Mensonges Taubira : il faut nettoyer les écuries d’Augias au karcher

Publié le 14 mars 2014 - par - 2 036 vues
Share


Christiane Taubira: Autopsie d’un mensonge par 20Minutes

Comment ne pas penser à la célèbre phrase des Tontons flingueurs « Les cons cela ose tout, c’est à cela qu’on les reconnaît ». Que Taubira mente grossièrement sur les écoutes de Sarkozy, en affirmant avec un aplomb impressionnant qu’elle n’était pas au courant est une chose.

Mais qu’elle soit assez stupide pour se trimballer avec des feuillets, qu’elle brandit comme des preuves, devant les journalistes, est confondant. Il y a dans ce grossier mensonge tout le sentiment d’impunité des socialistes qui se croient tout permis.

Dans un article paru dans Boulevard Voltaire, Pierre Cassen rappelait, entre autres, le mensonge, totalement passé sous silence, d’Aurélie Filippetti, prise en flagrant délit de voyage amoureux (avec un UMP !) à dix heures d’avion de Paris, quand le gouvernement avait affirmé, de manière démagogique, que tous les ministres devraient rentrer en deux heures sur la capitale. Personne n’a demandé la démission du ministre de la Culture, alors que son ministère, sous ses ordres, avait démenti mensongèrement l’information.

http://www.bvoltaire.fr/pierrecassen/nos-ministres-nont-aucune-parole,8480

Bien évidemment, personne n’a oublié l’affaire Cahuzac, même si, par la suite, la bouche en cul de poule, les socialistes se la jouaient vierges effarouchées devant le cynisme de cet homme.

En fait, ce que les Français découvrent, et Hollande ne fait pas exception à la règle, c’est que ce gouvernement, mais surtout, bien plus largement, le personnel politique, car l’UMP n’est en rien différent, ment comme il respire.

Ils n’ont aucune morale. Le premier secrétaire du PS, Désir, et le vrai patron des Verts, Placé, sont des multirécidivistes des infractions routières et des amendes non payées, et, sans vergogne, ils donnent des leçons aux Français sur la sécurité au volant, et nous engagent à prendre des transports en commun pourris et peu sûrs.

Taubira et Valls ont menti grossièrement aux Français, avec la complicité des médias, sur la réalité des manifestations de La Manif pour Tous ou de Jour de Colère, mais ils couvrent les antifas, parce qu’ils sont leur police politique. Les jeunes Estéban et Samuel sont en prison, alors que la Garde des Sceaux fait libérer par milliers des racailles multirécidivistes… quand par accident elles sont emprisonnées.

Et cela vaut pour des affaires comme les écoutes de Sarkozy, mais aussi comme les chiffres du chômage, de l’insécurité, de l’immigration, du déficit, du nombre de manifestants, du patrimoine déclaré, etc. Pas un pour racheter l’autre, il faut nettoyer les écuries d’Augias, et au karcher !

Comme le disaient les manifestants de l’initiative Immigration-Référendum, dehors, dehors, ce gouvernement !

Jeanne Bourdillon

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.