1

Mennucci insulte le RN et se prend une branlée verbale par Messiha

Dépité serait plus exact, puisque finalement battu par Mélenchon !

Dans la famille des « pros de la politique, incapables d’exister par eux-mêmes sans taper sur le RN » je demande l’indicible Patrick Mennucci, ex-député (amer) des Bouches-du-Rhône sous l’étendard socialiste, sorti de l’anonymat après avoir secondé la précieuse Ségolène Royal (défense de rire) lors de la campagne présidentielle de 2007…

https://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Mennucci

Conseiller municipal de Marseille depuis 1983, ayant dû céder sa place de maire du 1er secteur de Marseille à Sabine Bernasconi en 2014, puis celle de député à Jean-Luc Mélenchon (autre pointure n’existant que dans l’invective de l’adversaire…) en 2017… Mennucci, à l’instar de très nombreux politiciens, « socialistes », « prétendus insoumis », « marcheurs à reculons », ou encore « se proclamant républicains » (à leur sauce !), absolument incapables de tirer réflexions et saines conclusions de leurs échecs autrement qu’en tirant à boulets rouges sur le RN et ses dirigeants… occultant stupidement le bon tiers des électeurs qui votent pour ce parti.

Brandissant l’éternel « tout sauf le RN » dès qu’un scrutin s’annonce à l’horizon, parfaitement incapable comme ses pairs, de défendre leur propre politique, leurs choix souvent désastreux pour le peuple, notamment en matière de finances publiques, ils ne savent que glapir ce leitmotiv lancinant, qui commence enfin à faire moins de dupes parmi les électeurs (hélas il en reste encore pour ne rien voir, ne rien entendre !).

C’est pratique car de cette manière, ils se dispensent de répondre avec précisions aux questions gênantes, et sont persuadés d’avoir bien noyé le poisson en changeant de sujet…

Ainsi, peu après le prétendu « débat » qui s’est joué à l’Assemblée nationale devant une poignée de députés, sur l’immigration, monsieur Mennucci s’exprimait sur le magazine politique de RT France, POLIT’MAG, face à Jean Messiha, délégué national du RN, et le moins qu’on puisse dire est que le grassouillet Mennucci a trouvé à qui parler.

Que ce soit pour contrer son « On a un niveau d’immigration qui est tout à fait modeste. » qui, venant d’un socialiste bon teint est bien à la hauteur des mensonges d’État…

Ou encore quand l’odieux personnage se permet d’insulter Messiha en proclamant que « la Direction du RN est composée de « fachos » et de « nazis », il se prend une succession d’uppercuts de la part de son vis-à-vis qui ne se laisse pas intimider, et en prend donc pour son grade, sans qu’il se calme pour autant…  car ce genre d’individus, rompu aux basses manœuvres, a le cuir dur.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=856&v=JGLpYxGfr6s

Le moment le plus jouissif à mon sens étant lorsque Messiha le menace de porter plainte… mais aussi surtout, lorsqu’il rétorque : « Monsieur Mennucci, je vous conseille de vendre votre montre Breitling à 7 000 euros pour accueillir un immigré chez vous ».

Pensant sans doute que cela suffira à le dédouaner (c’est le cas de le dire) de l’obligation d’accueillir un immigré chez lui, le crétin rétorque :

– Patrick Mennucci (PS) : « C’est une fausse ! »
– Jean Messiha (RN) : « Vous portez de la contrebande ? »
– Patrick Mennucci : « Bien sûr. »

… annonçant ainsi sur les ondes que se procurant des objets de contrebande, il est passible d’une forte amende !

J’espère que le fisc aura vent de cette nouvelle incartade et saura lui présenter la facture… encore que j’en sois moins certaine que si c’était l’inverse ; à coup sûr le RN écopait d’un nouveau procès pour encouragement par ses dirigeants à disqualifier l’industrie française… si bien protégée par les politiciens à la manœuvre depuis plusieurs décennies !

http://www.fdesouche.com/1276649-monsieur-mennucci-je-vous-conseille-de-vendre-votre-montre-breitling-a-7000-e-pour-accueillir-un-immigre-chez-vous-messiha

Parce qu’il faut bien révéler que le personnage, si prompt à cracher sur qui ne pense pas comme lui, n’est pas un novice en magouilles frauduleuses, puisque par exemple, en 2013 il devait faire face à une accusation de « prise illégale d’intérêt » !

https://www.lepoint.fr/societe/marseille-mennucci-entendu-par-la-brigade-financiere-pour-prise-illegale-d-interets-03-12-2013-1764494_23.php

Un simple rappel à la loi… il a eu chaud, pépère !

Ah ! il est bien plus fringuant pour cracher ses insultes à propos du RN qu’il ne l’était à la sortie du tribunal en 2013, où il venait de s’en tirer à bon compte, avec un simple rappel à la loi, à propos d’une subvention de 90 000 euros attribués à l’association de sa suppléante… Nasséra Benmarnia, directrice de l’association l’Union des familles musulmanes ! Voilà, voilà, voilà…

https://www.lepoint.fr/societe/marseille-un-simple-rappel-a-la-loi-pour-patrick-mennucci-19-12-2013-1771889_23.php

D’après l’Observatoire du gaspillage en juillet 2014, la « déclaration d’intérêts » de Mennucci a du bien faire pleurer dans les chaumières, en découvrant que le pauvre homme n’exerce aucune activité professionnelle à la date de l’élection mais a néanmoins perçu :

– la bagatelle de 20 000 euros d’indemnités comme chargé de mission à la CNR durant 7 mois,

– 50 000 euros d’indemnités au titre d’assistant parlementaire de Rolland Povinelli durant 14 mois

– il déclare avoir été vice-président de la région Paca de 2010 à 2012 et a ainsi perçu le maximum autorisé après écrêtement, soit 21 193 euros par mois

– enfin il a été vice-président de la CUM ainsi que maire du 1er secteur de Marseille entre 2008 et 2013 … pour ?? (aucun montant spécifié).

On comprend donc aisément que ce brave homme, malgré toute sa bonne volonté, ne soit pas en mesure d’héberger un immigré chez lui, et laisse ce soin à d’autres citoyens contribuables, lui qui en est réduit à porter une vulgaire montre de contrefaçon…

http://www.observatoiredesgaspillages.com/2014/07/la-declaration-d-interets-de-patrick-mennucci/

Pourtant en 2016, si l’on en croit un audit demandé par son successeur LR, l’ancien maire PS aurait abusé des deniers publics :

« L’argent a servi davantage l’intérêt personnel du futur candidat à la mairie de Marseille plutôt que celui des habitants », résume un de ses anciens collaborateurs qui a pris connaissance de l’étude réalisée par un cabinet indépendant. En 2013, quelques mois avant les élections municipales de mars 2014, le poste communication a atteint 225 000 euros, près d’un quart du budget global. »

« Sitôt élu aux municipales de 2008, Patrick Mennucci a trouvé urgent d’installer une cuisine dans son bureau. Coût : 13 269,45 euros. À noter que l’ancien coin-repas a été démoli pour 9 560 euros de travaux. « Je ne suis pas parti avec, ironise Mennucci. Et cette cuisine était accessible aussi aux employés ! »

https://www.lepoint.fr/politique/marseille-l-audit-qui-accable-menucci-03-02-2016-2015057_20.php

C’est donc cet escroc en col blanc (comme beaucoup de ses pairs), dont les fesses sont loin d’être propres, qui se permet aujourd’hui de traiter la direction du RN de fachos et nazis !

J’espère que ces derniers, comme l’a laissé entendre Jean Messiha, porteront plainte pour injure publique, envers cette engeance qui n’hésite jamais à utiliser ce moyen pour toucher ses adversaires au porte-monnaie…

Et je ne suis pas loin de penser que les 30 % environ d’électeurs et sympathisants RN pourraient également porter plainte pour le même motif, s’estimant injuriés par ricochet !

C’est aussi ce joli personnage qui se permet de déclarer, à la suite de la dernière tuerie islamiste :

Alors que ce Mennucci ferme définitivement son clapet s’il n’est pas capable de faire de la politique proprement, c’est-à-dire « à la loyale », sans utiliser les fonds publics à son profit, et sans invectiver ses adversaires, lesquels sont loin d’être aussi nocifs que lui et ses semblables qui sévissent depuis bien trop longtemps.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression, qui n’est pas réservée aux gens de gauche !