1

Metz: Le chanoine fait expulser Cassandre Fristot, en prière, par la police

Du jamais vu de mémoire de catholique. La scène a choqué des fidèles de la cathédrale Saint-Étienne de Metz.

En acte de réparation, c’est-à-dire de récitation du chapelet après que le diocèse a approuvé « le 5 septembre dernier, la soirée de présentation de l’équipe de handball de Metz, en présence des corps constitués et des autorités civiles.

Des femmes légèrement vêtues ont déambulé devant l’autel – spectacle certainement du goût du diocèse et des autorités qui se sont fendues de diverses publications auto-célébratrices, mais pas des Messins ni des fidèles catholiques qui ont vertement critiqué l’événement sur les réseaux sociaux, et le choix de la cathédrale… » s’était indigné le site Riposte catholique.

À noter que cette équipe de handball s’appelle les Dragonnes.

Dans le calme, la tenue vestimentaire et le recueillement qui siéent dans les monuments de la sainte Église catholique apostolique et romaine, une et indivisible, une trentaine de prieurs aux côtés de la responsable Civitas Grand est, Cassandre Fristot sont venus à la cathédrale 

Cassandre Fristot a répandu de l’eau bénite pour désinfecter les marches de l’autel et a rempli les bénitiers vides. Puis a commencé à prier.

C’est alors que le chanoine Thiry (le petit ventru hargneux avec des lunettes qu’on voit sur la vidéo infra) s’est pris pour un videur de boîte de nuit en ordonnant de sortir aux chrétiens de Civitas. La vue des étendards de sainte Jeanne d’Arc et saint Michel semblant de surcroît lui être insupportable.

Pour ceux qui voudraient dire deux mots à la direction du clergé messin:

Mgr Philippe Ballot a été nommé évêque de Metz en juillet dernier.

L’abbé Dominique Thiry est le chanoine coûtre (le gardien, le concierge des lieux, si vous préférez).

https://metz.catholique.fr/nous-contacter/

Metz : le chanoine de la cathédrale fait évacuer des fidèles qui prient …

https://youtu.be/Q3idOsS6eWs

Le site Riposte catholique s’est également ému de l’expulsion manu militari des fidèles de Civitas, en ces termes:

« Metz : le clergé fait évacuer par la police les fidèles qui prient dans la cathédrale

A Metz, une vingtaine de fidèles se sont réunis dans la cathédrale, avec des étendards de sainte Jeanne d’Arc et saint Michel, et ont dit publiquement l’acte de réparation après que, le 5 septembre dernier, ladite cathédrale ait servi pour la présentation des équipes du Metz handball. 

L’initiative n’a pas été du goût du clergé cathédral Messin et surtout du chanoine Thiry qui a fait évacuer par la police les fidèles en prière.

Cassandre Fristot (Civitas) était sur place : “on a pu prier dans la cathédrale, même si on a été très étonné de l’attitude d’un chanoine, qui a fait donner la police pour nous évacuer en raison de nos étendards religieux, puis parce qu’on était soi disant dans les accès pour les secours. Il y avait des fidèles et des gens qui étaient là pour les journées du patrimoine qui ont vu ça et qui ont été très choqués de l’attitude de ce chanoine.

D’ailleurs quand nous sommes entrés il a exigé qu’on ne nous entende pas prier – le comble pour un prêtre ! Il semblait plus dérangé par le chapelet et l’étendard de Saint Michel – que le hand et les joueuses nues autour de l’autel. 

La police nous a donc sorti physiquement et pris nos identités. 

En revanche nous constatons que la femme qui accompagnait partout le chanoine, et qui nous a dit “d’aller brûler en enfer“, personne n’a pris son identité. 

On en a profité pour faire un exorcisme et remplir d’eau bénite le bénitier vide depuis deux ans”. 

Les fidèles qui ont participé à cet acte de réparation publique rappellent que “c’est normalement au clergé de faire des prières publiques de réparation” et précisent que “s’il y a d’autres offenses publiques au caractère sacré de la cathédrale ou d’autres églises nous ferons de nouveau réparation publique. La cathédrale n’est ni un gymnase, ni une salle polyvalente “.

Des fidèles de Metz souhaitent d’ailleurs lancer un chapelet hebdomadaire à la cathédrale – dont elle semble avoir grand besoin, d’autant que pour certains membres de la frange progressiste du diocèse de Metz, ce sont les catholiques qui prient qui devraient aller en enfer – l’inversion est totale, visiblement à tous les niveaux.

Nous remercions Neo Salva pour les photos https://www.riposte-catholique.fr/archives/170767

Jacques CHASSAING 

Lire aussi 

Polémique après le défilé des joueuses de handball dans la cathédrale de Metz: https://www.famillechretienne.fr/38958/article/polemique-apres-le-defile-des-joueuses-de-handball-dans-la-cathedrale-de-metz