Mélenchon est un fils de Pieds-Noirs qui défend les assassins de Pieds-Noirs…

Publié le 27 septembre 2017 - par - 41 commentaires - 3 518 vues
Share

Décidément, Mélenchon n’aime pas les Pieds-Noirs.

Pourtant, il devrait se souvenir que lui-même en est un parce que ses parents sont nés à Oran, deuxième ville française d’Algérie, eux-mêmes nés de parents ayant émigré d’Espagne comme des milliers de familles espagnoles fuyant la misère au début du siècle dernier et s’établissant en Algérie française.

Enfin, comme ma mère disait,  « Les chats ne font pas des chiens ! » et Mélenchon ne déroge pas à ce vieil adage de bon sens. Quand bien même voudrait-il, par ses positions belliqueuses, effacer ses origines de « Français d’Algérie », il n’en reste pas moins un « Français rapatrié du Maroc » où ses parents s’étaient installés, à Tanger, après leur mariage.

Il est un pur produit pied-noir, ne lui en déplaise.

Et il est aussi venimeux que peut l’être une femme trompée lorsqu’il parle de la Résistance des Français d’Algérie contre l’abandon de ce territoire par la France.

Forcément, le Français d’Algérie résistant a combattu le communisme allié du FLN algérien. Il est tout à l’opposé d’un Mélenchon qui a appartenu à l’Organisation communiste internationaliste (OCI), courant trotskiste-lambertiste, dès l’âge de 17 ans, n’est-ce pas ?

Alors, il leur en veut, à ces Pieds-Noirs. Comme si lui-même avait été combattu pendant cette période dans sa chair et dans son esprit.

Déjà, pendant la campagne présidentielle de 2007, alors encarté chez les socialistes, il avait craché son venin que nous ne sommes pas près d’oublier.

Cet immigrationniste amoureux de l’islam, lors d’un meeting dans l’Est de la France et devant un auditoire conséquent d’arabo-musulmans, s’en était pris avec hargne contre les Pieds-Noirs qui, selon lui, étaient forcément tous Frontistes et donc partisans de la principale adversaire de Royal, Marine Le Pen.

A quelques mots près, il avait hurlé : « Les Arabes sont nos cousins ! Les PN n’ont pas été fichus de conserver l’Algérie, ils ne vont pas nous emmerder, ici ! S’ils ne sont pas contents ils n’ont qu’à repartir. Nous sommes, ici, chez nous et nous y resterons ! »

Il va de soi qu’il ne s’adressait pas aux Français de l’Est en général, qui sont sans conteste chez eux, mais aux Arabo-musulmans, en particulier.

Donc, selon cet illuminé trotskyste, nous, Français d’Algérie, ne sommes pas chez nous en France mais les Arabes, les musulmans, oui.

Ça fera sûrement plaisir aux millions d’électeurs français qui ont voté pour Marine en 2007, 2012 et 2017, qui l’ont choisie, précisément, parce qu’ils rejettent cette immigration létale pour notre identité nationale. Eh oui ! La virulence mélenchonique s’adresse à eux également. Si, des fois, certains ne l’avaient pas entendue, les voilà prévenus.

Mais, c’est vrai qu’il doit en rêver, des Français d’Algérie !

Le 23 septembre, le voilà qui remet ça en s’adressant à Macron, place de la République.

Et il s’écoute, le bougre, il est content quand la foule hurle, même quand il dit des âneries aussi grosses que lui. Cette fois, c’était « la rue ».

C’est la rue française qui aurait abattu les nazis… C’est la rue française qui aurait protégé la République contre les généraux félons en 1962…

Si toutes les formations politiques ont contesté sa référence aux nazis, personne n’a voulu soulever celle, aussi farfelue, aux généraux prétendument abattus par la rue française.

Même s’il n’avait que 10 ans en 1961, ça la fiche mal pour un professeur auxiliaire de français de ne pas connaître la vraie histoire de France. Celle que tout élève devrait avoir étudiée si ses professeurs gauchistes étaient moins partisans de l’ennemi de la France.

Parce que c’est « la rue française », en Algérie, qui a porté les généraux Salan, Jouhaud, Zeller et Challe, à s’élever contre l’abandon du pays décidé par le chef d’État.

La rue française, en Algérie, était unanime derrière ces valeureux généraux de l’armée française qui ont osé se rebeller contre l’infamie de leur chef des armées. Elle les a encouragés. Elle les a suivis. Elle les a protégés. Elle les a aidés. Elle les a cachés. Elle a pris les armes avec eux.

Et cette « rue française », notre rue française, comptait largement un million d’âmes, toutes confessions confondues.

En parlant de « la rue française », Mélenchon n’a fait que nommer les communistes, les socialistes, les musulmans qui militaient pour le FLN en France, tous ces syndiqués cégétistes et autres, tous gauchistes aveuglés par leurs idéologies qui n’ont eu que la mort économique et sociale de la France pour seul but.

Non ! Non ! La rue française n’a jamais été pro arabe. C’est la politique arabe de la France qui a été fatale à la France. Et les communistes, dont Mélenchon, y sont pour beaucoup dans cette politique mortifère.

Parce que, sans cette politique, nous, Français d’Algérie, serions restés en Algérie. Et les Arabes seraient restés avec nous, chez nous, au pays, à travailler et manger à leur faim.

Ce sont ces communistes qui sont à l’origine de la misère qui frappe tous ces pays arabes. Ils sont à l’origine de leurs guerres. Ils sont responsables des morts qu’elles ont engendrés, partout où ils les ont générées. Ces communistes qui rêvent d’annihiler notre identité en favorisant l’afflux de migrants africains et arabes de confession islamique.

Votre rue française, Monsieur Mélenchon, est responsable de la ruine de notre pays.

Danièle Lopez

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Andrej

Danièle,
Désolé! J’ai toujours entendu dire que les pied-noirs étaient d’Algérie!
Bon. Toujours est_il que méluche montre bien ce qu’il vaut: c’est à dire rien tout comme son cheminement. Je lui reconnais une capacité en réthorique complétement anéantie par sa malhonnèteté intellectuelle dont il est également un spécialiste.
Il égale belkacem sans aucune gène : ils sont tout deux marocains.
Cordialement.

Sévenin

Bonjour,
Je suis entièrement d’accord avec vous concernant cet article sur Mélenchon.
Simplement une rectification : Mélenchon n’est pas Pied noir.
Il est né à Tanger au Maroc en 1951.
Seuls sont pieds-noirs (je simplifie) les Français né en Algérie avant l’indépendance.
Cordialement
P. Sevenin

Dubuisson rose

Vous avez raison Mr.les seuls pieds noirs sont les français d’Algerie..pas le Maroc et pas la Tunisie..?????

Roban

Ce qu’il faut savoir de MELENCHON
https://youtu.be/qBhwOSDbs-I

José

Daniele plus bas à dit « Mélenchon il est aussi pourris que Macron »
ce n’est pas le probléme c Macron qui est au pouvoir danger principal du moment au pouvoir absolus!avec ses déclarations à propos des crimes commis par la France,
C’est une réalité objective pour l’instant le FN sans troupe est hors circuit il faut utiliser Mélenchon pour foutre le bordel comme en 60 pour chasser De Gaulle des ex OAS àl’extréme gauche; Mais jetrouve qu à RL on dérive de la critique au Macronisme
seriez vous aussi « envoutés » par ce gourrou !

lucien

Récemment élu député aux dernières élections législatives, Boris Vallaud se démarque aujourd’hui dans sa critique de la politique d’Emmanuel Macron. Le porte-parole du groupe Nouvelle Gauche (ex-Parti socialiste) veut se faire une place de figure de l’opposition au sein de l’assemblée Nationale. Il a voté contre la confiance au gouvernement d’Edouard Philippe et s’oppose activement à la loi Travail en déposant plusieurs amendements. Pour en savoir plus sur ce député encore peu connu, il faut se
tourner vers sa femme, qui n’est autre que Najat Vallaud-Belkacem.
Un bon point pour ce couple méme si pas d’accord politiquement avec eux ils ne se sont pas laissé envouté par le gourrou de l’elysée !

Manuel

Concernant l’ancien banquier devenu le président français. Le 26 septembre encore, il pérorait à la Sorbonne devant un public
d’étudiants bon chic bon genre (alors que des centaines de manifestants étaient vigoureusement tenus à l’extérieur, cela s’appelle la culture du débat). Il entendait préciser sa refondation de l’Europe (en particulier de la zone euro, moyennant des transferts financiers massifs entre Etats membres). Monsieur Macron a affirmé qu’il avait préparé son discours avant les élections allemandes, et ne l’avait pas modifié une fois celles-ci passées. Cela s’est vu, tant les perspectives qu’il a décrites paraissent désormais hautement fantaisistes. Le gourrou se plante!

BALT

Il raconte n’importe quoi ce type là.

dufaitrez

La « Rue » n’est jamais le reflet des urnes ! Mais seulement des minorités !
Les Majorités roupillent !
L’Algérie Française ? Une France musulmane ?

Pierre ESCLAFIT

N’oubliez pas Pieds noirs chéris que la rue a aussi amené De Gaulle…

Pierre ESCLAFIT

Il y a aussi des Pieds noirs défaillants, regardez ce con de Mesquida Président de l’Hérault il y a longtemps qu’il a renié sa terre natale.

Otto Ktohn

« Mélenchon est un fils de Pieds-Noirs » et surtout de porteurs de valises du fln dont il n’a pas renié l’idéologie.

hoplite

Pas digne d’être Pied-noir ce salopard…

NADJAZA

Cet individu,un Pied-Noir? Cela ne suffira pas à effacer la moindre parcelle du mépris qu’il inspire.

patphil

c’est aussi la rue (d’Alger) qui a porté de Gaulle au pouvoir!

daniele

Ô combien c’est vrai !

edgar

Merci Danielle de remettre les pendules à l’heure ! Ce type est un manipulateur qui exploite la grande naïveté de l’électorat djeun !

belphegor

Non, il est né à Tanger dans la zone internationale et ses ancêtres sont hispano-siciliens.Ce n’est donc pas un pied-noir. Néanmoins, c’est sûr que ce type a un gros problème d’égo.

daniele

N’importe quoi ! Si ta chienne met bas dans l’écurie, tu dis que tu as eu un poulain qui est né ?

belphegor

Quel rapport ? Il est né à Tanger, au MAROC, et de plus il en est fier. Votre comparaison n’a ni queue ni tête.

Bad Boy

Né à Tanger certes, zone internationale à l’époque, mais au cours des années on a généralisé ce sobriquet désignant les ‘rapatriés’ d’Algérie à l’ensemble des Européens d’origine nés en AFN. Merluche est un Pied Noir.

Andreas Hofer

Méchancon n’en est pas à une contradiction près…

CARILLO

Le dicton: « On n’est jamais mieux trahi que par les siens » s’applique à ce personnage sulfureux! Je suis né moi-aussi à Oran: belle ville de l’époque…

pauledesbaux

s’il vous plait ne lui donnez pas le TITRE de PIED NOIR il ne le mérite pas par contre des « renégats » de la sorte nous les appelions « les pieds rouges » TOUT COMME LES CAZE MACHIN car ils étaient de mèche avec les cocos pour que l’Algérie foute dehors ceux qui leur avaient appris à se laver, à pisser debout,à se servir du papier hygiénique etc….NOUS LE REFUSONS DANS NOTRE COMMUNAUTE DE PIED NOIR (appelés ainsi par les arabes quand les militaires on débarqué avec leur brodequins pour les soigner de la malaria, construire des hopitaux, des ponts des aéroports, des ports créer de toutes pièces ce qui a été l’Algérie pour leur bien être sans compter leur avoir appris à lire et à écrire, un dignitaire du FLN a dit : LA FRANCE N A PAS COLONISE L ALGERIE , ELLE L A CREEE….

daniele L.

Ma chère Pauledesbaux,

Ses cousins, que je connais personnellement, marinistes convaincus, se disent Pieds-Noirs, avant tout.

Leurs parents sont restés à Oran jusqu’en 1962. Quant à mélenchon, ce n’est pas parce que ses parents sont partis pour raisons professionnelles au Maroc, qu’ils sont devenus Marocains. Ils sont nés tous les deux à Oran.

Si demain, toutes les deux nous partons nous installer à New York, nous ne serons pas américaines pour autant, n’est-ce pas ?

C’est pareil pour cette espèce de renégat comme tu l’appelles. Par contre je sais qu’on l’emmm… un max en lui rappelant ses origines.

daniel champy

amis pieds noirs, vos parents ont du echapper a la tuerie a oran de juillet 62, 3000 pieds noirs,regrouper dans les rues et mener a l’abattoir et jamais retrouver,nos politiques deja des traites cachant la verite sur la tuerie de juillet 62 a oran

monrose

excellente mise au point ! Julien Dray aussi est d’Oran. C’est bien un PNs et pourtant, ses parents enseignants étaient pro FLN. Ils sont rentrés comme les autres pieds rouges en 1965. Je crois que ce fut le cas aussi des Cazeneuve…
On a eu le même processus sous la Révolution française: les Nobles qui croyaient être épargnés en votant la mort du Roi. Ils sont passés à la casserole comme les autres: ex Louis-Philippe d’Orléans, duc de Chartres, puis duc d’Orléans (1785-1793), dit Philippe Égalité après 1792, guillotiné en 1793

daniele L.

C’est tout à fait exact, Monrose. Ce qui les attend n’a rien de réjouissant mais ils croient échapper à la folie meurtrière en brossant les arabes dans le sens du poil… Ils ont tout faux, ce sont des chameaux qu’ils brossent.

Marie M.

Bravo pauledesbaux, je suis à 100% d’accord avec vous, je suis pieds noirs et fière de l’être mais les cocos comme ce Mélenchon faisaient passer les armes par Tanger pour le FLN et tuer les français d’Algerie. Ce sont des traités à la patrie.

Sjean-louis

Quand Danièle fait tourner les rotatives, c’est pour du concret ! la rue mélanchonite et la notre sont bien opposées.
Merci Chère Danièle .

BRUSSET

Vous faites erreur. Seul les gens natifs d’Algérie sont des pieds noirs et non ceux du Maroc et de Tunisie. Le terme a été généralisé à toute l’Afrique du Nord or c’est quand les soldats ont débarqué en ALGERIE avec leurs chaussures noires, que cette appelation est née.

montecristo

Le traître est toujours quelqu’un de sa famille !

EMILE

DANIELLE ILNE FAUT PAS PENDRE MELENCHON AU SERIEUX
IL N EST PAS AU POUVOIR L AUTRE ANTI PN SI

José

ALORS IL VAUT MIEUX GARDER MACRON ADVERSAIRE PRINCIPAL QUI EST AU POUVOIR AVEC SON CRIME CONTRE L HUMANITE ET PAS MELENCHON PUISQUE VOUS ETES INCAPABLES DE CREER UNE VERITABLE OPPOSITION

daniele L.

Ne vous énervez pas, José !

La véritable opposition ne vient certainement pas de Mélenchon. Il est aussi pourri que Macron.

Et puis, je vous confirme que nous n’avons pas qu’un ennemi dans ces partis politiques. Vous faites des raccourcis déplorables.

Jean-Louis Martinez

Merci Danièle pour ce rappel net et précis de l’origine de cet énorme guignol. Je partage sur FB.

monrose

En 1962, à la suite du divorce de ses parents deux ans plus tôt, il quitte le Maroc pour la France : il s’installe à Elbeuf, puis à Yvetot, dans le pays de Caux, puis dans le Jura, où sa mère est mutée. Il a raconté avoir été mal accueilli à Yvetot où on le traitait de « bicot ».( la mère de Copé Monique Ghanassia rapatriée d’Alger enfant en 1954 sur Nice, raconte le même accueil).
Ce gamin qui a souffert doublement ( divorce puis mauvais accueil) ne veut-il pas se venger de la métropole ?… C’est de la psychologie de café du commerce, mais peut-être plus profonde, car les blessures de l’enfance resurgissent à la retraite. Il se grise de discours dont les périodes rappellent le rythme ternaire de De Gaulle, ainsi que le timbre qu’il enfle à plaisir. Il n’ira pas loin: les cocos se méfient.

Claudio

@ monrose,
Sauf erreur de ma part, Enrico Massias et Ghanassia sont bien de la même famille ?

MULLER

Le véritable nom d’Enrico Macias est Gaston Ghanassia.

meulien

comme la plupart des francais(metropolitains)il est raciste….il a refuse que 9 millions de francais musulmans des departements francais d’algerie,restent francais,en 1962

François

« Tu seras fidèle aux tiens » Ce commandement d’hommes d’honneur ne s’applique vraiment pas à tous ces gens qui, sous couvert du label PN, ont poignardé dans le dos, et continuent à le faire, leur propre peuple. Ce n’est pas d’eux que viendront la Vérité et la Justice que nous réclamons depuis tant d’années. Continuons à garder la tête haute, et méprisons ceux qui ont renoncé à le peu d’humanité dont ils pouvaient être capables, au profit d’un électoralisme tout azimut, qui dirige le pays tout droit vers sa disparition. Mais quand ceux dont il espère les voix seront majoritaires, ils n’auront plus besoin d’idiots utiles…