Me Brusa aux soignants suspendus : présentez-vous au travail avec deux témoins 

Le président fondateur de Réaction19, l’avocat Carlo Alberto Brusa démarre fort :

« Justice, employeurs et syndicats ont été asservis au pouvoir »

Il explique pourquoi les syndicats et les associations humanitaires ne se sont pas battus pour la réintégration des personnels non vaccinés: c’est à partir de 12’ de la vidéo infra (vidéo du 22 novembre transférée de YouTube au site de Réaction19) https://reaction19.fr/

« parce qu’ils ont honte, parce que les syndicats ont vendu leur cul au pouvoir politique pendant la crise sanitaire, parce qu’ils continuent à toucher du fric… la CGT, FO… je leur crache à la figure… »

Carlo Alberto Brusa écœuré par les Restos du cœur 

« je leur ai envoyé de l’argent et ensuite j’ai appris que les gens ne pouvaient y rentrer que s’ils avaient le passe sanitaire. 

Parce que pour pouvoir continuer à toucher l’argent, eux aussi ont vendu leur âme au diable. 

Il fallait être vacciné pour aller chercher à manger. C’est une honte. Nous vivons le plus grand scandale humain… »

Vous devez aller au boulot. 

« Présentez-vous avec deux témoins, dites : je voudrais me faire vacciner et demandez le médecin du travail, demandez-lui de vous prescrire ce qu’il ne saura même pas prescrire ! Ils ne savent pas ! 

Parce qu’aujourd’hui, c’est la cacophonie pour le schéma vaccinal. Quand vous prenez les notes de la DGS (1), personne ne sait quel est le produit qu’il faut injecter ! 

Je mets au défi quiconque de montrer ce qu’il y a d’écrit dans votre lettre et si les modalités, dans le secteur privé, sont inscrites pour reprendre le travail. 

L’employeur a l’obligation de vous énoncer ces modalités dans sa lettre de suspension. Et les moyens pour pouvoir revenir. 

C’est lui qui doit pouvoir contrôler, mais contrôler quoi ? »

Plus précisément :

« pour respecter l’obligation vaccinale, il vous faut une prescription du vaccin (décret du 30 juillet). Or, le produit n’est pas inscrit. Quel ARN messager ? Quel produit ? Le vaccin bivalent ? Monovalent ? Mettez-les le dos au mur ! » (à 16’).

Aux soignants suspendus :

« Lisez la dernière note de la DGS du 22 novembre, il y a des vaccins suspendus ou arrêtés, y compris pour les rappels ! 

J’ai demandé à des médecins de m’expliquer le schéma vaccinal et de me donner le nom des produits et des médicaments qui peuvent être injectés : ils ne savent pas le faire ! 

Soignants suspendus, vous avez donc une arme fatale, et la même chose vaut pour le secteur public ! 

Allez avec des témoins à l’ARS, présentez-vous avec deux témoins et demandez le chemin vaccinal, pour celles et ceux qui sont astreints à l’obligation, exigez-le d’un médecin. 

Si vous n’obtenez aucune réponse, nous irons devant le juge. Il y a des moyens, mais vous devez arrêter de rester chez vous, il faut bouger… nous avons des exemples ».

Un des exemples cités est celui d’une femme qui s’est entendu répondre « de dégager » ; ses témoins en ont pris bonne note. 

« Nous avons pris acte. 

La femme est aujourd’hui devant le Conseil des prud’hommes pour licenciement et elle est inscrite  à l’ASSEDIC » (récit à 20’).

Vidéo intégrale intitulée « Les soignants, les oubliés de la République » https://reaction19.fr/

Toutes les vidéos https://videos.reaction19.fr/

Martine Wonner – « Rester droit quoi qu’il arrive et ne pas céder »

https://youtu.be/jkswM05arn0

« Je ne pensais pas que les effets indésirables seraient aussi graves » 

https://youtu.be/MccLEIcDbwQ

(1) https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dgs-urgent_2022-83_vaccination_automnale_covid-19.pdf

https://solidarites-sante.gouv.fr/professionnels/article/dgs-urgent

Jacques CHASSAING 

image_pdfimage_print
29

19 Commentaires

  1. Les seuls qui sont contre leur réembauches sont des lèches culs macronniens qui obéissent aux ordres de celui qui détruit le corps médical et a sauté sur l’occassion du refus de subir cette injection dénommé  » vaccin  » pour en virer 15 000 d’un coup. Il ferme des services en suppriment lits et personnel, c’est pas pour les reprendre.

  2. Vaccinated People Now Account for Majority of COVID Deaths | Watch (msn.com)

    Les Americains vaccinées sont maintenant la majorite des décès par COVID. Ceux en mourant ont reçu au moins leur première dose.En août, 58% de tous les décès etaient soient des vaccinées ou des boostées. . Selon Cynthia Cox, vice-présidente de la Kaiser Foundation, il s’agit de la poursuite d’une tendance qui a émergé en 2022. Plus les taux de vaccination ont augmenté et que de nouvelles variantes sont apparues, le nombre de décès des personnes vaccinées est en augmentation. En septembre 2021, celles représentaient 23 % des décès par COVID. . En janvier 2022, ce nombre était passé à 42 %. . On ne peut plus dire qu’il s’agit d’une pandémie de non-vaccinés, Le fait de ne pas être vacciné augmente toujours le risque de mourir du COVID.

    • Pascal, plus de 47 % répondent NON. EH bien il est a souhaiter que ces 47 % aient de gros problèmes de santé, qu’ils finissent à l’hôpital et qu’à la suite du manque de personnel, de suppressions de lits et services fermés PAR MACRON ces 47 % finissent dans les couloirs où certains y ont de grande chance d’y trouver la mort !!!

  3. Ce que l’on fait a ces gens est tout simplement scandaleux , et surtout pour leurs familles dont les membres n’y sont pour rien et n’ont surtout pas a en souffrir notamment les enfants . Je ne peux m’éviter le parallèle avec tous ceux qui ont défilés depuis le début dans les deux gouvernement Macron et qui se sont révélés de notoires incompétents voir des incapables irrécupérables et qu’ils ont tous été recasés avec des salaires très confortables .

  4. Plus rien aux restos, pour que ça aille aux rooms, musulmans qui de donnent jamais mais profitent de tt gratuitement. Les rooms viennent avec leurs gosses, dès qu’ils arrivent le cri est lancé  » attention aux ptes mains = les gosses volent pendant que les parents ont tt gratuit. 1 pt centre a vu arriver les gendarmes : 1 dépôt de plainte avait été fait par un musulman sous le prétexte que les bénévoles lui avaient fait manger du porc en lui DONNANT une boite de conserve. Après enquête la boîte contenait 0, 0001 % de porc. Il voulait surement soutirer de l’argent alors qu’il avait tt de gratuit. Pendant ce temps le SDF FRANCAIS qui a perdu ses papiers ( a vivre dans la rue c’est sûr )n’a PAS DROIT aux restos du coeur. Alors pourquoi les envahisseurs qui se sont DEBARRASSES de leurs papiers Y ONT DROIT ainsi qu’à tt le reste gratuit ??? JE NE DONNE PLUS qu’au SDF FRANCAIS sur le parking du super marché et j’ai dit pourquoi à ceux qui collectent pour les restos !

  5. Attention, les premiers chiffres du «vaccin» bivalent sont inquiétants : 25% des «vaccinés» sont en arrêt de travail …

  6. Les restaus du bled n’acceptent que des dons halal. Ils centralisent tous les dons dans les grandes villes pour nourrir les hordes de crépus puis ensuite s’il en reste c’est envoyé dans la province où il y a de nombreux pauvres. Ne JAMAIS donner quoi que ce soit à ces promoteurs et facilitateurs de l’invasion. Ou bien donnez des conserves de porc pour bien les mettre.

    • non car en fin de journée ils les échangent contre d’autres denrées.ou produits d’hygiène.

    • Il y a belle lurette que je ne donne plus rien aux restos du coeur, ni à d’autres associations du même type qui préfèrent donner aux migrants et français de papier plutôt qu’aux nôtres.

  7. Pas de fric pour les restos, jamais ! Par contre, un panier de temps à autre pour les deux anciens qui habitent dans mon quartier ! Faites de même, au moins vous savez où va votre fric, de plus, vous créerez des liens !

  8. il est plus facile de faire appel, de recruter des migrants « soignants » qu’en chine ils appelaient des médecins aux pieds nus

Les commentaires sont fermés.