Messieurs de la LDH, souhaiteriez-vous que la France devienne la 58e République islamique de l’OCI ?

Publié le 31 janvier 2011 - par

Messieurs les responsables de la LDH,

Suite aux incidents survenus récemment à Givry votre organisation apporte une nouvelle fois la preuve de son dynamisme et de sa célérité à défendre ardemment les valeurs de notre République. Il est rassurant pour le citoyen lambda de constater avec quelle énergie et quel courage vos militants veillent à dénoncer bravement les atteintes aux droits de l’homme, à “s’indigner et à condamner fermement” des graffitis anti-islam qui seraient “racistes” et “xénophobes”, résultants d’un climat “malsain” généré par une “droite extrême agitant peurs et fantasmes” à l’encontre de cette religion, etc…etc…

La lecture de vos propos me permets de remettre en question la définition et le sens de certains mots; j’apprends ainsi que refuser une religion, la critiquer, la dénigrer relève d’une attitude raciste. L’Islam serait donc une race! J’apprends aussi que critiquer l’Islam serait xénophobe, donc tous les musulmans de France seraient des étrangers! J’avoue ne plus comprendre alors les définitions de mon Larousse qui doit être obsolète. J’espère que la LDH va rapidement éditer un nouveau dictionnaire afin que nous puissions tous rapidement pallier nos lacunes sémantiques. On pourrait y trouver par exemple les définitions suivantes:

– Charcuterie :Commerce non halal heureusement en voie de disparition, et dont la vue offense les croyants; nourriture impure à base de porc consommée par les mécréants.

– Charia : Loi islamique universelle bien supérieure à la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen car permettant l’épanouissement des musulmans et la mise en place du vivre-ensemble. Les extrémistes de droite refusent la charia car ils sont racistes.

– École coranique : Centre culturel où la science musulmane est délivrée en arabe par de charismatiques savants dont la connaissance et la sagesse sont dispensées à de nombreux enfants français ravis de ne pas être contraints de comprendre ce qu’ils apprennent par coeur.

– Islam : Religion de paix et d’amour nécessitant la protection de la République car ses membres sont persécutés tous les jours par des commandos d’extrême droite qui ne comprennent pas les immenses bienfaits et les enrichissements culturels qu’apportent l’exercice de ce culte.

– Musulman(e) : Personne pleine de paix et d’amour pour la France et dont le respect pour les lois et les valeurs de la République n’a d’égal que sa tolérance des autres religions. Personne souvent persécutée par des indigènes franchouillards arriérés, gavés de saucisson et de pinard, non rééduqués et ignorants de l’enrichissement qu’apporte l’Islam à notre pays.

– Patriotisme : Attachement pathologique à son pays qui induit un rejet nauséabond de l’Islam et stigmatise les musulmans. Les patriotes sont tous extrême droite et refusent les bienfaits de l’Islam.

– Racisme : État d’esprit nauséabond stigmatisant l’islam. Un raciste est un individu d’extrême droite borné, arriéré, refusant les lumières de l’Islam.

– Rap : Chant mélodieux et militant prônant le rejet du racisme anti-islam. Grâce à de nombreux créateurs de Rap, la jeunesse française a pu développer un vocabulaire extrêmement riche et une pensée philosophique multiculturelle d’une grande finesse. Un cursus universitaire aboutissant à un DEA Rap et Cultures Urbaines offre un parcours d’exception aux jeunes élites issues de la diversité. Des sections « Nique ta Mère » et « Face de Craie » sont à l’étude et feront l’objet d’un projet Erasmus.

– Vivre-ensemble : Projet progressiste permettant à tous les citoyens de bénéficier des bienfaits de la charia. L’obscurantisme réactionnaire de la droite extrême refuse les développements harmonieux du vivre-ensemble.

Trêve de plaisanterie!

La LDH ne pourrait-elle envisager des combats qui seraient dignes de ses statuts comme la lutte contre le mariage forcé et l’excision. 140.000 fillettes et jeunes filles, dont 25.000 concernées par l’excision, sont menacées aujourd’hui en France et comme par hasard toutes de confession musulmane. Ne pensez-vous pas que l’excision est largement plus « stigmatisante » qu’une tête de cochon ou un tag anti-islam sur un mur? Cela ne devrait-il pas vous indigner davantage? Votre « consternation » et votre « condamnation » me sembleraient plus appropriées pour ce vrai combat contre l’obscurantisme et la torture de milliers de jeunes filles. L’excision n’est pas un « fantasme » : c’est un des avatars ignobles de l’Islam.

Le faux combat que vous menez actuellement vous discrédite totalement. Votre indignation se nourrit du dévoiement de la réalité et du détournement du sens des mots. Votre quête éperdue d’un « vivre-ensemble » de conte de fée n’a aucun sens face au véritable danger que vous persistez à nier.

Par votre obstination à défendre l’Islam vous contribuez à maintenir une grande partie de nos concitoyens dans l’ignorance, la superstition et le carcan de l’obscurantisme. Seriez-vous donc opposés à ce qu’ils aient aussi accès à une éducation développant l’esprit critique, la liberté de conscience et l’égalité homme-femme? Qu’avez-vous à gagner à favoriser l’expansion d’un totalitarisme politico-religieux? Cherchez-vous à remplacer la Déclaration de Droits de l’Homme et du Citoyen par la déclaration du Caire sur les droits de l’homme en Islam datant du 5 août 1990? Je vous rappelle qu’en exergue de ses articles cette déclaration « Réaffirme le rôle civilisateur de la Oumma islamique, dont Dieu a fait la meilleure communauté ».

On y rappelle que « dans l’Islam, les droits fondamentaux et les libertés publiques font partie intégrante de la foi islamique…et que ces droits sont des commandements divins exécutoires, que Dieu a dictés dans ses Livres révélés… » Cette déclaration maintient des millions d’individus sous une chape de plomb dans les 57 républiques islamiques de l’OCI. Vous faîtes tout pour que la France, dans un futur hélas proche, devienne la 58ème.

Danielle Bordet

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi