1

Merci, Monsieur Poutine !  

Poutine.jpg

Le Président Donald J. Trump l’avait affirmé. Avec lui, le Nouvel Ordre Mondial, c’était terminé !

Avec lui, ce serait le retour des nations libres et indépendantes et la fin des organisations supranationales corrompues jusqu’à l’os.

Avec lui, les États-Unis ont quitté le Conseil de l’ONU des droits de l’Homme, organisme dirigé par les plus sanguinaires des politiciens qui bafouent en permanence chez eux les droits des êtres humains.

Avec lui, les États-Unis ont quitté l’OMS, la succursale commerciale de Bill Gates, de Pfizer et du Parti communiste chinois et à la tête de laquelle ils ont placé le terroriste génocidaire éthiopien,  Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Pour se débarrasser du Président Donald J. Trump, les milliardaires mondialistes ont avancé leur diabolique plan de la création d’une fausse pandémie afin d’injecter le maximum d’individus sur Terre avec leurs « va x ins » tueurs à l’ARNm.

Vont-ils avoir la peau du Président Vladimir Poutine ?

 

Les milliardaires mondialistes et leurs laquais psychopathes de Davos qui gouvernent les pays occidentaux ont réussi à chasser le Président Donald J. Trump de la Maison-Blanche, comment vont-ils s’y prendre pour avoir celle du Président Vladimir Poutine ? Vont-ils réussir à avoir sa peau ?

On en doute fortement à Libre Consentement Éclairé, et en ce qui nous concerne, nous n’avons qu’une chose à dire : merci, Monsieur le Président Vladimir Poutine.

Merci de montrer aux milliardaires mondialistes et à leurs laquais qui dirigent les gouvernements qui veulent réduire à l’esclavage de leurs phantasmes les peuples occidentaux, qu’il y a des limites à l’Est, des frontières que leur idéologie hitlérienne et communiste ne passera pas.

Les milliardaires mondialistes ont réussi à chasser le Président Donald J. Trump de la Maison-Blanche, vont-ils avoir la peau du Président Vladimir Poutine ? On en doute fortement à Libre Consentement Éclairé.

Il faut dénazifier l’Ukraine !

En déclarant qu’il allait dénazifier l’Ukraine, le Président Vladimir Poutine a placé le débat au cœur du problème, et c’est pour cela que nous le remercions.

Que des dirigeants ukrainiens et que la majorité des fonctionnaires ukrainiens aient pris fait et cause pour le nazisme, cela paraît incontestable et cela a commencé en 1930.

Pour ceux que cela intéresse, il suffit de se reporter aux relations entre Richard Yari et Ernst Röhm qui fondèrent ensemble le « Détachement d’assaut nazi » ou encore aux massacres commis par le bataillon « Nachtigal » à Lviv entre le 1er et le 6 juillet 1941 ou encore au pogrom contre les juifs et le massacre des professeurs de Lwow.

Pour la petite histoire, il a été retrouvé des lettres de soldats allemands (Gestapo) stationnés en Ukraine et qui se plaignaient de l’extrême cruauté des membres de la division SS ukrainienne « Galicie » (il s’agissait de la 14division de grenadiers SS Galicie.)

Il faut dénazifier l’Ukraine ! Oui, tout à fait d’accord, mais pourquoi s’arrêter à l’Ukraine ?

À la libération de la France, le général de Gaulle transforma les collaborateurs avec Hitler en « résistants » qui auraient libéré la France, et il s’allia avec les communistes qui étaient les alliés d’Hitler jusqu’en 1941 et la rupture du pacte germano-soviétique.

Le message de De Gaulle aux collabos était simple : ce que vous avez fait pour Pétain et Hitler, vous allez le faire pour moi, et tout ira bien pour vous, nous dirons que vous étiez des résistants et que vous avez libéré la France.

De Gaulle ira jusqu’à s’entourer de bon nombre de partisans d’Hitler ayant occupé des fonctions importantes sous Vichy, comme le haut fonctionnaire Maurice Couve de Murville (qui avait la responsabilité de valider les mouvements financiers entre Vichy et Berlin et celle de « diminuer l’influence juive dans l’économie française ») qui tourna sa veste dès qu’il comprit que les nazis allaient perdre (comme Mitterrand qui fut décoré de la Francisque par Pétain lui-même).

Le juriste d’Hitler, premier président de la Commission européenne

Hitler avait confié à Walter Hallstein (1901-1982) la rédaction de la « Constitution de l’Europe » hitlérienne.

Walter Hallstein était un brillant juriste qui a été nommé professeur de droit en 1931 par le parti nazi (il avait 29 ans) et Doyen de l’Université de Rostock en 1936, il avait 31 ans.

Fait prisonnier par les Américains à Cherbourg le 26 juin 1944, il est récupéré et formé par l’« Office of Strategic Services » (l’ancêtre de la CIA).

Il sera leur principal agent en Europe dont les pays ravagés par la guerre doivent tout reconstruire et former un barrage au communisme afin de garantir la suprématie des États-Unis sur le vieux continent.

C’est ainsi que le juriste d’Hitler, fort de son expertise acquise au service des nazis, sera chargé de rédiger les statuts fondateurs de ce qui deviendra l’Union européenne.

Et c’est pourquoi nous sommes soumis à une organisation criminelle, l’Union européenne, qui a été juridiquement pensée par le juriste préféré d’Hitler.

Hitlériens, parfaitement !

Oui, la loi qui instaure le Nazipass « va xi nal » est de la même nature que les lois antijuives votées par les politiciens professionnels français à partir de 1940 et appliquées avec zèle et détermination par les fonctionnaires de l’époque.

Oui, il s’agit d’une loi hitlérienne votée par des néo-nazis.

Il nous faut donc dénazifier l’État français et quitter l’Union européenne, car il est totalement illusoire d’imaginer récupérer nos droits d’êtres humains et nos libertés fondamentales en conservant les structures politiques et administratives qui ont permis de nous les supprimer.

Le contrôle total de nos comptes bancaires personnels et de nos revenus, comme l’a fait le nazi Justin Trudeau avec les camionneurs qui défendent leurs droits de vivre en hommes libres, libres de travailler, libres de refuser les injections des « va x ins » tueurs de Pfizer & co, est la prochaine étape des hitlériens qui nous dirigent.

L’idéologie hitlérienne coule dans le sang des politiciens professionnels français qui ont cautionné les mesures liberticides prises pour lutter contre la fausse pandémie au « C19 ».

L’idéologie hitlérienne imbibe les neurones des politiciens professionnels français qui ont voté ou cautionné le Nazipass « va xi nal », comme elle imbibe ceux qui sont favorables aux « va xi nations » obligatoires.

L’idéologie hitlérienne motive les fonctionnaires éborgneurs qui protègent les cliques corrompues de politiciens et de fonctionnaires en tout genre qui veulent nous transformer en esclaves des milliardaires mondialistes et des psychopathes de Davos, dont ils sont les laquais.

Si nous n’arrivons pas :

– à dénazifier notre pays en changeant totalement de Constitution et de classe politique (en nous débarrassant des politiciens et fonctionnaires qui contrôlent les structures administratives et politiques, y compris dans l’opposition parlementaire) ;

– à quitter l’OMS et son programme de « va xi nations » perpétuelles ;

– à quitter l’organisation mafieuse et hitlérienne qu’est l’Union européenne ;

– à reprendre le contrôle de notre monnaie ;

alors ils passeront tranquillement aux étapes suivantes :

– injections obligatoires et perpétuelles de « va x ins » tueurs à l’ARNm ;

– euro numérique ;

c’est-à-dire :

  • qu’ils prendront le contrôle total de nos corps, dont ils considéreront qu’ils sont leurs « choses », les jouets de leurs phantasmes ;
  • qu’ils prendront le contrôle absolu de nos existences sociales ;
  • qu’ils décideront de notre droit à travailler et à être rémunéré pour cela ;
  • qu’ils décideront de ce que pourrons acheter ou non.

L’euro numérique : l’ultime mesure

L’euro numérique sera l’ultime mesure qui signera la victoire totale de l’idéologie nazie et le début du contrôle absolu des existences individuelles, par la clique des milliardaires mondialistes hitlériens et de leurs loufiats psychopathes de Davos qui sont aux commandes des gouvernements occidentaux.

Hitler disait que l’individu n’était rien, que seul le « peuple » comptait.

Pour le Parti communiste chinois, l’individu n’est rien, seul le Parti communiste chinois compte.

Pour les milliardaires mondialistes et leurs laquais, l’individu n’est rien, et rien ne compte à part eux-mêmes.

Staline disait, paraît-il, « ce ne sont pas les bulletins de vote qui sont importants, ce sont ceux qui les comptent ».

La pourriture étatique française aux ordres des milliardaires mondialistes fait mieux, avec elle, qu’importent les bulletins de vote, seuls comptent les candidats qui peuvent se présenter à une élection.

L’important est qu’ils ne remettent pas en cause les projets des milliardaires mondialistes qui tiennent les rênes, et leurs laquais, qu’ils soient à la Commission européenne à Bruxelles, à Ottawa au Canada, à Washington aux États-Unis, à Davos et à Berne en Suisse, à Rome en Italie, à Vienne en Autriche ou à Paris en France.

Le Président Vladimir Poutine va dénazifier l’Ukraine, merci à lui.

À nous de dénazifier la France, il y a urgence.

Pierre Lefèvre