1

Mensonge algérien : cela fait-il bander Macron d’humilier la France?

Macron a donc osé demander pardon aux Algériens, 60 ans après pour les prétendus massacres du 17 octobre 1961. Après les insultes proférées contre notre Armée, depuis l’Algérie, et les propos désobligeants et mensongers prononcés à la tribune de l’Onu, on dirait que cela fait plaisir à ce Président pervers d’humilier le pays qu’il préside. On se demande même si cela ne le fait pas bander.

Bernard Lugan : “cette version des événements du 17 octobre 1961 à Paris relève de la légende et de la propagande” (MàJ: Conspiracy Watch lui répond)

17 octobre 1961 : à l’appel du maire d’origine algérienne de Stains, Azzédine Taïbi, onze maires, PC et PS, lancent un appel pour la reconnaissance en crime d’État

L’ambassadeur d’Algérie en France compte sur la diaspora algérienne pour «intervenir» sur la politique française