Mayotte, une chance pour la France, vraiment ?

À 8000 kilomètres de la métropole, Mayotte – 101e département français – à l’ouest de Madagascar – 230.000 habitants.

Plus de 50% des adultes sont des étrangers en situation irrégulière et parmi ces 50% plus de la moitié sont des jeunes entre 20 et 30 ans.

Mayotte, département de tous les records :

* Le département français le plus jeune ! 50% de cette jeunesse émigrent vers la métropole !

* Le département français détenant le record de la démographie : dix fois supérieur à celui de la métropole !

Mamoudzou, la plus grande ville de l’île, détient le record du nombre de maternité, 5 pour les 230.000 habitants de l’île, et elles sont saturées avec plus de 12.000 naissances, en 2017 (également record pour l’Europe) et 80% des mères en situation irrégulière.

Natalité en progression constante : 7000 en 2014, 9000 en 2015, 10.000 en 2016.

Record du nombre d’enfants par famille : CINQ !

Ces chiffres publiés par l’ARS (Agence Régionale de Santé)

Le personnel hospitalier s’est mis en grève au mois de mai dernier pour cause de saturation : 900 malades pour 300 lits.

  • Le seul département, pour le moment, de religion musulmane de France ! 95% de sa population ! Le seul département français qui autorise la polygamie et dont la population ne parle pas notre langue. Le seul département français où la loi est appliquée par des juges musulmans qui ordonnent les lois, l’instruction scolaire et l’éducation coraniques, et pourtant nous sommes en France !
  •  Le département français détenant le record des « expulsions » ! Mais également des reconduites à la frontière : 20.000 en 2015 et cela arrange particulièrement la métropole car ce chiffre, qui représente les ¾ des reconduites aux frontières, comptabilisées en France  par le ministère de l’immigration, sont des expulsions de l’île de Mayotte !
  • Record de l’immigration massive
  • *Record également d’un territoire où la ville la plus importante se situe hors de ses frontières, puisqu’il s’agit de Marseille, avec plus de 50.000 comoriens !

Est-ce pour obtenir tous ces records que Nicolas Sarkozy a fait de l’Ile de Mayotte un département français le 31 mars 2011 ?

Auparavant, en 1974, c’est Valérie Giscard-d’Estaing qui avait ordonné, après un référendum décidé par les Comoriens dont le résultat avait été l’indépendance, de détacher Mayotte des autres îles, à l’encontre de tous les principes internationaux. La France fut condamnée par l’ONU mais également par l’Union Africaine.

Avant de devenir département, Mayotte exportait 2,5% de ses uniques productions : l’ylang-ylang (destiné à l’industrie du parfum), la vanille et la cannelle. Depuis que l’île est devenue un département les exportations de ces produits ont chuté à 1,50%.

Et pourtant :

Record des exportations vers la métropole : celle des « petits français » nés sur l’île !

Les femmes des pays proches, les Comores, Madagascar et les côtes africaines, viennent y accoucher afin que leurs enfants bénéficient de cet absurde « droit du sol » et de tous les avantages qui y sont liés, c’est-à-dire des prestations sociales nettement supérieures, y compris le « tonton Rémi » (RMI), que la « riche et généreuse » France dispense sans compter puisque allouées automatiquement.

Ce nouveau département français nous coûte chaque année 1 milliard 300 millions et ce chiffre officiel, et non contesté, a été communiqué dans l’émission « C dans l’air » sur France 2.

Leur reconduction aux  frontières nous coûte annuellement 300 millions d’Euros.

Les « Mahorais » de souche n’en peuvent plus, n’en veulent plus, ils multiplient les « décasages » (expulsions hors de leurs cases), et les accusent de viols, de vols, de violences, d’engorgement des hôpitaux et des écoles.

Cette colère ajoutée à un chômage de plus de 30%.

Sans oublier qu’une « Union des Comores » revendique l’indépendance de Mayotte, et le fera peut-être un jour par les armes ?

En octobre, le général Richard Lizurey a prévenu qu’il faudra très bientôt des renforts massifs pour éviter les évènements graves à venir, et cela malgré les 160 policiers et gendarmes, plus les 30 GIGN, déjà arrivés !

Dénoncé également le Centre de rétention de la République le plus lamentable de France où, dans l’indifférence totale de la métropole, les clandestins sont traités comme des animaux. Ceux qui y parviennent tout au moins car plus de 10.000 comoriens ont perdu la vie en tentant la traversée avec les kwassa-kwassa !

Pourquoi ne pas installer dans l’un de ces centres les djihadistes de retour des territoires en guerre ainsi que ceux déjà incarcérés, afin d’éviter qu’ils ne radicalisent davantage les jeunes délinquants ?

Le ministère des Affaires étrangères estime que le statut de département français offert à Mayotte est irréversible, qu’on ne peut pas revenir en arrière !!!

Peut-on se moquer plus cyniquement de nous, Français d’Algérie (et même de métropole), est-ce que le statut des trois départements français d’Algérie (Oran-Constantine-Alger) était irréversible ?

Sait-on pourquoi notre République avait instauré autrefois le « Droit du sol » pour être Français ? Uniquement pour obtenir en quantité de la « chair à canon » offerte à nos ennemis.

Mais aujourd’hui ce n’est plus le cas, ce « Droit du sol », que nous sommes les seuls à appliquer sans aucun contrôle, est une invitation à l’invasion uniquement pour raisons économiques et non pas par amour de notre pays et il aura de graves conséquences surtout dans une période de crise où le chômage est devenu le principal fléau.

Il est absolument nécessaire de rétablir l’obtention de la nationalité uniquement par «Droit du sang». Libre ensuite de réclamer sa naturalisation en remplissant les conditions requises.

Je suis très loin d’être gaulliste et pourtant il est fortement à craindre que, sur ce point en tout cas, de Gaulle ait eu raison. Il prédisait :

« Dans quelques décennies la France, victime d’une immigration non contrôlée, sera submergée par ces cultures devenues majoritaires qui installeront une république islamique et les fidèles iront déposer leurs gerbes à Colombey-les-deux-mosquées ».

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

29 Commentaires

  1. Les français ont-ils été consultés pour la colonisation et la décolonisation de chacun des pays d’Afrique? Ont-ils été consultés pour les autres départements d’outre-mer ? Pourquoi le seraient-ils pour la départementalisation de Mayotte?

    Il ne faut pas confondre les français de Mayotte et les comoriens (de l’Union des Comores).

    Ce sont des juges de la république qui font appliquer la Loi française à Mayotte et non des juges musulmans.

    Je suis sûr que vous avez une idée de l’intérêt de la France à rester à Mayotte. Pourquoi ne nous la feriez vous pas partager ?

  2. « Le syndicat de la magistrature , inquiet pour l’enfance à Mayotte .

    « Le syndicat de la magistrature, qui procèdera en décembre à l’élection de son nouveau président, a également adopté à l’issue de son congrès trois autres motions, pour dénoncer les chantiers de justice engagés par le gouvernement, qui mettraient la justice « en état de péril imminent », pour s’opposer « au projet de création d’un tribunal de première instance » et enfin, sur le cas particulier de la protection de l’enfance à Mayotte, pour demander que « les moyens matériels et opérationnels de faire respecter les droits de l’enfant soient déployés en urgence dans ce département ».

  3. Déjà dit hier, en plus court, face à un article débile…
    « Département » devenu Français sans l’accord du Peuple !
    Comme la Turquie deviendra européenne !

  4. deja dans les annees 90,a Marseille la CAF avait un probleme avec les comoriens d;une cite,,ou l’on fraudait avec la paternite des enfants

  5. Il ne faut pas confondre comorien et mahorais. Les mahorais sont de l’île de Mayotte qui est française. Par contre les comoriens sont des îles Comores et sont étranger . Je pense que si l’on dit que la plus grande ville de Mayotte est Marseille et que l’on donne le nombre de comorien ce n’est pas juste.

    • Oui, c’est essentiel ! Les Mahorais ont fait le choix de la France, contrairement aux Comoriens qui s’en mordent les doigts. Mais pour eux, c’était l’opposition : la poule aux oeufs d’or ou la fierté (mal placée) de son identité ? Ils ont préféré la fierté mal placée de leur identité. Ajoutons que, dans sa grande générosité, la France accorde des visas à des Comoriens pour faire leurs études en France… Et on osera nous faire encore le coup du racisme d’Etat ? On est perdant forcément dans cette affaire…

      • A priori, défendre son identité n’a rien d’une fierté mal placée. Encore faut-il assumer. Prendre exemple sur l’Irlande, la Corée du Sud ou le Vietnam plutôt que sur l’Algérie.

  6. 3 fois décolonisés contre un gros paquet de fric à leur demande.
    3 fois re-colonisés contre un gros paquet de fric à leur demande + création d’infrastructure + administration + personnel administratif + hôpitaux etc…

    Mayotte « cadeau » de Sarkozy en 2008 en pleine crise économique, certainement pour favoriser son « métissage obligatoire ».
    Une bonne série d’ogives nucléaires sur l’Afrique calmera leurs prétentions, réglera leurs soucis démographiques et cette fois-ci ils auront au moins une raison valable de nous vomir dessus.

  7. monsieur manuel gomez de pars votre grande errudition vous devez jouer un role plus important que celui auquel on vous cantonne

  8. Comment,et pourquoi a t’on fait de Mayotte un département,sans l’aval des français ?

    • pourquoi : je ne sais pas, et il n’y a aucune raison logique , comment : par SARKOZY tout seul, sans consulter les français

    • Quand la France a décidé de garder Mayotte (suite au vote massivement contre l’indépendance dans l’l’île), la droite a applaudi avec enthousiasme. Quand la France a inclus les Comores dans l’Empire, ça n’a pas été avalisé par un référendum.

    • Oui ilaurait fallu un référendum. Mayotte ne peut être un département. Il n’a pas les attributs nécessaires : langue différente, polygamie, etc…. Et le droit du sol doit être abandonné.

  9. Rétablir le bagne et faire de cette ile le lieu de bagne.
    Quand même, on a eu le footballeur Toifilou Maoulida.

  10. Concernant le record du nombre d’enfant par famille il est battu depuis très longtemps. J’ai plein d’exemple de couple qui ont eu bien plus que cinq enfants. et l’exemple le plus proche est celui de ma belle mère qui est mahoraise et qui a eu huit enfants. Et la mère de mon beau père a eu douze enfants. Elle est aussi mahoraise et vit à Mayotte.

  11. 75% des mahorais ne parlent pas français, ne le comprennent pas;
    j’ai enseigné 2 ans à mayotte, les professeurs corrigeaient les copies du bac mais aucun n’était convoqué aux jurys; seuls les fonctionnaires du vice rectorat étaient requis pour …. que 80% réussissent!

    • Il y a 60 /100 de moins de 25 ans et tous vont à l’école donc ils savent s’exprimer en français . Peut être pas parfaitement mais ils parlent français

    • Et personnellement je connais énormément de mahorais de plus de 25 ans qui savent parler français

    • Mayotte coûte les yeux de la tête aussi parce que les fonctionnaires qui y vont travailler voient leur traitement exploser en contrepartie du sacrifice consenti !

  12. « …..ce « Droit du sol », que nous sommes les seuls à appliquer sans aucun contrôle, est une invitation à l’invasion uniquement pour raisons économiques et non pas par amour de notre pays » Ainsi un marocain né en Belgique conserve la nationalité de ses parents avant tout ! Mais ça ne choque personne ! Ainsi Ségolène ROYAL née au Sénégal est elle Sénégalaise ? Ah non elle est blanche et donc française d’abord ! Faut pas déco….non plus !Ils ne la veulent pas chez eux !

  13. « Le ministère des Affaires étrangères estime que le statut de département français offert à Mayotte est irréversible, qu’on ne peut pas revenir en arrière !!! » Ah oui ? Et alors l’exemple de l’Algérie jadis n’a pas suffit ?

  14. Une « grande œuvre » de plus à mettre à l’actif du bilan de Sarkozy !

  15. « Le ministère des Affaires étrangères estime que le statut de département français offert à Mayotte est irréversible » : il suffirait qu’une majorité des 3/5 se dégage au parlement (députés + sénateurs) pour voter le contraire et ce serait vite réglé… Comment ça, le parlement ne sert à rien ?

  16. vous un homme capable pourquoi ne seriez vous pas federateur d une unions des patriotes francais ,?

  17. c’ est exactement ce qui m’ a été rapporté par une personne qui a vécu dans ce département.

Les commentaires sont fermés.