Mes amis de Riposte Laïque doivent nuancer leur discours sur l’islam

Publié le 20 mai 2014 - par - 2 060 vues
Share
Dans le cochon tout est bon !

Dans le cochon tout est bon !

Je suis l’équipée de Riposte laïque depuis ses premiers jours. Je comprends bien que certains camarades ont suivi un parcours commençant par une lutte au sein de mouvements syndicaux ou prétendument parallèles. Voire des mouvements de jeunesse politiques.

Pour beaucoup, c’était « la gauche », en principe démocratique et républicaine. En principe également laïque ! Je comprends leur déception devant le dévoiement des beaux-parleurs « de gauche », faussement laïques et vraiment collabos ! Comme si certaines perversions étaient par définition de gauche ! Pour ma part, j’ai eu par bonheur un parcours sans principes fondamentaux. J’ai découvert vers dix-huit ans que seul un certain collectivisme pouvait être bénéfique pour toute l’humanité. Plus par cynisme que par idéologie, quoi ! Donc PCF puis CGT…. Et puis démission du PC avec l’arrivée de Robert Hue et adhésion à la CGT-FO, l’autre CGT…

Mais je me dois d’avouer que j’ai un désaccord certain avec les tendances qui guident les principaux animateurs de RIPOSTE LAÏQUE. Je poursuis quant à moi une démarche purement laïque. UNIQUEMENT laïque, en tentant de naviguer entre toutes les « chapelles » et toutes les idées. J’essaie de continuer sur cette voie depuis plusieurs décennies.

Un homme, une fois, m’a remis sur le droit chemin de la laïcité alors que je confondais ma LAICITE et mon ATHEISME ! Cet homme était le Grand Mufti de Marseille d’alors, Soheib Bencheikh… Il professait à ce moment son culte musulman ancré au sein de la seule sphère privée. C’était  sa propre définition et il parlait même de Réforme quant au mahometanisme. Il respectait le pays dans lequel il vivait jusqu’à respecter toutes ses composantes, y compris le Front National, sans céder au fascisme ambiant diabolisant ce parti politique. C’était  il y a quelques années. Je m’y tiens dorénavant sans considérer en tant que laïque que l’athéisme est plus fort que toute croyance et refuse d’adhérer à toute anti-religiosité, antichristianisme, anti-judaisme, anti-mahometanisme ou tout anti-secte… Je prohibe donc tout irrespect a priori de tout dogme, tout en restant bien entendu fier de mon athéisme. Mais sans blesser volontairement les convictions des autres.

Depuis, Soheib Bencheikh est allé à Paris, je crois, à la Grande Mosquée. A-t-il changé ? Je ne sais pas. Je ne lis plus son nom dans la presse. En tout cas, il avait à ce moment-là définitivement raison! Et je pense avoir raison de poursuivre sur cette voie de la « sphère privée ». LIBERTE, EGALITE, LAICITE reste en conséquence ma seule devise. FRATERNITE, pour tout dire, m’est hautement suspect. Et pourquoi pas SORORITE?

Je considère, quoi qu’il en soit, que tout ce qui a été fait pour plus de laïcité est on ne peut plus légitime. Comme l’interdiction du « masque » dans l’espace public… Et j’ai honte d’une  république divisée en deux: une immense partie dans le cadre de la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat, une seconde dans le cadre d’un Concordat hérité de Napoléon Bonaparte.

De plus, amateur d’Histoire réelle et non réinventée, je me souviens ataviquement d’une Gaule primitive, puis des batailles « mémorables », d’abord l’oppidum vaincu d’ Entremont (Provence), puis celui d’Alesia (Bourgogne), pour finir à Tolbiac (confins de la Gaule), Tolbiac qui décida de l’invasion occidentale des Francs, ces Germains avides de terres nouvelles. A ce sujet, les cartes du premier millénaire montrent, quand on les sollicite, une Francie au Septentrion et, au Midi, une Gaule restée gauloise. Enfin, les Francs devinrent des François (prononcer françoé), puis des Français. D’où les langues d’oil et langues d’oc, la phonétique germanique s’incrustant en Gaule investie et pas en Gaule « occitane ». La Révolution de 89 permettait finalement une nouvelle « Fédération » (juillet 1790).

Mais ma  vision gauloise atavique sait que mille et un dieux et déesses ont peuplé nos terres avant cette divinité asiate importée par les Francs, à savoir Jéhovah. Mille et un noms ou pas. Car on peut rêver d’un coin de Gaule où l’on pouvait ne point « croire ».

Tout ça pour dire que je ne souscris pas aux dérives « christianistes » de RL. Non, la Gaule ne fut point la fille aînée de l’Église!  Mais je m’oppose bien évidemment à l’islamisation de l’Europe ! Mais comme d’autres s’opposèrent il y a bien longtemps à la christianisation de la France ! Car les clochers ressemblent aux minarets et les appels des muezzins rappellent les grondements des cloches…. Hélas, oui, l’Inquisition d’antan est l’égale du Califat mondial rêvé par certains fous d’Allah. Autre tabou historique, les Kabyles ont vécu tout comme les Gaulois la même invasion -par les Arabes- et le joug de l’islamisation -comme les Gaulois la christianisation- quelques lustres après…

Et non, je n’oublie pas l’emprisonnement d’un Clément Marot pour avoir mangé du lard en plein carême, en France, comme je ne méconnais pas le ramadan imposé actuellement en Algérie et dans certains quartiers de France.

Relisons ainsi LE PARTI NOIR d’Anatole France (réédité par JJ Pauvert) qui dénonçait un Clergé pas encore en phase avec la démocratie par les vertus de la loi de 1905! Anatole France, membre de l’Académie Française et prix Nobel, est mort en 1921 avec obsèques nationales comme Hugo. Mais oublié depuis par l’Education Nationale et la bien-pensance officielle, car Anatole France était athée, communiste, et goguenard vis-à-vis des juifs et des francs-maçons….. et surtout laïque! Même intrépide dreyfusard, il paye par l’oubli officiel ses audaces intellectuelles. Restent pour mémoire ses milliers de livres chez tous les bouquinistes et dans toutes les bibliothèques de nos aïeules et aïeux! Oublié comme Jean Rostand, autre athée notoire de l’Institut et autre pestiféré des bien-pensants!

Tout ce laïus pour dire à tous les camarades de RL qu’il ne faut pas sombrer dans la stigmatisation de l’islam dans son ensemble…. L’islam est une religion comparable au christianisme. Les deux dogmes suivent les mêmes chemins ! Hélas ajouterais-je. Trois fois hélas! Si les murs et murailles pouvaient parler! Si les cendres des bûchers pouvaient sentir encore les odeurs de chairs calcinées au fil des millénaires!     Cela veut donc dire que ce qu’ont fait nos ancêtres laïques, visant à amener sur le droit chemin les luthériens, calvinistes, catholiques et israélites, nous devons le faire sans plus de complaisance vis-à-vis des musulmans ! Ni plus ni moins ! Ni moins ni plus ! Et ne pas faire inutilement d’amalgames blessants ! Le président du club de rugby de Toulon est  réputé athée. Ne parlons pas de buvette halal à son sujet. Si ce monsieur a l’idée fasciste de refuser tout match avec l’équipe de Béziers car le nouveau maire biterrois est d’un autre bord politique que lui,  qualifions sa décision comme il se doit, avec la colère idoine! Et si la nourriture a été un point de friction sur le plan de la laïcité, mettons les choses à plat. Cheval interdit à la consommation, porc prohibé de même, viande interdite les vendredis ou un vendredi « Saint », abattage rituel et barbare, et, pourquoi pas, boudin sacré chez les adeptes du Grand Babu de Pierre Dac et de Francis Blanche! Plus sérieusement, carême autrefois obligatoire, ramadan aujourd’hui légal dans certaines contrées ou imposé officieusement par des canailles en Afrique, en Asie ou en Europe! Et les mutilations plus ou moins sexuelles, notamment les circoncisions juive ou musulmane.

Dans cette triste optique, nous pouvons voir des cantines soumises aux interdits des imams et des arriérés d’Allah! Mais, après cette énumération à la Prévert, nous avons tous et toutes dans nos entourages des athées, des israélites, des catholiques ou protestants…. Sans oublier les agnostiques… Et bien sûr des musulmans. Le présentateur, il y a peu, de la Voix de l’Islam sur France 2, Guiderdoni (j’ai oublié son prénom orientalisé) est mon cousin, un Provençal de souche. L’islam est donc une option comme une autre. Aussi allogène que le judaïsme ou le christianisme. Pas de diabolisation. Un comble pour un LAIQUE! Juste la condamnation implacable des perversions de certains musulmans. Et de leurs horreurs… J’ai lu le Coran comme un opuscule du début du moyen-âge qui tentait de donner aux femmes une place moins obscure dans un monde barbare et cruel.

Malheureusement, certains musulmans ses sont arrêtés aux préceptes de ses sourates et ses permissions criminelles séculaires. Des viols et des meurtres sont ainsi perpétrés par des musulmans. Lesquels pensent ainsi prolonger leur foi en commettant des crimes ! Dénonçons ceux qui font mine de ne rien voir au nom de faux prétextes qui font de ces aveugles de vrais complices, sans fioritures! Ils ne servent pas la cause de l’islam. Car eux non plus ne doivent pas confondre islam et islamisme. Et les crimes de droit commun avec la foi!

Voilà pour mon irritation ponctuelle quant à la dérive rédactionnelle de RL. J’admire en exergue le courage de Pierre Cassen et de plusieurs de ses camarades devant l’armée des accusateurs et autres journaleux à la solde de l’UMPS et de ses associations subventionnées! Ils ont tous fait le choix « chiraquien » qui, en son temps, fit bombarder nos cousins yougoslaves et offert le Kosovo aux albanophones plus ou moins islamistes. Au nom de l’OTAN. Puis avec la bénédiction de l’ONU!

Ce sont des faits historiques. Certains individus ont été pour, souvent par désinformation. Qu’ils se documentent. Mais que cela ne nous conduise pas à céder à l’anti-mahométanisme qui desservirait toute volonté laïque de bonne foi! Et je n’ai pas dit « islamophobie », brandie à chaque instant pour interdire tout débat démocratique.

En conclusion, il est légitime de narrer telle ou telle abomination comme l’esclavagisme toujours de mise chez certains musulmans, on le voit au Nigeria. En se félicitant qu’enfin des musulmans, tel l’imam de Drancy, s’opposent aux horreurs islamistes.

Il est en conséquence  normal de dénoncer avec eux les exactions comme on les dénonce dans de nombreux articles de RL.

Mais il est démocratique de respecter les croyants raisonnablement musulmans. En même temps. C’est cela, la laïcité

Gérard Barettapiana

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.