Mélenchon et Besancenot : soumis à l’islam, planches pourries

Publié le 31 août 2016 - par - 5 commentaires - 1 748 vues
Share

Gauchismemaladiementale
On est soit passif, soit actif devant la soumission. Marx et Engels nous ont pourtant prévenus. Lorsque l’on observe le monde et les choses qui nous entourent, c’est un tableau d’actions et de réactions, de relations, où rien ne demeure ce qu’il était, où il était, comme il était, où tout se transforme, devient et passe. Pour cet article, je ne mettrai que peu de guillemets et de caractères en italique, car je cite souvent de mémoire.

 

Ayant fait mes « humanités » en apprentissage dans des métiers manuels, à 14, puis à partir de 16 ans, sans diplôme aucun et jamais, j’ai eu un jour la chance de tomber sur un livre  : Les principes élémentaires de philosophie de Georges Politzer (1). J’ai commencé à le lire, petit à petit, les soirs de semaine.

 

politzerLe chapitre sur le matérialisme m’avait bien plu, celui consacré à la dialectique aussi, et plus encore la dernière section, traitant du matérialisme dialectique … et des idéologies. 

 

Ce livre, de couverture rouge, était un encouragement à ne jamais rester passif devant les choses, mêmes apparemment établies, et surtout face à l’adversité et la contrainte. C’était une époque où, tout jeune, on se rebiffait contre les patrons, pour essayer de gagner un peu plus. Des fois avec la lourde à la clé, mais on recommençait ailleurs. 

 

En ces temps là, les négociations étaient vite expédiées et se soldaient par le tarif de la fronde ou du lance-pierre mais sans demandes d’absence pour le ramadan et autres revendications musulmanes dans l’entreprise. Lesquelles n’étaient d’ailleurs jamais à l’ordre du jour des intéressés.

 

En y réfléchissant, je trouve des éléments de similitude avec le drame actuel de la France convoitée par le communautarisme musulman, au nom de son Coran. Une machine de guerre, dotée de sa propre loi, la charia, qui prétend régir tous les domaines de la vie quotidienne, et s’imposer de gré ou de force à tout être humain. Pour un marxiste, l’inacceptable, tout simplement.

 

 

Les méthodes d’analyse de Marx et Engels restent pertinentes

 

Les deux philosophes qui demeurent diversement appréciés, disposaient en commun d’une immense force, celle de ne pas avoir une cervelle de colibri et d’être en prise constante avec tout ce qui se passait dans le monde de leur époque. A qui en douterait, je conseillerai l’agréable lecture des Manuscrits de 1844, lus beaucoup plus tard. 

 

Je ne me souviens plus, qui, de Marx ou d’Engels, disait de ne pas s’en laisser conter par les faits considérés (ou assénés) comme exacts mais qui parfois se révèlent erronés. Et pour mieux nous alerter sur la défiance à avoir envers le caractère nécessairement limité de toute connaissance acquise et de sa dépendance à l’égard des circonstances dans lesquelles elle a été apprise, les deux théoriciens en appelaient sans cesse à l’esprit critique. Et même à la critique de la critique critique. Lénine, au critérium de la pratique et au pragmatisme : Que faire?

 

Que sont-elles en 2016 ces conditions où la doxa, à grands renforts de média et du show-business, nous martèle le vivre-ensemble dans le padamalgame©? Elles sont le résultat de 54 ans d’abandon de souveraineté française, accéléré par Sarkozy et Hollande. Si le second sent déjà le sapin politiquement, le premier et ses alliés Les Républicains, sont à rayer des bulletins de vote. En commençant par Juppé, le pro mosquées qui se verrait bien nommer Tarik Ramadan comme premier ministre, ou encore Fillion qui compare son ex chef à De Gaulle. 

 

Si au passage, l’homme du 18 juin 1940 n’avait aucune raison d’être mis en examen, celui des années 1962 ne doit son salut qu’à la tournure de l’Histoire. Mais l’ex premier ministre zélé de Sarkozy sait que beaucoup de Français ont une cervelle de colibri, voire de veau et bientôt de mouton égorgé  http://ripostelaique.com/francois-fillon-laissera-massacrer.html

 

 

Un changement quantitatif en changement qualitatif est au coeur de la lutte contre l’islamisation de la France

 

Un des exemples donnés par Politzer est celui de l’eau qui chauffe, qui chauffe, degré par degré. De 1 à 99° C son état reste identique, mais à 100 ° C, la vapeur est là. Il y a changement de qualité suite à l’accumulation de température. L’addition de tous les actes d’envahissement et d’exigences, dans tous les domaines de la vie quotidienne, jusqu’aux tueries perpétrées par des islamistes, tout concourt au déclenchement d’une guerre militaro-civile. 

 

D’abord parce que la France est en guerre, dixit son gouvernement et que désormais on en sait davantage sur comment les services occidentaux ont directement soutenu le futur « État Islamique » : http://www.contrepoints.org/category/international/moyenorient  «… Nous analyserons donc dans quelle mesure les opérations clandestines de la CIA et de ses alliés, dont les services français, ont alimenté dès 2012 la montée en puissance de l’EII au sein d’al-Nosra, donc de ce qui allait devenir l’EIIL en avril 2013, puis l’« État Islamique » en juin 2014… »  

 

Ensuite par l’alternative entre lutter ou se soumettre à l’islam qui se fait toujours plus pressante :  http://ripostelaique.com/larmee-debusquer-racaille-a-domicile.html   http://ripostelaique.com/lasaf-preconise-de-mettre-detat-de-nuire-totalitarisme-islamiste-france.html    http://ripostelaique.com/resister-cest-se-defendre-sopposer-force.html   http://ripostelaique.com/lorsque-letat-trahit-la-nation.html   http://ripostelaique.com/nommer-lennemi-fixer-but-de-guerre.html

 

Il y aura malheureusement des pleurs et des grincements de dents et ceux qui, par ignorance, par crainte ou par lâcheté, croient y échapper se trompent lourdement. Ces pleutres semblent ne pas même comprendre, qu’à défaut de résistance immédiate, ils laisseront un sombre héritage à leurs enfants et petits enfants.  

 

Nous vivons tous autour d’une poudrière dont un évènement de plus, de trop, sera le détonateur. Et ce fait ne sera pas forcément celui attendu ou prévisible. L’ouvrage de Polizter mettait en évidence qu’une somme de considérations concourt à une explosion sociétale : l’opposition des contraires, la négation de la négation, la loi du progrès par bond, la remise en question des antinomies de la vieille métaphysique (toujours en usage), du bien et mal, du fatal et du fortuit… http://www.lepoint.fr/editos-du-point/michel-colomes/arretons-de-jouer-les-bons-contre-les-mechants-islamistes-22-10-2015-1975855_55.php  Le temps est venu: « …d’arrêter de « jouer les “bons” contre les “méchants” islamistes », une politique qui revient  à « payer la corde qui nous pendra ».

 

Politzer posait d’emblée la question de l’antériorité de l’esprit ou de la matière, et en conséquence, de la primauté de l’une sur l’autre. Son courant de pensée optait pour la matière. Exit donc toute espèce de dieux. Il faisait même la démonstration qu’au fur et mesure de l’avancée des sciences naturelles, les dieux des orages, de la germination, des océans… s’écroulaient dans les esprits des gens. Il poussait le raisonnement à conclure que la fuite vers un dieu unique était le seul salut des idéalistes. Idéalistes, au sens philosophique.

 

Inutile de dire, en termes peu académiques, que la boîte à gifles était déjà grande ouverte contre toutes les religions et leurs représentants. Avec cependant une désagréable prédilection pour les catholiques. Père Duval, la calotte chantante, comprise. Mais magnanime, Brassens confessait : il me laisse dire merde, je lui laisse dire amen. C’était de bonne guerre, comme la tempête dans un bénitier après Vatican II. Sans le latin, la messe nous emmerde.

 

Reste que : « …La religion repose sur le postulat loufoque, plus que douteux et jamais démontré de l’existence d’une sorte d’entité mystérieuse qui serait à l’origine de tout, omnisciente, omniprésente et omnipotente, selon les propres termes des dirigeants religieux…Un esprit pragmatique et cartésien voit tout de suite l’absurdité de telles choses et ne peut pas y croire un seul instant… »  http://ripostelaique.com/religions-temps-de-legiferer.html

 

Après des décennies d’Université Nouvelle et de Cahiers du marxisme, la « religion » de La Mecque et de Médine d’un prophète arabe, chef politique et guerrier, et autres courants religieux, ne sont toujours pas de mise chez les athées. Ni chez les inconditionnels du ni dieu ni maître. Quoique quelques drapeaux noirs ont été vus récemment dans des défilés d’islamo-collabos.

 

La pièce maîtresse est toujours le rapport de force

 

Le rapport de force, des forces physiques en présence, doit-on ajouter aujourd’hui, plus qu’autrefois.

 

Aujourd’hui, l’affaire n’en est plus à quelques gnons entre Don Camillo et Peppone. Aux AK 47 de feu l’ingénieur Mikhaïl Kalachnikov, doivent répondre les fusils d’assaut Heckler & Koch G 36 (puisque la France ne fabrique plus grand chose). Ces nouveaux juges de paix pour régler les lacunes d’amour existentielles, même sans haine, sont d’honnêtes outils http://lessor.org/entretien-les-hk-g36-des-psig-et-des-bac-fiables-et-surs-selon-un-specialiste/  https://youtu.be/jTt8TsqIcoc

 

Ainsi dotée, la France est encore en capacité de faire régner l’ordre républicain et ses valeurs traditionnelles. Mais pour combien de temps?  http://www.asafrance.fr  car la meute des islamo-collabos est à la manoeuvre pour pourrir la jeunesse de France.

 

Marx peut se retourner dans sa tombe d’avoir pareille descendance de renégats politiciens. Lui, pour qui l’homme était un produit de l’homme, de la culture et de l’Histoire – et c’est tout – est trahi par ces imposteurs de gauche idolâtres d’une soi-disant « religion » de « paix et d’amour »?  

 

Chaque fois que les invasions islamiques ont été refoulées, elles l’ont été par la force. C’est un fait. Et comme aurait dit Georges Marchais, les faits sont têtus, n’en déplaise aux révisionnistes, aux repentants formatés et aux sous produits frelatés et périmés du marxisme-léninisme : Besancenot  https://npa2009.org/videos/leucate-contre-lislamophobie-detat-non-linterdiction-des-burkinis  et Mélenchon  http://melenchon.fr/2016/08/25/francais-ont-dessus-tete-querelles-religieuses/

 

Les deux planches pourries en recherche permanente d’onction populaire viennent encore de faire acte de soumission : 

 

NPAburkiniBesancenot : … « Le Nouveau parti anticapitaliste (NPA), avatar de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR de Krivine et de Besancenot), avait publié un communiqué le 17 août dernier qui s’intitulait : « Stop à l’islamophobie d’État ! Non à l’interdiction des burkinis ! »  http://ripostelaique.com/trois-chants-lenine-speciale-dedicace-npa-pro-burkini.html

 

MélenchonToulouseMélenchon :  « … Ah, vous voulez légiférer sur les habits maintenant ? Mais enfin où va-t-on ? Vous allez faire une police du vêtement ? Mesurer la longueur des jupes ? Et celles des barbes, pour savoir qui est un hipster  (Ndlr JC ce terme n’est pas choisi au hasard) et qui est un fondamentaliste ? » http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/election-presidentielle-2017/20160828.OBS6982/melenchon-le-burkini-et-les-hipsters.html

 

politzer(1) Georges Politzer était un philosophe, théoricien marxiste français, d’origine juive, né en Hongrie en 1903. Il a été fusillé en 1942 au Mont-Valérien   https://www.marxists.org/francais/politzer/works/principes/principes_1.htm

 

« … En janvier 1919, au début de l’insurrection révolutionnaire, Georges Politzer adhère au parti communiste hongrois qui vient de se créer. La direction du lycée décide de son renvoi en tant qu’élève de la classe de seconde. Il devient alors commissaire politique d’une milice révolutionnaire qui s’initie au maniement des armes, car la République des Conseils de Hongrie est attaquée à ses frontières par les armées roumaine, tchèque et française… »  http://www.memoirevive.org/marie-mathilde-dite-mai-politzer-nee-larcade-31680/

 

« … Quoique membre du PC et militant très actif, Politzer n’attendra pas l’entrée en guerre de l’URSS pour agir, et, contrairement à la plupart des autres communistes, saura très tôt distinguer cette lutte idéologique à mort d’un «conflit de classes». Une attitude très rare alors dans son univers intellectuel… » http://www.marianne.net/Politzer-le-penseur-foudroye_a228266.html

 

Jacques Chassaing

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Liberty

Marx et Engels ont lancé la mode du « nouvel homme » tout comme les Nazis.
La mode avait été lancée bien avant en 1789 elle-même reposant sur les dogmes d’Adam Weishaupt créateur des illuminés de Bavière.

Voir et lire ce que Vincent Peillon dit sur la révolution Française  » elle n’est pas terminée », attendons-nous à de nouvelle purges comme en 1789, le massacre de la commune et toutes les formes de communisme…
Car au fond des choses, 1789, l’interNAZIonalismes sont du communisme factuel.

Nos interNAZIonalistes actuels ne font que reprendre les dogmes de « l’homme nouveau » solve & coagula, dissoudre et coaguler

bouet

ce sont des traîtres, des renegats, de la merde c’est tout!!!

Ces 2 là ont le même objectif que ce gouvernement : la déchristianisation de la France . Point barre .

Lulu… que… ces deux là ?

BUTTERWORTH

OUI SAUF POUR LES DIEUX la pensee paienne ou chamanique est comfirmee par les avancees scientifiques comme la magie voir multi univers en physique quantique et transmission des idees forces ainsi qu interraction entre plantes ex foret ect