Merah-Charlie-Strasbourg : je ne suis pas complotiste, mais…

Publié le 15 décembre 2018 - par - 1 110 vues
Share

Loin de moi le complotisme! Quelle horreur! Par contre j’ai pleine confiance dans la Sainte Providence. Je dirais même que, quelquefois, le hasard fait bien les choses et que certaines coïncidences, comme le disent leur nom, tombent au bon moment.

Monsieur Sarkozy terminait son quinquennat le 15 mai 2012. Malheureusement mars fut endeuillé par l’affaire Merah…

Ensuite vint le quinquennat de monsieur Hollande. On ne peut pas dire qu’il suscitait l’enthousiasme populaire. Les sondages n’étaient pas exubérants non plus…

Mais, l’attentat de Charlie du 7 janvier 2015, celui du Bataclan du 13 novembre 2015 et celui de Nice du 14 juillet 2016 ont produit un immense mouvement citoyen pendant lequel le peuple s’est rassemblé avec ferveur autour de son président qui a su parler à la douleur du pays.

Ces attentats furent aussi l’occasion d’un mouvement fédérateur contre les xénophobes, islamophobes, racistes, nazi, Pétain, Vichy, Hitler, peste brune, heures plus sombres etc. (voir la litanie de Michel Onfray) Élan rassembleur qui chaque fois a réaffirmé que non, quelle que soit la provocation, on ne cèdera pas, on n’aura pas la haine de Français contre d’autres Français…

Bien au contraire, quand, le 26 juillet 2016 (zut, juste pour la sainte Anne) le révérend Jacques Hamel est égorgé dans son église par des mauvais musulmans, les bons musulmans sont venus à la messe.

(Là, je me demande si c’est un truc employé par la Sainte Providence pour faire venir des musulmans à l’église et leur montrer combien on les aime).

Bref, à quelque chose malheur a été bon et les voies du Seigneur sont impénétrables.

Ce qui ne nous tue pas nous renforce et en l’occurrence, ce qui n’a pas tué la cohésion du peuple multikulti  français l’a renforcée.

Donc, en pleine exaltation, monsieur Macron a sauté en selle de la présidence le 14 mai 2017. Ensuite, progressivement, l’euphorie s’est estompée et les sondages ont chuté…

Aujourd’hui, on en est à l’insurrection des Gilets jaunes. Cela a commencé avec le prix de l’essence et continue avec tous les sujets qui fâchent et dernièrement la signature du Pacte de Marrakech… L’immigration n’a pas encore été mise sur le tapis, mais si on parle d’immigration présente et future, il va aussi falloir parler de l’immigration dans le passé, c’est-à-dire dès 1973 et le fameux protocole de Barcelone… ho là là… la brique… le boulet…

Pendant ce temps, non, monsieur Macron ne va pas bien… Et même son 13 minutes télé le 10 décembre au lieu de mettre un peu de beurre dans ses épinards a plutôt tourné au vinaigre.

Et là, patatras, le 11 décembre, c’est l’attentat de Strasbourg qui saute comme un diable hors d’une boîte.

Encore une fois, et à la veille de Noël, le peuple est catastrophé…

Le peuple va-t-il, comme avec monsieur Hollande, «faire carré» autour de son président qui vient juste de lui dire combien il l’aime ?

Eh bien, c’est pas sûr… (Les complotistes diraient «bien essayé»)

Les Gilets jaunes vont-ils arrêter leurs manifestations par respect pour les victimes, pour laisser reposer les policiers qui sont épuisés, et… puisque c’est Noël, pour aller, eux aussi, faire du shopping sur les marchés de Noël ?

C’est vraiment pas sûr du tout. (puisqu’ils manifestent parce qu’ils n’ont pas de pognon pour l’indispensable, figurez-vous pour du futile)

Certains oui, d’autres pas… et ceux-là disent que, ben non, justement, c’est à cause de l’attentat de Strasbourg, qu’il faut, au contraire, durcir les manifestations car ce terrorisme est le résultat de décennies de mauvaise gouvernance…

Et là, justement, étant donné que d’une part  l’assassin vient d’être abattu, et que d’autre part les Gilets jaunes ne sont pas des casseurs, les policiers peuvent souffler et les manifestations peuvent continuer sans aucun scrupule.

Les casseurs et les pilleurs, c’est une tout autre (vieille) histoire que la police/justice aurait dû  résoudre depuis belle lurette.

Ho là là, on est sur la pente dangereuse : les « vous n’aurez pas ma haine » d’autre fois sont devenus des « vous avez ma colère »…

Ah oui, ces manifs sont mauvaises pour le commerce ! Mais oui, justement c’est ça qu’il faut ! Que voulez-vous qu’on fasse ? Comment faut-il vous le dire ? Comment voulez-vous comprendre que les autres sont dans la merde si pour vous tout baigne ? Comme disait Coluche : ceux qui sont dans la merde doivent la remuer pour que ses effluves arrivent jusqu’à vos narines, sinon ça ne sert à rien… Aussi longtemps que les Mercédès de vos clients friqués stationnent devant vos boutiques pour charger les paquets, vous n’avez pas l’occasion de socialiser avec vos concitoyens plumés.

Comment voulez-vous comprendre qu’il y a des mecs qui vivent un mois avec les mêmes 500 € que ceux que vous dépensez pour un p’tit resto ?

https://www.youtube.com/watch?v=fcyl3EZNV_o

Il faut c’qu’il faut n’est-ce pas madame…

Anne Lauwaert

N.B. à Bruxelles des Gilets Jaunes ont voulu envahir les bureaux de l’UE et la «Marche contre le Pacte de Marrakech» aura quand même lieu malgré l’interdiction des maires gauchistes et l’avertissement que la police fera respecter l’interdiction…

Dernière minute: le Conseil d’Etat a suspendu l’interdiction de manifester…

Regardez cette photo de la police en tenue de combat contre ses concitoyens…

https://www.lavenir.net/cnt/dmf20181214_01271267/l-interdiction-de-la-marche-contre-marrakech-suspendue-par-le-conseil-d-etat

Où est passée notre «Bruxelles, ma belle» que nous aimions quand la Belgique belge existait encore…

https://www.youtube.com/watch?v=oxMNVRHb1mQ

Foin de nostalgie… monsieur Hollande nous l’a dit: c’est la guerre…

Le Jaune se répand… la couleur des cocus… ben oui, le peuple cocu commence à dire qu’il en a marre d’être cocu.

https://www.youtube.com/watch?v=2F5iTxq329g

Alors, si l’attentat de Strasbourg était une manigance complotistoïde… c’est plutôt du genre «bien mal acquis ne profite pas».

Anne Lauwaert

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.