Mesdames Taubira, Filippeti et Pellerin face au plug anal vert écolo

Publié le 29 octobre 2014 - par - 2 472 vues
Share

CAPlug-vendomeLorsque j’ai vu l’érection d’un plug anal géant dans le cœur de Paris, je me suis dit que ce n’était pas sa place.

Un plug anal par définition ne se met pas au cœur ni dans la tête.  Eventuellement en bouche  pour les habitués, mais cela doit toujours rester, dans le domaine du privé. Que diable…

Le trou du cul de Paris n’est pas Place Vendôme que je sache. Mais je ne me risquerai pas à le situer sous peine d’avoir une avalanche de courriels. Cela dit, le cul a son importance car souvenez-vous de cette parabole sur l’organe le plus important lors de cette bataille des égos entre le cerveau, le cœur et le cul. C’est le cul qui a gagné car il décide de votre santé in fine, même si nous avons besoin de tous nos organes pour vivre pleinement.

Bref, tout cela pour dire que ce plug anal érigé en plein coeur de Paris, face au Ministère de la Justice n’avait rien à faire là et que l’on peut toujours se demander ce qui a pris nos élites d’avoir voulu imposer sans doute, un de leurs instruments de plaisir. A quand un martinet géant, ou une Croix de Saint André. On sait désormais que nous sommes dirigés cul-turellement pas des amateurs de « plaisirs interdits » dignes de certains auteurs que la « morale réprouve » ! Cela dit, et pour ma part, je considère que chacun est libre de trouver son plaisir là où il veut, comme il veut mais en restant dans la discrétion bien comprise et d’éviter d’étaler leurs désirs et fantasmes sur les places de Paris.

La question est: qu’est-ce qui a pris ces différents fonctionnaires ayant signé les différentes autorisations pour installer ce plug géant ?

Soit ils étaient ignorants, ne fréquentant pas les sex-shops et autres salons de l’intime, soit ils se sont marré à l’avance des réactions du bon peuple. A moins qu’ils y aient vu « quelque part », un superbe doigt d’honneur aux Parisiens frondeurs de la « Manif pour tous » réputés par la bien pensance et autres, glacés du slip et de la culotte. Quant à l’œuvre artistique, manifestement, il y a plagiat de l’artiste.

De toutes les façons, c’est la preuve a minima, que nous sommes tombés en dessous de la ceinture pour ce qui est de la création artistique. Même si ce plug pourrait nous démontrer qu’il est à lui seul, la volonté artistique de remonter profondément vers le haut à la recherche du plaisir contemporain. Je fabule peut-être diront les spécialistes et autres amateurs.

Qu’en pense donc les deux ministres de la culture, l’ancienne et la nouvelle ?

Ont-elles  été inspirées par ce gigantesque plug anal ? J’ai une pensée pour Madame Taubira puisqu’elle loge Place Vendôme, et a pu ressentir peut-être, pour cette France qu’elle déteste, une sensation si ce n’est un sentiment délicat.

L’ancienne Ministre Fillipetti parlait de la France moisie sentant le rance. Il serait passionnant de l’écouter sur celle des élites amateurs de plugs en tous genres, de toutes couleurs et de toutes tailles sentant bon le parfum coûteux et de qualité. On sait désormais que la France d’en haut, celle de la socia-lie et celle des bobos de droite, se disent toujours en avance et pénétrées.

En attendant, les contestataires n’ont pas apprécié cet appel à l’élargissement de leur fondement cul-turel et ont réduit l’objet à rien, c’est à dire, rien qui puisse les obliger à accepter cette large et profonde pénétration dans leurs convictions intimes.

Gérard Brazon (Mon blogsextoy)

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.