1

Mélenchon, c’est la République et la Palestine à lui tout seul

LETTRE OUVERTE À MÉLUCHE, LE SUBLIME CALIFE

Méluche est sublime, car il n’est pas seulement à lui tout seul la République. Il est aussi la Palestine.

Il faut dire qu’il est né à Tanger et que son ex-compagne était Saïda Jawad. Ça marque, n’est-ce pas ?  Alors, puisqu’il est aussi la Palestine, parlons Palestine ! Parce que le Méluche, il ne semble pas trop bien savoir de quoi il cause aux autres gobeurs de mouches et stupides candides !…

La Palestine, un territoire partagé

La Palestine, celle du mandat britannique, car à l’époque romaine elle était plus étendue mais sans frontières, c’est un territoire de 116 000 km2. Israël, avec moins de 21 000 km2, n’en possède donc que 20 %. Et le reste ?… Eh bien ce reste est la propriété des Palestiniens. 80 % du territoire entre leurs mains ne leur suffit pas ! Ils veulent encore et toujours plus que le reste, alors qu’ils ont été incapables de faire prospérer et fructifier leurs 80 % . Mais cela, voyez-vous, tous les dirigeants du monde le savent, mais comme le disait Élie Wiesel, ils adorent le Juif … à la condition exclusive qu’il soit ou sur la croix comme le dénommé Jésus, ou en pyjama rayé, hagard et affamé derrière des barbelés. Après on se repend, on allume des bougies, on dépose des fleurs, et on met en cause… les survivants. Eh oui, c’est cela, la haute politique, n’est-ce pas, Méluche ?

Il n’y a pas de peuple palestinien. Le peuple palestinien, c’est un peuple inventé, une imposture ! Ce sont des profiteurs qui sont arrivés de tous les pays arabes pour profiter de la manne de l’ONU, c’est un mythe construit par la gauche. Mais aussi par l’Angleterre qui espérait mettre la main sur la région pour y fonder ce qu’elle appelait la Grande Syrie dans l’espoir de s’approprier le pétrole de la région. En 1948, contrairement aux prévisions arabes, la guerre fut gagnée par Israël, et les Arabes sortis d’Israël à l’appel du grand mufti durent chercher accueil dans les États arabes voisins :  à Gaza (Égypte à l’époque), en Cisjordanie, en Transjordanie, au Liban…

Mais ces États arabes censés les accueillir refusèrent de les intégrer, même la toute nouvelle Jordanie, qui représentait tout de même 82 % de la Palestine ! La stratégie onusienne préféra les considérer comme des otages de leur plan diabolique, un moyen de pression pour obtenir le plus de concessions possibles afin même, à terme, de rayer Israël de la carte. Selon le rapport annuel du directeur de l’UNRWA, 1951/52, ONU doc A/2171, A « l’accroissement de la population réfugiée est de 22 000 par an… Pour augmenter leurs rations, ils se hâtent de déclarer les naissances, quelquefois en faisant passer un nouveau-né de famille en famille ; mais ils hésitent à déclarer les décès… beaucoup de Libanais vivant le long de la frontière palestinienne… s’empressèrent, la guerre venue, de repasser la frontière et de revendiquer le statut de réfugiés »

L’UNRWA, l’ONU, les organisations internationales n’aident pas les Juifs persécutés dans les pays arabes

Un exemple. L’Égypte, qui a accueilli des Allemands, anciens nazis, dont le général Wilhem Frambacher (qui devient chef des conseillers de l’armée égyptienne), le général SS Voss, le standfuhrer SS Leopold Gleim (qui change de nom et prend celui de lieutenant-colonel Ali An-Nacher), l’obersturmbannfuhrer SS Bernhard Bender (qui devient le colonel Ben Salem), le gruppenfuhrer SS Alois Moser (devenu colonel Hassan Soliman). Ils organisent des mouvements de jeunesse sur le modèle des hitlerjugend, travaillent à créer des usines d’armement, conseillent le ministre de l’Intérieur pour se livrer à des meurtres contre les Juifs et achever le « travail » des nazis.

Il en va de même dans les autres pays arabes…

Mais tout cela, Méluche, tu le savais, n’est-ce pas ? Tu aimes traiter les Juifs comme des pestiférés. Oublies-tu la liste, qui prendrait un dictionnaire entier, de tous les scientifiques, chanteurs, artistes, philosophes, ingénieurs, et des prix Nobel en quantité ?  As-tu déjà visité le magnifique État d’Israël malgré 70 ans de guerres larvées et attisées par les islamo-gauchistes de France depuis le second septennat de Mitterrand ? Ce voyage d’étude te remettra les neurones en place ! Car l’idéologie qui se répand parmi tous ces gens décervelés et insoumis, au pays des islamo-gauchistes, est destructrice par essence ! Ta carrière politique risque d’y trouver ses limites.

Les dirigeants palestiniens, des étrangers à la Palestine

Parlons maintenant des dirigeants palestiniens. Évidemment, tout dépend de ce qu’on met dans ce vocable. Les 20 % d’Israël ou l’ensemble de la Palestine ? Or il est très intéressant de voir parmi les dirigeants palestiniens qui est né où. Merci à celui qui a fait les recherches.

  • Yasser Arafat, prix Nobel de la paix (un comble pour un terroriste !), né en 1929 au Caire. Rappelez-moi cela : c’est en Palestine, le Caire ?
  • Saeb Berakatné né en 1955 en Jordanie, détient toujours la nationalité jordanienne. Ouahhh ! Et notre Quai d’Orsay discute avec des gens pareils ?
  • Faiçal Abd al-Qader, né en 1949 en Syrie
  • Sri Nusselbeh né en 1945 au Caire.

Et il y en a une flopée d’autres, nés en Égypte, en Irak, en Syrie, en Tunisie, au Liban…

Mais les mensonges et autres manipulations d’opinions ne sont plus recevables de nos jours !

Des Palestiniens ayant quitté de leur propre chef la Palestine juive en 1948

En 1948, quand l’ONU a reconnu Israël au milieu des autres nations, les muftis ont appelé les Arabes d’Israël à sortir du pays pour revenir avec les troupes arabes assassiner les Juifs – dont un certain nombre étaient des rescapés des camps – et à les « rejeter à la mer ». Personne ne les a chassés. Ils sont partis volontairement, de leur plein gré. Tant pis pour eux. Mais il leur reste encore les 80 % de Palestine. Ceux qui sont restés en place sont devenus des citoyens israéliens dotés des mêmes droits que les autres, possédant la même carte d’identité. Ils sont avocats, journalistes, universitaires, médecins, et ils en témoignent depuis 70 ans ! Méluche, alors pourquoi tant de haine ? Quand cesseras-tu d’avoir du sable uniquement arabe dans les yeux ?…

Des territoires occupés qui ne sont pas occupés

On ne cesse d’entendre parler des territoires occupés ou plutôt disputés. Mais, Méluche, tes infos sont erronées et partisanes car savais-tu que les Israéliens ont quitté Gaza depuis 17 ans ?… Une idéologie antisioniste, propalestinienne semble avoir pris le contrôle de ton cerveau. Un séjour en Israël te fera prendre conscience de tes erreurs fatales, pour lesquelles le vrai peuple ouvrier de France t’a rejeté, ne te laissant aucune chance de prendre le pouvoir nulle part en France.

Des agresseurs qu’on plaint, des agressés qu’on accuse

Cette manie d’accuser les Juifs lorsqu’ils se défendent, ça s’appelle l’antisémitisme, et c’est digne des procès en sorcellerie du Moyen Âge, des méthodes staliniennes, ou tout simplement du nazisme. Indigne d’un homme politique élu, qui soutient l’idéologie du terrorisme à des fins électorales.

Par tant d’aveuglement idéologique sans discernement, tu es devenu un apparatchik rêvant d’instaurer un système politique totalitaire, stalinien, en France.

Méluche, il est à parier que jamais tu n’entreras à l’Élysée à la place de Macron, même si grâce à ton idéologie, un jour la France sera islamisée à 75 %, car tes électeurs dominants préféreront un des leurs désigné par l’imam de leur mosquée et non un dhimmi. Plus dure sera ta chute.

Oui, même si tu rêves de pouvoir brailler un jour : « la France c’est moi ».

Mais pour l’instant, il n’y a qu’une chose que tu pourrais dire : le Tartufe, c’est moi.

Patrick Granville