Mia, 8 ans, kidnappée par sa mère, était-elle vraiment en danger ?

Publié le 18 avril 2021 - par - 12 commentaires - 1 416 vues
Traduire la page en :


Oh ! nous en avions déjà, des mauvais, des sales types – femmes comprises -, à commencer par les populistes, bientôt suivis des complotistes, puis des identitaires, ceux-ci exclusivement d’origine européenne, à ne pas confondre, par exemple, avec les patriotes algériens en exil et équipés de drapeaux. Et voici qu’arrive le dernier cri des méchantes gens : les « survivalistes ».

Le grand public découvre ces scélérats avec l’enlèvement de la petite Mia, 8 ans, le mardi 13 avril. Ce rapt supposé fait l’objet d’une alerte enlèvement, bizarrement stoppée très vite. On apprend en effet que les ravisseurs agissent pour le compte de la mère, à qui les services sociaux avaient retiré son enfant.
On ne se prononcera pas sur le bien-fondé de cet arrachement d’une petite fille à sa mère. On sait que les services sociaux sont tout-puissants, même s’il leur est arrivé parfois de traîner et d’arriver trop tard pour sauver des pauvres gamins en danger de mort. Dans le cas de Mia, bornons-nous à constater que sa mère, Lola, tient à elle au point d’avoir organisé son enlèvement. On la décrit comme une femme à la fois gentille et un peu spéciale – ce qui n’est pas encore strictement interdit. Elle ne voulait pas, semble-t-il, que sa fille fréquente l’école publique, étant inquiète, comme beaucoup d’autres, de l’état de notre « Éducation nationale ».

À propos de Lola, “Le Parisien” écrit le 17 avril qu’elle avait “dérivé vers une certaine radicalisation”. Les mots sont choisis, ce sont ceux aussi des autorités : les “complotistes” et autres identitaires se radicalisent, comme les islamistes, en somme – bien qu’à la différence de ces derniers, on ne puisse pas leur reprocher grand-chose, autant qu’on sache. Mais sait-on jamais, à l’heure où, dans notre vieille France, deux prêtres sont placés en garde à vue pour avoir célébré presque normalement la messe pascale. Au train où vont les choses, il ne sera bientôt plus nécessaire de préciser “catho tradi”, il suffira de parler de catholiques pratiquants pour désigner de sales individus. Ce qui est quand même bien curieux à l’heure où l’islam est l’objet de tant de mansuétude…

Dimanche 18 avril, chacun se félicite, la petite est retrouvée. Sur BFM TV, on reçoit les lumières de Dominique Rizet, journaliste venu du “Figaro” (journal naguère réputé de droite). Cet expert nous explique que les ravisseurs de la petite fille sont liés au mouvement “survivaliste”. Un courant de pensée qui vient des États-Unis et dont les adeptes seraient proches de Trump (on ne met plus le prénom, on dit juste “Trump”), ex-Président officiel de ce pays et bandit bien connu. On sent que dire “proches de Trump” suffit à classer ces individus au plus bas de l’abjection.

Qui sont, en fait, ces “survivalistes”, que veulent-ils ? Ce sont des gens qui pensent que tout est foutu, que nos sociétés coulent, que l’humanité va s’effondrer. Qu’il faut essayer de survivre, de fuir dans la forêt ou Dieu sait où. Bon, on peut avoir des pensées plus riantes, c’est même souhaitable, mais jamais encore, dans l’histoire humaine, il n’a été interdit d’avoir des idées noires et de s’attendre au pire.

Est-ce que le pire n’est pas déjà là, quand on n’a plus le droit de penser certaines choses ? Quand ceux qui ne pensent pas comme il faut et ont l’imprudence de le dire sont qualifiés d’ultra-ceci, d’extrême-cela, et sont, en quelque sorte, désignés comme des criminels ? Qu’on se rappelle les propos de Claude Bartolone, ancien président socialiste de l’Assemblée nationale, parlant de ses adversaires : il y a, disait-il, “l’extrême-droite et… la droite extrême”. Tous des salauds, à l’évidence. Alors, vous pensez bien, populistes, complotistes, traditionalistes, survivalistes, scélérats et compagnie. Sans compter les Gilets jaunes, avec ou sans dents.

Didier Blonay

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Corinne Lemuel

A quand l’article de soutien à Rémy Daillet, le clairvoyant organisateur d’enlèvement (depuis la Malaisie, on ne tient pas trop à se mouiller, hein), qui écume de rage depuis des années contre la propagation de l’homosexualité et du judaïsme à travers les chemtrails répandus par les avions ?

Il est vrai qu’avec des amis pareils, vous n’avez plus besoin d’ennemis !!

hello

“remise à la grand mère maternelle” on croit rêver ! pour faire des économies de placement la PJJ va au plus facile alors que l’enfant devrait être en sécurité dans une famille d’accueil qui puisse la protéger d’éventuelles turpitudes à n’en plus finir : cette enfant n’a pas à être au coeur des choix sectaires quels qu’ils soient, des adultes

geronimo

En France on a le droit d’etre islamiste, salafiste, terroriste musulman, socialiste, communiste, centriste, gauchiste, ecologiste, etc etc…MAIS il est interdit de réfléchir, de ne pas etre d’accord, de ne pas suivre le troupeau, de ne pas plier aux diktat de la bien pensance et de la betise crasse des merdias…non, en France vous pouvez tuer des gens au couteau, à la kalachnikov, au camion, au cutter, lobotomiser vos enfants avec des idés de haines, de sexisme, d’antisemitisme, vous pouvez marier vos filles sans leur consentement, les exciser, les bruler à l’acide….mais il est interdit de ne pas vouloir faire partie des moutons….quel chouette pays de merde on a !!!!

ANNA SACHA lLEFEBVRE GRUDZIEN

Hallu complète sur BFM , la gestapo de retour avec la greluche et ses commentaires sur cette histoire !!! Penser autrement est un déli grave mes Z’Amis !!!!Direct “anti système ” Je souhaite que nos opinions anti-macron soient majoritaires !!!!! Excellent article !!!

DANY BARTHOUIL

Au départ de cette histoire il avait été dit que la mère étant malade, la petite Mia a été confiée à sa grand mère …La maman étant guérie , pourquoi n’a-t’elle pas le droit de récupérer sa fille ? …la suite on la connait , et à mon avis tout est faussé…on aimerait entendre la grand’mère , la mère …avoir leur avis plutôt que celui des medias et procureur ! La petite a été battue par sa mère ? récupérée en parfaite santé…a-t-elle des bleus ? Pauvre petite qui se retrouve au milieu d’un embrouillamini inacceptable ! Elle a au moins l’affection de sa mamie !

Superdupont

Incroyable ce battage médiatique !! Alors se sont des personnes d’extreme droite avec la mere gilet jaune qui ont enlevé la gamine à bord d’une porche Cayenne ( bonjour la discrétion) , refugie dans un squatt en Suisse pourquoi pas a Monaco ? Bien sur des survivalistes qui voulaient attaquer un centre de vaccination !! Ces complotistes qui ont inventé l’histoire de ce virus venu de nulle part , qui a tué 3 millions de personnes et a conduit le pays dans une dictature sanitaire avec couvre feux,test,masques, interdiction des bars ,resto,spectacle ou il faut un masque pour se promener en forêt !! Et ce matin que l’achat du caccin astra zavata est suspendu !! bien sur c’est une invention comme l’incendie criminel de notre Dame !!

Anton

Faut vraiment être ras du front pour aller se réfugier chez les Helvètes, peuple grand surveilleur de sa tranquillité auquel rien n’échappe longtemps comme la venue inopinée d’étrangers sur son territoire, surtout dans un village de montagne comme Sainte-Croix où tout le monde connaît tout le monde.

Sjean-louis

Oui, MIA est en danger ! la gamine fut confiée à la grand-mère dons pas vraiment “retirée” de la famille sans doute parce que la mère n’est pas suffisamment responsable pour s’en occuper. Oui la gamine est en danger à cause du traumatisme subit par cette affaire qui n’est pas finie pour elle.
Il faut raison garder quant aux buts des survivalistes découverts avec cet enlèvement; il ne faut pas prendre en otage des enfants pour se faire connaître !

patphil

même sur cnews, le nombre de fois où les mis en cause ont été accusés d’être d’extrême droite est singulier
j’imagine ce que ça était dans les autres médias aux ordres !
on sait donc aujourd’hui qu’être d’essstrême droaaaate c’est enlever des enfants!

BERNARD

Le biais merdiatique est vraiment indécent. Je remarque que le procureur a été clair en rejetant les qualificatifs de survivalistes et des strêmdroaâte comme précisé par avance par les media.. ces termes étant repris par un type de “territoires de progrès” juste après le proc.

Je rappelle que YVES COCHET, est un survivaliste vedette, ancien déconogiste, il ne me semble pas être aux côtés de la “bête immonde”, mais plutôt de gôche. On aurait peut-être pu en dire un mot sur BFM ou Cniouze… mais non, les écolos sont déjà trop dans le compost pour en ajouter !

Voir vidéo de Cochet lui-même :
https://www.youtube.com/watch?v=pRJAtj1Yz7k
Et si on doit construire des abris anti-cons, va y avoir du boulot !.. fin du chômage.

Eric Jousse

Les services dit sociaux en France j’ai autant confiance en eux qu’en la justice de mon pays 😎 c’est dire combien ma confiance pour faire chier une mal pensante est plus grande que pour retirer des enfants a des drogués ou pédophiles

chouan

Ou est le père ?
Aux infos, la mère serait violente envers la gamine, vivait dans un squatt ( donc pas de revenus), ne voulait pas l’ envoyer à l’ école ( si école à la maison, comment ?)
Elle a 8 ans et se serait plainte du comportement de sa mère, d’ ou le retrait de la garde, ce qui est assez rare

Lire Aussi