1

Mélenchon roule ouvertement pour Soros : la preuve par l’Aquarius

Décidément, les immigrationnistes ne reculent devant rien pour mentir grossièrement aux peuples européens, et les faire passer pour des égoïstes ingrats. Nous avons eu le coup d’Aylan, celui de Mamoudou, et à présent celui de l’Aquarius.

A chaque fois, en première ligne de la charge médiatique, on trouve les journalistes, la gauche compassionnelle, les gauchistes, BHL et Mélenchon.

Encore une fois, le Duce des Insoumis a fait dans l’ignoble et le crapuleux, pour culpabiliser encore et toujours davantage le peuple français. Il a honte de la France.

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/aquarius/aquarius-jean-luc-melenchon-a-honte-de-penser-que-la-france-a-pu-abandonner-ces-pauvres-gens_2806321.html

Et naturellement, dans ce contexte, les collabos saluent les collabos !

« Un salut d’honneur à Francis Vallat et toute l’équipe de SOS Méditerranée pour leur dire que les Français sont fiers d’eux. Ce qu’ils ont fait, c’est beau, c’est grand. Il me l’a raconté une fois, c’est terrible de voir ça ».

Peu importe à Mélenchon que sur l’Aquarius, c’était la Dolce Vita, comme le confirme ce matelot du bateau, viré pour avoir voulu dire la vérité à ses compatriotes.

Pourtant, il n’est pas besoin d’être un présidentiable pour connaître la vérité, sur ces opérations de migrants, orchestrées par les associations humanitaires financées par Georges Soros.

Une internaute, Sophiae, résumait ce jour la situation.

Pour rappel, c’est tellement une évidence… le phénomène des migrants est une volonté politique d’affairistes mondialistes comme Georges Soros et participe à la volonté de déstabilisation politique et économique de l’Occident, déjà en mal de repères.

Par ailleurs, Adam Weshaupt, pionnier du groupe fermé et conspirationniste Les Illuminés de Bavière informaient dans un manifeste du XVIIIe siècle que pour tenir les nations et les réduire à rien, il fallait la guerre, la dette et les phénomènes migratoires.

Étonnant de voir que nous avons eu les trois : deux guerres mondiales au XXe siècle, une dette grandissante dès les années 1970 après le 1er choc pétrolier qui avait été programmé et aujourd’hui des phénomènes migratoires de grande ampleur pour achever la bête agonisante.
Il serait bon pour chacun de rechercher les véritables causes des phénomènes qui nous accablent et de ne pas s’apitoyer sur ce que nous voyons car les véritables protagonistes de tout ce désordre voulu et planifié depuis au moins trois siècles n’ont aucun sentiment sinon celui de regretter que les peuples ne se laissent pas si facilement abattre grâce à leur bon sens et aux évidences qui s’imposent.
Ceux qui n’y voient qu’un seul phénomène de hasard ne sont malheureusement que des crétins ignorants et heureusement ils sont de moins en moins nombreux. Ils savent au fond d’eux-mêmes qu’ils sont intentionnellement trompés.
Enfin les protagonistes du désordre planifié auront à assumer leurs crimes contre l’humanité quand ils seront dévoilés.

La conclusion est donc fort simple. Ceux que Michel Geoffroy appelle « La super-classe mondiale » a décidé de submerger la vieille Europe par une immigration de masse d’un niveau jamais atteint. Alors que les Italiens, suite à un vote populaire de survie, ont décidé de porter au pouvoir un gouvernement qui mette fin à cette invasion. Macron et toute la gauche ont osé reprocher au ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini, de respecter le programme pour lequel il a été élu.

Comme par hasard, en Espagne, sans le moindre processus démocratique, sans nouvelle élection, un gouvernement de gauche, constitué des socialistes, des indépendantistes catalans et du parti Podemos a remplacé un gouvernement de droite, et multiplie les signaux favorables à l’accueil de clandestins, pour le plus grand bonheur de l’Union européenne, de Merkel et de Macron, et de Soros.

En France, l’ensemble de la gauche, vent debout, insulte Salvini, et somme Macron (ce qu’il va faire) d’accueillir une partie de ces clandestins.

Les journalistes, mobilisés au service l’invasion migratoire, malmènent, à trois contre un, comme dans cet exemple Nadine Morano, les rares qui osent expliquer la manipulation…

On sait que Soros a été pris en train de financer la LDH et le CCIF, qui, sur le territoire français, relaient ouvertement, et sans vergogne, sa politique immigrationniste en multipliant les procès contre les patriotes.

http://resistancerepublicaine.eu/2016/08/19/enorme-scandale-soros-finance-le-ccif-et-la-ligue-des-droits-de-lhomme-ces-vendus/

On sait que 226 parlementaires européens, comme le démontre le talentueux Nigel Farage, ont été pris en flagrant délit de relations troubles avec le milliardaire d’origine hongroise, et son association Open Society Foundations.

Et on constate que le prétendu Insoumis, qui se dit anticapitaliste, marche main dans la main avec Soros, pour imposer aux peuples européens la submersion migratoire, majoritairement musulmane, que la super-classe entend lui imposer.

Conclusion : Mélenchon, qui ose se dire le représentant du peuple français, se conduit ouvertement en complice du représentant de la super-classe mondiale. L’internationalisme de gauche se met au service du mondialisme capitaliste.

Juste une question, à laquelle je n’ai pas la réponse : Mélenchon passe-t-il à la caisse, ou bien soutient-il Soros uniquement par dogmatisme et par haine de la France ?

Martin Moisan