Même si cela dérange Obama, les frères Tsarnaev sont des bons musulmans

Publié le 29 avril 2013 - par - 1 151 vues
Share

M. Barak Obama se questionne sur les motivations des auteurs de l’attentat de Boston, oubliant peut-être sciemment que le premier dogme de l’islam, la chahada, c’est-à-dire le témoignage, est : « Il n’y a de Dieu que Dieu et que Muhammed est son Envoyé. » Donc, en dehors de l’islam, il n’y a point de salut pour l’humanité. Le système politico-religieux mis en place par Mahomet depuis 14 siècles est limpide : la soumission ou l’égorgement.
Les officiels américains peuvent continuer à clamer qu’ils ne sont pas les ennemis des musulmans et malgré le discours ouvertement islamophile de Barak Obama à l’université du Caire en 2009, ils sont et seront honnis par l’immense majorité des adeptes de Mahomet.
Quoiqu’ils fassent, quoiqu’ils disent, ils resteront des infidèles, des ennemis de l’islam à combattre.
Les courbettes et les renoncements des occidentaux ne feront pas reculer les djihadistes financés par les monarchies pétrolières wahabbites qui sont pourtant protégés par l’oncle Sam.
Quel est ce marché de dupes ? C’est un contrat schizophrène qu’ils ont passé avec les wahhabites, car l’islam déteste la culture judéo-chrétienne et veut à tout prix la détruire, car il estime qu’elle lui a barré la route à la conquête du monde et l’accès à la technologie qui fait sa force actuelle. Les musulmans sont jaloux de la civilisation occidentale qui est humaniste et progressiste qui a engendré un développement social sans précédent dans l’histoire humaine, alors que leur est restée figée, sectaire et barbare. Et tant que les géopoliticiens de l’occident ne comprendront pas intellectuellement la matrice hégémonique de l’islam, ils seront dans l’incapacité de contrer la puissance destructive des djihadistes, d’autant plus que le loup est dans la bergerie, avec une population musulmane de plus en plus nombreuse dans les pays occidentaux difficilement gérable.
Les élites occidentales, sont-elles aveugles au point de ne rien voir ? Ou bien se nourrissent-elles dans les mangeoires des pétrodollars arabes ? En tout cas, le doute s’est installé, chez beaucoup de citoyens face à la naïveté et au laxisme de ses dirigeants qu’ils affichent envers les disciples de Mahomet qui crient leur haine chaque vendredi dans les mosquées contre eux malgré la bienveillance matérielle qu’ils leur accordent grâce à leur impôt.
Que le président américain cesse de faire l’hypocrite en versant des larmes de crocodile car il sait où se trouve les ennemis de l’occident. Qu’il arrête de berner ses concitoyens… Qu’il dise que le terrorisme actuel est l’œuvre des enseignements de l’islam surtout sunnite.
Les frères Tsarnaev ( Tamerlan et Djokhar) sont des musulmans ; ils ne sont pas des extra-terrestres . Et c’est le coran qui leur a enseigné la haine de l’occident. Ce n’est pas parce qu’ils vivent sur le territoire américain qu’ils se sont transmutés subitement en de vrais citoyens, acceptant les valeurs qui ont fait l’Amérique en oubliant leur culture d’origine. Ces valeurs ne se décrètent pas par une baguette magique. Une communauté de destin est impossible à réaliser avec l’islam qui sème la haine dans le cœur de ses adeptes contre tout ce qui n’est pas musulman et surtout contre les juifs et les croisés. C’est dans son logiciel de base!
D’ailleurs c’est dans les mosquées que certains imams forment les terroristes islamistes, car depuis Mahomet, ces sanctuaires de prière ont été et demeurent des clubs de formation et d’embrigadement pour les musulmans. Ne soyons pas naïfs, il y a de fortes chances que les frères Tsarnaev aient été formatés au djihad contre les judéo-chrétiens dans une des mosquées de Boston. C’est la culture islamique de base.
L’ennemi du monde occidental est l’islam avec son bras armé le terrorisme.
Pour preuve, à Médine, l’Envoyé d’Allah utilisait déjà la mosquée pour décider du sort de ses ennemis. L’exemple de l’assassinat de la poétesse Asma Bent Marwan, qui était la porte-parole de la tribu médinoise des Aws, illustre le rôle joué par la mosquée dans la formation des tueurs islamistes. N’était-ce pas le prophète, lui-même qui avait demandé à ses ouailles, durant la prière, d’éliminer Asma bent Marwan , en disant : « N’y aura-t-il donc personne pour me débarrasser de la fille Marwan »? Ce fait historique est rapporté par Ibn Ishaq ( un chroniqueur musulman).
N’était-ce pas un verset coranique qui était venu entériner ces assassinats politiques décidés par Mahomet ?
Dans la sourate 8 (le butin) verset 67, il est écrit : « Un prophète ne devrait pas faire de prisonniers d’avoir prévalu ( mis les mécréants hors de combat) sur la terre. Vous voulez les biens d’ici-bas, tandis qu’Allah veut l’au-delà. Allah est Puissant et Sage. »
M. Barak Obama, n’a-t-il pas lu le coran ? Ses conseillers lui ont-ils caché le vrai coran, celui qui appelle au meurtre ?
Comment M. Barak Obama pourra-t-il expliquer aux américains que les musulmans représentent 1% de la population des Etats Unis et que 80% des attentats terroristes depuis 2001 sur leur territoire sont l’œuvre des djihadistes selon une étude du FBI ? Ces informations méritent des explications sans qu’elles ne soient diluées dans une marmelade pigmentée de takkia.
Alors, il faut qu’il fasse un effort pour feuilleter le livre saint incréé qui est placé sur la table gardée auprès du Trône afin qu’il s’aperçoive de visu l’ampleur de la barbarie islamique.
M. Barak Obama serait bien éclairé sur la nature du terrorisme islamique s’il demandait à Ibn Warraq, à Ali Sina ou bien à Wafa Sultan de lui expliquer le coran.
Il est écrit dans la sourate 2 ( la vache) verset 216 : « le combat vous a été prescrit alors qu’il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est mauvaise. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas. »
Comment interpréter ce verset coranique ? N’est-ce pas une invitation lancée par Allah aux musulmans de faire la guerre aux mécréants ?
Le temps est venu pour les occidentaux d’arrêter de jouer avec le feu de l’islam, car l’incendie pourrait les ravager. Et pourtant, les américains ont eu déjà une amère expérience en Afghanistan… Peut-être qu’ils n’ont pas retenu la leçon ou bien que leur mémoire s’est calcifiée dans les grottes de Tora Bora ?
Allez comprendre ce qui se trame dans leurs laboratoires.
Dans la sourate 8 ( le butin !!!) verset 60, il est écrit : « Et préparez ( pour lutter) contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin de terroriser l’ennemi d’Allah et le vôtre, et d’autres encore que vous ne connaissez pas en dehors de ceux-ci mais qu’Allah connaît. Et tout ce que vous dépensez dans le sentier d’Allah vous sera remboursé pleinement et vous ne serez point lésés. »
Ce verset ne parle pas de batailles métaphoriques ou de combat moral sur soi mais bel et bien de champs de confrontation. Un tel texte dans un livre saint est vraiment choquant et dangereux pour la coexistence pacifique entre les humains. On est loin des propos mielleux et hypocrites de certains intellectuels musulmans installés en occident.
Qu’attendent-ils pour dénoncer ce verset de haine et de guerre?
Ce verset coranique, n’est-il pas une preuve que le terrorisme fait partie intégrante du coran pour imposer la volonté d’Allah à la terre entière ? N’est-il pas un dogme religieux, conformément à l’enseignement coranique ? Alors se voiler la face, c’est abdiquer devant la terreur islamique.
Dans la sourate 43 ( Mohammed), verset 31 et 35, il est écrit :
« Nous vous éprouverons certes afin de distinguer ceux d’entre vous qui luttent pour la cause d’Allah et qui endurent, afin d’apprécier votre comportement. »
« Ne faiblissez pas et n’appelez pas à la paix alors que vous êtes en haut (les plus forts), qu’Allah est avec vous, et qu’il ne vous frustrera jamais du mérite de vos œuvres. »
C’est clair, Allah ordonne aux musulmans de mourir dans son Sentier pour accéder au ferdaous, en tuant les infidèles…
M. Barak Obama ne peut pas ignorer la terreur de l’islam, car il y va de l’avenir de la civilisation humaine. Pourquoi l’Occident avait-il combattu le nazisme, le fascisme, le communisme et maintenant, pourquoi refuse-t-il de livrer la bataille contre l’islamisme ? Au contraire, il vient d’aider les frères musulmans, dont l’idéologie est basée sur la négation des droits de l’homme, à s’accaparer des pouvoirs politiques dans beaucoup de pays arabo-islamiques et où la charia commence à faire les premières victimes. Les chrétiens d’Orient, les laïcs musulmans et les femmes sont désormais montrés à la vindicte des islamistes. La politique de la vengeance au nom d’Allah se met en place. Alors où est passé l’occident, le donneur de leçons des droits de l’homme face à la détresse de ces hommes et de ces femmes livrés au bon vouloir des fatwas ?
L’occident ne doit pas tomber dans la conception du loup solitaire ou bien du jeune qui sait auto-radicalisé sortie des boites à idées des experts à deux sous, car cette approche est angélique, elle cache le vrai islam, celui de la barbarie. Elle est mortelle, car elle permet aux occidentaux d’être moins vigilants et c’est ce que recherchent les djihadistes. Nul ne doit ignorer que le djihad est avant tout le sixième dogme de l’islam et que la guerre est avant tout traitrise selon Mahomet.
Que les manipulateurs de tout bord cessent de mentir, car les masquent commencent à tomber.
On ne peut pas berner éternellement les citoyens occidentaux.
Actuellement, le djihad est globalisé, et mêmes les musulmans qui soit disant, sont intégrés dans la société occidentale, sont de potentiels combattants d’Allah. Que cessent l’angélisme et le laxisme que développe l’oligarchie médiatique qui utilise les méthodes de l’islam, à savoir la takkia, le mensonge et la victimisation pour faire avaler la pilule aux citoyens du monde libre.
Les valeurs universelles sont à l’opposé de celles de la religion de Mahomet qui tient à coloniser la terre entière au nom d’Allah. Qu’on le crie haut et fort…
On ne peut pas lutter contre la pensée magique et dogmatique par la démocratie et les droits de l’homme. Et ceux, qui, en occident, rêvent de fondre l’islam dans le moule de l’universalisme se trompent et trompent ceux qui les écoutent. Ils font de la masturbation de l’esprit, ni plus ni moins. Ils les embarquent vers l’enfer, ils n’ont qu’à voir ce qui se passe dans les pays du fameux printemps arabe qu’ils avaient salué avec vacarme où actuellement, on s’égorge au nom d’Allah.
L’envoyé d’Allah, n’avait-il pas dit selon l’imam Bukhari : « l’exemple du combattant dans la cause d’Allah- Et Allah sait mieux que quiconque qui combat vraiment pour sa cause- est comme une personne qui jeûne et qui prie continuellement. Allah garantit qu’il admettra au paradis le combattant pour sa cause s’il est tué ; autrement alors il le renverra chez lui en sécurité avec des récompenses et un butin de guerre. » ?
L’occident en général et les Etats-Unis en particulier doivent comprendre définitivement qu’il n’y a qu’un seul coran dont le message est d’appliquer la charia à travers le monde par la guerre et il n’y aura jamais de paix tant que les objectifs d’Allah ne seront pas atteints.
Alors qu’ils enterrent une fois pour toutes leurs approches idylliques sur l’islam modéré… A moins qu’ils cherchent à emprisonner leurs concitoyens dans l’obscurantistan et la servitude. Dans ce cas, l’Occident est en train de tourner la page des valeurs d’humanisme qui ont fait sa grandeur.
Quelle est cette myopie qui conduit l’occident tant jalousé à travers le monde vers le désastre ?
La cupidité ou bien l’inculture de ses élites ?
Hamdane Ammar

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.