Mauvaise nouvelle, Schiappa : le féminin de gars, c’est garce !

Publié le 25 février 2019 - par - 58 commentaires - 1 741 vues
Share

A priori, Schiappa se frotte les mains. « Enfin ! »  doit penser l’écrivaine de romans de gare pornos édités aux frais du contribuable (le Sénat devrait se pencher là aussi sur cette corruption notoire).  « Enfin ! L’Académie a cédé à la pression et s’est prononcée en faveur de la féminisation des mots ! » . Mais, ma petite, l’usage avait ses raisons. Et au demeurant, à ce que je sache, les femmes étaient jusque-là largement reconnues grammaticalement dans de nombreux métiers. J’allais déjà faire mes courses chez ma boulangère, ma charcutière, ma crémière. J’achetais déjà mes vêtements dans les boutiques de mode en m’adressant aux vendeuses et je les payais à la caissière. C’est à la coiffeuse que je confiais mes cheveux et à l’infirmière mon bras pour  une prise de sang ;  à la secrétaire que je demandais  un rendez- vous avec ma doctoresse, mot que j’utilise depuis ma plus tendre enfance en songeant avec émotion à la bonne doctoresse Riom qui se déplaçait à l’époque pour visiter les familles. Soixante ans après, je me souviens encore de son nom et de sa physionomie rassurante. Tout le monde utilisait déjà les mots paysanne, productrice, conductrice d’autobus, accastilleuse, comédienne, barmaid, bijoutière, caissière, rempailleuse, danseuse, décoratrice, conseillère, animatrice, éducatrice, électricienne, employée, éleveuse, esthéticienne, experte, exploitante, acheteuse, acousticienne, accompagnatrice, comédienne, mécanicienne, avocate, musicienne, chanteuse, directrice, chirurgienne, monitrice, chocolatière, commerçante, conseillère, conservatrice, contrôleuse, costumière, formatrice, gouvernante, greffière, tatoueuse, technicienne, trésorière, réalisatrice, régisseuse, magistrate, maquettiste, (et il y en a des dizaines ou des centaines de la sorte)

Sans parler des mots aussi bien masculins que féminins, ce qui ne saurait donc chatouiller ces dames,  tels que secrétaire, journaliste, accessoiriste, billettiste, bagagiste, bibliothécaire, botaniste, cardiologue, gynécologue, ophtalmologue, styliste, scartographe, scénographe, ébéniste, toxicologue, étalagiste, ergonome, ergothérapeute, sportive, ethnologue, œnologue, actuaire, urbaniste, adjointe, antiquaire, archéologue, vitrailliste, architecte, biologiste, archiviste, artiste, auxiliaire, cartographe, caviste, notaire, commissaire, sophrologue, prothésiste, comportementaliste, sténotypiste, volcanologue, comptable, concierge, sociologue, scryptologue, fleuriste, radiologue, fiscaliste, modéliste,  musicologue, frigoriste, orthophoniste, gestionnaire, réceptionniste, taxidermiste, naturopathe, graphiste, guide, juge, géologue, orthésiste, ostéopathe, zoologiste, vétérinaire, scénariste, standardiste, scripte, sérigraphe, responsable, paysagiste, podologue, psychiatre, pigiste, pilote, orfèvre, prothésiste, interprète, journaliste, kinésithérapeute, libraire, lobbyiste, disquaire, machiniste, coloriste, médiatrice, météorologue  (et il y en a des dizaines ou des centaines de la sorte, je ne vais quand même pas faire tout le dictionnaire)

Bon, on le voit, vu tous les mots déjà féminins ou mixtes, il n’y avait pas de quoi fouetter un chat. Cependant admettons que d’aucuns préfèrent féminiser les mots qui ne le sont pas déjà. Rude tâche pour ces messieurs-dames nos très distingués  académiciens  qui devaient s’ennuyer ferme dans leurs fauteuils dorés et leurs habits du plus beau vert.  Car  que feront-ils pour certains mots ? Par exemple, un médecin devrait se décliner en médecine. Manque de pot, le mot est déjà pris. Zut alors ! Il leur faudra  conserver le vieux « doctoresse », puisque ce mot existe déjà et que lui en substituer un autre serait de peu de sens. Idem pour marin : marine est déjà pris (je propose marineuse, une si plaisante sonorité devrait plaire à Schiappa). Et que faire avec  clerc de notaire ? syndic de propriété ? jockey ?

Et pour les sigles ? Dira-t-on pédégère en lieu de place de PDG ?

Mettra-t-on un e final à coach, mot étranger invariable ? ou encore à manager, designer, webmaster, trader, shaper, skiper, packager,  producer, hotliner,  media planner,  tous anglais et tout aussi invariables  en genre ? et comment les prononcer alors ? Dira-t-on une pizzaiola  à la place de pizzaiolo ? Où le ridicule ne va-t-il pas se nicher ?

Et pour ces messieurs, afin qu’ils ne soient pas en reste, que dire  à la place de femme de chambre, de gouvernante, de sage-femme ? Car hors de question de les laisser de côté, ils y ont leur part. Quand on veut démolir une langue entière de  toutes les façons pour obtenir un infâme magma dans lequel tout doit se fondre, chacun-e-s  en doit avoir son-sa-ses  part-e-s, nom d’un chien-ne-s !

Mais le pire pourrait bien être ci-dessous : car le féminin de  gars est garce.  Et tout aussi bien fera-t-on avec coureur en coureuse, professionnel en professionnelle , courtisan en courtisane, homme public en femme publique,  arpenteur en arpenteuse, entraîneur en entraîneuse.  Et pourquoi pas rouleur en … roulure ? Attention, messieurs-dames les académiciens, Marlène qui pleure déjà  vous attend au tournant.

Louise Guersan

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Sylvie Danas

Moi, la féminisation des noms je suis POUR ! A condition toutefois de ne pas faire ça dans un seul sens: il faut aussi masculiniser, il n’y a pas de raison, non mais, sans blague ! Ainsi on pourra dire la ministre, la pitre, la jean-foutre, la cuistre, mais aussi le ministre, le crapule, le canaille, le fripouille…

laetitia

Bravo madame. Qu’est-ce qu’elles sont fatigantes avec leur féminisation de tout et de rien! Il faudrait bien qu’elles nous disent les bénéfices de tous ces remue-méninges de complexées; jusqu’à présent on n’a constaté que des élucubrations aussi vaines que ridicules.

"à la" poubelle !

Desproges s’était foutu de la la gueule de la future écriture inclusive : « Françaises, Français. Belges, Belges ! »

Mélanie

Chiappa est elle d accord avec décatlhon pour le port d un voile sportif pour les musulmanes

Fleur de Lys

Hijab Décathlon. Marlène Schiappa, toujours « à fond la femme » ? [Vidéo]

https://www.breizh-info.com/2019/02/26/113088/hijab-decathlon-marlene-schiappa

DUFAITREZ

Qui ont des millions de morts durant les Guerres ? Les Femmes ?
Heureusement, il existe des Sentineaux !
Zut ! Des Sentinelles ! Salopes !!
MDR !

André BUIRETTE

Puisque nous avons du personnel féminin dans nos armées, n’oublions pas de féminiser les grades. Ainsi ont côtoierait : Brigadier/ Brigadière; Maréchal des Logis Chef/ Maréchale de Logis Cheffe; Adjudant/ Adjudante; Adjudant-Chef/ Adjudante-Cheffe; Major/ Majorette et autres Commandante, Colonelle, Générale. Sans oublier la Marine où l’on verrait le Premier Maître défiler aux côtés de la Première Maîtresse et enfin le Quartier Maître apprenant le maniement des armes à la Quartière Maîtresse.
Que notre langue est riche et belle…

André Léo

Ouais! Et pour les « tétons de Vénus » qui éclairaient les demeures de l’habitat urbain, vous diriez quoi d’équivalent masculin… les burettes de Saturne? D’ailleurs pourquoi des burettes au féminin pour un curé Trécy? L’athée s’en fiche un peu, remarquez, mais ne faudrait-il pas interdire les mots féminins dans le chœur des églises qui était encore, il y a peu, interdit aux femmes sauf aux reines et princesses de sang royal?

Est-elle princesse ou roturière, l’Anastasia Schiappa?

Josette

Atroce !

Eric des Monteils

Un copain est une personne avec qui l’on partage son pain ; une copine est une personne avec qui l’on partage ? Sa . . . . Si vous en trouvez d’autres, je suis preneur.

Le Blob

D’après la photo qui illustre cet article, « Le grand oral de Marlène Schiappa », c’est d’être à genoux en faisant semblant de bailler ?

BERNARD

Après réflexion et comme suite à votre excellent article, je me dis qu’en fait tout ça n’a qu’une importance relative, car dans deux générations, la langue officielle de la France sera l’arable (ou peut être le baoulé qui sait…). En effet, en général, c’est la langue de la population majoritaire qui s’impose progressivement,chouïa par chouïa !

.Carole

Il ne faut pas appeler progrès ce qui est en réalité un complet déraillement ! Quel est le féminin du mot « saboteur » ?

.Carole

Les Schiappa et consoeurs ont fait du féminisme un combat grotesque, à la mesure de leur petit esprit.

"à la" poubelle !

de leure petite esprite.

AFMC98000

Schiappa, est l’exemple type d’une Secrétaire d’État qui n’est pas à sa place.

patphil

de toutes façon, la langue suit l’usage qu’en font les gens, on ne comprend plus le français du 16è siècle n’est-ce pas?

AFMC98000

La langue de Ronsard puis de Molière est beaucoup plus compréhensible que celle de certains français, à ce que je lis sur ces conversations.

En effet, je ne vous le fais pas dire! Certains inconscients s’étonnent qu’ils soient censurés! Si ils pouvaient se relire, ils comprendraient que RL n’est pas un salon de psychanalyse!

"à la" poubelle !

L’usage qu’ils en font aujourd’hui : ils s’en torchent le cul !

Pierre Régnier

Comme les académiciens, l’auteur de l’article est dépassée, ou franchement opposée au progrès. A quoi bon savoir, dans les relations humaines, si on a affaire à un homme ou à une femme ?
L’exemple est à prendre dans la nouvelle parentalité, où l’on n’a plus qu’un parent 1 et un parent 2.
Exigeons de devenir de simples numéros interchangeables. Qui ne comprend pas que c’est ça, désormais, l’égalité ?

.Carole

Des numéros pour désigner des relations humaines, on aura décidément tout vu . Vraiment « ils » osent tout !. Pour éviter l’écueil des mots désignant un père, donc un homme et une mère, donc une femme pour les faux pères et mères qui ne correspondent pas à la loi de la nature et alors qu’ils sont , pourtant en large minorité par rapport aux parents naturels, on tombent dans la déshumanisation pour tous et pire, dans une forme de hiérarchisation. Il y a le parent 1, le premier, le plus important parent et le deux, le .. bof. ! C’est vraiment… lire la suite

Pierre Régnier

J’ai voulu, Carole, souligner l’extrême bêtise dans laquelle nous conduisent actuellement les gouvernants mais, puisque vous évoquez aussi leurs mensonges, je veux dire qu’il y en a un qui, selon moi, a été trop peu relevé, et pas du tout combattu, celui par lequel la « Gauche » (je suis de gauche depuis toujours, d’où les guillemets) a prétendu « étendre » le mariage aux homosexuels. En réalité le mariage a été SUPPRIMÉ puis, dans un second temps a été créé, sous le même mot et sans aucun débat préalable, un « mariage » ayant une définition presque CONTRAIRE. L’imbécile création de « parent 1 » et « parent… lire la suite

Pierre Régnier

à Carole (suite)
Je précise que je suis résolument pour le droit des homosexuels hommes et femmes qui le souhaitent de faire officialiser leur union, mais évidemment sous une appellation AUTRE QUE LE MARIAGE.

"à la" poubelle !

Non, les féministes ne suppriment pas le mariage, qui permet surtout de DIVORCER en touchant le pactole !

"à la" poubelle !

Aujourd’hui le père se retrouve entre parents thèses !

AFMC98000

On ne peut valider n’importe quoi au nom du progrès. A ce compte là pourquoi pas inscrire le verlan et le langage des banlieues islamisees dans notre dictionnaire?

Eugénie

Tout le monde ne peut descendre aussi bas !

didile

Il faut de toute urgence trouver un féminin au mot « bourreau ».
40 Sages et Sageuses (sagines ,sagettes )vont se pencher sur le problème .
Un puceau,une pucelle .Un bourreau ,une bourrelle ,Cela fait commissaire ou commissairette ,non?.
Tout part en brioche dans notre pays ,mais une chose va s’enrichir :le vocabulaire à moins qu’on se batte aussi pour ça .

"à la" poubelle !

Un bourreau, une bourrique.

Hollane

QUAND IL TRAVAIL?

Il passe son temps d’écrire des livres de la Shit.

Il parle de la SHIT chez Hanouna?

Il a craché de la SHIT sur Manif pour tous.

Et il touche le salaire ministre.

VORONINE

Puisque nous parlons dictionnaire ….Il faut savoir que SCHIAPPA , en italien courant ( he oui , ce n’est pas un patronyme corse, contrairement à ce qu’elle croit ) désigne une nullité, une nouille….exemple :  » é una schiappa al tennis » …. c’est une nullité au tennis.

AFMC98000

Ne pas oublier que la Corse n’est française que depuis un peu plus que 200 ans. Auparavant, les patronymes corses étaient d’origine latino genoise. .

a.hourquetted'are

Belle tirade! Merci

Larapède

Marrant et bien vu.

zozo

Elle represente un puissant reseau. En France la prostitution, une mine de pognon et de renseignements… Les filles en France sont protégées et déployées au sein même des administrations et entreprises. (Watergate) DSK s’est fait degommé avec des filles fournies par eiffage mais surtout des arts et métiers. Si vous voulez des reponses et faire les liens avec les politiques, interessez vous aux reseaux des « grandes écoles  » soirée ou le partage des marchés se fait, ou maguouilles s’organisent.. le deploiement est complet du plus haut sommet de l’état jusqu’a la cellule de prison à luynes par exemple.? j’en ai… lire la suite

Morgane

Je suis choquée !!! Decathlon vient de sortir son hijab de course pour les muzzs au nom de la tolérance et de la liberté…. Boycotte de cette enseigne !!!!!😬😬😬😬😬

Marsouin

L’arabisation à marche forcée semble inéluctable

Morgane

Marsouin, plutôt MOURIR que de me soumettre à leur mode de vie d’un autre âge !!!

the end

salut Morgane….les magasins décalcon (sans) faute vont vendre des sabres hallal spécial décapitation avec décalcon a font les têtes.

Morgane

Bien trouvé The end, pour décalcon !!!
Je trouve que nos « dirigeant » sont trop laxistes!!!

AFMC98000

Decathlon veut se faire de l’argent et une publicité à bon compte pour séduire le marché musulman, tout comme les fast food avec de la viande systématiquement hallal . Les français sont trop souvent des boeufs que l’on mène à une marche forcée vers son islamisation par le bout du nez. Les dirigeants politiques ne bronchent pas de peur de passer pour racistes et islamophobes.
L’islamisme vaincra, inéluctablement à l’image du test de la grenouille que chacun connaît bien.
15 à16 millions de musulmans en France – chiffre qui va croissant – est un marché qui ne se néglige pas.

Morgane

AFMC98000,
Bientôt, nous ne serons plus « chez nous »…

AFMC98000

Quand vous entendez ce gilet jaune islamiste alsacien insulter Alain Finkielkraut et lui dire  » on est chez nous », avez vous l’impression d’être encore dans la France que vous aimiez? À moins que vous soyez en plein accord avec ce dangereux personnage. Notre pays est en dérive totale sans un capitaine capable de redresser le cap. Le bateau est en mutinerie et personne ne met les mutins dans les cales.

AFMC98000

Nous allons voir nos athlètes de confession musulmane se couvrir du hijab aux prochaine jeux olympiques . Quel progrès de la laïcité dans notre population. La laïcité a failli , c’est un échec total de la politique laxiste de nos dirigeants et de l’Education Nationale.

Morgane

AFMC98000,
Je suis d’accord avec vous !!!

"à la" poubelle !

Ces hijabs ont-ils des poches ? Glissons-y des tranches de jambon. Et on s’en payera une tranche en voyant la tronche des clientes !!!

Morgane

Bonne idée « à la » poubelle,
Encore faut-il que decathlon fournisse le jambon…lol😉

BERNARD

Le masculin de sage-femme est sage-femme homme, me semble t il. (ou maïeuticien)
de même on pourrait donc adjoindre homme ou femme après chaque terme ambigüe
« femme de chambre homme » « coach femme »…par contre pour les noms étrangers ça pose problème style « pizzaiolo femme » ça ne le fait pas.

AFMC98000

En anglais il n’y a pas de genre pour les noms communs, par contre, en Italien, le genre existe pour les métiers par en général.

BERNARD

Oui, mais il me semblait que la langue française interdisait de mettre au pluriel les mots d’origine étrangère comme par exemple un scénario –des scénarii (donc on dirait en France des « scénarios »..alors est-il possible de les genrer, je n’en sais rien, il faudrait demander à un prof de français.. qu’en pense Madame Tasin ?
Notons qu’on peut mettre au pluriel les nom d’origine latine : un minimum / des minima..un médium des merdia (pardon média) :):)

Eugénie

O pour un homme
A pour une femme
I pour le pluriel

"à la" poubelle !

Au féminin : Pizzaiolo à lolos !

Le Blob

Tout ce que l’on peut aussi dire à propos de Schiappa, c’est que la connerie est aussi inclusive chez elle: une chieuse.

the end

c est vrai , chiapa , y a pas a chier , bientot les premières chaleurs vont la mettre en rute (pardon sur la route du printemps et de l amour , la sève monte monte et monte encore , Marlène passe moi le sopalin….. j ai de la purée sur mon pantalon.

AFMC98000

The end, c’est le clap de la fin et de la finesse…

AFMC98000

The end, votre prose est d’une finesse consternante, très proche de la fange. Certains sont vulgaires, mais rarement à ce point.

BERNARD

Non, rut c’est Ellecrie ! Elle craint le feu.. au cul !