Médias et justice complices de Hollande et du changement de civilisation

Publié le 6 mai 2013 - par - 1 649 vues
Share

affiche22juinDans les années 1970, à l’époque du programme commun, il était de bon ton, chez nombre de journalistes et d’hommes politiques de droite, de faire peur au bon peuple, en brandissant l’épouvantail de l’arrivée de la gauche au pouvoir. Certains allaient jusqu’à prévoir un défilé de chars soviétiques sur les Champs Elysées, d’autres, plus subtils, évoquaient la fuite des capitaux, la faillite des entreprises, le désordre social, la guerre civile et donc l’inévitable ruine de la France. Cela n’a pas empêché la gauche d’arriver au pouvoir !

Curieusement, 40 années plus tard, la même rhétorique est utilisée par l’ensemble de la caste médiatique, et des politiciens de gauche et de droite, contre la seule Marine Le Pen, coupable de vouloir sortir de l’Union européenne et revenir au franc. Peu leur importe qu’à gauche, un groupuscule dirigé par l’ancien président d’Attac, Jacques Nikonoff, réclame, lui aussi, la sortie de l’Union européenne. Peu leur importe qu’Emmanuel Todd, celui que toute la clique journalistique vénère comme un petit génie, prévoit, lui aussi, l’explosion de l’Europe et de l’euro, et pense que ce piège mortel va se refermer sur Hollande. Le rouleau compresseur demeure, et politiciens européistes et journaleux aux ordres martèlent, du matin au soir, que l’irresponsable Marine Le Pen va ruiner les Français, et provoquer une catastrophe économique irréparable, la faillite, la guerre civile… comme la gauche 40 ans plus tôt !

Il est vrai que pour la caste médiatique, et ses employeurs, la situation est grave. L’imposteur dont ils ont favorisé la venue au pouvoir est au plus bas dans les sondages, un an après sa victoire et les drapeaux étrangers de la place de la Bastille. Les Français ont vite compris qu’ils avaient affaire à un incompétent et à une équipe de bras cassés, beaucoup plus efficaces pour défendre leurs propres intérêts, ceux des nouvelles populations, que pour agir efficacement au service de leurs concitoyens.

En plus, la République irréprochable que « Moi Président » avait promis a du plomb dans l’aile. Un premier ministre condamné en 1997 pour favoritisme dans l’attribution de services publics, cela fait désordre. Un repris de justice Jean-Philippe Desir, préféré à un autre repris de justice, Jean-Christophe Cambadelis, à la tête du PS ! Un ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, surpris en flagrant délit de mensonge au réveillon de fin d’année, et qui reste en poste ! Un ministre du Budget, chargé de lutter contre la fraude fiscale, qui avait un compte en Suisse, contrairement à ce qu’il avait juré… Comme si cela ne suffisait pas, un autre ministre, Pascal Canfin, qui refuse de monter dans un avion pour aller, missionné par le gouvernement, au Mali, parce qu’un clandestin, par ailleurs violeur d’un mineur, va être renvoyé dans son pays. Un autre ministre, l’ineffable Duflot, le soutient… Et ils sont toujours en poste ! Que dire du fils Fabius, qui est capable d’acheter, alors qu’il ne paie l’impôt sur le revenu, un appartement parisien qui vaut davantage que le patrimoine déclaré par son ministre de père ! Rien à voir avec Papa Laurent ? Imaginons une fille Le Pen agir de la sorte… Et, pour finir, on apprend que Hollande a triché dans sa déclaration d’impôts, et que sa concubine n’a pas le statut pour mériter les avantages de la République (elle nous coûte plus de 200.000 euros par an).

BDHollande-et-Trierweiler

Dans n’importe quel pays démocratique au monde, cela s’appellerait un « Hollandegate », et ce gouvernement sauterait dans les 24 heures. En France, il ne se passe rien, les journaleux protègent tant qu’ils le peuvent le Président et ses ministres, et font le service minimum quand un scandale éclate, souvent grâce à la presse internet.

Le pompon est atteint par le désormais célèbre « Mur des Cons » du Syndicat de la Magistrature qui, faut-il le rappeler, à appelé à voter Hollande, ce qui en dit long sur la neutralité supposée de notre justice. Un journaliste, Clément Weill-Raynal, découvre, lors d’un reportage dans les locaux de ces braves magistrats, qui pèsent 30 % aux élections professionnelles, ce fameux mur, où sont épinglés hommes politiques de droite, journalistes mal-pensants et même, de manière sordide, deux pères de jeunes victimes sauvagement assassinés. Et que se passe-t-il ? Un grand numéro de « Touche pas à mes potes ». Mélenchon, la CGT et les syndicats de journalistes SNJ et SNJ-CGT montent au créneau pour lapider le coupable, exiger des sanctions contre lui !

Jamais on aura vu marcher ensemble, de manière aussi visible, deux soutiens essentiels de Hollande et sa clique, les journaleux et les magistrats partisans. C’est qu’ils remplissent un rôle complémentaire. Jacques Philarchein, dans un excellent article, parlait des racailles comme des fonctionnaires officieux du pouvoir. C’est une excellente formule, et cela explique pourquoi ils bénéficient d’une telle indulgence de la part de certains magistrats, adeptes d’une justice où les coupables issus de la diversité sont forcément d’abord des victimes des inégalités sociales, et où nos compatriotes, descendants de colonisateurs racistes, ont bien cherché ce qui leur arrive.

RI7Varenne des journaleux et magistrats du SMMéthodiquement, à cause d’une immigration massive sans intégration, se met en place le changement de civilisation, et donc de population, voulu par les mondialistes et le système qu’ils servent. Journalistes et magistrats en sont des rouages essentiels, avec bien évidemment les politiciens UMP et PS-Verts-Mélenchon. Il suffit de lire le livre de Laurent Obertone, « La France Orange Mécanique », pour constater, par centaines, des situations où un coup de couteau dans la nuque, une multiplication d’actes violents de la part de multirécidivistes, parfois même un viol (!) ne valent à leur auteur qu’un simple rappel à la loi, donc aucune sanction, et une remise en liberté immédiate. A noter que les rares Gaulois qui osent parfois se défendre (Papy Galinier, William et Monique) ne bénéficient pas de la même indulgence. Autrement dit, ces magistrats, soutenus par les journaleux et ce pouvoir, nous expliquent, par leurs verdicts, que Brigitte Bardot, Eric Zemmour, Fanny Truchelut, Pascal Hilout ou Pierre Cassen sont bien plus dangereux pour la société que les racailles psychopathes violents qui multiplient, en toute impunité, agressions, viols, vols, insultes, et ne se voient condamnés qu’au bout d’une dizaine de délits. C’est cela, la justice Taubira et celle du Syndicat de la Magistrature !

Et cela n’a rien d’un hasard. En humiliant quotidiennement les nôtres, en les obligeant à baisser les yeux pour éviter de risquer leur vie, voire de la perdre, les racailles remplissent un rôle social, au service de ceux qui les protègent, le pouvoir politique. Un peuple humilié sur son propre sol est beaucoup moins disponible pour lutter contre le gouvernement qui l’opprime, il pense d’abord à sa survie, et à celle de ses enfants. C’est pourquoi, loin d’être le fruit d’une pratique irresponsable, l’immigration, l’islamisation et l’ensauvagement de la France sont au contraire la conséquence d’une politique programmée, avec un objectif précis : mettre fin à cette France, à son peuple, à sa civilisation, et agir de même dans les autres pays européens.

Par ailleurs, il y a toujours de l’espoir, même dans les situations qui paraissent les plus désespérées. Hollande a beau être protégé par tout le système, les Français ne sont pas dupes, et plus grand monde ne le croit capable d’aller au bout de son mandat. Mélenchon a beau être gonflé à l’hélium comme une baudruche par les médias pour canaliser le mécontentement à gauche, il ne progresse pas. Les anciens trotskistes, très influents dans les médias et au PS, ont beau nous faire le coup des années 1930 avec Marine Le Pen, cela ne marche pas, il suffit de lire les derniers sondages.

Il se trouve même un journaliste, Bruno Dumortier, dans un milieu où règne la censure et la dictature du politiquement correct, pour parler d’une conférence de René Marchand, à Troyes, au lendemain d’une soirée où il a rempli une salle de 150 personnes. Et cerise sur le gâteau, il en parle objectivement, ne se croyant pas obligé d’amalgamer l’auteur au Front national ou à l’extrême droite. On espère que cela ne lui vaudra pas un procès politique des vaillants syndicats de journalistes, voire un procès, tout simplement, de la part des imposteurs anti-racistes, pour incitation à la haine en raison de…

RenéMarchandTroyes

Signalons, à ce sujet, que Jean-Marie Le Pen, pourtant parfois égratigné par Riposte Laïque en raison de quelques déclarations ambiguës sur l’islam, a fait, lui aussi, la promotion du livre de René Marchand, dans son journal de bord… où il a malgré tout attaqué l’auteur, coupable, selon lui, de ne pas avoir précisé que le FN n’était pour rien dans l’islamisation de la France. Nous considérons « normal » que les représentants du Front national commentent des livres qui marquent la société, comme « La France Orange Mécanique » ou « Reconquista ou Mort de l’Europe ». Ce qui est beaucoup moins « normal » c’est qu’ils soient les seuls à le faire, et qu’il faille passer par internet pour faire passer le message.

LePenReconquista2

Dans le gouvernement secret de Jean-Luc Mélenchon, que, de manière facétieuse, Riposte Laïque a mis en ligne, figure un ministère, occupé par Esther Benbassa appelé Ministère du contrôle Internet. Ce n’est pas qu’une boutade ironique, nous savons que ce gouvernement, aux abois, ne pourra tolérer longtemps l’espace de liberté et de contre-pouvoir qu’offre Internet, et que, comme toutes les dictatures en péril, il est prêt, à la première occasion (par exemple une affaire Breivik en France) à verrouiller un outil qui lui taille des croupières régulièrement et ébranle le pouvoir médiatique qu’il subventionne abondamment. Avant d’en arriver là, pour museler la liberté internet, il a à son service des lois liberticides, et des juges qui, comme ceux du Syndicat de la Magistrature, et bien d’autres, préfèrent condamner nos compatriotes que de veiller au respect de la liberté d’expression. Pour retrouver une véritable information neutre et objective, ainsi qu’une justice rendue au nom du peuple français, un grand ménage s’impose dans les médias et dans la magistrature.

Ce ménage, Nicolas Sarkozy n’a pas été capable de le faire pendant cinq ans, et c’est pour cela, entre autres, qu’il a perdu. Ce ménage, seul un rassemblement des patriotes, déterminé à défendre enfin la France et les intérêts des nôtres, sera capable de le faire.

Un an après la victoire de Hollande, le plus tôt sera le mieux. 

Cliquez sur le livre pour le commander

POUR COMMANDER RECONQUISTA OU MORT DE L’EUROPE

Vous pouvez adresser un chèque de 24 euros (5 euros de frais de port compris), à l’ordre de Riposte Laïque, à l’adresse suivante : Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup-les-Vignes.

Union européenne : 27 euros. Autres pays : 30 euros.

Vous pouvez également le commander par paypal, en cliquant sur le lien suivant :

http://ripostelaique.com/acheter-nos-livres/

AGENDA DE RL

Lundi 13 mai, à 19 h. Résistance républicaine Rhône Alpes, en collaboration avec le Cercle des Citoyens vous invite à une conférence-débat avec Robert Ménard : La place des medias dans la société.

Droit d’entrée : 5.00 €, possibilité de diner sur place : 25.00 €. Brasserie « Midi-Minuit » 83, Cours Charlemagne 69002 – LYON

Réservation Obligatoire : 04 72 61 18 45, ou par courriel : lecercledescitoyens@orange.fr, soit pour la conférence, soit pour dîner et conférence.

Mercredi 15 mai, à 19h30, Robert Ménard sera au Local, 92 rue de Javel, pour parler des medias et de la pensée unique

Vendredi 24 mai 2013 à 19H 00

L’association « Rassemblement des Patriotes Girondins » a le plaisir de vous inviter à la réunion- débat qu’elle organise

Au café de l’Orient, à Libourne

Sur le thème :

Mariage homo, islamisation, immigration, Non à la mort de notre civilisation

Avec Pierre CASSEN, fondateur du journal en ligne « Riposte laïque »

Prix d’entrée : 5 euros par personne (Participation location salle)

Samedi 25 mai, à Paris

Etats généraux du respect du consommateur et du bien-être animal à l’abattoir

Y seront abordés les thèmes de la production et distribution alimentaire de masse, du contrôle industriel et de la traçabilité, mais aussi de la dérogation halal et des risques sanitaires en découlant, ainsi que des absurdités gustatives. Tout ces thèmes formant un véritable enjeu de civilisation !
La journée est organisée par l’association Vigilance Halal, avec la participation de scientifiques, éleveurs, vétérinaires, associations de protection animale, journalistes, juristes et parlementaires dans un cadre pluridisciplinaire afin d’étudier toutes les facettes du problème.

Liste des premiers intervenants :

Pr Sami Aldeeb, suisse d’origine palestinienne, professeur de droit arabe et musulman : « l’interdiction de l’abattage rituel en Suisse »

Dr Jean Louis Thillier, expert indépendant européen en toxicologie : « l’Escherichia Coli »

Dr Yves Lahiani véterinaire praticien : étude comparative de l’abattage « moderne » et de l’abattage halal

Dr Alain Dubos, pédiatre, membre fondateur d’une association humanitaire (MSF) : « les risques du halal sur les enfants »

Me Dassa le Deist avocat : « les recours juridiques ».

Dr Jean Paul Richier, psychiatre : « souffrance animale, les traditions confrontées à la science, et leur influence sur la psychologie collective »

Nicolas Dhuicq député de l’Aube : auteur d’un projet de loi sur l’étiquetage spécifique.

Pr Mouthon de l’Ecole Veterinaire de Maisons Alfort

Denis Yvray, éleveur

Richard Roudier syndicaliste agricole

Alain De Peretti, vétérinaire : bilan des actions menées par Vigilance Halal.

Prix d’entrée : 6 euros

Inscriptions en ligne :

https://www.weezevent.com/widget_billeterie.php?id_evenement=35211&code=48178

Jeudi 30 mai à 19h30, conférence-débat de Christine Tasin. Pourquoi demander la dissolution de l’Assemblée nationale le 22 juin ? Au Local, 92 rue de Javel, 75015 Paris

Samedi 1er juin, apéro saucisson pinard dans l’Aude, à Villegly, (15 km de Carcassonne) à partir de 16h, avec Christine Tasin. Inscription obligatoire, merci d’envoyer un chèque de 10 euros (5 euros pour les chômeurs et étudiants) à Résistance républicaine, 101 Avenue du Général Leclerc, 75685 Paris Cedex 14, en spécifiant bien courriel et téléphone pour communication de l’adresse, avant le 20 mai.

Mercredi 5 juin, à 18 heures, Christine Tasin sera reçue par Gérard Marin sur Radio Courtoisie pour évoquer la manifestation du 22 juin, en compagnie de René Marchand qui parlera de Reconquista ou Mort de l’Europe.

Samedi 8 juin à 10h30. Résistance républicaine Rhône Alpes, en collaboration avec le Cercle des Citoyens vous invite à une conférence-débat avec Christine Tasin : Laïcité et Communautarisme.

Droit d’entrée : 5.00 €, possibilité de diner sur place : 25.00 €. Brasserie « Midi-Minuit » 83, Cours Charlemagne 69002 – LYON

Réservation Obligatoire : 04 72 61 18 45, ou par courriel : lecercledescitoyens@orange.fr, soit pour la conférence, soit pour dîner et conférence.

Lundi 24 juin 2013, à 19h00

CONFERENCE-DEBAT

Avec René Marchand, auteur de Reconquista Ou Mort de l’Europe

Droit d’entrée : 5.00 €

Possibilité de diner sur place : 25.00 €

Brasserie « Midi-Minuit » 83, Cours Charlemagne 69002 LYON

Résa Obligatoire : 06 71 66 61 74 ou par courriel : resistras@orange.fr

Soit pour la Conférence, soit pour dîner et conférence. Le nombre de places étant limité.

Il est prudent de réserver dès maintenant

COMMANDER LES LIVRES DE RIPOSTE LAÏQUE

D’abord, bien les connaître, ce que permet cette présentation.

Vous pouvez ensuite les commander sur ce lien.

http://ripostelaique.com/acheter-nos-livres/

Vous pouvez d’autre part envoyer un chèque à Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup.

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.