Mélenchon est pour la liberté d’expression… de ceux qui pensent comme lui !

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/casse-toi-pov-con-melenchon-demande-l-abrogation-du-delit-d-offense-au-president_1231722.html

Bref rappel de l’affaire : le 28 août 2008, Hervé Eon, militant au Parti de Gauche et proche de Jean-Luc Mélenchon,  brandissait devant la voiture présidentielle à Laval, une affichette où était inscrit : « Bonjour, casse-toi pauvre con ».

En mars de l’année suivante, la Cour d’ Appel d’Angers confirmait une peine de 30 euros avec sursis à son encontre car selon elle, il s’agissait bel et bien d’un acte prémédité.

Ce 14 mars, la Cour Européene des Droits de l’Homme a condamné la France pour cette affaire.

Bigre, pas un kopek à débourser , cela valait bien de se pourvoir en cassation et devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme !

Et soit dit en passant, on a du mal à croire que cet acte eut pu être autre chose que prémédité, à moins que la pancarte se soit  trouvée dans ses mains par l’opération du Saint Esprit !

Affichette qui se faisait bien évidemment l’écho du   » casse-toi pauv’ con  » du Président en question en réponse à un homme qui refusait la main de ce dernier en le tançant d’un « touche-moi pas, tu m’ salis. »

[youtube]kRS9V7AGmE8[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=kRS9V7AGmE8

La presse en a fait ses choux et en fait encore à la moindre occasion ;  un Président de la République se devant à juste titre de tenir tenue et langage en toutes circonstances.

Le 14 mars 2013, Jean-Luc Mélanchon décrète vouloir faire abroger le délit d’offense au Président et écrit à ce dernier  que « la loi doit faire disparaître au plus vite cette atteinte aux libertés publiques. »

Donc, la Cour Européenne des Droits de l’Homme a estimé  ce jeudi que la France a violé la liberté d’expression en condamnant pour offense l’homme qui avait brandi cette affichette.

melenchonhitler

Comme nous aimerions que la liberté d’expression chère au camarade Méluche s’appliquât à tous :

– Quand Zemmour affirme que  » la plupart des trafiquants sont Noirs et Arabes « , il sera poursuivi pour « incitation à la haine raciale. »

– Quand Christian Vanneste énonce que  » l’homosexualité est inférieure à l’hétérosexualité et serait, si on la pousse à l’universel, dangereuse pour l’humanité « , il sera poursuivi et condamné à de lourdes amendes ( 13 500 euros  ) pour propos homophobes.

Précisons que Monsieur Vanneste, agrégé de philosophie,  » s’exprimait avec un style kantien ce qui signifie  » qu’on ne peut généraliser l’homosexualité sans contradiction « , et  » si tout le monde devenait homosexuel , l’humanité cesserait d’exister « .

En accord ou pas avec ces propos qui pris au pied de la lettre sont difficilement réfutables, cette opinion a été considéreé comme un délit.

– Quand Véronique Genest ose dire que l’islam lui fait peur, elle sera vilipendée par les nouveaux tribunaux d’Inquisition que sont devenus les médias.

– Quand Pascal Hilout, né Mohamed écrit :  » Bien sûr que les prières musulmanes dans la rue, les voiles, les mosquées et le halal sont des symboles d’occupation et de conquête  » est convoqué à la préfecture de police et passera avec Pierre Cassen à la 17 ème chambre ce 27 mars

Nous pourrions multiplier les exemples à l’envi, la liberté d’expression dans ce pays ne vaut que lorsqu’elle se conforme à la pensée dominante socialiste, immigrationniste, multiculturaliste, droits de l’hommiste, anti raciste de la caste autoproclamée Camp du Bien.

Le machin Normal qui nous sert de Président ne pratique pas beaucoup la liberté d’expression quand il autorise sa protection rapprochée à se saisir manu militari d’un homme qui ne le traite pourtant pas de pov’ con mais qui lui l’interpelle avec un :  » et les promesses, elles sont où vos promesses ? « 

http://www.rue89.com/2013/03/11/monsieur-hollande-elles-sont-ou-vos-promesses-240465

Le machin Normal, encore lui, n’a pas beaucoup d’égard pour cette dame qui lui souligne que  » quand même il y avait du monde à la manif  »  (contre le mariage pour tous). Il lui répond :  » y a le parlement, et puis y a la loi, chacun doit être respecté « .

Chacun… Sauf les blaireaux !

http://tempsreel.nouvelobs.com/le-zapping-politique/20130313.OBS1679/zapping-politique-hollande-part-a-la-chasse-aux-blaireaux.html

Faire abroger le délit d’offense au Président, c’est poursuivre la destruction des repères, et il y a fort à parier que autoriser l’injure publique à une telle figure d’autorité, bien que pour le cas du Normal indécis chronique le terme autorité , c’est de l’humour, il y a fort à parier donc que cette abrogation, si elle a lieu,  sera reçue 150 sur 5 par toute une jeunesse déjà bien habituée à s’en moquer comme de sa dernière sortie pédagogique au centre de tri des déchets.

Caroline Corbières

image_pdf
0
0