Médias : il fallait diversifier la diversité, ils ont trouvé Maboula Soumahoro

Cette semaine et pour vous, nous avons sélectionné trois extraits de presse, particulièrement croustillants :

1/ L’imprésentable Aymeric Caron, allumant Obertone sur les féministes, concernant les 200 viols quotidiens. Vous dites : « les féministes préférent sans doute avoir la peau du qualificatif « mademoiselle » ou traquer les clichés sexistes » : C’est une honte !!! Je ne peux pas laisser passer ça !!! »

Bien sûr. A cela près que Caron avait immédiatement à sa droite une certaine Natacha P. qui écrivait exactement la même chose qu’ Obertone dans « Le Figaro » du 27/09/2011  et renvoyait les féministes à leur « sens des priorités ». (1) Cheveux longs et mémoire courte.

2/ Le gigantissime Thomas Guénolé, « politologue Science-Po » (La classe !), archétype du pigiste au Nouvel Obs’, intégriste du triptyque fondamental menteur/truqueur/islamo-fellateur et que votre serviteur avait pris en flag’ dans ces mêmes colonnes (2) : « Nous allons démonter brique par brique le bouquin de Laurent Obertone » (c’est obsessionnel!!!) Dont acte. Mais pour expliquer que la Grande Première marseillaise, trois « divers » abattus EN PLEIN JOUR et des dizaines de balles tirées ne relève que d ‘ « un sentiment de Kalachnikov », c’est pas gagné, mon grand.

3/La dernière venue : Maboula Soumahoro.

Sophia Aram ne faisant plus rire qu’elle-même, ou alors à ses dépens, Rokhaya Diallo ayant basculé définitivement dans l’inaudible et le 33 tours rayé Houria Bouteldja bloqué sur « Nik la France », il fallait diversifier la diversité. Donc cette demoiselle, « africaine et française », (C’est la France qui est en Afrique ou l’inverse?) rajeunissant le PAF,  nous assène un péremptoire et définitif : « Si, dans un pays laique, les gens pensent l’Islam comme un problème, c’est qu’ils se pensent chrétiens ». Pétrifié restai-je. Donc :

– N’approuver que mollement démembrements, lapidations, décapitations, pendaisons, bref toutes ces petites facéties qui font le charme du Coran, c’est « se penser chrétien ».

– Contester  du bout des lèvres l’infériorité biologique et quasi-métaphysique de la femme en terre d’Islam, c’est « se penser chrétien ».

– Ne pas spécialement goûter les exécutions d’apostats et d’homosexuels prescrites par les textes sacrés, c’est « se penser chrétien ».

Maboula, vous m’avez apporté la Révélation, ouvert la voie et les yeux.

Moi qui me croyait athée jusqu’au bout de l’hostie, JE SUIS CHRETIEN !!!

Je vous quitte, je dois aller à la messe.

Jacques Vinent

PS. Que l’on se « pense chrétien » vous pose un problème ? C’est une tare ?.

(1) http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/09/27/01016-20110927ARTFIG00558-les-feministes-veulent-bannir-le-terme-mademoiselle.php

 

(2) https://ripostelaique.com/nouvel-obs-les-enormes-mensonges-immigrationnistes-du-politologue-thomas-guenole.html

image_pdf
0
0