Mes engagements m’ont fermé toutes les portes… sauf le Théâtre des 2 Anes

Publié le 11 décembre 2014 - par - 4 506 vues
Share

RoucasChers amis,

Je suis ravi d’être des vôtres.

Je ne veux pas me victimiser outre mesure, mais il est exact que mes engagements m’ont fermé toutes les portes. Les médias, bien sur, et aussi des salles de spectacle où je suis régulièrement déprogrammé à la dernière minute sans aucune raison  valable. Quelques villes m’ont claqué la porte au nez, Gardanne, Livry-Gargan, Alès, Saint-Maximin, etc…

TchoRoucasMais plus on me tape sur les doigts, plus je sens que nous touchons au but, c’est le dernier sursaut des sectaires et des collabos, ils n’ont plus d’autres arguments que le boycott et l’interdiction  arbitraire.

La France est en train de les rejeter en bloc. Le combat continue. Je suis avec vous de cœur et de plume. Churchill avait raison, les fascistes de demain s’intituleront eux-mêmes antifascistes, mais les actes parlent.

On ne peut être que de gauche dans ce pays quand on  est un artiste. Mon exemple mis à part, souvenez-vous du sort de ceux qui ont soutenu Sarkozy, Faudel, Enrico Macias.

Exception faite pour Enrico Macias qui, avec une souplesse politique étonnante, a soutenu Anne Hidalgo pendant les municipales. Il faut savoir se retourner à temps. Il n’y aura jamais de telle volte face de ma part. Je suis sincère.Qu’ils continuent à me taper sur la tête, qu’importe. Un jour, ils seront balayés par le peuple de France.

Au théâtre des Deux-Anes, dernier espace de liberté pour moi, je joue une revue politique incorrecte que j’ai écrite, avec mes camarades Jacques Mailhot, Florence Brunold et Michel Guidoni.

Venez-y, ça vaut le coup d’écouter des histrions qui n’ont pas peur de la maffia médiatico-hollandaise, et qui grattent avec délectation là ou ça démange.

Amicalement à vous et à tous les lecteurs de Riposte Laïque.

Jean Roucas

Théâtre des Deux Anes

100, boulevard de Clichy

75018 Paris

01 46 06 10 26 (de 11 h 30 à 19 heures)

t2anes@yahoo.fr

Tous les jours, sauf le lundi, à 19 heures. Samedi à 16 heures, dimanche à 15 heures.

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.