Merah, Kouachi, Boubakeur, Muhammad, El Karoui : même islam, même combat !

En 1962, le talentueux Gérard Oury publiait un film intitulé « Le Crime ne paie pas ». C’était il y a 56 ans, et, à l’époque, la plupart des assassins, dans les films français, étaient des Gaulois.

Sauf que depuis vingt ans, il suffit de regarder la liste des auteurs d’attentats commis en France, pour constater qu’il y a eu quelques changements, dans notre pays…

Et dire qu’il y a eu un crétin de juge, au procès de Gérard Boyadjian, pour demander au cinéaste pourquoi il a choisi des prénoms musulmans dans son documentaire « Chameau pas d’amalgame » !

Il suffit, d’autre part, de regarder la composition ethnico-religieuse de nos prisons, pour comprendre que les délinquants ne se contentent pas d’attentats spectaculaires, mais que, tous les jours, ils mènent un véritable djihad contre notre pays, et nos compatriotes.

Le crime ne paie pas… sauf quand il est commis par des musulmans. A l’époque où Macron, sous les conseils du trio Darmanin-Kepel-El Karoui, s’appelle à officialiser un islam de France qui n’est qu’une imposture servant à éradiquer notre modèle laïque, il n’est pas inutile de rappeler, en dehors des crimes et agressions quotidiennes, l’oeuvre des soldats d’Allah en France, depuis trente ans.

Ils ont agressé notre école laïque, en 1989, en y imposant le voile islamique, jusqu’en 2004, où, sous l’impulsion, entre autres, des fondateurs de Riposte Laïque, une loi fut votée par le gouvernement de Jacques Chirac, pour interdire les signes religieux (essentiellement le voile) à l’école.

Dans la foulée, ils sont partis à la conquête de notre école, comme le démontre magistralement Christine Tasin dans son dernier livre.

Ils ont agressé la dignité des femmes en imposant, partout dans l’espace public, des voiles toujours plus nombreux, et portés par des gamines de plus en plus jeunes. Pour survivre, nombre de jeunes femmes, gauloises ou maghrébines, renoncent à s’habiller de manière coquette, quand elles savent qu’elles peuvent croiser ces loustics.

Ils ont multiplié les émeutes, les actes de vandalisme, les voitures brûlées, les quartiers dévastés, les agressions gratuites, s’appuyant en permanence sur le discours de l’excuse des sociologues gauchistes et juges « Murs des Cons », certains par ailleurs de leur impunité, face à une police qui avait trop souvent l’ordre de ne pas intervenir. Pas de vague !

Ils ont multiplié le nombre de mosquées, qui n’ont fait que renforcer le communautarisme musulman, et implanter un Etat dans l’Etat, avec des lois différentes de celles de notre pays.

Ils ont multiplié les boucheries halal, agressant les lois européennes et les traditions culinaires françaises, et ont revendiqué de la nourriture halal partout où ils le pouvaient. Rappelons les liens entre le halal et le financement du terrorisme, comme le rappelle Alain Wagner, aux côtés du docteur Alain de Peretti.

Ils ont imposé à la France le rythme de leur ramadan, désorganisant écoles, quartiers et entreprises.

Ils ont multiplié les incidents et les agressions dans les hôpitaux, interdisant à des médecins masculins d’examiner leur épouse voilée.

Et puis ils ont multiplié les actes djihadistes, comme le démontre le bilan, bien incomplet, de Maxime Lepante…

https://ripostelaique.com/le-vrai-bilan-des-attentats-musulmans-en-france-2015.html

Et à chaque nouvel attentat, à chaque égorgement, dans un pas de deux remarquable, ils ont su mobiliser leur armée de propagande : imams, musulmans modérés, islamologues dhimmis, soutenus par toute la bien-pensance médiatique, qui venaient ânonner sur les plateaux de télévision que l’islam ce n’était pas cela, que les musulmans étaient les principales victimes des djihadistes, qu’il ne fallait pas confondre islam et islamisme, et autres foutaises. Sans oublier le coup des Français convertis. Comment Boubakeur se fout ouvertement de la gueule du monde !

Et à chaque attentat, il se trouvait un Cazeneuve ou une Hidalgo pour renier encore davantage la laïcité, et accorder toujours plus d’accommodements raisonnables aux musulmans et à l’islam… et multiplier les procès contre Riposte Laïque (à noter qu’il y en a deux à qui cela n’a pas porté chance de déposer plainte contre nous ou de menacer Riposte Laïque).

Et plus la République et la France reculaient, plus les musulmans et les soldats d’Allah exigeaient, et continuaient d’avancer…

Marwan Muhammad, le porte-parole du CCIF, osait affirmer tranquillement qu’il militait pour une France musulmane dans 40 ans. Et personne ne l’a collé dans l’avion ! Un ancien porte-parole du CCIF appelle ouvertement les muzz à l’insurrection, et il ne se passe rien !

https://www.saphirnews.com/Desobeissance-civile-ils-l-ont-deja-fait-pourquoi-pas-nous_a23429.html

Dans ce contexte de capitulation généralisée, après le lèche-babouches Hollande, arriva l’islamo-collabo Macron. 92 % de vote musulman en sa faveur ! Il est vrai qu’après avoir qualifié l’oeuvre de la France en Algérie de « crime contre l’humanité », et avoir ouvert les entreprises françaises au voile islamique, il avait donné des gages. Il était le candidat des musulmans.

Et nous le disions dès le mois de mai 2017, par cette vidéo de Maxime Lepante…

Macron élu, il ne lui restait plus qu’à payer ses dettes, et remercier les musulmans. Il s’entoura donc de trois conseillers, Darmanin, Kepel et El Karoui, pour nous peaufiner un nouvel épisode de l’imposture appelée « Islam de France », qui revenait surtout à éradiquer notre modèle laïque au bénéfice de l’islam.

Intéressant d’abord de voir qui sont ces trois hommes.

Darmanin, caricature du renégat, l’homme qui trahit son mentor Vanneste pour prendre sa place, le politicard qui quitte LR pour rejoindre Macron, le profiteur qui monnaie des services contre des prestations sexuelles, et le seul homme de droite à avoir déposé plainte contre Riposte Laïque, qui montrait sa dhimmitude avec les racailles de Tourcoing, ville dont il était le maire.

Kepel, ancien trotskiste, bardé de diplômes, qui nous enfume depuis trente ans en expliquant que l’islam c’est compliqué, qu’il y a plein de nuances, qui nous fait le coup de l’islam et de l’islamisme, et qui, en bon fonctionnaire de son fonds de commerce, noie le poisson en nous expliquant que ce dogme est compatible avec la France si on éradique les extrémistes ! Sans oublier ses nombreuses attaques contre Riposte Laïque ! Kepel, comme les imams, ne sert qu’à une chose : innocenter l’islam des attentats.

https://ripostelaique.com/a-quoi-sert-gilles-kepel-a-innocenter-lislam-des-attentats.html

Et puis El Karoui ! La caricature du bon musulman tel qu’on le rêve. Bardé de diplômes, issu d’une famille tunisienne prestigieuse, fils d’une grande mathématicienne et d’un grand anthropologue, marié à une Française spécialiste du Maghreb. Ancien conseiller de Raffarin, de Thierry Breton, ancien directeur chez Rothschild, ancien conseiller islam d’Ali Juppé, membre de l’Institut Montaigne, il ne pouvait que devenir le conseiller islam de Macron.

On lui donnerait Allah sans confession, et il nous raconte, avec son air suave, que l’islam était une religion française. Et il nous explique pourquoi, sans vergogne, avec des arguments par ailleurs très facilement démontables.

Et bien sûr, c’est ce musulman sans barbe et sans djellabah, propre sur lui, très cultivé, habillé à l’européenne, qui va, à sa façon, poursuivre l’offensive que l’islam mène contre la France depuis trente bonnes années.

Il est intéressant par ailleurs de noter que sa mère se prénomme Nicole, que son père, tunisien, n’est venu en France qu’en 1958, et que ce garçon, né en 1971 à Paris, se prénomme… Hakim. Cherchez l’erreur !

Il suffit de lire l’analyse de Christine Tasin, sur ces neuf propositions criminelles, pour mieux comprendre que l’islam de France qu’il nous propose, ce n’est plus la France, ce n’est plus la République, ce n’est plus la laïcité, mais c’est un grand pas vers la République… islamique que tout bon musulman vivant en France appelle de ses vœux.

https://ripostelaique.com/islam-de-france-les-9-propositions-criminelles-del-karoui-conseiller-de-macron.html

Les musulmans militants, les islamistes assassins, les islamo-racailles ont multiplié les actes de guerre, visant à affaiblir la France, depuis trente ans.

Les attentats de Kelkal, Merah, Kouachi et Coulibaly, les provocations de Muhammad, n’ayant pas eu les réponses à la hauteur de la guerre qui nous est menée, Karim El Karoui, dans un autre registre, bien plus présentable, n’a plus qu’à ramasser la mise, et à nous vendre son islam de France, qui ne touchera pas à l’islam, mais éradiquera notre modèle laïque.

Ajoutez à cela un durcissement de la loi envoyant en prison directement tous ceux qui oseront critiquer l’islam et l’invasion migratoire, et vous aurez une avancée importante de la charia en France.

Par ailleurs, El Karoui sait pertinemment que les musulmans n’accepteront jamais cet islam de France, pour les raisons que Stratediplo nous expliquaient ce matin.

https://ripostelaique.com/lislam-de-france-de-macron-ne-sera-jamais-reconnu-par-les-musulmans.html

Mais c’est une étape importante d’une nouvelle soumission française qu’il va mettre en place, avec la complicité de Macron.

Le 16 janvier 1994, pour bien moins que cela, les francs-maçons et les associations laïques, soutenues par toute la gauche, mettaient un million de personnes dans la rue de Paris, pour protester contre un projet de réforme de Bayrou, qui voulait libérer le financement des écoles catholiques. Cette fois, ces imposteurs ne bougent pas, confirmant qu’ils ne sont que de faux laïques, catholicophobes et islamophiles, donc des traîtres.

Quant à El Karoui, il ne fait que poursuivre, à sa façon, le combat des assassins d’Allah, au service de l’islamisation de la France. C’est donc un bon musulman, spécialiste de la takkya, comme nous l’expliquait Bernard Dick, qui connaît la musique…

https://ripostelaique.com/la-takiyya-expliquee-aux-mecreants.html

Kelkal, Merah, Kouachi, Coulibaly, Boubakeur, Muhammad, El Karoui : méthodes différentes, même combat au service de l’islam, contre la France !

image_pdfimage_print