Mayotte : le droit du sol pour enfants de clandestins, une hérésie française

Un retour sur l’enfer de Mayotte s’impose pour plusieurs raisons.

D’abord parce que la situation empire.

Ensuite parce que ce qui se passe à Mayotte préfigure ce qui va arriver en Métropole, avec tous les camps sauvages qui transforment nos agglomérations en bidonvilles, dans l’impunité la plus totale. A Calais, rien n’est réglé.

Enfin parce que ce département est la parfaite illustration du naufrage de l’Etat dans ses fonctions régaliennes. A Mayotte, l’Etat de droit a totalement disparu.

La principale cause du chaos mahorais est LE DROIT DU SOL accordé aux enfants de clandestins. Une hérésie.

La planète entière sait que nos clandestins sont inexpulsables et que les enfants qui naissent en France seront automatiquement Français, avec accès à vie aux droits sociaux mirifiques de l’Etat providence le plus généreux du monde. 

PIB par habitant à Mayotte 9800 dollars par an.

PIB par habitant aux Comores 775 dollars

PIB par habitant à Madagascar 402 dollars (source Banque Mondiale 2016 et INSEE)

Un Mahorais vit 10 fois mieux qu’un Comorien et 20 fois mieux qu’un Malgache.

Mayotte est au bord de l’insurrection généralisée, tant la situation est explosive et devient insupportable pour les résidents légaux. Quelques extraits du Figaro :

Ceux qui le peuvent préparent leurs valises.

“Toutes les entreprises sont à genoux”.

“On ne peut même plus aller à la plage sans risquer notre peau ! Ma femme et ma fille sont cloîtrées, c’est pas une vie”, dit un habitant qui porte un couteau à sa ceinture, au cas où…

Plus personne n’ose sortir le soir après 18h30.

“Quand on va se baigner, c’est toujours en groupe, et on emporte un coupe-coupe dans son sac de plage”.

“Moi, j’ai renoncé à toute forme de promenade et je vis dans l’obsession du ravitaillement en essence et en argent liquide” dit un professeur.

“Eau, sucre et farine manquent”

“La plupart des stations service sont fermées ou réquisitionnées”.

“L’hôpital est en situation critique, en rupture de stocks d’antibiotiques”.

“Les poubelles s’entassent et les déchets pestilentiels se dispersent sur la chaussée avec la pluie”.

A l’école c’est la peur. Affrontements entre bandes rivales, vols de matériels et agressions contre les élèves.

Classes surchargées au point que l’enseignement devient impossible. Moins de la moitié des élèves maîtrise le français et comprend les consignes écrites.

Tout empire à grande vitesse.

Ce sont 27 enfants qui naissent chaque jour à Mayotte, dont 70 % d’enfants de clandestins.

A ce chiffre s’ajoute l’arrivée quotidienne des kwassa-kwassa, embarcations des clandestins venus d’Anjouan.

Depuis 2000, le nombre d’élèves a doublé. La surpopulation scolaire est catastrophique.

Alors que fait l’Etat ? Rien.

Macron se tait. Il est totalement dépassé par la situation et n’a aucune solution.

Dans le domaine régalien, il est aux abonnés absents, s’investissant uniquement dans les réformes économiques.

Contrairement au discours officiel, il n’y a aucune volonté de freiner l’invasion.

Les moyens sont dérisoires.

“Seulement deux bateaux, dont l’un toujours en panne”, pour arraisonner les embarcations, dit la PAF.

Au plan judiciaire, c’est pire.

“Une décision de justice, il y a trois semaines, a mis en colère les Mahorais : 3 passeurs ont pris 6 mois avec sursis, et ont été reconduits : ils vont recommencer ! On retrouve systématiquement les mêmes pilotes et on reconnaît les passagers”.

Maintenant, on voit des “kwassa-ambulances” qui viennent déposer malades et blessés.

On voit une explosion des arrivées de mineurs isolés. 3000 à 5000 enfants sont livrés à eux-mêmes.

Les mères expulsées laissent leurs enfants sur place et les confient à d’autres familles pour le droit du sol.

10000 enfants ne sont pas scolarisés.

Quant à l’Etat comorien, il refuse souvent d’accueillir ses propres ressortissants expulsés de Mayotte.

Le gouvernement comorien, fort des 23 résolutions de l’ONU qui demandent à la France la réintégration de Mayotte au sein de l’archipel des Comores, instrumentalise la crise migratoire pour récupérer l’île rebelle qui a voté pour rester française.

Tel est le bilan des irresponsables qui nous gouvernement et qui sont incapables d’assumer leurs décisions irréfléchies.

Pour grappiller quelques milliers de voix, nos élus ont fait de Mayotte le 101è département français, sans comprendre que cette folie allait coûter des milliards.

Ce que vivent les Mahorais, les Français vont le vivre dans quelques années.

A Mayotte, il y a moins de Français que d’habitants, et Macron n’y voit rien à redire.

Par conséquent, ne comptons pas sur sa loi asile-immigration pour protéger les Français.

Le chaos mahorais d’aujourd’hui, c’est le chaos de la France de demain.

La solution raisonnable était pourtant simple :

En 2011, au lieu de faire de Mayotte le 101è département français, il fallait rendre Mayotte aux Comores, dans le respect du droit international, puisque l’ONU et l’OUA ne réclament que ça depuis plus de 40 ans !

C’était la voie de la sagesse et de l’intérêt de la France. Vertu inconnue de nos politiques, toujours prêts à couler le pays un peu plus pour être réélus.

Depuis plus de 40 ans, 23 résolutions de l’ONU demandent à la France de restituer Mayotte au gouvernement comorien. Qu’est-ce qu’on attend ?

Jacques Guillemain

 

image_pdf
0
0

31 Commentaires

  1. Bonjour Monsieur, comme je vous l’ai écrit par ailleurs , o/s, . je vous rejoins complètement . Je me trouvais en voyage aux Comores en 1974 .
    Je n’ai entendu qu’à Mayotte des propos réalistes d’habitants qui savaient à quel point sans la France les mahorais seraient à l’abandon et dans une situation encore plus précaire qu’ils ne l’étaient .
    Bien à vous

  2. Avec Mayotte c’est un sacré cadeau empoisonné que nous ont fait NS e référent JC. Certains ont été une vraie malédiction pour la France. Entre les muzz, Mayotte, le métissage, l’entourloupe du référendum de l’époque ils se sont acharnés à détruire, à affaiblir notre pays.

  3. J’ai entendu sur un média que la RUSSIE avait (je ne souviens plus en combien de nombre d’années) un déficit démographique de 5 millions, on pourrai pas refiler cette île à VLAD, lui il résoudrai le problème en deux coups de cuillère à pots avec en bonus toute cette merde de migrants et en subprime toute la racaille qui infeste nos prisons.

  4. Que des vérités, du réalisme, du bon sens, merci Jacques.

  5. Sarko mis en examen ? Libye et son financement ? M’en fous !
    Mayotte sans referendum et Lisbonne, referendum annulé ?
    Haute trahison !
    Sarko n’est pas un « Référent d’Homme » !
    Pardon !

  6. Votre photo d’illustration est très belle mais ce n’est pas celle des migrants venant à Mayotte. Il viennent en kwassa kwassa qui sont beaucoup moins large que ça. Donc c’est de la fausse information

    • abdoulkakadir, tu as reconnu des membres de ta famille dans cette embarcation ?

  7. encore une fois une info qui fait la une des médias aux ordres qui ne sera jamais mis en oeuvre!
    blablabla

  8. Cadeaux de Sarkozy : Mayotte département, Libye déstabilisée et enfin , accords sur la frontière avec l’Angleterre !!!!!
    Résultat : une France remplie de clandestins …….
    Et bien sûr , un karcher enrayé ……….
    Beau bilan , non ?

  9. La France n’aurait jamais dû accepter ce département dans son giron !!!
    Qu’on leur donne l’indépendance et que ce remake de la planète des singes se démerde dans son bordel intégral !!! la france n’a pas d’argent et de moyens à dépenser pour ce caca de mouche géographique !!!

  10. Et ce n’est pas tout !!! Mayotte, laboratoire du grand remplacement : Macron veut autoriser l’élargissement du regroupement familial pour les dizaines de milliers de mineurs arrivés en France. Donc les enfants ou BB nés ou pas à Mayotte, confiés à d’autres familles à Mayotte, département français, sont à prendre en compte aussi !
    « L’article 3 du projet de loi asile et immigration prévoit pour les mineurs reconnus comme réfugiés, un regroupement familial non seulement pour les parents, mais aussi pour les frères et sœurs, qui eux mêmes peuvent être mariés et avoir des enfants.
    On imagine combien d’immigrés potentiels représente chaque mineur ! 10 ? 20 ? 30 ? https://ripostelaique.com/macron-autorise-le-regroupement-familial-pour-mineurs-isoles-cest-le-coup-de-grace.html

  11. « 20 fois mieux qu’un Malgache. » Ah ben, c’est le prix de l’indépendance.
    Comme ils disent dans le milieu militaire que vous avez bien connu : « c’est un choix personnel ». Faut pas venir chialer après parce qu’on ne sait même planter une patate.
    Quant à l’ONU et l’OUA, on ne les a guère entendu quand le haut-traitre sarkozy a annexé cette île à la France sans demander l’avis des Français. Faut dire que c’est plus loin que la Crimée, n’est-ce pas ?

  12. Débarassez-vous vite de vos « territoires d’outre mer » – vous avez assez de problèmes à régler chez vous.

  13. la solution existe !
    rapatrier tous le surplus etrangers, principalement les mineurs en priorité, en métropole
    le clan Macron étudie ce plan séduisant !!! ( pour eux … )

  14. On n’avait pas à faire de Mayotte un département français, point barre ! S’ils sont dans la merde, c’est encore et comme toujours, à cause de l’islam !

  15. Justement, Jacques, nos ORDURES aux commandes SAVENT PARFAITEMENT ce qu’ils font !!

    ils ACCOMPAGNENT EURABIA !!!

    Pour ceux qui l’ignorent, voici un article dont il faut aller voir les liens donnés dans le contenu de ce dernier, et le …DIFFUSER partout :

    http://resistancerepublicaine.eu/2018/01/21/bon-sang-mais-les-politiques-savent-tous-les-horreurs-de-lislam-et-du-monde-musulman/

    Précision que l’auteur aurait du rappeler : l’INVASION est, comme en métropole, d’abord MUSULMANE !!!

Les commentaires sont fermés.