Méditation sur la caverne de Platon

Platon est un grand parmi les grands philosophes, et même si je n’ai jamais fait de philosophie, j’ai eu l’occasion dans ma vie de lire quelques écrits de lui.

Toute ma vie, j’ai toujours regretté de n’avoir pu faire d’études poussées. De celles qui m’auraient permis d’aborder des géants de la philosophie. J’ai essayé plusieurs fois d’ouvrir un de leurs livres, mais très vite, j’ai dû y renoncer, y compris la philosophie pour les nuls. Pourtant, il me reste quelques citations de Platon dont celle-ci  qui devrait être inscrite dans les cerveaux de nos politiques, celui de nos ministres de l’Education Nationale, et celui des parents tellement elle est plus que jamais d’actualité:

« Lorsque les pères s’habituent à laisser faire leurs enfants, lorsque les maîtres tremblent devant leurs disciples et préfèrent les flatter, lorsque les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus l’autorité de personne au dessus d’eux, alors c’est le début de la tyrannie. »

Au hasard de mes lectures, je suis tombé sur l’allégorie de la caverne de Platon. Pour Platon, nous sommes tous prisonniers d’une caverne. Cette caverne dans laquelle nous sommes pris au piège, c’est l’illusion. Platon affirme que nous vivons tous dans l’illusion. 

Nous sommes prisonniers de nos jugements, de fausses idées reçues, de croyances… Et tout cela nous empêche de vivre dans la vérité ; puisque ce que nous croyons savoir est faux, notre rapport avec le réel est donc complètement erroné.

En lisant ce passage, je n’ai pas pu m’empêcher de faire des comparaisons. Faire des rapprochements avec ce que nous vivons actuellement. Comment ne pas faire un parallèle avec ce que nous vivons. Nous sommes bien et avec certitude dans une caverne où les prisonniers nous ressemblent. Qu’en est-il de cette caverne ?

Nous sommes plongés dans une grotte souterraine, qui symbolise notre enfermement, notre médiocrité et notre impuissance. Platon imagine que nous sommes prisonniers de cette caverne depuis l’enfance, autrement dit : nous avons peu d’expérience de la vie, nous sommes naïfs, inconscients, et blindés de fausses croyances. On croit alors que cette caverne, c’est la vraie vie, la vérité, le réel, et on ne cherche pas plus loin, on est content. Platon rajoute à cela des marionnettistes, des manipulateurs qui montrent aux prisonniers des ombres toutes fabriquées. (Source)

Pour ma part, j’y ai vu la réalité de la caverne tenue par les médias, les radio-télévisions, et les acteurs politiques. Des ombres, des illusions, des « vérités » diffusées chaque jour sur nos écrans, des images entretenues par nos politiciens. Nous sommes les prisonniers sur nos canapés, nos sièges et ravis ou effrayés selon les images.

Un peu de foot pour les sportifs du dimanche, ces adeptes d’engueulades du lundi, suivant les équipes. Un peu de violence, d’accidents, de sang, de viols pour satisfaire les férus de faits divers. Un peu de dramaturgie sur les pays en guerre. Des explications scientifiques sur le « dérèglement climatique », et les îles lointaines s’enfonçant dans la mer. Quelques pubs pour donner l’envie d’acheter des produits venus de Chine, très consommateurs d’énergie, et puis retour sur les déboires d’un ministre écolo millionnaire qui ne vit pas précisément comme un écolo. Un clin d’œil à la ministre laïcarde du gouvernement qui n’est pas une sainte-nitouche, et si les cathos l’emmerden, l’enseignement religieux pour ses enfants lui donne l’assurance que ses enfants ne traîneront pas avec la « diversité » des chances pour la France, etc.

Vous y ajoutez le concours de Miss France qui donne des boutons aux gauchistes et autres tarés de l’antiracisme, puis des promesses de vacances à la neige, au soleil suivant les époques, quelques jeux et animations divers, et des débats politiques, avec toujours les mêmes qui vous expliquent que lorsqu’ils seront au pouvoir, ils feront ce qu’ils n’avaient pas fait lors de leur derniers mandats. Serais-je sorti de la caverne sans le faire exprès ?

Sortir de cette caverne médiatique et des illusions politiques serait de prendre conscience dans un premier temps de cette manipulation des citoyens. Mais se rendre libre de ces marionnettes qui nous influencent et nous gardent incultes, n’est pas une mince affaire. Comment jouir de notre liberté trouvée quand c’est tout un peuple qui vit dans une caverne et qui vous prend pour un fou pour les uns, un fasciste pour les autres, un dangereux affabulateur pour des journaux comme Le Monde et Libération ?

Je rajoute une petite dernière de Platon :

L’un des préjudices d’avoir refusé de prendre part à la vie politique est que vous finissiez par être gouverné par vos subordonnés.

Vous avez aimé cet article, alors partagez avec vos amis sur Facebook, Wkontakt, Tweeter, merci d’avance.

Gérard Brazon (Libre expression)

image_pdf
0
0

32 Commentaires

  1. L’allégorie est en R VII et suit directement une autre allégorie, celle de la ligne en R VI.

    Les ombres représentent notre ignorance, celle de tous les hommes. Cela inclue les manipulateurs et tout le reste.

    Les marionnettistes sont les causes des phénomènes sensibles avec l’aide du feu. En d’autres termes, ce ne sont pas des personnes mais des mécanismes naturels qui provoquent des effets : les ombres et les échos (car ils se parlent entre eux).

    Point de manipulation donc. Seulement la nature à l’oeuvre, et cela de manière toute allégorique. Le muret (derrière lequel les marionnettistes défilent), c’est la séparation entre le sensible (les apparences et les opinions) et l’intelligible (les causes et les principes, pour faire simple).

    Et c’est tout.

  2. Gérard Brazon, meme si vous n’avez pas fait d’études supérieures, vous etes devenu par vous-meme un vrai philosophe. Pas besoin de diplomes pour en etre un; un solide bon sens, un esprit ouvert et l’expérience de la vie suffisent. Je lis toujours vos articles dans RL avec plaisir. Je les trouve plein de philosophie, et d’un sens aigu de ce qui est en train de se passer dans notre pays.

  3. La Caverne de la Préhistoire ? Pire encore ! Homo Sapiens était libre !
    Celle de la « Post Histoire » est celle que vous décrivez.
    Celle de la Pensée unique et de l’Homo Festivus de Ph. Muray.

  4. Ce qui est le plus regrettable c’est d’avoir mal lu Platon et de lui faire dire autre chose que ce qui est expliqué de façon toute allégorique.

    Et le pire, c’est d’en soutenir une thèse qui va à l’encontre de ce qui est la pensée de l’auteur.

    Si la démarche n’était pas honnête, ce serait de la fraude intellectuelle.

    Ce billet d’opinion nous plonge dans ce qu’est la réalité des prisonniers de la caverne. Il prend l’apparence pour la réalité et appelle cela explication.

  5. qui a dit ? « une liberté mal comprise est pire que la pire des dictatures », car on voit quoi chez nos muzz et africains diligemment instruits par nos marxistes internationalistes? ; pour eux, la « liberté » consiste à transgresser toutes les règles pour imposer les siennes.

  6. Gérard, pas besoin de faire des études supérieures pour faire de la philosophie. Vous venez de le prouver. Il suffit d’avoir du bon sens. Amicalement.

    • Euh… Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée etc. (Descartes)

      Il n’y a pas forcément besoin d’études supérieures mais il y a assurément besoin de comprendre ce que l’on lit.

      • Comprendre c’est ce qu’il y a de plus difficile, mais lire, apprendre et retenir c’est la science des Ânes !  » “Une illusion tenue pour vraie agit comme une vérité.” Gustave Le Bon ; Les aphorismes du temps présent (1913)

  7. Vous n’avez pas fait de Philo M.Brazon,réjouissez vous .Voyez le  » philosophe BHL  » dans quel état il est .La philo mène à tout,et souvent à rien .Rien de pire que les imbéciles instruits ;ils ont comme une indigestion de culture .

  8. Hormis le fait que la caverne en question etait celle de Socrates, le reste est vrai…. hormis la question du temps…. Les francais sont dans leurs caves depuis Vercingerorix et n’ont pas attendu un macron ou un hollande pour se cacher et avoir peur de leurs ombres. En 1789 ils ont voulu la liberte et la premiere chose qu’ils ont etabli c’est un autre systeme de caste qui l’a detruite…. cette caste est toujours en place. S’il y a un auteur a lire c’est John Locke.

    • L’allégorie est de Platon.

      Et elle vaut aussi pour ceux qui ont des idées imprécises sur le sens et la marche de l’histoire.

      • Phosphore
        Nous attendons vos éblouissantes lumières pour nous éclairer…enfin !

  9. Le problème, c’est qu’en France occupée plus personne ne lit Platon…

    • en France on préfère la téléréalité que la culture, voir le degrés d’abrutissement de la jeunesse !!

    • Et le pire, une bonne partie de ceux qui le lisent le lisent mal et le comprennent à contresens.

      • Ce qui serait passionnant et de vous lire et de nous expliquer votre point de vue. Merci d’avance de le faire.

        • Effectivement Gérard. Ceux qui phosphorent feraient bien de nous faire profiter de leurs  » phosphorescences  » à nous autres les obtus qui comprenons tout de travers…

          • Point de drame. Seulement un fait. L’allégorie est un rapport à la connaissance. Il est facile de prendre la lueur pour la lumière.

  10. Bonjour ; j’ai publié ce document il y a quelques temps ; avec la photo d’un parchemin sur lequel j’ai écris ce texte dans les années 70 : tant mieux qu’il soit repris ….mais je l’avais publié….et je m’appelle Gérard aussi…Merci

  11. Oui, nous somme dans l’illusion, et dans un monde d’illusion
    mais l’illusion est réelle, comme est réel le reflet de notre visage dans un miroir, mais ça n’est pourtant qu’un illusion
    l’univers sera toujours une illusion, mais à notre niveau, dans la vie courante, nos illusions sont en fait des croyances, généré par le Principe de Croyance qui domine le monde depuis plus de 6000 ans
    Toutes les société sont basées sur la Croyance – Ignorance, qu’elle soient religieuses ou athée, ce qui permet de manipuler les gens, et de leur faire faire n’importe quoi
    On vous fait croire, vous y croyez et vous agissez en fonction de cette croyance – lors même que vous n’en avez aucunes preuves !
    Seul la Connaissance ne manipule pas, elle prouve !

  12. Gérard
    Platon est beaucoup plus interéssant que les auto-proclamés philosophes de notre époque
    dans l’allégorie de la caverne il vous explique que certains de ceux qui sont dans la caverne ont le courage de rmettre en question ce qu »ils voient et sortent ; ils sont alors un temps éblouis ( connaissance ) mais ( et c’est important ) ils retournent dans la caverne pour convaincre les autres de sortir mais avec difficulté car ces derniers se moquent d’eux
    cette allégorie est bien éternelle !

    • C’est ce que j’ai essayé de traduire par cet article qui voulait démontrer que le système mediatico-politique est une caverne. Internet une pirte de sortie. Revenir et convaincre des lobotomisès du TF1 et autres C8 et BFMTV est une comme une mission impossible sans trucage.

  13. «  »Cette caverne dans laquelle nous sommes pris au piège, c’est l’illusion. Platon affirme que nous vivons tous dans l’illusion. «  »
    Les bouddhistes disaient cela aussi avant Platon, au VII siècle avant J.C. Ils précisent même qu’en supprimant l’illusion on atteint l’éveil .

  14. Qui c’est c’bouffon Platon ? 439 avant JC, Jacques Chirac ? Y m’embrouille les nerfs de la tête cuila.

Les commentaires sont fermés.