1

Mélenchon ose récupérer la victoire de la gauche danoise… anti-immigration !

C’est continuellement que l’on peut constater que chez LFI, beaucoup n’ont pas le gaz à tous les étages (comme on disait du temps de ma grand-mère).

Pourtant,  malgré ce lourd handicap, les mêmes arrivent à « donner le change » puisque dotés en compensation, d’un culot monstrueux, transmis sans aucun doute par leur gourou qui plafonne dans ce domaine… ce qui leur permet d’affirmer sans vergogne des contre-vérités, sans que cela puissent être relevé par les médias mainstream… dès lors que celles-ci vont dans le bon sens ; celui du politiquement correct, choix imposé à tous, sous couvert d’enfreindre les foudres de Jupiter et ses acolytes, du haut de son Olympe !

Malheureusement, ce qui passera comme une lettre à la poste, chez bon nombre de citoyens dans un état de léthargie ou d’abrutissement permanent, dû aux lavages de cerveaux quotidiens de ceux qui manipulent l’information… ne peut que nous scandaliser, quand bien même nous avons déjà une collecte conséquente des mensonges, interprétations déviantes, ou inversement des réalités.

Car aujourd’hui encore, nous pensons que cette fois, « ils dépassent les bornes » de l’inacceptable… persistant à prendre les citoyens français pour des quiches en leur faisant prendre des vessies toujours plus grosses… pour des lanternes !

Bon d’accord, un trop grand nombre de citoyens semble mériter ce traitement, vu par exemple la façon dont ils votent avec insistance et persévérance pour les mêmes brèles qui les mènent en bateau depuis des décennies… mais là, la ficelle est un peu grosse ; en l’occurrence tenter de récupérer la victoire que le parti social-démocrate danois vient de remporter aux législatives du pays.

https://youtu.be/UALwHcmXq4Q

https://www.fdesouche.com/2022/11/02/legislatives-au-danemark-la-gauche-anti-immigration-de-la-premiere-ministre-mette-frederiksen-remporte-les-elections-son-parti-realise-son-meilleur-score-depuis-2001/

Au premier abord, il semblerait qu’effectivement Mélenchon, Aubry (Manon, pas Martine) et leur clan, aient raison de souligner que c’est une victoire de gauche…

https://www.fdesouche.com/2022/11/02/lfi-celebre-la-victoire-de-la-gauche-anti-immigration-danoise/

Ils oublient cependant, sciemment, quelques petits détails, sans doute inutiles à mentionner au petit peuple, qui n’est d’ailleurs pas armé pour comprendre toutes les subtilités (synonyme : magouillages) de la politique française.

1/ C’est seulement à un siège près que le bloc de gauche l’a emporté. Avec 90 députés (sur 179) au Parlement, pile le nombre magique, et ce, grâce aux trois mandats salvateurs des territoires autonomes du Danemark : les îles Féroé et le Groenland.

2/ Le sieur Mélenchon, dont la personne est sacrée puisqu’il est à lui seul la République, prétend-il… n’a pas l’air de se souvenir que Mette Frederiksen, première ministre sortante, et chef de file des sociaux-démocrates, se montrant bien plus intelligente (ou moins bornée, ou moins intolérante… au choix) que lui, affiche carrément une gauche anti-immigration… quand lui-même voudrait nous noyer sous encore plus de « chances pour la France » !

Elle a récemment déclaré : “Pour moi, il est de plus en plus clair que le prix de la mondialisation non régulée, de l’immigration de masse et de la libre circulation de la main-d’œuvre est payé par les classes populaires.”

« Ce sont les classes populaires qui payent le prix de l’immigration de masse ».

Et justement, à propos de l’immigration, ses discours et prises de positions semblent bien plus proches de ceux des patriotes français, tels un Éric Zemmour, un Florian Philippot, ou une Marine Le Pen… que ceux bien plus intolérants des diverses officines prétendues « de gauche », de plus en plus enfermées dans le despotisme de leur doctrine tyrannique.

Si Mélenchon, ou n’importe lequel de ses clones gauchistes, étaient moins sectaires, il y a longtemps qu’ils auraient « mis de l’eau dans leur vin », et aurait formé le vrai bloc qui, notamment aux dernières élections françaises de cette année, aurait pu dégommer Macron !

Mais pour cela il était impératif de s’allier aux vrais patriotes, respectueux et défenseurs du peuple (que la gauche a en réalité abandonné depuis longtemps), qu’ils préfèrent agiter en épouvantails d’extrême droite, terme semblant encore terroriser les plus fragiles psychologiquement.

A l’inverse, avec son discours bien plus honnête et lucide, Mette Frederiksen, l’a emporté ; nul doute que ses choix de réguler une immigration devenue hyper dangereuse dans toute l’Europe, n’y sont pas pour rien.

Dès 2018 d’ailleurs, on pouvait lire : la gauche danoise tourne le dos à l’immigration « l’ouverture des frontières entre en contradiction flagrante avec un Etat social fort ».

https://www.fdesouche.com/2018/06/20/danemark-la-gauche-danoise-tourne-le-dos-a-limmigration-louverture-des-frontieres-entre-en-contradiction-flagrante-avec-un-etat-social-fort/

En 2020, on ne peut que s’incliner devant des paroles, franches et honnêtes, qu’on aimerait tant entendre dans la bouche de certains élus auto-proclamés « camp du bien », et qui s’appliquent au contraire à détourner celles, en tous points semblables, de la « vilaine extrême droite » !

https://www.fdesouche.com/2020/10/11/danemark-la-premiere-ministre-danoise-fustige-les-jeunes-hommes-dorigine-non-occidentale-qui-creent-linsecurite-dans-le-pays-des-filles-sont-harcelees-parce-quelles-sont-danoises/

3/ Toujours si éloignée du sectarisme de la gauche française (et ses potes de la fausse droite), madame Frederiksen, bien qu’ayant gagné sans l’aide des centristes, avec un score inédit depuis 2001 de 27,60 % des voix pour son parti, a déclaré :

Qu’elle envisageait toujours de former un gouvernement au centre de l’échiquier politique. Dans son discours, au nom de l’unité du pays, elle a donc tendu la main aux centristes, mais aussi aux Libéraux, le parti de centre droit, au risque d’aliéner ses alliés d’extrême gauche.

Si l’immigration n’est plus un sujet de discorde, tous les partis étant d’accord pour un durcissement des politiques migratoires, les questions qui les ont opposés pendant la campagne risquent de se retrouver au cœur des négociations, à savoir comment remettre sur pied le système de santé ou faire face à l’inflation, au plus haut depuis 40 ans.

Comme on aimerait enfin entendre ces discours dans la bouche de nos sempiternels donneurs de leçons, parfaitement incapables de prendre les bonnes décisions… ou plus exactement si empressés d’obéir aux ordres de la gouvernance mondiale… qui les utilisent avant de les jeter, dès que la France et l’Europe seront selon leurs vœux, totalement anéanties…

Quant à Mélenchon, on hésite entre le prendre pour un fieffé abruti qui ne comprend rien à rien et est incapable d’anticiper… ou le considérer juste comme un fanfaron ayant recours sans vergogne aux plus grands baratins destinés à embobiner les électeurs… comme par exemple, présenter les faits de manière à ce qu’ils desservent ceux qu’ils qualifient d’extrême droite, MLP en particulier.

Il suffit pour cela de jouer sur les mots… jeu auquel les membres de la NUPES sont fortiches. Mais c’est sans compter qu’en face il y a du répondant, et que de plus, les citoyens payeurs (en impôts et en vies) de cette infernale immigration imposée savent très bien à quoi s’en tenir, même si d’aucuns sont encore trop ramollis pour se révolter.

 

https ://twitter.com/ALeaument/status/1587034435538587650

https://www.fdesouche.com/2022/11/02/immigration-illegale-pour-attaquer-le-rn-les-deputes-lfi-confondent-volontairement-le-sauvetage-en-mer-de-migrants-et-le-transport-de-ces-migrants-en-europe-par-les-sauveteurs/

Prêts à toutes les malhonnêtetés pour conserver leurs sinécures, ces véritables ordures usent de tous les moyens pour justifier l’immigration ; mentir, insulter leurs adversaires, et tenter par tous les moyens de les empêcher de parler.

Mais si l’on considère le grand vent qui semble se lever… ce n’est heureusement pas encore demain que Méluche et ses troupes pourront bâillonner tous les lanceurs d’alerte et les patriotes éveillés.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression