Mélenchon aurait préféré qu’Emmanuelle réclame un croissant dans le drapeau

Publié le 30 novembre 2017 - par - 7 commentaires - 1 010 vues
Share

Certains députés n’ont-ils vraiment pas d’autres sujets bien plus préoccupants que de se mobiliser autour d’une « chicaya » sur un sujet de si faible importance que le drapeau européen ?

Emmanuelle Ménard est agressée parce qu’elle se rallie à l’interprétation que se font certains sur l’origine du drapeau européen de douze étoiles jaunes sur fond bleu.

http://www.lengadoc-info.com/5885/politique/assemblee-nationale-emmanuelle-menard-prend-defense-drapeau-europeen/

Il serait un symbole des origines judéo-chrétiennes de l’Europe et, bien entendu, de la France. Emmanuelle s’est fait même « huer » par Mélenchon (ce qui pour moi est un honneur) parce qu’elle a osé prononcer cette phrase : « Bleue comme la robe de la Sainte Vierge ».

Sacrée Emmanuelle, quel courage d’oser parler de chrétienté dans une Assemblée complice de l’islamisme ambiant !

Pour se faire applaudir par ce même Mélenchon et sa complice Obono, Emmanuelle aurait dû s’écrier : « J’eusse préféré un drapeau européen vert à croissant rouge » ou, pourquoi pas, « Rouge à croissant blanc », puisque demain on tentera d’imposer insidieusement la Turquie à l’Union Européenne !

Est-il nécessaire de rappeler que l’un des premiers drapeaux présenté pour l’Europe fut « un disque d’or avec une croix rouge sur fond bleu » et il fut rejeté justement par la Turquie, qui ne faisait pas partie de l’Europe et l’on peut se demander pourquoi son avis fut sollicité ? À noter que les socialistes avaient également repoussé cette proposition !

Emmanuelle Ménard a raison, ce n’est pas le drapeau que l’on devrait modifier, pour faire plaisir à certains, mais l’Europe elle-même dans sa conception et sa bureaucratie bruxelloise, mais ce ne sera pas demain la veille !

Chaque pays a son drapeau et à l’intérieur de chaque pays, chaque province a également le sien, alors un de plus ne changera pas grand-chose et il est bien inutile de s’éterniser sur de tels sujets qui importent bien peu : « Peu importe le drapeau pourvu qu’on ait l’Europe » ! Voilà le vrai sujet et c’est surtout son avenir et son devenir qui posent problème, pas son drapeau !

On remet sur le tapis, c’est le cas de l’écrire, la rentrée de la Turquie dans l’Union Européenne. Une dictature musulmane qui vomit sur les libertés du citoyen. Voilà le sujet sur lequel il est absolument nécessaire de se mobiliser, de se battre même et de se révolter s’il le faut : la Turquie dans l’Europe il n’en est pas question !

En revanche quand sera-t-il question de la Russie ? La Russie c’est l’Europe, elle a toujours été l’Europe. Quelle nation fut dans le passé si près de la France ?

Elle est mise à l’écart, pour le moment, à cause des États-Unis d’Amérique qui, avec juste raison, avait fait de l’URSS Stalinienne notre ennemie, au lendemain de la seconde guerre mondiale. Mais l’URSS a cessé d’exister et la Russie, quel que soit sa gouvernance et ce qu’on en pense, est tout de même notre alliée la plus sûre contre l’islamisme sur les territoires en guerre. Sans son intervention l’État Islamique n’aurait jamais été défait !

L’Amérique est notre alliée certes mais elle n’est pas l’Europe et ce n’est pas l’installation de missiles nucléaires aux frontières de la Russie qui permettra un rapprochement souhaité, si ce n’est pas par l’Union Européenne tout au moins il l’est par la Russie !

Face au danger actuel que nous fait courir ce jeu de poker entre la Corée du Nord et Trump et les réticences de la Chine à s’opposer à la folie de sa « complice » il serait ô combien rassurant que la Russie soit à nos côtés !

Manuel Gomez

Print Friendly, PDF & Email
Share
   
Notifiez de
dufaitrez

Si le Bleu est interdit au nom de… Marie ?
Les Etoiles au nom de la couronne d’épines ?
Dans ce cas, l’islam a déjà gagné !

Simone GUTIERREZ

Un drapeau n’ a de sens que si des gens sont prêts à mourir pour lui .
Je ne voudrais pas être méchante , mais vous connaissez beaucoup de gens prêts à mourir pour l’ Europe de Bruxelles ?
Monsieur Macron et vos acolytes européistes …. vous avez entendu la question ??

Pierre ESCLAFIT

Je suis européen de coeur mais je n’ai qu’un seul drapeau le mien : bleu, blanc, rouge sans autre symbole, ni croix de lorraine ni croix gammée.

patphil

peu importe le drapeau, ils pourraient même y faire figurer un bidon de glyphosate .
ce sont les résultats qui comptent et qu’impose cette union qui est à vomir

STOFFLET

Moi je ne connait que le drapeau blanc avec les trois fleurs de lys au milieu, vive le roi.

André Léo

Il faut cesser de nous bassiner avec les symboles religieux et leurs textes « sacrés »
Le système à base DOUZE a été utilisé par les hommes 5000 ans avant les monothéismes. Ils n’avaient que leurs doigts pour compter : douze phalanges oppsées au pouce à droite et à gauche cinq doigts valant chacun douze, soit 60.
Les croyances ont « naturellement » utilisé le système duodécimal, puisqu’ils ne connaissaient que çà! apôtres désignés, zodiac bidon , par utilisation du seul système utilisé. Le système métrique sera imposé en France à la Révolution..
Assez de bondieuseries, du rationnel!

jan le Connaisant

Le drapeau UE est d’inspiration astrologique. Le fond bleu, c’est le ciel et le 12 étoiles sont les 12 signes du zodiaque