Mélenchon balance Dray, qui traite Cambadélis de fainéant…

DrayMelenchon85Julien Dray, Jean-Luc Mélenchon et Jean-Christophe Cambadélis ont beaucoup de choses en commun. Ils furent tous les trois trotskistes dans leur jeunesse. Le premier à la LCR, les deux autres à l’OCI. Ils étaient des chefs, considérés comme de grands magouilleurs.
Ils ont tous rapidement été à la soupe socialiste. Mélenchon d’abord, Dray ensuite, qui créera Sos Racisme, au service de Mitterrand, Cambadélis enfin, qui rejoignit le PS avec 500 jeunes de l’OCI, décapitant l’organisation dirigée de main de fer par Pierre Boussel-Lambert.
http://www.liberation.fr/france/2015/10/19/dray-et-melenchon-se-castagnent-a-coups-de-vieux-dossiers_1407251
Mélenchon devint rapidement le sénateur le plus jeune de France, Dray un des plus jeunes députés. Quant à Cambadelis, tout en devenant rapidement député, il se spécialisa dans le conseil politique, d’abord auprès de Lionel Jospin (ancien lambertiste, lui aussi) puis de Dominique Strauss-Kahn. Bref, l’ancien trotskiste conseillait à présent l’aile droite du PS.
Julien Dray et Jean-Luc Mélenchon animèrent longtemps la Gauche socialiste. Leur mission : servir de rabatteurs aux socio-libéraux, en donnant une fausse caution de gauche au PS. Nul n’a oublié qu’ils furent décisifs dans le vote du « Oui » à Maastricht, en 1992.
Mélenchon réussit à être secrétaire d’Etat, ce que les deux autres ne furent jamais.
CambaDrayJulien Dray aurait pu être le roi du pétrole, en 2007. Eminence grise de Ségolène Royal, il joua la madonne du Poitou contre l’appareil du PS. Hélas pour lui, l’échec de Royal, battue au congrès en 2008, accéléra sa disgrâce. Ses petits camarades le balancèrent, et des affaires sordides de gros sous autour de Sos Racisme et de ses montres de collection lui valurent quelques ennuis judiciaires. Mais, contrairement à Cambadelis, il ne fut pas condamné par la justice.
Ces trois anciens trotskistes sexagénaires continuent à en découdre, en fonction de leurs intérêts particuliers du moment. Ainsi, Cambadelis, aujourd’hui chef du Parti socialiste, pensait-il réussir un bon coup politicien en organisant un référendum sur l’union de la gauche dès le premier tour des régionales, pour éviter la catastrophe qui s’annonce. Julien Dray, revenu en grâce et à nouveau conseiller de Hollande (on voit le résultat) appuyait la démarche de son ennemi de toujours.
Mais il a voulu chambrer son ancien complice de la Gauche socialiste, Jean-Luc Mélenchon, et s’est vanté que si Méluche avait été discret, lors de ce référendum, c’est parce qu’il savait que lui, Julien Dray, était en face.
Et pour étayer la démonstration, Juju de balancer sur les réseaux sociaux cette vidéo. On y voit, en 1992, le sénateur de l’Essonne d’alors, Jean-Luc Mélenchon, hurler après Génération Ecologie, qui, en s’étant maintenu, avait provoqué la victoire de la droite, et fait mordre la poussière à un Méluche furibard.


Evidemment, Dray espère ainsi mettre le nez dans le caca à son ancien complice, en lui rappelant la réalité des principes dont il se réclamait, il y a plus de vingt ans.
Immédiatement, contre-attaque de la clique Mélenchon, qui, par Alexis Corbière, hommes des basses œuvres de son chef, balançait un enregistrement de 2009 où Julien Dray, alors en totale disgrâce, taillait un costard sur mesures à Cambadélis et Bartolone…
«Moi, je les connais, il faut les démasquer. Maintenant, ils se cachent derrière Martine, mais il y a deux patrons là-dedans, deux grands fainéants devant l’éternel… Cambadélis est le plus grand fainéant que je connaisse. C’est un député qui n’a jamais pris la parole à l’Assemblée nationale.»
Joli bout de gras envoyé par Méluche à Juju, son ancien complice, qui a promis à Hollande de le débarrasser du problème Mélenchon.
Bref, pendant que les anciens trotskistes règlent leurs comptes, la France subit une invasion migratoire mortifère, qui accélère l’islamisation de notre pays. Mais sur ce sujet, ces trois carriéristes sont en totale osmose, puisqu’ils rêvent tous trois de la destruction de la France.
Il n’y a que là-dessus que ces trois crapules immigrationnistes sont restés fidèles à leurs engagements de jeunesse.
Paul Le Poulpe

image_pdf
0
0

2 Commentaires

  1. Bravo Paul !
    Le linge sale se lave en famille et on n’a pas besoin de Persil qui lave plus rose que rose. Ils ont leurs leurs techniques Xtra !!!

Les commentaires sont fermés.