Mensonges, intimidations : c’est la panique à la mairie de Callac !

COMMUNIQUE DE L’ASSOCIATION LES AMIS DE CALLAC ET DES ENVIRONS

C’est la panique à la mairie de Callac !

Le maire de Callac avait promis une réunion publique d’information à la population le 21 septembre. Mais il a suffi d’une manifestation organisée par 400 opposants au projet Horizon, le 17 septembre, pour qu’il annule cette initiative. Il donc écrit, un mois plus tard, directement aux Callacois, ce qui lui évite la confrontation directe avec une population qu’il sait hostile à 80 %, selon ses propres chiffres, au projet Horizon.

Il s’autorise, dans sa lettre, à parler d’ « élan de haine », d’ « agressions sur le marché » et de « mensonges de la pétition ». C’est un tissu de mensonges, puisqu’il n’y a pas eu la moindre agression, ni en ville, ni sur le marché, les gendarmes sont témoins. Ce que ce que le maire qualifie un peu facilement d’ « élan de haine » n’est qu’un réflexe de survie du peuple breton.

Quant aux « mensonges de la pétition », il s’agit simplement de demander l’application de la démocratie en organisant un référendum sur le projet Horizon.

Enfin, quelle incohérence chez ce maire, qui prétend faire avancer le projet en liaison avec tous les Callacois, alors même qu’il reconnaît que ceux-ci y sont opposés à 80 %, raison pour laquelle il refuse d’organiser un référendum !!

Les Callacois seront par ailleurs intéressés de savoir que le maire se permet d’abuser de son pouvoir pour intimider des administrés suspectés d’avoir signé la pétition des « Amis de Callac et des environs », en utilisant des méthodes dignes de la dictature stalinienne, dont certaines sont passibles des tribunaux.

Jean-Yves Rolland est le principal responsable du climat délétère qui s’installe dans Callac, et l’installation, dans quelques jours, de deux familles africaines comprenant seize personnes, par l’association Viltaïs, sera ressentie comme une nouvelle provocation par les 80 % de Callacois qui veulent que Callac reste Callac, que le Bretagne reste la Bretagne et que la France reste la France.

C’est pourquoi « Les Amis de Callac et des environs » appellent à une nouvelle manifestation, le 5 novembre, à 14 heures 30, devant la mairie de Callac, pour exiger le retrait du plan Horizon ou l’organisation d’un référendum.

Catherine BLEIN et Danielle Le Men, Pte et Vice-Pte des Amis de Callac

image_pdfimage_print
16

14 Commentaires

  1. en démocratie, ce qui est considéré comme con par 20% jugeant la décision d’un 80% du groupe de 100 doit revenir à 100% entre les seules mains des 80% sinon c’est la dictature, c’est tout con mais c’est comme ça que ça marche-écrit-noir-sur-Blanc sur les textes légaux de la doctrine assenée du fond et forme de la démocratie….en 2005 sarkosy (droite) en un gros coup de boutoir, a niqué la démocratie française et depuis tout le monde (droite/gauche) use de cette combine immonde pour faire pareil, ça devient lassant.

  2. Soljenitsyne disait que la police secrète n’aurait jamais pu étendre la terreur sur l’URSS si ses premiers sbires venus arrêter des citoyens avaient été reçus à coups de revolver. A méditer.

    • Si ce projet prend forme combien de Lola aurons nous à pleurer ? Ce maire est un inconscient !

  3. Si par malheur ce projet se réalise, si plus d’un quart des habitants de Callac sont musulmans, le maire va comprendre d’où vient la haine, la haine des Français.

  4. Que la France reste la France… Ben mon vieux ! elle a déjà du plomb dans l’aile « la France ». Je dirais plutôt qu’elle est en phase terminale, car il suffit (et je répète) de regarder les cours d’écoles pour voir la terrible réalité.
    La bonne solution, serait la méthode algérienne : « la valise ou le cercueil », mais pour ça, il faudrait un « FLN » français… mais en pays neuneus… !
    Visiblement, pour le moment, ils sont trop occupés à faire le plein de leurs bagnoles. Et puis, il y a aussi les vacances de la Toussaint à préparer, et ça, bien sûr, c’est du sérieux, ça rigole pas…

  5. Il faut croire que la majorité des élus le suivent sinon comment aurait-il pu mener ce projet de fond de chiotte.

  6. Si vous cassiez les carreaux par inadvertance de tous les établissements publiques et des endroits destinés à accueillir les africains,

    par exemple de nuit, pour ne pas gêner la circulation, et ne pas risquer de blesser un moineau,

    très vite, le maire, l’Etat et les traitres se rangeraient à votre avis : la Bratagne est trop humide pour les africains.

  7. Les habitants se plaignent mais ce sont bien eux qui ont élu ce maire ! ils auraient été bien inspirés de réfléchir avant de mettre son bulletin dans l’urne !

  8. enfin, ça fait plaisir de constater que les gens commencent à se rebeller, arrêtent de baisser les yeux pour ne pas voir la réalité et de s’opposer au suicide des français

  9. Pourquoi parmi les 80 % opposants au projet Horizon (horizon : ligne imaginaire sans limite au fur et à mesure que l’on avance… CQFD !)la majorité des habitants a-t-elle veauté pour cet extrémiste de gauche ?
    Au fait,sauf erreur, il y avait bien un parti politique aux deux élections – présidentielles et législatives se réclamant de Horizon, donc sous déguisement un parti macroniste ?

  10. Le maire d’une idéologie qui a fait une grosse centaine de millions de morts jusqu’ici serait bien inspiré de s’informer de ce qui se passe lors des guerres civiles, des effondrements économiques et des révolutions. Ca ne se limite pas à des pénuries de gaz et d’électricité.

Les commentaires sont fermés.