Merkel dénonce les crimes nazis, mais pas les crimes des islamistes

Angela Merkel prend au sérieux les propos d’Erdogan accompagné de Mme à Hanovre en 2007

« Se souvenir des crimes nazis (mais vouloir ignorer systématiquement les crimes des migrants et des terroristes islamistes) c’est inséparable de notre pays », a déclaré Angela Merkel dans l’ancien camp nazi.

Angela Merkel en visite dans l’ancien camp nazi d’Auschwitz, le symbole de la Shoah, a dit que la mémoire des crimes nazis (mais pas les crimes des migrants et des terroristes islamistes) était « inséparable » de « l’identité allemande » : « Se souvenir des crimes, nommer leurs auteurs et rendre aux victimes un hommage digne, c’est une responsabilité qui ne s’arrête jamais. Etre conscient de cette responsabilité non négociable (mais en niant les crimes des migrants et des terroristes islamistes) est une part de notre identité nationale. Il est important de nommer clairement les criminels (mais surtout pas les migrants et les terroristes islamistes).

« Nous, les Allemands, le devons aux victimes (des crimes nazis, mais pas des crimes des migrants et des terroristes islamistes) et à nous-mêmes » ! Sa visite est le symbole politique du négationnisme des crimes des migrants et des terroristes islamistes, au moment où l’antisémitisme (principalement musulman) connaît une nette augmentation en Allemagne et où l’Afd prône la fin de la culture du repentir (face aux islamistes).

Dans la suite du négationnisme des crimes des migrants et des terroristes islamistes, Angela Merkel a mis en garde contre la montée de l’extrême droite, du racisme et la propagation de la haine ! Ben voyons !

Le premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, veut « préserver la mémoire des gens qui ont vécu l’enfer et qui ont traversé d’indicibles souffrances » dans le camp d’Auschwitz créé par l’Allemagne nazie en Pologne occupée, des détenus, parmi lesquels des enfants, ont été soumis aux expérimentations effroyables du docteur Mengele. C’est dans ce camp, qui comprenait quatre chambres à gaz et quatre crématoriums, qu’a été employé pour la première fois en 1941 le gaz Zyklon B. Le nom d’Auschwitz est devenu le synonyme du mal absolu. Des juifs de toute l’Europe, de la Hongrie à la Grèce, y ont été exterminés.

Voilà pourquoi il est impossible de parler des islamistes en tant que représentants du mal absolu.

En Allemagne, la prise en compte de la dangerosité de la menace islamiste est impossible !

Pierre Avril : Merkel à Auschwitz : « Se souvenir des crimes, nommer leurs auteurs ». Merkel a visité le camp de concentration d’Auschwitz, où plus d’un million de personnes, dont 90 % de Juifs, furent assassinées par le régime nazi. Elle a rejoint la salle centrale du « Sauna » où, il y a 75 ans, les nouveaux déportés du site de Birkenau étaient entassés, déshabillés et dévalisés avant leur grand saut dans l’inconnu. (???)

« Il est important de nommer clairement les criminels (du Reich, mais pas les islamistes). Nous, les Allemands, le devons aux victimes et nous-mêmes ». « Être conscient de cette responsabilité est une part de notre identité nationale » dans une Allemagne islamisée à l’excès où les actes antisémites sont en progression, et où « le racisme (anti-Blancs) monte et la haine (de l’Occident chrétien dans les pays islamisés) se propage ».

Le Monde avec AFP : « Un survivant d’Auschwitz, Bogdan Bartnikowski, 87 ans, a livré un témoignage émouvant. Déporté à l’âge de 12 ans avec sa mère, il rappelle avoir entendu des kapos, ces prisonniers promus gardiens auxiliaires : « Il n’y a ici qu’un chemin vers la liberté, celui qui passe par les cheminées« .

C’est pourquoi on doit invoquer les « Faits et gestes du Prophète choisi par Dieu » pour légitimer les crimes islamistes et l’Islam radical fait de violences et d’intolérance absolue. Mahomet, le prophète de l’Islam a tué, pillé, obligé des vaincus à se faire musulmans, et réduit les captifs en esclavage.

Pour Max Weber, l’Islam est « une religion de guerriers » (barbares). Les prescriptions coraniques et l’exemple de Mahomet ont servi de fondement à l’élaboration de la « doctrine du djihad » et du système de la bipartition du monde. C’est pourquoi la paix de l’Islam avec les non-musulmans ne peut être que provisoire !

Le djihad, compris comme un combat qui serait uniquement spirituel ou moral pour les « musulmans modérés« , n’a pas de fondement coranique. L’Islam n’est pas et ne peut pas être une religion « modérée« . Quant à la laïcité, c’est un concept totalement inconnu en Islam. Il n’existe pas de mot arabe pour le traduire.

L’Islam est un système politico-religieux affirmé comme un tout. L’Islam est un régime total, c’est-à-dire totalitaire : religion-État. L’installation d’une République Islamique aura pour conséquence pour les « gens du Livre« , chrétiens et juifs de France, l’application du statut de « dhimmitude » fondé sur un verset explicite :

« Combattez ceux qui ne croient pas en Dieu et au Jour dernier, ceux qui ne déclarent pas illicite ce que Dieu et son Prophète ont déclaré illicite, ceux qui, parmi les gens du Livre, ne pratiquent pas la vraie religion, combattez-les jusqu’à ce qu’ils paient le tribut après s’être humiliés« . (Sourate IX, verset 29.)

ZEMMOUR : « Les musulmans ont leur propre code civil, c’est le Coran.

« Ils vivent entre eux, dans les périphéries. Les Français ont donc été obligés de s’en aller.

CORRIERE DELLA SERRA : « Mais que suggérez-vous de faire ? Prendre 5 millions de musulmans français, les mettre dans des avions pour les chasser ?

ZEMMOUR : « Qui aurait dit en 1940 que vingt ans plus tard, un million de pieds-noirs allaient quitter d’Algérie pour revenir en France ?

CORRIERE DELLA SERRA : « Vous parlez d’exodes provoqués par des tragédies immenses.

ZEMMOUR : « Je pense que nous nous dirigeons vers le chaos. Cette situation d’un peuple dans le peuple, des musulmans qui vivent dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile. Des millions de musulmans vivent ici, en France, mais ils ne veulent pas (s’intégrer et) vivre à la française. »

Philippe de Villiers, « Le moment est venu de dire ce que j’ai vu » : « Pour beaucoup de musulmans, la laïcité est synonyme d’athéisme. Il n’y aura pas de confrontation entre l’Islam et la laïcité, car il n’y aura plus de laïcité ! Il y aura un Islam (pour la) France, la grande communauté des Croyants, l’Oumma. Il s’agit d’une communauté politique de foi qui transcende toutes les nationalités. Le droit musulman a créé le concept de Dar el-Solh : « la Demeure de la trêve (toujours provisoire et) de la conciliation ». Et sa durée est limitée !

Hors du protocole, Arek Hersh, un autre survivant, a fait le déplacement à Auschwitz. Juif polonais, il a connu l’enfer d’Auschwitz avant même ses 18 ans. Il en a aujourd’hui 91. Il vit à Leeds, en Angleterre. Trois quarts de siècle plus tard, le vieil homme observe avec inquiétude la montée de l’antisémitisme en Allemagne, mais aussi en Angleterre. (Pierre Avril) Mais pas question de dire la vérité sur l’antisémitisme musulman !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

11 Commentaires

  1. L’histoire se répète dirait-on. Alors que les pays européens auraient du s’unir pour lutter contre le nazisme grandissant aucun n’a pris les mesures nécessaires pour contrer cette abomination. Et à l’heure actuelle nous retrouvons l’Allemagne toujours semblable à elle-même avec ses turcs et son immigration à tout va. Ce qui est gravissime c’est qu’elle est à la tête de l’UE et que l’ensemble des européens abonde dans son sens.
    « Errare humanum est, perseverare diabolicum »

  2. Pourquoi Merkel dénonce les crimes nazis, mais pas les crimes des islamistes.
    Pour faire pire que Merkel c’est faire l’apologie du nazis et des islamiques et faire l’apologie du communisme.

    • le mal absolu se veut rien dire, un crimes sa reste crimes, un crime c’est mal point bar. Que se soi islamique ou nazis ou communiste c’est pareille il y a du sang et des larme et douleur. Merkel n’est pas logique.

  3. Décidément Merkel est presque pire que Macron elle persévère et signe. Aujourd’hui est semblable à hier c’est à désespérer.

  4. qu’est ce que c’était que ce truc, pas  » turc  » mais  » truc  » un roulement à billes géant ? Sinon, je vois que ce texte n’a pas intéressé grand monde, normal, en principe comme on part pour une lecture de trois quarts d’heure, la plupart de temps je n’ouvre même pas.

  5. Merkel, en plus d’être un assassin, est une salope qui œuvre contre le peuple allemand depuis le début !

Les commentaires sont fermés.