Michael Moore démasque la manipulation de la transition énergétique

Les pieds dans le plat sur la soi-disant transition énergétique : « Planet of the Humans », le dernier film de Michael Moore !

La gauche américaine a depuis longtemps les yeux de Chimène pour Michael Moore, auteur et producteur de nombreux films documentaires censés secouer les nombreuses idées reçues sur des sujets considérés comme politiquement sensibles.

Son engagement remonte à ses années d’étudiant et ses débuts politiques comme militant pro-castriste (probablement également pro-Guevara, monstre sanguinaire de la révolution en Amérique latine, issu de la haute bourgeoisie argentine).
Comme beaucoup d’anciens de l’extrême gauche américaine, plutôt pacifiste, il virera progressivement vers un engagement écologiste et vert… On verra le même phénomène de « mouvance verte » des révolutionnaires marxistes « embourgeoisés » en Europe (les Cohn-Bendit, Hulot et Jadot pour la nouvelle génération etc.).

À cette époque, il devient la coqueluche de l’intelligentsia socialo-gauchiste recyclée dans les beaux quartiers de nos mégapoles naissantes du monde occidental. Primé à Cannes en 2002, Oscar en 2003, César du meilleur film étranger (« Bowling for Columbine »).
L’industrie et le « gros argent » américain pensait avoir désormais un allié en Michael Moore, devenu un respectable producteur, enrichi d’ailleurs confortablement par ses films (sa fortune est estimée à plus de 50 millions de dollars) et soutien ostensible de Barack Obama et d’Hillary Clinton comme de Bernie Sanders, candidat battu par Joe Biden aux dernières primaires démocrates.

Mais voilà qu’il produit un nouveau film, fin avril dernier, sous le titre racoleur de « Planet of the Humans » qui, lancé à l’américaine comme une nouvelle lessive, se veut une dénonciation de l’arnaque des énergies vertes.
Ce documentaire est loin d’être inintéressant et tout un chacun pourra le visionner gratuitement jusqu’au 22 mai prochain sur le net. Il le met à disposition avec l’objectif de déclencher l’intérêt et la polémique préalable à une large diffusion cette fois rémunérée !

Pourquoi les pieds dans le plat ?

La question mérite d’être posée avec insistance ! Nul n’ignore, en France au moins, mais ce mouvement est de mon point de vue planétaire, que tout ce qui est vert est bon… pour la Planète, pour l’Homme, et in fine, pour la Vie !
C’est du moins ce qui est devenu en quelques décennies le nouveau credo matérialiste et désespérant de notre époque.

En réalité, ce que fait Moore, c’est pointer du doigt la capacité du système capitaliste à rebondir chaque fois que surgit une alerte nouvelle sur les méfaits produits par le dieu moderne de la croissance à tout prix !
Avec humour parfois, comme lorsqu’il reprend une séquence médiatisée dans laquelle un journaliste interroge Richard Branson, le fondateur milliardaire de Virgin, remettant un don important et médiatisé à la fondation pour la lutte contre le « changement climatique » d’Al Gore :
Al est-il « en quelque sorte » un « prophète » selon vous ?
La réponse fuse, dans un éclat de rire et un jeu de mots en américain :
Je dirais peut-être plus « profit » !
Sous l’œil amusé et pas embarrassé pour deux dollars d’AL Gore !

Il est vrai que plus tard dans le film apparaît le vrai visage de ce dernier, ancien vice-président des États-Unis, qui, après avoir échoué à la présidentielle de 2000 se recycle dans l’environnement. Sa croisade opportuniste contre le réchauffement climatique lui permet de créer une société financière cotée « Génération Investment Management » (GIM) dont l’activité consiste à développer, moyennant commissions lucratives, les échanges en Bourse de bons carbone, ces fameux droits à émettre du CO² pour les entreprises, lesquelles désormais spéculent sur l’achat et la revente de ce qui n’est qu’un droit à « polluer » (si d’aventure l’émission de CO² peut être qualifiée de pollution ce que, personnellement, je ne crois pas et démontrerai dans un prochain ouvrage à paraître à l’automne).

Mais Michael Moore ne va pas jusqu’au bout de l’information sur la GIM d’Al Gore : il oublie de dire que désormais celle-ci est établie sur la place financière de Londres, ce qui est moins dérangeant qu’aux États-Unis et surtout que le cabinet d’avocats d’affaires qui a rédigé et déposé les premiers statuts de la société américaine d’Al Gore est celui de… Barack Obama, dont Moore lui-même a soutenu la candidature à la présidentielle en 2009 et 2013…
Alors, pieds dans le plat, oui, à moitié, mais sans le briser totalement, car, il faut bien manger…

Dénonciation d’une arnaque aux énergies vertes !

En ce sens, oui, le film de Moore est un réquisitoire factuel sur la peinture verte dont l’Amérique, et le monde à sa suite, se couvrent avec componction !
Les Anglo-Saxons ont une réputation de pragmatisme qui n’est pas usurpée. En l’occurrence, la menace pour les grandes entreprises est de se voir accusées de contribuer à polluer la planète (ce qui n’est pas faux), et de risquer en conséquence un désamour des clients, de l’opinion, voire de s’exposer à des « class actions » des consommateurs. Il s’agit donc avant tout de modifier une image à coup de milliards, mais ces derniers doivent être classés dans la catégorie des investissements et donc produire un retour financier quantifiable !

Le film épingle notamment GM (General Motors), groupe industriel emblématique des États-Unis, accusé d’acheter une « image verte » pour des motifs exclusivement financiers. Il est vrai que les représentants de ladite société interrogés sont peu convaincants dans leur rôle !

Le procès se poursuit aussi sur les enjeux effarants que nous connaissons en France et en Europe sur les soi-disant énergies renouvelables (À dire vrai, sur ce thème, comme bien d’autres, c’est la France qui suit l’Europe, car les injonctions de cette dernière, en matière énergétique, comme en matière monétaire et financière, ou en matière d’immigration illustrent parfaitement la nécessité de reprendre notre souveraineté totale. Et, quand je parle de nécessité, c’est au sens premier du mot, c’est-à-dire que ce qui est nécessaire c’est ce qui ne peut pas ne pas être, et ce, pour notre survie).
Oui, ce film rappelle qu’éoliennes ou solaires ne sont que des énergies alternatives, qui ne fonctionnent que s’il y a du vent ou du soleil… et donc, peu en réalité car, les éoliennes sans vent ou avec trop de vent sont respectivement inactives ou désactivées et les panneaux solaires, par temps nuageux et la nuit sont improductifs… Et dans ce cas, que font les Américains ou les Européens ? Ils utilisent les autres sources d’énergie comme les centrales à charbon, ou les centrales à gaz, pour assurer une continuité de production !

Certes, la main sur le cœur, certains industriels américains indiquent qu’ils vont s’engager à ralentir le charbon, mais… quand ?
Comme les Allemands qui, tandis que, sous la pression des Fischer (Chancelier) et de son « ami » Cohn-Bendit, tous deux Grüenen, c’est-à-dire verts, (il n’y a pas de lézard entre eux !) se construisaient par milliers des éoliennes défigurant la campagne germanique, en silence, se réactivaient des dizaines de centrales à charbon pour remplacer le vent pendant plus de 70 % du temps…

Quant au passage sur l’industrie éolienne comme celle des plaques solaires, il est éloquent, sur le saccage de surfaces considérables de zones vertes boisées ou cultivées mais aussi sur l’utilisation de terres rares composant nécessaires à ces deux types d’engins industriels. L’Amérique verte a moins de scrupules que nous quand elle les extrait à cette fin (et aussi d’autres comme les nouvelles technologies) dans des mines gigantesques comme celle de Caroline du Nord. Mais il est vrai que les Verts américains ont aussi moins de scrupules à laisser de tels sites géants chez eux, là où leurs homologues français ne supporteraient pas qu’on ouvre une seule mine d’exploitation de terres rares ou de pétrole, fût-il de schiste, au nom de la propreté et de la pollution… ! Laissant cela, en parfaite connaissance de cause, à des pays lointains d’Afrique ou d’Asie, dans des conditions d’esclavage, au sens littéral, pour les malheureux ouvriers qui y travaillent. « Cachez ce sein que je ne saurais voir… ! » dirait Tartuffe. Pour ceux qui voudraient compléter leur savoir sur ce point, voir le bon livre de Guillaume Pitron sur la guerre des métaux rares (Actes Sud).

Des millions de panneaux solaires jonchent des milliers d’hectares américains à jamais souillés et impropres à toute culture, de même que pourrissent des parcs éoliens (jusqu’à 15 000 éoliennes dans l ’Arizona !) dont j’aimerais savoir si, comme en France, quelques consortiums financiers ont touché les aides et subventions d’État (les nôtres en fait !!) avant de « passer à autre chose » dans un autre endroit de la planète !

Tout ceci est aussi dans le film de même que le scandale de la biomasse apparaît de façon flagrante… Des usines de traitement de déchets « verts » pour produire de l’énergie, que c’est beau ! L’envers du décor, c’est la déforestation avec le broyage du bois pour prétendre utiliser ce dernier comme déchet vert et permettre la vente d’énergie et le « label vert » pour les groupes industriels et financiers qui la produisent…

En conclusion, un brin trivial au sens littéraire du terme, ce film est à voir mais pas seulement. Il est à disséquer pour comprendre la grande manipulation qui se joue autour du pseudo-changement climatique et les milliards de « profits » qui engraissent les faux « prophètes » comme Al Gore, les financiers comme Goldman Sachs qui sont « impliqués », les grands groupes industriels comme General Motors. À l’ère de la grippe de Wuhan, après celle de Hong Kong, celle dite d’Espagne, et bien d’autres antérieures, ce film est aussi à voir pour mieux comprendre comment changer de monde, revenir aux racines du Beau, du Bien et du Vrai et renverser la table de jeu de ce « Mammondialisme » infernal !

Alban d’Arguin (*)

(*) Alban d’Arguin est l’auteur du best-seller « Éoliennes, un scandale d’État » publié chez Synthèse Éditions. Il annonce la sortie à la fin de l’été d’un ouvrage clé sur la manipulation du « changement climatique ».

image_pdf
0
0

62 Commentaires

  1. La deuxième déception est d’entendre Moore dire qu’il s’est probablement trompé toute sa vie… sur le culte de la transition verte.
    S’il est conscient de sa bêtise crasse, que pense-t-il de ses autres croyances passées ou présentes?

  2. Je ne sais même pas à quoi sert ce film, même s’il rappelle au début que tout cela était déjà prévisible après guerre.
    A retenir: surpopulation, les milliardaires ne sont pas nos amis (personnes, sociétés, fonds, associations), cela inclus le showbizz à de rares exceptions près lorsqu’ils cherchent à choquer leurs riches parents.

    Je dois dire que la séquence journée de la terre est édifiante quant à la bêtise de tous ces jeunes écolos… applaudissant les plus grosses multinationales à travers beyoncé, madonna, etc… Goebbels est partout.

    Film décevant car sans aucune réflexion sur une politique nataliste de stabilisation puis de décroissance ‘civilisée’. Dans la laicité, la science et la philosophie pragmatique.

  3. Aujourd’ui en France ces fumiers d’écologistes veulent TUER L’AUTOMOBILE.
    Ce n’est pas le souci de Trump et Poutine.
    Vive l’énergie FOSSILE VIVE L’ÉNERGIE FOSSILE.

  4. sans vouloir démolir l’article , le saviez vous que moore a retourné sa veste et bouffé sa merde plus d’une fois ? et qu’il se ballade avec une casquette blindée au treillis métallique vissée sur la tête contre les ondes ? dans le style je vous conseillerais plutot un article sur ALEX JONES qui fut tres proolifique contre le H1N1 en 2009 mais ses videos ne sont plus guere traduites en français et c’est dommage !

  5. Le début du film montre certains escrocs et criminels (Obama, Clinton, Al Gor, Binden, etc.) qui seront prochainement traduits en Haute Cour, si Dieu le veut.

  6. Je viens de visionner la vidéo,à peine 2 minutes.Il y a de quoi partir en fou rire.C’est effrayant le tissus de conneries que l’homme peut sortir à chaque instant.
    Je me demande depuis plus de 15 ans si Thomas Malthus n’a pas gagné la partie,sur le plan intellectuel.Les français ne parviennent pas à se défaire des courants de pensées du 19 ième siècle qui se sont révélés être de vastes impostures.Je constate avec frayeur qu’il y a sur Riposte Laïque des contributeurs fascinés par des idéologies qui ont toutes échouées.

    • Bien d’accord. Un article faire l’éloge du gras double moore pro-invasion et anti-Trump est ahurissant. Les tapins du système lui ont même remis une palme d’or à Cannes, palme d’or à un type qui encourage les antifas.

  7. Mr. Alban d ‘ Arguin vous êtes un ignare — ceci n ‘ est pas une injure mais un état de fait — , vous racontez n ‘ importe quoi . Expliquez-moi comment , en Belgique , plus on construit des éoliennes et du photo-voltaïque , plus on FERME des centrales au gaz => exactement l ‘ inverse de ce que vos écrivez ! De plus vous raisonnez à l ‘ envers : si le vent et le soleil sont intermittents , la consommation d ‘ électricité est SURTOUT intermittente , comment marier les deux ? Quand la production « gratuite » est excédentaires par rapport à la consommation , l ‘ énergie excédentaire est STOCKÉE !!! Quand c ‘ est l ‘ inverse , on utilise ce STOCK ! Simple comme bonjours !!

    • Vova : (suite) : Ce stockage existe partout dans le monde depuis des décennies , même en France , j ‘ ai eu l ‘ occasion d ‘ en visiter un en Isère il y a quelques années . Comment cela est-il possible en Belgique , et pas en France ? Question de politique et d ‘ efficacité des acteurs professionnels du secteur électrique : il y a , proportionnellement , quinze – 15 – fois plus de voltaïque en Belgique qu ‘ en France , on ne les installe pas dans des champs , mais sut les TOITS des maisons , on ne peut pas se permettre des fantaisies iconoclastes ! De plus , ça permet aux citoyens de faire de substantielles économies d ‘ énergie , tout le monde y gagne , c ‘ est-y pas beau ça ?

    • Vova (re-suite ) : Les éoliennes poussent comme des champignons un peu partout , surtout au large des côtes où il y a TOUJOURS du vent . C ‘ est nettement plus gracieux que les horribles lignes à haute tension qui zèbrent la paysage !! Question de goût !! Concomitamment , on agrandit l ‘ infrastructure de stockage d ‘ énergie . Il est là le véritable pilotage de la production/consommation de l ‘ énergie , pas dans les gaspillages dispendieux !

      • Bravo et merci Vova de remettre les pendules à l’heure.
        Il est grand temps que le gros bon sens et le discours de la vrai science qui fait consensus dans la communauté scientifique reprenne sa juste place qu’il lui est du.

      • et dudule la propagande ! tes éoliennes de merde produisent autant d’électricité qu’un pet de lapin constipé et en plus elles coutent la peau des fesses en entretien because qu’elles sont en panne la plupart du temps il suffit pour s en convaincre de les voir tout le temps en berne le long de l’autoroute du sud !a tel point que « en panne » est devenu leur surnom

        • sanzanicroche , vous jouez au gérant d’estrade soit par définition un amateur prétentieux qui se permet de refuser les preuves apportées par les experts en transition énergétiques reconnus par la communauté scientifique et économique ,celle qui fait consensus.
          Vous avez perdu votre gros bon sens et le niveau de logique nécessaire pour avoir un jugement éclairé.
          Sortez de votre dogmatisme et revenez à la saine raison.
          Faites-vous aider s’il le faux .

    • @VOVA, mort ou morte de l’esprit .
      50 ans d’électronique pure et fini sur le MIR2000 , je vous met , vous m’entendez ,ignare ! je vous met au défi de me prouver qu’une éolienne est rentable et mieux que cela , le courant qui sort de la bête infernale et corrompue , allez chiche , dites moi ou on le stocke ??? je vais vous le dire parce que vous ne pourrez répondre , on ne stocke pas parce qu’une éolienne sur tout le parc mondial ne tourne qu’a 20 voire 30% de sa vie entière et le courant qui en sort est immédiatement réinjecté sur le réseau car la production est trop faible et momentanée et pire lorsqu’un ministre corrompue vient visiter le parc éolien sans vent on injecte en « reverse  » du courant réseau pour la faire tourner et faire plaisir au corrompu visiteur …
      Bien a vous

    • Une autre possibilité, qui est en place même si d’autres tout aussi ignares l’ignorent, serait d’importer l’électricité via les pipelines électriques européens.

  8. Quelle autre solution sinon ?
    Le nucléaire : nous n’avons aucune solution fiable sur des milliers d’années pour les déchets. Imaginez que néanderthal ait eu des centrales nucléaires. Nous serions encore en train de surveiller ses déchets. cela donne une idée du problème pour nos descendants.
    Le pétrole : subventionner les dictatures islamiques ou Maduro, non merci, et la pollution et le changement climatique, sans compter le vrai saccage des paysages (zones commerciales, autoroutes, urbanisme étalé, etc…) qui viennent avec la bagnole.
    au début des années 1960, les propriétaires de voitures étaient minoritaires. Ce n’était pas pour cela que l’on vivait mal.

    • les producteurs d eolienes et de nucléaire vous ont vendu le concept de pollution culpabilité alors que c’est eux mêmes les premiers pollueurs , eux aussi qui possedent les usines agro alimentaires qui emballent les produits dans des emballages polluants et deux fois trop grands pour vous faire croire a 2 kg quand ils ne vous en mettent que 500 grammes et après ils vont commanditer des « reportages » bidon completement dévoyés et propagandistes disant d’un ton docte que c’est nous qui détruisons les forets , merdacron ment la meme chose en nous accusant de tous les maux qu’il répand lui meme a tout va depuis qu’il est sorti du pantalon de bidochon hollandouille

    • @HAIZKOLARI
      macro-nus veut supprimer d’ici 2030 une quinzaine de réacteur , c’est de la démence pure car ? aujourd’hui en 2020 nous alimentons la Belgique , la Hollande , l’Allemagne (grace aux guignols de vert-merde ) le Luxembourg , l’Italie , L ‘Espagne ) quand nous n’auront plus de centrale pour les alimenter , vous viendrez avec des pelles et des pioches planter des milliers d ‘éomerdes inrecyclables , les pales qui font des dizaines de tonnes on est obligé de les enterrer , on ne peut recuperer que la ferraille et le cuivre des generatrices ou autres alternateurs .Désolant de voir tous ces aveugles collabos du fric et du pouvoir ..

      • Il existe 2 procédés américain , un consiste a coups de flasch laser a bombarder un bloc de matière ( uranium ) qui consiste a enlever ou rajouter un proton sur l’électron ou en enlever un , l’électron devient complétement modifié et au lieu de durée de vie de vie de 500000 voire 1 million d’année , l’élément s’effondre sur lui mime et s ‘autodétruit en quelques jours a quelques heures , l’autre procédé est a base de rayonnements électromagnétiques , differents .Ce n’est que de l’alchimie moderne , mais l’idée est géniale produite d’ailleurs par un Nobel ..
        Les collabos robots du pouvoir merci de vous reveiller .
        Salutations

    • Je suis très ouvert d’esprit. Vous êtes libre de vous déplacer uniquement à pied, de renoncer à l’électricité, au chauffage, au synthétique, à la fourrure, à manger des animaux, des plantes. Mais ne venez pas réclamer de la fraternité si c’est un peu dur.
      Pour vous répondre, on vivait moins bien dans les années 50, juste ‘on’ vivait le progrès, on regardait devant, avec avidité. En 70 je vivais moins bien, et c’était pire en allant en vacances chez mes grands parents et arrière grands parents. En 80s, je vivais moins bien, en orphelinat. En 90s, je vivais moins bien, surveillant mes comptes trois fois par jour. Etc…
      Jusqu’où remontez-vous dans le temps pour le bien être, quelque soit la couche sociale ?
      C’est pas la voiture le pb. Vous n’avez jamais manqué de rien. LOL.

  9. En Navarre espagnole, province qui produit plus d’énergie électrique qu’elle n’en consomme chaque année grâce aux énergies renouvelables, il y a des éoliennes et des panneaux PV partout. C’est bien sûr subjectif, mais je n’ai pas eu l’impression que cela abîme le paysage, moins en tout cas que les élevages de porcs ou de poullets en batterie les zones commreciales ou les lignes à haute tension françaises.

    • Haizkolari
      C’est bien pour cela que vos éoliennes sont tellement productive au meme titre qu’ailleurs que l’on va vous envoyer par câble sous marin du courant électrique qui vous manque depuis la centrale atomique de Bordeaux .
      Adio…

      • Haizkolari
        C’est pour cela qu’une autre solution existe hyper rentable mais est au stade expérimental , c’est le plasma d’hydrogène .Énergie du futur …

  10. Paysages ?
    Bien sûr, les champs photovoltaïques sont à proscrire pour préserver les terres agricoles qui vont manquer lorsque le pétrole sera moins abondant. (heureusement qu’il va devenir rare). Il faut mettre ces panneaux sur les toits des usines, lycées, université, hangars, etc…
    Oui, cela change l’aspect, mais on peut déjà se contenter d’en couvrir les bâtiments en béton XX° siècle, et si vous voulez des toîts traditionnels, revennez au chaume. Partout ou presque au nord de la Loire. Le toit de tuile d’Ile de France ou d’ardoise de Bretagne sont fils du chemin de fer et de la révolution industrielle du XIX° siècle.

  11. Par ce princippe de mise commun par le réseau européen connecté des énergies éoliennes, solaire, hydraulique, marémotrices, etc… on peut fournir de l’énergie suffisante pour les besoins de base, surtout en faisant appel aux barrage de pompage-turbinage qui permettent déjà de stocker de l’énergie et lisser la production.
    On faisait des énergies renouvelables sans les terres rares. Elles améliorent le rendement mais ne sont pas indispensables. On en trouve en France, dans des gisements accessibles par des galeries de mines souterraines, donc avec peu d’impact.

    • Votre intelligence ne comprends pas que le besoin de base pour 1 milliard de personnes et 100 milliards, c’est pareil à titre individuel mais pas collectivement.
      Vous êtes un pur égoiste. C’est sûr qu’un barrage pour vous tout seul, c’est suffisant…

  12. Bien sûr, les scientifiques n’ont pas toujours de certitudes absolues, ce qui fait qu’il ne peuvent gagner face aux gourous des pseudo sciences ou face aux baratineurs qui eux n’ont aucune hésitation ni scrupules de prudence.
    Concernant les énergies renouvelables, elles sont nécéssaires et indispensables.
    Bien sûr qu’elles ne produisent pas tout le temps. c’est peute être aussi aux humains d’abandonner le « ce que je veux quand je veux » promis par la pub. Nos anciens savaient manger selon les productions de saison en fonction de ce que nous offre la nature. c’est une sagesse à retrouver.
    En mutualisant par les résaux électriques, et en profitant que le soleil se lève plus tôt en Bulgarie et se coucheplus tard au Portugal ou en Bretagne on peut avoir plus souvent de l’énergie PV.

    • Elles ne sont ni nécessaires ni indispensables, c’est une question de priorité… Vous avec du fric à pas savoir penser. Les autres peuvent crever, vous avez votre solution pour vous et vous seul.
      Pour votre gouverne, vos anciens ne respectaient pas la nature par altruisme, ils la subissaient, jusqu’à crever de faim en cas de ‘caprice’. Et il n’y a que l’agriculture intensive qui protège, en dehors d’être riche ou génocidaire pour tuer le voisin qui a été épargné par la nature.
      ‘Ce que je veux, pour moi moi moi’, c’est votre pensée. Vous avec une éolienne pour vous, relié à une éolienne ailleurs, etc… ça vous suffit.
      Votre culture historique bobo bisounours est édifiante. Votre science d’une crasse digne de celle du Coran.

  13. Là je suis un peu fatigué de lire ces baratins.
    Ce n’est pas parce que les écolos de gauche se sont emparé des problèmes liés au changement climatique et aux énergies renouvelables que le camps natio doit s’y opposer.
    J’ai travaillé dans le nucléaire et dans un bureau d’études sur les énertgies renouvelables avant d’enseigner la physique. J’ai fréquenté nombre de scientifiques, de laboratoires de base sans avoir besoin de passer par le GIEC.
    Le changement climatique est largement observable, y compris dans les changements de répartitions es espèces végétales et animales. Il est en corrélation forte avec les émissions anthropique des gaz à effet de serre et le modèle explicatif a été plusieurs fois validé, théoriquement, en laboratoire et de très nombreux indices le confirment.

    • Bravo Haizkolari !
      Le gros bon sens et la vrai science soit celle qui fait consensus s’exprime à travers vous.
      Oh! Que çà fait du bien.

    • c’est les mecs dans ton genre qui nous fatiguent avec leur verbiage greta compatible ! tes gaz a effet de serre c’est une arnaque qui ne prend plus ! une éruption du pinatubo ou du Vésuve ou de la souffiere produit autant de CO2 que 100 ans d’industrie au charbon et la TERRE existe toujours malgré les volcans !si t’es fatigué prend des vacances ça nous en fera a nous aussi , t’es pas crédible pour un pesos si tu as fréquenté tant de beau linge atomique que fais tu ici dans le cul de basse fosse de jacouille le purineur si « inculte » a tes yeux qu’il ne s’en remet qu’a son bon sens populaire mais c’est peut etre ce bon sens de nos vieux qui a fait ses preuves qui te dérange ?

    • Oui, il y a un pb quantitatif de pollution.
      Oui, il y a un pb de réchauffement, d’abord parce que ça va rabattre les cartes de la vie facile.
      Vous avez fait des études, vous avez des solutions faciles et évidentes depuis des années. Devenez entrepreneur et montrez nous. Il n’y a rien à ce jour, que des égocentriques illuminés ou des menteurs qui s’enrichissent en inventant une nouvelle industrie, qui n’a montré que son inefficacité opérationnelle à ce jour.
      La disparition des espèces, la pollution est en relation avec l’expansion de l’humanité. POINT. Expansion qui induit pollution, etc…
      L’écosystème de la terre ne se réduit pas à qqs ‘minables’ expériences en labo, qui vous donnent la prétention de le maîtriser.
      Non, EELV, la terre ne nourrira pas 50 milliards de gueux et leur roi.

    • Haizkolari , vous êtes le comique du pays basque vous , diplômé en neuneu surtout , en plus vous êtes un menteur rêveur ,toutes vos éoliennes ne suffisent strictement a rien puisque le cable électrique traversant le golf de gascogne venant de la centrale de Blayais va vous apporter le complément de courant électrique qui vous manque pendant 10 mois de l’année , parce que vos éomerdes ne fournissent pas assez et ne fourniront jamais assez de jus a moins d’en mettre jusque dans vos WC.Mettez en route Leimonitz la belle ruine du bord de mer ..
      Au fait dans le monde environ 900 millions de véhicules essence et diesel soit 2,4 % de tout le Co2 produit .Malgré tous vos beaux diplômes prouvez moi la rentabilité d’une éomerde ? après avoir fourni 30% de courant pendant sa vie = poubelle.

  14. La connerie des Verts n’est plus à démontrer ;et si besoin était, les éoliennes suffiraient à remplir cet office. Quelle horreur !

  15. je ne peux pas partager. Le contenu a été signalé comme « abusif ».

  16. Il faut pendre les écologistes pendant qu’il reste encore des arbres.

    • LEYOUVERT
      Quel est votre définition d’un écologiste car la mienne m’interdit de les démoniser.

      • Pas adepte de la grande transition vers… le ‘futur’ qu’on découvrira bien assez tôt.
        Pas adepte d’un génocide massif.
        Pas adepte d’une reproduction sans retenu (industrielle) des plus pauvres et leur import pour remplacer et ne plus entendre le voisin, qui pense mal.
        Pas adepte d’une vie uniquement de privations, à l’ancienne. Une vie d’animal, sauf pour le grand guide et ses apôtres.
        Etc…
        Quelqu’un qui ne nie pas que la terre est ronde, qu’on l’a colonisée presque entièrement, et qui veut vivre confortablement sur celles-ci, en ‘bonne intelligence’.
        Quelqu’un d’humble qui ne prétend pas avoir de solution facile et incapable de la mettre en oeuvre depuis 100 ans, au delà d’une toute petite communauté qui possède d’immenses terrains.

    • Y-a-t-il quelques éoliennes qui sont suffisamment loin des gens et rentable économiquement ?
      Si oui ,alors il me semble que ces bonnes éoliennes devraient continuer de fonctionner.

      • Et les tonnes de béton pour la fixation ?????
        Comment comptez-vous vous en débarrasser ? ????

        • R2D25
          Ayez une vision plus large de la problématique en tenant vraiment compte de tous les aspects .
          Sortez de votre étroitesse d’esprit , ça vous changera.

            • R2D25
              Je me fais traiter d’apprenti escroc par un étroit d’esprit incapable en plus de simplement être objectif en écoutant sans préjugés la vidéo qui le contredit avec des références factuels et non baséed sur des rumeurs ou de fausses théories du complot.
              Vous nagez dans les biais de confirmations commr d’ailleurs Alban d’Arguin et Michaël Moore.
              Vous êtes un ignare de la science et de sa méthode pour discerner le vrai du faux.

  17. Encore la maladie du « biais de confirmation » qui consiste à ne pas tenir compte de ce qui nous contredit:
    Alors voici mes chers biaisés l’autre côté de la médaille de ce film de Michaël Moore.
    « Planet of the Humans : Let’s just have a think. ».•5 mai 2020
    https://www.youtube.com/watch?v=ZmNjLHRAP2U
    Après avoir fait l’effort de ne pas être biaisé moi-même , je considère que Michaël Moore a produit un torchon de mauvaise foi et de manque de rigueur intellectuelle.
    Et vous , après avoir écouté les 2 vidéos qui s’opposent, quel est votre verdict.?

    • Et en vostr, c’est possible?
      Michael Moore fait des films documentaires pour hollywood, il ne résoud pas une équation mathématique avec Einstein. Il montre des incohérences au sein des sectes.
      Ce Moore a passé sa vie à dire le contraire, de manière tout aussi bouffonne et non scientifique.
      La science, c’est se savoir ignorant. Le progrès, c’est faire des choix pertinents malgré cette ‘ignorance’.
      Principe mathématique de l’injection unidirectionnelle.
      Quelqu’un qui sait tout a toujours raison. C’est n’est pas la preuve que quelqu’un qui ne sait pas tout a tord…
      Ton pseudo est-il le reflet de ta prétention ‘scientifique’ ?

    • Ce que michael moore montre c’est qu’après 70 ans d’énergie renouvelable, toutes détériorent massivement la terre quand on les fait monter en puissance et en espace nécessaire, au détriment, des animaux, agriculture, forêts, espace vital pour nous.
      Aucune n’est en mesure de fournir la population mondiale. Tout en dépendant massivement du pétrole. Peut-être autant qu’un centrale au pétrole, tout étant caché, interdit d’accès, de discussion contradictoire.
      Croire que toutes les multinationales que l’on combat sont écolos parce qu’ils ont pris la tête des mouvements écolos et matraquent ce message dans les médias.
      C’est d’une bêtise quasi scientifique.

  18. ESt-ce qu’il parle des FAMEUSES ROUTES SOLAIRE de sémongolito l’ex-reine des neiges….? Le truc qui tue l’écologie !

  19. Transition énergétique taxe carbone écologie la grosse arnaque du siècle.
    Mort! Aux hulot,jadot,bayou ,jouzel,etc …la liste est longue de tout ces escrologues.
    Complices des lobbys verts.

  20. A voir sans faute pour bien comprendre la manipulation gigantesque , qui permet de capter des milliers de milliards de nos impôts , pour un résultat consternant !

Les commentaires sont fermés.