1

Mélenchon et le Crif, coupables de l'islamisation de la France

Hier, nous avons eu droit aux sempiternels faux-culs commémorant la mort ignoble des journalistes de Charlie ! En les voyant, je n’ai pu m’empêcher de voir des corbeaux !


Ils sont là, habillés de noir, les mines tristes, les regards qu’il faut dans la circonstance afin de montrer leur peine, feinte pour la plupart d’entre eux !
Qu’ont-ils fait depuis ? Quelles actions ces femmes et ces hommes de pouvoir ont-ils menées ? Ont-ils réarmé psychologiquement la Nation ? Ah oui, ils ont dit que nous étions en guerre ! Il fallait donc nous désarmer pour ne pas provoquer, j’imagine ! Ont-ils cherché à défendre nos valeurs, nos certitudes, notre volonté de ne plus jamais subir d’actes ignobles venus de fous de Dieu, fût-il étranger, fût-il venu des sables d’Arabie ?
Que nenni ! Les journalistes et auteurs de dessins de Charlie sont morts pour rien ! Comme tous ceux qui suivirent à l’Hyper Cacher, à Nice, au Bataclan, dans les rues, assassinés au couteau, etc.

Comme auparavant pour ces enfants assassinés par un « loup solitaire » comme ils disaient dans les médias, quand ce n’était pas une espérance que ce serait un blond aux yeux bleus, militant d’extrême droite, comme a pu le dire un journaliste de la fange gauchiste !

Les corbeaux ont eu de belles phrases comme celles Jean-Luc Mélenchon pour Charb : « Tu as été assassiné par nos anciens, nos plus cruels, nos plus constants, nos plus bornés ennemis, les fanatiques religieux (…) ils n’auront jamais le dernier mot », etc.
À quels bornés faisait-il allusion ? Qui sont les plus cruels ? De quels fanatiques religieux s’agissait-il ? En vieux routard socialiste, en bon gauchiste, on devine qu’il faisait sans doute allusion aux combats contre les églises, les temples, mais certainement pas les mosquées !
La gauche a toujours été anticléricale, elle bouffe du curé, et certains aujourd’hui bouffent désormais du rabbin, mais surtout pas d’imam ! Ce n’est pas être de gauche que d’agresser l’islam de ces nouveaux prolétaires de France, victimes de la société capitaliste par essence, et adeptes de la religion de paix, d’amour et de tolérance !
Le 10 novembre 2019, c’est le même Mélenchon qui, 5 ans plus tard, marchera aux côtés de ceux qui avaient porté plainte contre Charlie Hebdo ! Aux cris de « Allahu akbar ». Il marchera avec les mêmes adeptes de l’islam que les assassins des journalistes, et sous le même cri de ralliement et de haine ! C’est Mélenchon qui tient la main au CCIF, à ceux qui ont mis des cibles dans le dos de ceux qui sont morts le 7 janvier. (Source)
Les corbeaux croassent dans les champs, ils sont tous là, ils attendent multiples, ils croassent sur les mornes plaines de leurs convictions qui furent hier socialistes, et aujourd’hui, devenues islamocollabos. (Source)

Amientendstu le vol noir des corbeaux sur nos plainesAmientendstu ces cris sourds du pays qu’on enchaîne

Que dire des Juifs affiliés au Crif (Le Conseil représentatif des institutions juives de France) ! Ils pleurent leurs morts ! Ils se souviennent d’Ilan Halimi, se plaignent des jugements laxistes, protestent à juste raison au sujet du scandaleux débat de l’irresponsabilité d’un islamiste dit « déséquilibré » par définition, et depuis quelques années, par la magie des médias, du CSA collabo, mais qu’ont-ils fait d’autre ?

On ne peut que sourire ou pleurer entre ces batailles d’influences politiciennes, entre monsieur Mélenchon et monsieur  Kalifat du Crif !

Le Crif a dénoncé les « propos inadmissibles » du patron de LFI Jean-Luc Mélenchon, qui avait critiqué ses « oukases » et son « communautarisme » en commentant le résultat des élections britanniques.

Aucun ne dénonce les vrais initiateurs du communautarisme, du séparatisme communautaire et sexuel à travers le vestimentaire dans les institutions publiques, le halal dans les écoles, etc.
Eux aussi, au Crif sont tout de noirs vêtus, et ont tous des mines attristées et pourtant, le Crif dépense plus d’énergie à mener un combat contre les patriotes islamophobes à juste raison, défenseurs de nos valeurs, luttant contre l’islamisation de notre société, et qui n’ont rien à voir avec un prétendu racisme. Où est leur combat contre ceux qui tuent les Juifs, y compris chez eux, comme Sarah Halimi aux cris de « Allahu akbar » !
Ces corbeaux-là se pavanent aussi sur les décombres, sur les mornes plaines de cette France ouverte grâce à eux, et qui est devenue impuissante de par leur action de stérilisation (lois diverses et mémorielles) au nom d’un supposé racisme de patriotes, qui n’est au fond, qu’un fantasme du Crif, qui lui évite de se positionner sur les réalités de l’islam totalitaire par définition !
Les Juifs de France, eux, savent bien que leurs ennemis premiers ne sont pas les Français de souche antisémites, qui sont ultraminoritaires ! Ils savent, pour ceux qui en ont eu les moyens, pourquoi ils fuient les antisémites d’aujourd’hui, ceux installés dans les cités périphériques des grandes villes ! Ce n’est pas pour rien, ni par hasard, si les Juifs partent du département de Saint-Denis (93) !
La haine des Juifs vient d’un enseignement diffusé dans les écoles coraniques, par des imams de quartiers, par des salafistes et l’organisation des Frères musulmans ! Elle vient par l’apprentissage du Coran qui n’est pas un livre de paix, d’amour et de tolérance, y compris d’ailleurs contre des musulmans qui ne seraient pas suffisamment musulmans pour eux ! Avec l’aide du Qatar et de l’Arabie saoudite qui financent !
Il est vrai qu’un musulman à la dérive ou non, instruit ou non, sous l’emprise d’un imam de quartier, de salafistes belliqueux, diffusant un message de haine au premier degré, comme la sourate 2 versets 191, 193, 216,ou la Sourate 8 versets 12, 17 peut hélas estimer, après un lavage de cerveau, qu’il est en guerre contre les mécréants, les juifs et les chrétiens !
Quand les ministres, le Crif, l’élite de la gauche bien-pensante, les maires, les présidents de régions s’accoquinent avec les représentants d’une religion totalitaire par essence, ils deviennent eux aussi, responsables des meurtres, à défaut d’être coupables, et particulièrement depuis le 7 janvier 2015 !
La gauche est divisée entre deux tendances, nous dit Eugénie Bastié, journaliste au Figaro et à Causeur ! Les anticapitalistes, indigénistes, antiracistes (sauf pour les Blancs, coupables génétiques idéaux -ndlr), et ceux, plus innocents qui ne seraient seulement que des réformateurs de la société !
On peut toujours y croire, mais pour moi, ils sont issus du même tonneau ! C’est la même engeance d’islamo-collabo, car tous, sont immigrationnistes, pro-islam, contre les patriotes, contre des citoyens libres, et contre la nation France une et indivisible !
Je partage absolument l’idée d’Anastasia Colosimo qui affirme qu’à travers les lois de restriction de la liberté d’expression, l’autorisation, à des associations dites antiracistes, d’ester en justice, le gouvernement a réintroduit le blasphème en France !
Grâce aux juges, la France vit une régression juridique en interdisant à des journaux de dire, écrire et s’exprimer contre une religion qui n’a pas le monopole de la victimisation ! Ce sont les chrétiens qui paient la lourde addition des méfaits contre eux, y compris dans les cimetières sans que des Mélenchon et autres Crif ne disent quoi que ce soit ! Pas plus les Castaner et Macron d’ailleurs !

Pour la première fois en France, une femme comme Christine Tasin est promise, le jeudi 9 janvier, à de la prison ferme pour ses écrits.

Rappelons au passage que certains ne risquent pas grand-chose après moult délits graves, y compris un viol, voire un meurtre ! Il faut croire que la juge de 17e chambre à Paris, et le procureur, ont tous oublié Voltaire et je m’étonne que des journaux que se veulent libres comme Atlantico, Causeur, Bd Voltaire, TV Liberté, ou des animateurs comme André Bercoff, voire Gilbert Golnadel se taisent encore ! Ce sont nos divisions qui nous tuent, et plus vite que l’islam en ce moment !
Gérard Brazon