Mediapart charge le Pr Raoult : pour qui roule Plenel ?

Publié le 12 avril 2020 - par - 21 commentaires - 1 909 vues

Sous couvert de « journalisme d’investigation », il s’agit bien plutôt (à un premier niveau) d’enfoncer (à nouveau) des portes ouvertes ou de s’abaisser à collecter les ragots comme le démontre leur dernier article à charge contre Didier Raoult : s’agissant du premier point, le fait que des « patrons » (au sens large) puissent être égocentriques et que certains doctorants-chercheurs s’en trouvent frustrés, bienvenue au Club ; ou que des articles soient plutôt empiriques (donc descriptifs) que théoriques (hypothético-déductifs), tout est une question d’approche épistémologique (d’où l’incongruité de se moquer de Raoult qui « collectionnerait des bactéries à la façon de timbres »…) ce que rappelle Jean-Dominique Michel, et en plus rien de nouveau sous le soleil…

Le plus « drôle » s’avère que dans certaines revues, en l’occurrence en sciences sociales, le « descriptif » reste très vertement conseillé, l’hypothético-déductif (l’explicatif ou normatif) n’ayant pas sa place puisque tout aurait été trouvé conceptuellement : domination, néo-libéralisme, islamophobie, le tour est joué, il suffit donc de les décliner empiriquement et gare à ceux qui remettraient en cause le flou de ces « concepts », par exemple en supposant que ledit « réfugié » soudanais ayant assassiné et blessé dernièrement ait des mobiles motivés religieusement et politiquement impliquant que son geste ne soit pas la principale résultante d’une phobie du confinement ; or le fait d’énoncer seulement cela ne serait-ce qu’en hypothèse (chose que l’on somme de produire à l’inverse du côté des adversaires de Raoult) équivaut pour les Mucchielli et Plenel etc. qui font la pluie et le beau temps dans les médias mainstream à quasiment fabriquer des énoncés « biaisés » au mieux, d’ « extrême droite » ou « populiste » de manière courante.

Faisons alors un pas de plus (second niveau) : pourquoi un tel article maintenant ? Parce que dans ce cas il faudrait tout mettre sur la table, partout en général (Raymond Aron ne fut pas tendre avec l’autoritarisme d’un Pierre Bourdieu dans ses Mémoires) et surtout, en particulier, comme la diabolisation, « biaisée », du protocole de Raoult défendu (entre-autres) par le professeur Perronne de Garches (est-il lui aussi menteur et falsificateur de « données » ?…).

Par ailleurs, jamais Didier Raoult n’a, semble-t-il, mis en cause le fait que toute « grippette » ne tuerait pas ou peu, il a, au contraire, souligné que sous ce vague terme passe partout les infections virales tuent justement des centaines de milliers de personnes par an (sans parler des infections pulmonaires plus précisément) et que l’on n’y prêtait pas suffisamment attention, d’où son idée  (datant de… 2003) de multiplier en France et dans le monde des centres comme le sien… Une proposition évidemment ambitieuse donc nécessairement égocentrique (égotiste aussi ?) originale en tout cas, sortant de l’académisme – très apprécié ces temps-ci, remarquons-le, alors que les canons hégémoniques sont généralement critiqués par les « avant-gardes » (surtout autoproclamées…).

Laissons cela aussi, pour prêter seulement attention sur ce qui se passe actuellement concernant ladite « crise » sanitaire : le confinement est un échec, car seuls les pays ayant eu au départ un bon système de santé et une bonne stratégie épidémiologique – (dépistage et prise en charge des plus atteints du fait des effets occurrents pour les 2 à 5 % des cas : gastro, migraine, pneumonie, difficultés respiratoires…) – s’en sortent réellement ; par ailleurs les chiffres semblent manipulés (on mélangerait tout selon plusieurs témoignages : compte-t-on ceux morts avec ou seulement du Covid-19 ?) de telle sorte que leur gonflement vespéral quotidien viserait en fait certes à faire peur (« restez chez vous » manants ! Car l’argent qui devait servir à la santé a été dépensé pour autre chose (?) voir rapports de la Cour des comptes servant à caler les bureaux bancals…) et viserait aussi à abattre ceux (en particulier Trump, Johnson, Bolsonaro…)  qui étaient plutôt pour l’immunité collective alors qu’un Éric Le Boucher des Échos en vient à indiquer, du fait de l’échec même du confinement qu’il « faut revenir à la stratégie de l’immunité collective »!!! Va savoir Charles…

Mais laissons cela également, que du « descriptif » au fond, pouah, mains sales et dix de der (mais avec ses répercussions, pénales sans doute à terme, tant l’impéritie gouvernemental est effroyable si l’on y réfléchit bien…).

Tentons plutôt d’esquisser maintenant une hypothèse visant à comprendre pourquoi les néo-tchékistes de Mediapart et leurs congénères bobos relativistes de Libé, du Monde, du Figaro (à l’exception de Vox) sans parler de BFM TV (quasiment au-dessus du lot avec le néo-de La Palice-Alain Duhamel : « car un quart d’heure avant sa mort il était encore vivant« ) tous ces pistoleros font feu de tout bois aussi pour une autre raison, plus implicite mais cruciale (sans oublier le fait constant planté en décor stipulant que tous ceux  ne pensant pas comme eux sont « d’extrême-droite, populistes, complotistes climato-sceptiques… » etc, vieille tactique stalinienne qui avait amené… Hitler au pouvoir…) ces (petites) lames s’acharnent donc sans état d’âme sur Sieur Raoult (comme ils se sont acharnés sur Sylvain Gouguenheim et tant d’autres…) parce qu’ils s’affolent de plus en plus en voyant que les chiffres mondiaux de cette (énième) pandémie ne s’emballent pas tant que cela alors que cela fait bien quatre mois maintenant (eu regard aux 650 000 morts annuels de la « grippe saisonnière »).

Or, si ces chiffres se tassent d’ici quelques jours – alors que les dizaines de millions de morts annoncés ne sont toujours pas en route, la remise en cause de cette modélisation aventureuse et leurs projections « exponentielles » auront nécessairement des retombées, indirectes mais quand même, sur la réfutation (pardon, sur la « falsification » dirait Morin lisant Popper) du catastrophisme écologiste qui repose sur les mêmes paradigmes rigides de supputations hyperboliques ; certes, avec quelques « freinages » probabilistes (pondération factorielle) mais qui restent aléatoires tant les boucles de rétroaction restent innombrables, surtout lorsque tout cela veut être calculé mondialement (or, qui peut par exemple modéliser la prochaine secousse sismique et ses répercussions en terme non seulement de tsunami mais de taille ?…) les hyper-cyclones promis (la tempête du siècle avait même tonné Trump pour le dernier ouragan) n’ont guère eu de répercussions tangibles. Marcel Leroux avait déjà critiqué ce mondialisme tant les simulations climatiques doivent être d’abord calculées localement…

Mais laissons cela aux spécialistes après tout là aussi… En fait  les idéologues néo-léninistes et postmodernistes recyclés dans le catastrophisme s’aperçoivent avec horreur (et cynisme) que cette « pandémie » ne va pas assez fort,  pas assez vite (les morts indiens et africains sont infimes par exemple) ils ont beau certes se rassurer en disant que cela va venir (le fameux « devant eux ») sauf qu’ils frémissent d’impatience alors qu’ils étaient en train de grignoter des parts de marché non négligeables avec le gâteau climatique et ce d’autant plus que le confinement réalise, indirectement, mais tout de même, leurs espoirs les plus fous : arrêter la société de consommation en appuyant sur le bouton nommé État alors que tout le monde pensait qu’il n’était plus raccordé à rien (ce qui n’est cependant pas faux en matière de santé dans certains pays…), surprise cela fonctionne bien, la répression tourne par exemple à plein régime, et les médias aux ordres avec leurs oiseaux de mauvaise augure appelés encore « artistes » jouent à merveille le rôle de la mauvaise conscience à chaque fois que l’on met un pied dehors (« criminel »! « criminel »!).

D’où alors l’idée de dégommer et fissa tous ceux qui seraient susceptibles de gagner eux aussi en part de marché médiatique au cas où les modèles épidémiologiques s’effondrent entraînant avec eux les modèles climatiques ; or, des centaines de milliers de milliards de dollars et d’euros sont en jeu sous le couvert de « la THE transition » écologique, faisant fi des manques cruciaux nationaux et mondiaux, dans tous les domaines, ce que cette crise sanitaire dévoile aussi sûrement qu’une marée basse.

Mais cachons ce sein que je ne saurais voir, mettons la poussière sous le tapis et ainsi de suite appelons au durcissement du confinement ou alors à cette future machine à gaz dite du « déconfinement » mais, d’abord, abattons ceux qui nous feraient de l’ombre, principe de précaution oblige. Voilà l’hypothèse sous-jacente à la hargne anti-Raoult (catalogué climato-sceptique ne l’oublions pas parce que mettant en doute la modélisation à outrance et non pas le fait de produire plus en qualité qu’en quantité).  Théorie à falsifier bien entendu…

Lucien Samir Oulahbib

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Mantalo

Le problème avec Mediapart, c’est le même qu’avec le Canard Enchaîné.
Les deux sortent des affaires aussitôt reprise par tous les médias, y compris ceux qui penchent dans notre sens, ainsi que les sites de réinformation que nous fréquentons.
On peut au moins le reconnaître.

Quant à Plenel, il me semble qu’il roule d’abord pour son porte-monnaie. Il a beaucoup perdu de sa “superbe” ! Enfin, si on parler de superbe pour la gauchiasserie…

paul nareffe

Ce Plenel devrait moisir en taule depuis des décennies, c’est un pervers, un supporter de terroristes, un anti-france, un anti-patriote, 4 mètres de chanvre pour ce gauchiste malfaisant ne serait pas superflu!.

Clovis

RAOULT = INTOUCHABLE !
Nous verrons bien lorsque nous serons sortis de cette crise, au moment du bilan. Je mets mon billet qu’en PACA les résultats de ce Professeur seront à la hauteur du personnage. Comment le mesurer ? Tout simplement au nombre de patients “perdus”… le reste n’est que blablabla de soit disant experts… en rien et de professionnels jaloux…

Liberté d’expression

Plenel, il joue pas dans les feux de l’amour ce mec ? Il a une tête à ça !

François BLANC

plenel est la merde marxiste de référence

pauledesbaux

plenel va toujours dans le sens du vent (constatez la “droiture de son regard..”
çà dénote son esprit de conservation

zéphyrin

il doit y avoir une grande souffrance derrière ce “plaie d’elle”

Schrek

Mediapart a toujours fait un excellent travail d investigation. Donc si Mediapart le dit, c est que c est VRAI.

Marcus

@ Mauricette,
“Médiapart ont été les seuls à traiter le sujet sur les éborgnements des gilets jaunes”, vous plaisantez j’espère !
TV Libertés en a parlé tous les jours dans leur journal quotidien de 19h00.
Fdesouche a relayé chaque week-end des gilets jaunes depuis le début, et détaillé les exactions commises par les groupes d’extrême gauche et les policiers aux ordres de ce pouvoir criminel.
Et il y en a eu encore beaucoup d’autres.
Médiapart est un média socialo-Marxiste et gaucho-mondialiste, à l’image de son patron, Edwy Plenel, qui, je le rappelle, s’était réjoui lors de l’immonde attentat des athlètes Israéliens par des criminels islamistes à Munich en 1972.

Mauricette

J’ai été abonné deux ou trois fois un mois à Médiapart pour pouvoir lire des articles sur les infâmes éborgnements des gilets jaunes. Ce sont quasiment les seuls à avoir traité le sujet. Mais sans illusion sur leur “ligne éditoriale.
Je me suis amusée à faire une recherche avec leur moteur de recherche interne sur le mot “islam” : Environ une dizaine au total sur l’intégralité de tous leurs articles, autant dire quasiment rien ! L’information idéologique n’est pas de l’information mais de la propagande.

patphil

pleynel s’attaque à quiconque est intelligent, pragmatique et surtout non progressiste,

Vincent L.

Pourquoi appeler nos adversaires en leur faisant un compliment. Non Plenel s’attaque aux pragmatiques – jamais aux utopistes de gauche qui voudraient nous faire croire que tout le monde il est beau tout le monde il est gentil. Et quand il dit que l’immigration ne présente AUCUN problème ce n’est plus une opinion mais un mensonge.

François Desvignes

Plenel est comme Monnet ou Schumann, le salarié de la Maison Blanche (qui écrivaient leurs discours et leur disaient quoi penser et comment le dire).

En fait de la CIA.

Les articles de Médiapart sont commandés à Washington.

La CIA recrute d’ailleurs beaucoup, spécialement les gens qui ont plus d’appétit que de morale.

Con béni, Diallo (enfin tous les vrais emmerdeurs) ont eu, ont , auront bientôt leur rond de serviette à l’Ambassade des USA.

Et sous la serviette, l’enveloppe.

C’est toujours rassurant de savoir que ce ne sont pas les marionnettes qui nous gouvernant mais le :

CENTRAL
INTELLIGENCE
AGENCY

Tout est dans l’acronyme : CIA

Clovis

Enfin quelqu’un qui parle vrai ! Il était temps, j’arrivais dans les abîmes de mon désespoir !
MERCI F. DESVIGNES !

debaia

Merdiapart est a peu près aussi crédible que ne l’était la Pravda

Oui mais la Pravda avait un mérite. Elle donnait des consignes.
Donc, si on ne savait pas trop bien pour qui ou pour quoi voter, il suffisait de lire la Pravda, de faire exactement le contraire de ce qu’elle recommandait et hop ! le tour était joué

Clovis

HEUEUEU… votre méthode a quand même pris du temps !

Urbain

Pour qui roule Plenel?
Pour tous les salopards qui trahissent la France, qui veulent sa dissolution dans le mondialisme, trotskyste ou financier, dans l’islam… L’essentiel étant qu’elle disparaisse.

Castaner

Pleinel est un fervent admirateur de Staline et de Mao, PolPot, Castro etc… Il a toujours été du côté des assassins les plus sanguinaires. Rien d’étonnant à ce que cette ordure tire à boulets rouges sur Raoult! Puisse le corona emporter ce lêcheur de babouches au plus vite, ça économisera une b……!

Victoire de Tourtour

Il a probablement sa petite réserve de HOchloroquine au cas où.

Urbain

Plenel roule pour tous ceux qui trahissent la France, veulent sa dissolution dans le mondialisme, l’islam, peu importe. L’essentiel pour lui et son gang est la disparition du pays et du concept même de nation, de culture….
Plenel est un saboteurs, ni plus ni moins.
Au falot !

Lire Aussi