Mélenchon et sa clique de cocos me font penser à un mauvais picrate

Pourquoi doit-on craindre Mélenchon et sa clique coco tout en riant amèrement à leur médiocrité ?
Un peu d’Histoire… Voilà cent ans, cent ans déjà, en novembre 1917 que nous appelons ici octobre rouge, les communistes déclenchèrent une révolution. Après moult massacres, dont celui de la famille du Tsar, comme si des enfants, même de nobles, méritaient de souffrir sous le coup des baïonnettes, les bolcheviks prirent le pouvoir. Ce bon monsieur Lénine inventa le goulag, ce bon monsieur Trotski l’armée rouge, d’autres la Tcheka… Bref pendant 70 ans ils terrorisèrent le peuple russe et par extension tous les peuples autour. Mais bon sang ne pouvant mentir, la raison, la lassitude des peuples, même les plus soumis comme peuvent l’être les âmes slaves, se révoltèrent et obtinrent le droit d’être dirigés par le président de leur choix.

Mais pourquoi donc doit-on rire amèrement du communisme et des cocos ? Parce qu’ils sont rouges ! Et pas du millésimé non, du bon rouge étoilé, cette étoile que partout l’on retrouve comme sur les litres de notre enfance, ces bons litres qui firent la gloire de Préfontaine, du Père Joseph, de la Villageoise, etc. Ce rouge disgracieux qui fendille les foies, bleuit les lèvres, rougit les mirettes, tremblote les mains, guignolise les guibolles, ce rouge infâme dont l’alcoolique s’abreuve pour cacher par l’excuse sa défiance congénitale.

Ainsi étaient les cocos d’hier, de pauvres hères qui ne sachant à quel saint se vouer s’abreuvaient au communisme pour trouver une raison d’espérer. Nous pouvons les absoudre, l’époque était rude. Mais quid de nos cocos d’aujourd’hui ? Eux savent que ce rouge des bas-fonds est infâme à qui y goûte ! Eux savent que plus l’espoir est grand plus la détresse est immense quand vient l’heure du bilan. Et le bilan communiste n’est pas fameux n’importe où qu’il soit dressé à travers le monde. Donc les Préfontainiens d’aujourd’hui usent des méfaits de ce mauvais picrate qu’est le communisme pour endommager sciemment la raison de nos concitoyens. Ils noient la vérité dans un liquide nauséabond, un prétendu Grand Cru alors qu’ils servent à la Nation une piquette désolante. Ces vignerons coopérateurs n’éprouvent que mépris pour ceux qui s’abreuvent de leur fallacieux nectar. Eux savent qu’ils ne détiennent pas le secret du bon goût, eux savent qu’ils sont la lie de ce pays de France qu’ils tentent de ravaler à la hauteur de leur caniveau où ils pataugent dans le dégueulis de leurs admirateurs qui seront comme leurs pères avant eux déçus. Ne buvez pas du picrate mélanchonien, il rend con aussi sûrement que le verjus de l’islam.

Parce qu’il faut bien dire que si le rouge étoilé fit plus pour la progression des tortionnaires dans le monde que Torquemada lui-même, qui n’était pourtant pas un ange, l’islam, qui, vous le remarquerez arrive toujours en dernier, après les deux autres grandes religions monothéistes, après les grandes idéologies assassines, socialisme, communisme, nazisme, fascisme, même à la rigueur franquisme, petit idéologie, mais grande massacreuse d’opposants, donc l’islamisme arrive une fois encore bon dernier, mais pas moins massacreur.

L’islam n’aime pas l’alcool, mais le verjus est-il vraiment un alcool ? En tout cas, ce liquide à peine né, ne sert que pour le vinaigre dans les régions bien nées. L’islam ressemble au verjus, par l’acidité de sa proposition, par l’exécrable goût répulsif qu’il impose. Si le verjus n’est pas insipide, il est acide il rappelle l’islam par sa manière indigeste quand il est bu sans préparation. Nous savons tous que l’on nous prépare à boire l’islam, mais l’islam ne se prépare à rien d’autre qu’à nous faire reculer de mille ans.

C’est sans doute pourquoi les rouges étoilés s’accoquinent à l’islam vert de rage. Les uns parce qu’ils sont à la remorque de l’Histoire du monde, les autres parce qu’ils savent que leur idéologie carmin n’a que trop duré pour le malheur des peuples.
En conclusion entre le rouge étoilé, et le verjus, je ne choisis pas, je rends mon palais aux saveurs de la France, un Premier Cru, un petit vin de producteur, un fricandeau ou un bout de boudin, enfin du lard, du cochon et pour finir, un armagnac de deux mille ans et en levant mon verre, je cris : « Ni rouge, ni vert, mais Bleu, Blanc, Rouge et Montjoie Saint Denis ! »

Henri Lautréamont

image_pdfimage_print

15 Commentaires

  1. Islam et communisme qui s’acoquinent ? La guerre d’Afghanistan a duré 10 ans . Et l’armée russe est repartie la queue entre les jambes.

  2. Je vous cite, vous dites: Les rouges étoilés s’accoquinent à l’islam vert de rage et plus loin les uns parce qu’ils sont à la remorque de l’histoire, les autres parce qu’ils savent que l’idéologie des premiers n’a que trop durée.
    Vous prêtez des intentions politiques aux uns et aux autres qui n’on pas grand chose à voir avec la réalité.
    Les « Rouges » , comme vous dites le font car ils sont bourrés d’illusions généreuses quand aux gens qui viennent d’ailleurs et les autres , l’islam , se sert des premiers comme marche-pied à leur volonté de domination.
    et… pendant que j’y suis : Oui le communisme à apporté beaucoup de malheur, mais aussi quand même en partie, chez nous beaucoup de lois sociales , la sécu et bien d’autre choses.Les choses ne sont pas toujours simples.

    • Les rouges et leurs idées généreuses,parlons en …elles ont du se concrétiser par une centaine de millions de morts …plus que les nazis .

      • mais d’où tirez vous ces chiffres mon bon ami, très certainement de votre imagination si fertile….

    • Cette époque de la grande illusion communiste est finie depuis longtemps. Aujourd’hui ils ne sont plus que des marchepied , comme vous dites , aux musulmans . Comme le danger c’est les musulmans ceux qui se sont reconvertis dans FI et les autres partis aux mêmes idées pour les musulmans sont dans des partis dangereux pour la démocratie, la laïcité et la pluralité des partis . Pour eux tout ce qui n’est pas islamo-collabo est facho alors que les vrais fachos sont chez FI et consorts qui veulent imposer leur idéologie . Et c’est ce qu’on entend chez France Inter les chaînes TV à sens unique les journaux aux ordres bref dans les médias . Les médias nous saoulent avec l’islam et les musulmans fonds de commerce et clientèle de FI et autres .

  3. Ce sont des idiots utiles pour la 5 ème colonne islamiste. Lorsqu ils n auront plus besoin de ces cons collabos ils passeront à la casserole comme les autres. Et çà les gauchos n ont encore pas compris.

    • Quand les gauchos auront compris les visées des musulmans il sera trop tard .
      La 5eme colonne ça les dépasse .

  4. souvenez vous de khrouchtchev qui disait « ce qui est à nous est à nous, ce qui est à eux sera à nous! »
    les musulmans croient qu’ils auront le monde entier dans leur escarcelle; je vois quand même quelques sursauts ici et là, même chez quelques veaux décérébrés et laches qui petit à petit ouvrent les yeux et les oreilles (les zélus LR de clichy par exemple)

  5. Ces ordures communistes font rire certes par leur médiocrité .Ils ont toujours été d’une bêtise encyclopédique,mais pas inoffensifs .Les communistes français furent les meilleurs staliniens occidentaux .

  6. Le Communisme en pinard ?
    « Les Bords d’eaux de la Baltique quand les Bourres cognent ! ».
    Notre « République » en pinard ?
    Du Pinot Noir, du vin Jaune, du vin d’Algérie et du vin Rouge !
    Eviter le Château Neuf du Pape ! Toxique !

    • Vous « mélenchonez » tout ! Plus de « dix vins » breuvages donc ?
      Vidons nos caves ! Toujours ça que l’ennemie n’aura pas !

  7. Une saloperie communiste qui soutient avec les ordures de Sud les 20 millions de morts en URSS…Qu’il crève!!!

    • Mr Pascal quand vous écrivez  » les ordures du Sud » il s’agit de qui??? J’habite le sud

  8. Vous connaissez cette blague colportée par les Russes ( les vrais , pas les socialistes ) du temps de l’ occupation communiste de leur pays ? Elle disait :  » si le Sahara était géré par des socialistes , au bout de 3 mois les Touaregs seraient obligés d’ importer du sable  » .
    Le vrai drame est là ; la gauche en général et Mélenchon en particulier ne savent pas qu’ ils sont effroyablement mauvais . Ils sont même persuadés du contraire .

Les commentaires sont fermés.