Metz : les sales pratiques des LGBT de Couleur Gaie

Missive envoyé le 15 avril 2015 au Maire de Metz
Mairie de Metz
1 place d’Armes
BP 21025 – 57000 Metz
Monsieur le Maire,
Depuis le début de votre premier mandat, vous avez été inquiété à de multiples reprises par l’association Couleurs Gaies  dite de lutte contre l’homophobie, afin de vous faire réfléchir à l’éventuelle  mise en œuvre d’une politique pour éradiquer les discriminations liées à l’orientation sexuelle des Messins… Avouez que formulé de cette manière, cela laisse perplexe, et pourtant… Le 20 Mars, vous a été adressé un courrier à l’écriture agitée et immature dont une copie fut fièrement publiée sur la page Facebook de l’association expéditrice. Permettez-moi de vous en apporter le décryptage. (Lettre ci-jointe)
MetzCouleurGaieDans cette dépêche, le président Matthieu Gatipon-Bachette vous faisait part de ses jérémiades et de ses intimidations. Il vous reproche de ne pas répondre favorablement aux revendications capricieuses de l’association et de ne pas satisfaire l’égo démesuré des activistes de ce groupuscule, et ce, parce que vous, socialiste, ne vous soumettez pas aux exigences communautaires de l’association à laquelle vous devez pour ces néophytes en partie votre réélection…
Il vous rappelle que selon une « enquête », (au demeurant peu crédible) parue dans le magasine Tétu, qui ne brille ni par son impartialité ni par le contenu de ses articles, mais qui sert néanmoins de bible à la L.G.BêTise, que la ville de Metz figure parmi les moins Gay friendly de France et qu’il est donc de votre devoir de tout mettre en œuvre pour en améliorer ce classement… Ne vous fiant sûrement pas à ce sondage dont les hypothèses et les statistiques ne sont très certainement établies qu’à partir des témoignages peu objectifs des associations LGBT en question, la sanction fut sans appel ! Vous ; votre parti, aujourd’hui si peu représentatif des Français, ou l’un de vos représentants, comme le fut en Juin 2013 Thomas Scuderi, n’êtes pas conviés à défiler à la nouvelle « marche des fiertés homosexuelles » qui aura lieu le samedi 13 Juin ! La belle affaire ! J’imagine votre déception… Avez-vous réalisé l’immense honneur que vous auriez eu à défiler les uns derrière les autres sous les couleurs criardes du drapeau de la L.G.BêTise ?
De plus, vous vous seriez assuré, comme vous l’a très bien fait comprendre le président Matthieu Gatipon-Bachette, de l’électorat de « milliers » (la modestie des plus grands) homosexuels socialistes et ce, grâce à votre soutien (financier) et à cette merveilleuse photo qui vous aurait immortalisé au milieu de toutes ces plumes, ces strass et où vous auriez brillé telle une étoile comme le fut jadis la momie à paillettes, j’ai nommé Dalida ! […] N’est-ce pas en inventant des lois qui répondent aux exigences communautaires que votre Président s’est fait élire ?…
Mais que nenni ! Vous n’avez pas cédé au chantage et vous avez choisi la désobéissance et la résistance plutôt que de vous soumettre. C’est tout à votre honneur compte tenu du fait que nombre de nos élus ont pris la mauvaise habitude de faire de la lèche au communautarisme… Du lèche-botte blues comme l’a si bien chanté Eddy Michell …
Non, j’en rajoute pas, j’en fais pas des tonnes, mais j’espère surtout que je n’oublie personne. Lèche-bottes blues, vous devriez faire du lèche-bottes blues…
Après tout, que ce régal ne soit pas réservé qu’aux babouches, mais qu’il profite aussi aux talons des drag-queens, comme l’a si bien fait le maire de la ville de Nancy ! Car celui-ci a rénové au centre de sa métropole un commissariat désaffecté (compte tenu de l’amour et la paix qui règne en France c’est vrai que cela ne servait plus à rien […]) pour en faire un centre d’accueil (le Kreuji) géré par diverses associations politico-sexuelles et financé par l’argent public… Ou encore ce lèche-cuissardes de maire socialiste de Strasbourg, qui finance avec l’oseille des Français un centre LGBêTiste à hauteur de 60 000 Euros sur deux ans ! Une pacotille…
Dans le courrier que vous a envoyé le président de la L.G.BêTise de Metz, Matthieu Gatipon-Bachette rappelle à vos oreilles, subjectivement mais sûrement, qu’il souhaite, lui, et ses disciples, bénéficier du même traitement de faveur qui a été réservé à ses collaborateurs des villes voisines… Et c’est légitime ! Comprenez bien, Monsieur le Maire, que l’association Couleurs Gaies, foc qui lutte contre vents et marées pour faire respecter l’égalité des droits, réclame lui aussi son coup de langue ou si vous préférez sa part de bateau ! […]  Le président Matthieu Gatipon-Bachette de l’association politico-sexuelle l’a lui-même avoué ! Je le cite :  » Je considère que les subventions sont à la mise en œuvre d’une politique ce que les preuves sont à l’amour  » Comprendra qui pourra …
Monsieur le Maire, permettez-moi de vous éclairer sur cette association et ses acolytes. Savez-vous que l’association L.G.B.T de Metz, à laquelle vous versez des subventions est en réalité une association politique ? Savez-vous que le fondateur de cette association Stéphane Aurousseau ainsi que son président, Matthieu Gatipon-Bachette, ont tout deux œuvré aux côtés d’Europe écologie les verts avant d’y semer pagaille et discorde et d’en démissionner ? Savez-vous qu’ils sont à ce jour des membres actifs du parti politique d’extrême gauche nommé Basta et que Stéphane Aurousseau en est le président ? Organisation politique qu’ils ont en partie fondée, et qui avait fait l’année dernière aux législatives le score étincelant de 3,31% et ce, en dépit du racolage qu’ils ont fait chez les homos !
Ce même parti qui, le 11 novembre de l’année dernière, affichait lors d’une manifestation, où ils crachaient ouvertement sur nos morts, le slogan : Maudite soit la guerre, BASTA le nationalisme et le militarisme ! Professer une telle niaiserie en dit long sur ce parti et ses intentions… Je suis curieux de savoir comment ils se comporteront le jour où il y aurait une éventuelle guerre en France… Ils iront très certainement courir dans les jambes de leurs mères en vendant à l’ennemi les patriotes et les résistants comme l’ont toujours fait les lâches et les traitres ! Savez-vous qu’ils sont étroitement liés à la CNT, ce syndicat fasciste et extrêmement violent dont le président Fouad Harjane a écopé l’année dernière d’une amende de 40.000 euros de dommages et intérêts pour avoir, lui, et ses complices marginaux, bloqué la gare de Metz en 2006 ? Savez-vous que le petit ami du président de Couleurs Gaies, Vincent Morel, figure comme son alter ego, sur la liste des candidats au conseil communautaire de Basta et qu’en plus d’être un membre actif de l’L.G.BêTisme à Metz, il est le président de l’association dite : Les Profanes ? Cette même association que vous, et le Président du Cercle Jean Macé avez invitée au début du mois d’avril pour planter, en vain, un arbre dit de la « laïcité », geste qui fut applaudi et considéré comme étant un acte « historique »(rien que ça…) par Les Profanes en question. Paradoxalement, vous avez fait abattre des centaines d’arbres souvent centenaires sur Metz, c’est vous dire votre cohérence… Quand on commence à attacher de l’importance à des gestes et des actions aussi dérisoires qu’inutiles, c’est la preuve d’une totale impuissance face aux enjeux et au respect des lois ! Cette même laïcité qui, ironie du sort, est détruite par ceux-là même qui prétendent la défendre… Les profanes ne sont pas des laïques mais des intégristes laïcards et votre projet de construction de mosquée avec l’argent public et tout ce que cela engendre en termes d’islamisation du pays en est un parfait exemple ! […]
Monsieur le Maire, certes vous n’avez pas plié à certaines doléances des intégristes fanatiques de l’association communautaire d’activistes homosexuels d’extrême gauche ; mais vous avez rompu ! Vous avez rompu car vous financez avec l’argent public le communautarisme religieux et sexuel ! (3000 euros pour CG) Vous avez rompu car vous financez avec ce même argent des idéologies politico-sexuelles ou politico-religieuses qui ont pour objectif de détruire la France, sa civilisation et ses valeurs communes ! Car, ne vous y trompez pas, Couleurs Gaies n’est pas une association qui vise à lutter contre l’homophobie, c’est une association qui engendre de l’homophobie afin d’en vivre… Pour quelle raison, me direz-vous ?  Parce qu’elle a besoin de financement et de privilège pour établir et imposer son ordre moral et destructeur !
Franck Braner

image_pdf
0
0