comportent extrêmement mal , avec nous , et même si la France a construit un certain nombre d’infrastructure, la colonisation ne c’est pas faites avec des fleurs.
La réalité, c’est la réalité.,

Dupond

L’algérie etait et est un pays riche ….Peuplée par des nomades qui n’ont pas l’intelligence d’en exploiter les richesse depuis le départ des Français . Une infime minorité se goinfre et l’autre se précipite sur le rivage en lorgant vers marseille
http://www.elwatan.com//economie/baisse-de-26-des-flux-vers-l-algerie-09-06-2018-369823_111.php
https://www.lesoirdalgerie.com/articles/2014/10/12/article.php?sid=169581&cid=2

Allonzenfan

Une crapule stalinienne éliminée en temps de guerre pour collaboration avec l’ennemi ?
Je ne vois pas où est le problème…

Vincent L.

Maurice Audin était un porteur de valise et traitre à son pays. On pouvait être le partisan d’une Algérie indépendante mais de là à apporter une aide matériel à un parti fasciste qui avait pour vocation de zigouiller tout ce qui était français, il y a un pas qu’il ne fallait pas franchir. Les vrais porteurs de valise (ceux qui ont apporté une aide matérielle au FLN) me font vomir. Certains sont même allés jusqu’à fabriquer des armes pour le FLN. Voir l’excellent livre de : « Algérie, les années pieds-rouges
Des rêves de l’indépendance au désenchantement (1962 – 1969) » de
Catherine SIMON.

Pr Sheldon Cooper

Ci git Maurice Andin. Tué par un lâche dont le nom n’est pas digne de figurer ici.