Merci, M. Valls, grâce à vous le PS n’aura plus le monopole du vote musulman

Suite à la circulaire envoyée à tous les Préfets par le ministre de l’Intérieur et des Cultes, Manuel Valls, le saltimbanque antisioniste Dieudonné M’Bala M’Bala vient d’être interdit de spectacle dans, à ce jour, 9 villes de France, Bordeaux ayant ouvert la marche.

Monsieur Dieudonné, obsessionnel du complot sioniste, ne cesse de se faire remarquer pour ses blagues sulfureuses à l’encontre de toutes les communautés, celle des juifs détenant tristement la palme d’or de l’humour scabreux. Lequel a néanmoins ses inconditionnels.

Humour que partageait, comme le rappelle fort à propos Martine Chapouton, dans son article du numéro 337 sur ce site même, Pierre Desproges qui, à notre connaissance n’avait fait l’objet d’aucune poursuite judiciaire ni d’interdiction de spectacle.

Et qui est donc le public qui s’esclaffe en entendant Monsieur M’bala, issu de la diversité, proférer de sordides propos sur les camps de concentration dont il semble -on peut légitimement s’interroger sur la question-  regretter l’existence ?

Les spectateurs qui font la queue à la Main d’Or et partout ailleurs où se produit l’humoriste sont des jeunes des banlieues – comprenons des enfants issus de l’immigration, en particulier maghrébine, donc musulmane.  Des jeunes trentenaires ;  beaucoup d’hommes mais aussi des couples en âge de faire des enfants. Un public inconditionnel de la liberté d’expression. Un public, somme toute, black-blanc-beur qui devrait combler d’extase toute la caste socialiste, Manuel Valls en tête.

Monsieur M’Bala M’Bala, rappelons-le, est né en France, à Fontenay-aux- Roses, d’une mère Bretonne et d’un père Camerounais. Pur produit du métissage, donc.

Depuis une quinzaine d’années, il enfourche son cheval de bataille : le lobby juif.

 

Interviewé il y a peu par une chaîne de télévision iranienne, il accuse le sionisme de tenter d’enlever les valeurs morales. il décrète que « l’ennemi 1er de la démocratie et de la liberté, pour le sionisme, c’est l’islam » dans lequel il voit, d’ailleurs, la porte vers la liberté. Ah  bon ? 

http://www.kabyles.net/Dieudonne-appelle-les-chretiens-a,11093

Alors, quoi de plus étonnant, à l’écoute de ces propos, que parmi les spectateurs favoris de Dieudonné se retrouvent en partie ceux issus de la diversité, et de religion musulmane, celle-là même qui -par l’intermédiaire du Coran et certains de ses versets- le 28 décembre 2013, en Arabie Saoudite, condamna à mort le jeune Raef Badaoui pour apostasie.

http://www.bvoltaire.fr/carolineartus/arabie-saoudite-droits-de-lhomme-et-business,45715
Dieudonné affirme par ailleurs, sur cette même chaîne de télévision, que « la seule façon de s’exprimer dans les médias aujourd’hui en France, c’est d’être islamophobe ».
Ah bon ? Eric Zemmour, journaliste, en a pourtant fait les frais pour des propos jugés comme tel – 70 à 80% des prisonniers sont Noirs ou Arabes – Yvan Rioufol, Pierre Cassen et Pascal Hilout sont, quant à eux, convoqués à la 17 ème chambre dans quelques semaines pour cause de propos similaires.
Il nous avait pourtant semblé que la lutte contre le racisme et l’antisémitisme était une priorité du gouvernement socialiste, ce que confirme dans son préambule la circulaire de Manuel Valls. Monsieur Dieudonné, grand admirateur de l‘islam moderne de Khomeiny, n’a pas une vision très réaliste des « dérapages » pourtant dénoncés à grand cris par la caste médiatique veilleuse du respect de la pensée politiquement admise.

Revenons un instant sur ce public originaire des banlieues, jeune, musulman, votant Ps et souvenons-nous des consignes que prodiguait le think tank Terra Nova au candidat François Hollande dans la course présidentielle, à savoir de laisser tomber l’électorat ouvrier, en voie de disparition, pour capter celui issu de l’immigration, en voie d’expansion. Pari réussi : 93% de ce dernier a voté Hollande.

La position dans laquelle s’est mis Manuel Valls se révèle un véritable traquenard puisqu’il lui faut dorénavant ménager les susceptibilités de deux communautés qui se détestent cordialement, et ce, depuis des temps ancestraux. Bien que, en 2004, des juifs antisionistes acceptent l’invitation de Dieudonné à venir tenir une conférence au théâtre de la Main d’Or pour dénoncer eux-mêmes le sionisme, véhicule de l’antisémitisme.

[youtube]WnFUIx7OdTQ[/youtube]

 

http://www.youtube.com/watch?v=WnFUIx7OdTQ

 

Caresser en même temps les musulmans dans le sens du poil en inaugurant avec eux des mosquées -une mosquée sort de terre sur notre sol républicain tous les 6 jours- en allant faire ripaille les soirs de rupture de jeûne du ramadan, et bichonner de façon équitable une communauté meurtrie par les propos d’un humoriste démoniaque, lui-même grand admirateur de l’islam, voilà un job qui peut rendre complètement schizophrène un ministre de l’Intérieur et des Cultes.

Caroline Corbières

image_pdfimage_print