Mesdames les bâchées, on en a marre de vous !

Publié le 3 mai 2019 - par - 45 commentaires - 2 432 vues
Share

Rien à faire, il fallait que je revienne à mon sujet privilégié : la suppression, l’interdiction, la censure, oui la prohibition de tout signe extérieur de religion en France et en Europe.

Lettre aux deux immondes créatures qui ont filmé Madame Cattoire en toute illégalité et publié la vidéo en douce dans les médias sociaux (Vous avez remarqué ? Plus personne n’en parle. Aux oubliettes, la grande dame, place aux claquemurées !).

Mesdames,
(Je reste polie, alors que de nombreux autres intitulés me viennent à l‘esprit),

Pour commencer, je réponds à votre argument débile : « C’est le fait d’associer systématiquement les femmes voilées avec l’islam, avec le terrorisme. »

Oui, nous associons, oui nous AMALGAMONS. Assez ! Assez de morts, de violées, d’attentats, de révoltes. On en a soupé de vos revendications, de vos protestations grotesques, de votre DEGUISEMENT. On est en France, ici, inutile de se couvrir la tête, il n’y a pas de tempêtes de sable, les rues sont pavées, bétonnées. C’est bon, on se découvre, on n’a pas honte de se montrer. Nous sommes des femmes et nous AIMONS que les hommes nous regardent, nous admirent, même nous sifflent (si, je vous le jure, et moi, cela fait pourtant un bon bout de temps !).

Ce n’est pas un hasard si leur cuirasse se développe au même rythme que l’islamisme. Ce n’est pas défendre les musulmans, traiter l’autre en égal, que de se taire ou de céder sur la question. Chaque saison est l’occasion d’un nouvel épisode dans la saga du corset si contesté. Ce mois-ci, une affiche du ‘Parlement jeunesse Wallonie’ présente l’image d’une jeune fille ensachée, tandis que Décathlon propose un hijab de running. Gageons qu’à l’approche de l’été, le burkini refera surface en force. À chaque saison, la question de la housse têtière ressurgit : à l’école, au travail, à la plage et en politique.

Il est désormais banal de voir des femmes et des filles encerclées du bonnet dans la rue, les publicités ou les magazines, quand ce n’est pas sur des listes électorales ou au sein même des institutions, comme ce fut le cas avec l’élection de Mahinur Ozdémir en 2009 (CDH).
Un homme exaspéré sème la mort en Nouvelle-Zélande et aussitôt, la Première ministre néo-zélandaise arbore le garde-fou qui exaspère !
Pourtant, dès que quelqu’un ose interroger sa signification profonde, il est sommé de se taire, parfois même avec violence. « Raciste ! », « islamophobe ! ». Sous couvert de tolérance, certains imposent une véritable omerta. Pourtant, ce n’est pas un hasard si le forceps crânien se développe au même rythme que l’islamisme.

Quelle est sa signification ? Le hijab est une sorte de guenille qui couvre les cheveux, le cou et les oreilles. Il symbolise l’obscénité du corps de la femme et ne se retire jamais. Il permet d’écarter les hommes, incapables de se maîtriser. Appelons un chat un chat : les femmes sont des salopes et les hommes des libidineux.

Je vous assure que la plupart de fatmas que je croise dans la rue ne risquent pas de se faire désirer par un méchant mâle blanc. Elles sont tellement immondes, tellement repoussantes, qu’elles peuvent sans risque faire l’économie du caparaçon.
D’autre part, si elles veulent « écarter » les hommes, je me demande ce que voulait vraiment la jeune et jolie musulmane que j’ai aperçue l’autre jour en ville, dûment embastillée, et qui serrait son (séduisant) copain de très près ? Que de contradictions ! Que de mensonges !

Le voilement des toutes petites filles sert à les habituer à avoir honte de leur corps et à se maintenir dans le statut d’objet sexué. Le hijab est une prison sexiste, mortifère, aliénante. Et son développement est directement lié à l’islamisation des sociétés.
Avant la vague islamiste, les musulmanes ne portaient pas l’affreux corset frontal. Rappelons-nous Nasser en 1953, répondant aux Frères musulmans exigeant qu’il impose le voile : « voulez-vous vraiment revenir à l’époque où la religion régentait tout et où on ne laissait les femmes sortir qu’à la tombée de la nuit ? »

C’est dans un des deux plus importants quotidiens belges (la Libre Belgique) que j’ai lu un article remarquable à ce sujet, je m’en suis largement inspirée.

L’article est signé par un collectif de femmes et d’hommes de culture ou d’origine musulmane. Par des érudits, des instruits, des sages.

Ce carcan s’est imposé parallèlement à l’islamisme, l’Iran d’abord, puis l’Algérie, la Tunisie. Vous êtes-vous demandé pourquoi le premier acte des islamistes est d’imposer le voile, alors que celui des femmes libérées de Daech, de l’esclavagisme sexuel, est de le brûler ?

Des femmes et des hommes résistent, au péril de leur vie. Et sont fouetté(e)s, enfermé(e)s, assassiné(e)s pour avoir refusé le voilement des femmes ! Des hommes aussi car le voile, ce n’est pas qu’une histoire de femmes : c’est une question politique.
Il y a quelques semaines, l’avocate Nasrin Sotoudeh, qui défend les Iraniennes qui ont osé retirer leur voile, s’est fait condamner à des coups de fouets et à une peine d’emprisonnement pour conspiration et propagande contre le système. Sa peine initiale fut aggravée pour indécence, car elle s’est présentée tête nue à son propre procès. Pourquoi une femme serait-elle prête à se faire fouetter et enfermer, si ce n’était qu’une histoire de cheveux ?

Pourquoi Décathlon a-t-il appelé son accessoire de running « hijab » et non « cagoule de course » ? Soyons réalistes, c’est un produit à destination des pays où le voile n’est pas imposé. Dans les pays islamistes, les femmes n’en ont pas besoin puisqu’elles n’ont pas le droit de courir, nager, faire du vélo.

L’introduction du hijab dans nos sociétés est l’acte politique d’un islam politique. Ce n’est pas défendre les musulmans ; ce n’est pas traiter l’autre en égal que de se taire ou de céder sur la question du voile. De par le monde, les musulmans sont les premières victimes des islamistes !

Écoutez les voix !
Du Maroc à l’Algérie, en passant par le Canada, l’Iran, la France, la Belgique ou le Soudan, de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer l’extrémisme politique dont le hijab est le symbole. Il est temps de les entendre !

Nous, femmes et hommes de culture ou d’origine musulmanes, ayant vécu ou subi l’islamisation de nos sociétés, sommes anxieux de voir se développer un argumentaire identitaire au fur et à mesure que se développe en parallèle un islamisme rampant, à l’instar de ce que l’on a vu et vécu dans nos pays d’origine. Nous demandons que notre voix et nos expériences quant à la question du voile et de ce qu’il préfigure comme projet politique, soient entendues et reconnues.

Nous demandons à tous – journalistes, politiques, citoyens, et ce, quels que soient vos origines ou engagements – de vous mêler à ce débat. Il vous appartient autant qu’à nous, par idéal et convictions mais également parce que la contradiction est ce que craignent le plus les extrémistes de tous bords. (Le titre est de la rédaction.)

Liste des signataires : Bahareh Dibadj, psychologue sexologue ; Fadila Maaroufi, anthropologue, travailleuse sociale ; Djemila Benhabib, politologue et écrivaine ; Daoud Azam Daimoussi, militant laïque ; Mouna Messaoudi artiste ; Latifa Drissi, autoentrepreneuse ; Amir Dibadj, comptable ; Guitty Nassery ; Yeter Celili ; indépendante ; Waleed Al-Husseini, essayiste et écrivain ; Chemsi Cheref-khan, initiateur du Mouvement citoyen de solidarité avec les démocrates musulmans ; Hamid Zanaz, libre-penseur et essayiste ; Salwa Tazi, écrivain et conférencière ; Hamid Benichou, cofondateur du centre citoyen belge Musulmans laïques ; Fathi Nouhad, journaliste ; Jamila Si M’Hammed ; présidente du Comité belge de Ni putes ni soumises ; Mahyne Nasseri Manzar Banal, indépendante ; Youcef Hadbi, architecte ; Mohammed Guerroumi, délégué régional à l’Instance nationale de dialogue avec l’islam-Nantes ; Sémira Tlili, militante laïque et présidente de l’association #Reseau1905 ; Omar Gousmi, enseignant ; Fatiha Boudjahlat, enseignante essayiste ; Mohammed Louizi, ingénieur-essayiste ; Khaled Slougui, consultant formateur ; Kamel Bencheikh, écrivain ; Abdel Serghini, réviseur d’entreprises ; Sam Touzani, artiste-citoyen.

Terminons sur une note plus joyeuse :
https://www.piecejointe.com/videos-humour/Interruption-de-grossesse-100179.html

Et encore une :
Les parents fortement hâlés de la petite fille de 4 ans, après avoir provoqué une incroyable émeute à Bruxelles, assailli l’école avec l’aide de tous leurs copains si éprouvés et si maltraités en Belgique, eux qui n’y cherchaient que refuge et protection, démoli les fenêtres, blessé des policiers, hurlé, vociféré leur haine, « regrettent » les incidents et, tenez-vous bien, lancent un appel au calme ! (Voilà une expression qui va immédiatement rejoindre, dans mon calepin, toutes les autres que j’exècre).

Ces derniers temps, nombreux sont ceux qui « appellent au calme », vous avez remarqué ? Précisément ceux qui le perturbent le plus ! Ceux qui sont directement responsables du chaos.

Le mercredi 5 décembre à l’Assemblée nationale, Macron sortait de son interminable silence demandant « aux forces politiques et syndicales, de lancer un appel clair et explicite au calme » (06.12.18).
Belloubet avait elle aussi appelé «au calme» dans la ville de Nantes après des violences urbaines durant la nuit dans des quartiers sensibles, provoquées par la mort d’un jeune homme lors d’un contrôle policier (4 juillet 2018).

On provoque, on méprise, on se barricade, on sème le trouble, juste question de bien irriter et ensuite, on appelle au calme ?
Petit conseil aux brailleurs et à toutes leurs ensachées : vous la fermez pour commencer, ensuite vous dégagez ASAP. Avec vos oripeaux immondes, votre baragouin incompréhensible, votre colère injustifiée, votre haine, vos rejetons en surnombre, vos charognes de moutons et surtout n’oubliez pas d’emballer vos plumasseaux.

De son côté, le ministre de l’Intérieur (presque aussi inutile que Castatrophe) annonce l’ouverture d’une enquête interne. (Dont j’aimerais assez connaitre petit un, les coûts et petit deux, les noms de ceux qui vont les assumer) « Il est inacceptable que l’on s’en prenne aux forces de l’ordre. » Inacceptable ? Vous dites bien inacceptable ? Intolérable, monsieur le ministre. Odieux, infernal.

Dehors, ce paquet de braillards, dans la première pirogue disponible.

Anne Schubert

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Quadri

Puree sa manque pas d’inspiration les beaufs !
Bachée enturbané enburaquanée sac poubelle belphegor chauve souris. Bien entendu courageusement sur internet jamais en face.
Ah si une fois c’est arrivé dans une grande surface mais le beaufs ne l’a pas dit en face, il a murmurer dans sa barbe une fois dans le dos et un muzzs qui croisaient le beauf 3 seconde apres, avait compris qu’il parlaient de la belphegor qui venait juste de croiser avec son mari. Le mari en été informer et le beaufs a passer un sale quart d’heure.
Il en retiendra la leçon.

le Franc

l’Europe n’a pas pour mission de rester scotchée à 620 pour l’éternité ; vous disposez de 57 pays pour tenter cette expérience en toute tranquilité.

POLYEUCTE

Encore ?
Une Bâche sert à cacher la Ruine !
Hélas ! Les Ruines disent avoir une âme !

CoucouduQuébec

Allez voir sur YT With love, Leena. Une hidjabista qui démontre à quel point c’est cool le voile et le ramadan

CoucouduQuébec

Si vous voulez voir un monde parallèle allez voir sur YT With love, Leena. Une Hidjabista qui démontre à quel point c’est cool le voile et le ramadan,,,

JACOU

La notion de “voile” dans le Coran:

https://oumma.com/la-notion-de-voile-dans-le-coran-2/

Un gloubiglouba tentant par la takia de défendre le voile des femmes musulmanes par Marie-Hélène Dassa.

JiCé

APPEL AUX SCIENTIFIQUES: Je me déplace 2 fois par semaine dans ma bonne ville de Liège (BELGIQUE) pour conduire mes petits enfants à leurs cours de musique et solfège (+- 4 kms). Pour m’occuper l’esprit en conduisant, je me suis mis à compter les voilées et leurs moutards dans les rues de ce trajet toujours le même. Au fil du temps, le nombre devient tellement important que je n’arrive plus à les compter toutes. Je fais ici appel aux scientifiques pour concevoir un appareil qui m’aiderait. Il conviendrait que cet appareil soit pourvu d’une fonction de réversibilité qui pourrait, dans… lire la suite

ahje

Essayez le lance-lardon à tir tendu.

Magnesia

Vous devriez compter le nombre de femmes normales s’il en reste.

rebelle

les commentaires, c’est bien, alors le 26 mai votez pour un parti qui vous défendra sur
les sujets les plus importants de la vie courante et surtout pour une véritable Europe des
nations !!!

Une patriote

Tout ça n’est que de la provocation, sac à patate, chiffon sur la tête, le cul en l’air dans la rue = que de la provocation et une très grosse comédie. Lorsqu’il tombe des cordes, il y a des prières de rue ? Pourquoi autant de bonnes femmes se déguisent alors que dans leur pays des milliers d’autres se battent pour ne plus porter ces torchons = comédie et provoque. Tout ces chiasseux et chiasseuses crèvent de trouille devant leur imam complètement déjanté, inculte, hystérique et fanatique, c’est pour cette raison qu’elles se déguisent, autrement elles courent le risque de… lire la suite

Eric des Monteils

Se défaire des mots qui nous condamnent en les arborant fièrement comme une qualité qui nous préserve de la stupidité, du retour aux temps barbares.
Oui, nous somme racistes, islamophobes et plus encore, quand l’être est un geste de défense, de désir de vivre dans un monde à notre image ; un monde qui a façonné le monde entier à notre image, tant ses qualités sont UNIVERSELLES.

@Eric de Monteils: J’ignore ce veut dire ce « nous » car pour ma part, si je suis farouchement islamophobe, je ne suis aucunement raciste !ni plus encore…

Eric des Monteils

Il vous manque juste un peu de temps pour comprendre ce que je veux dire : se débarrasser des mots qui condamnent. C’est LE GRAND MOYEN de la Novlangue. Il faut l’inverser.

Jill

Être contre l’Islam, la chrétienté, le judaïsme n’a rien à voir avec le racisme.

Quadri

Gerard brazon
Vous n’avez toujours pas compris qu’ont s’en moque que vous soyez islamophobe, ce qu’ont vous reproche, c’est que vous etes anti musulmans.

CIGALE

Ah, ah ! que signifie, pour vous, le mot « ISLAMOPHOBE » ???? Vous airiez mieux fait de ne pas vous exprimer pour dire de telles conneries ….

Pierre

Moi aussi

rebelle

vous êtes blanc donc raciste, être raciste c’est simplement vouloir rester fidèle à son idendité et vivre avec des personnes qui partagent les mêmes
valeurs, chacun chez soi et les vaches seront bien gardées. Vive la nation !

jan le Connaissant

La lettre de ces musul est particulièrement hypocrite !!
Pas de voile donc, alors que c’est une prescription du coran . Donc on rejette une partie du coran.
Bien, et qu’est ce qu’ils rejettent d’autre, donc ? I’ interdiction de manger du cochon ? L’interdiction à une musul d’épouser un kouffar ? Ah ça non !
Bref, à part le voile, ils rejettent aucune autres merdes du coran. Et ils restent musul, surtout. Pas question d’apostasier ! Continuons de répandre cet islam de merde, ce coran de merde… sauf le voile, bien entendu !!
Bande d’hypocrites !

Michel de Belcourt

En dessous du voile avec l’été qui arrive ça va puer il paraît qu’il y a peut être des toiles d’araignées !!

Domi Labasque

Excellent article que je diffuse sur nos pages publiques islamo-réfractaires.. un grand bravo à Anne

Caughnawaga

Mais qu’est-ce qu’ils font ici.????? Pourquoi ils ne vont pas dans un des 57 pays musulmans qui sont supposés être des paradis sur terre parce que musulmans. C vrai y en a pas un qui fonctionnent justement parce que musulman, ah la réalité est islamophobe. 🤭🤭🤭🤭

marzia perez

il aime notre argent

Zig Otto

Les bâches sont une offense au règne civilisationnel.

Jill

Les voilées sont des insultes à notre civilisation,
notre société, notre culture;quelle honte pour notre pays de supporter ces islamiques.

Jeanpeuplus

L’islam, qu’il dégage et rentre sur ses territoires ancestraux! On n’en peut et n’en veut plus de ce culte mortifère, provocateur, harcelant, colonisant et obscurantiste.

clercophage

D’accord pour prohiber en public tout signe d’appartenance à une quelconque religion .
On voyait le Jauni À l’Idée arborer des crucifix de 10 cm sur son poitrail velu …
Je préférais le bouffeur de curés Georges Brassens .

sitting bull

moi je suis d avis de retrouvé l arche de Noé , de la remplir des musulmans en les remerciant avec les compliments des Européens et leur dire bon vent

Pierre

Et de pas oublier d’enlever le nable, s’il y en a un !

Quadri

Mdme Anne schubert et messieurs les fachos !
Nous aussi ont en a marre de vous !

haddock

Pffff, non, AS ne fait que décrire une réalité, triste réalité,… La pression de cette religion mortifère augmente, les revendications en tous genres de muzzs qui se posent en victimes discriminées sont pléthore,… Pourquoi chez nous n’y a-t-il pas de problème avec les bouddhistes/hindouistes ou autres, hmmm ???

antoine

Mais pourquoi grand dieux voulez vous tous venir dans un pays d’affreux Fachos, bande d’hypocrites? Vous qui venez de pays merveilleux, avec l’immense liberté d’une morale étouffante,desquels tout les jeunes veulent partir!

Quadri

Antoine
Vous pillez nos pays et vous redistribuer l’argent en france, c’est grace a tout ce que vous voler en Afrique que la france est un pays riche et developper.

Lorcy

L’Afrique sans les méchants blancs ne serait qu’une friche, pour preuve l’Algérie d’aujourd’hui

marzia perez

va en arabie

Pierre

Oui et surtout restes-y

ANONYME

Vous nous détestez et vous vous incrustez CHEZ NOUS ! Il y a une contradiction flagrante. On ne vous retient pas, il y a des dizaines de pays islamiques, bon vent.

Hoplite

Mais y’a pas la caf

La générale bohl

Que faites vous encore dans ce pays ? Vous êtes masos?

Eric des Monteils

Fachiste veut dire « rassembleur », autour d’une seule et même idée : combattre l’islam jusqu’au bout ! ! !
Fiers d’être Fachistes, merci . . . .mais que faites-vous ici ?

Michel de Belcourt

Il fallait rester chez vous au lieu de nous emmerder.

Hoplite

Ben, cassez-vous

Magnesia

Quadri nous aussi on en a marre de vous et de votre idéologie absurde d’un bédouin immoral de ce cadavre putripétrifié qui a pour pour nom l’islam.

Pierre

Quadri dégage toi et tes congénères et vite n’oubli pas d’emporter tes mosquées à la cons qui font tachent dans notre beau pays !