Michel-Édouard Leclerc dénonce encore le scandale de l’huile de tournesol !

MichelEdouardLeclerc.jpg
Alors que l’huile de tournesol « est progressivement revenue en rayons », le patron des centres E.Leclerc dénonce les hausses de prix injustifiées exigées par les industriels aux distributeurs.
Dune part, il ny en a pas partout. Me servant dans le plus important cybermarché français, vendant de tout à profusion, même du caviar  jai noté quil ny en avait plus depuis longtemps que de la française, vendue par 50 cl et hors de prix Mais il est vrai quil sen vend ailleurs, y compris des arrivages polonais…

« Huile de tournesol: la pénurie, vraiment ?? »

Dans un message posté sur Facebook, Michel-Édouard Leclerc revient sur ces mensonges graves :`« On nous a dit : « à cause de la guerre en Ukraine, il n’y en aura plus, il y en aura moins, il faut accepter de payer plus cher. On a donc obligé les distributeurs à acheter plus cher, beaucoup plus cher : de 30 à 40 % plus cher », rappelle-t-il, expliquant que « tout le monde, dans la sphère économique a trouvé ça normal, du fournisseur aux hommes et femmes politiques ».

« Et ce alors même qu’il n’y a pas eu encore de nouvelle récoltes. Ni au Canada, ni en France, ni en Ukraine. Et, en tout cas, aucun industriel n’a eu le temps de fabriquer de l’huile nouvelle avec de nouveaux grains. Voilà, voilà…». « On doit se poser la question de la moralité de cette histoire. »

Il serait temps !
 

« Mais n’en déplaise à certains politiques ou industriels, à partir du moment où l’on exige de nous, commerçants, chez nous, dans nos enseignes, d’augmenter les prix, ce serait bien que les « défenseurs de l’intérêt public » se posent la question de la nécessaire « transparence » prévue par le loi, et de la spéculation », poursuit celui qui avait réclamé « une commission d’enquête sur les origines de l’inflation ».

« Car lorsque dans ces conditions opaques, des professionnels du secteur privé plaident pour un chèque alimentaire payé sur fonds publics pour compenser la hausse des prix, on doit, me semble-t-il, se poser la question de la moralité de cette histoire. J’ai tort ? », conclut Michel-Édouard Leclerc.

 
Ce n’est qu’un énième scandale de plus. À force de les multiplier au quotidien et partout, Macron en a fait une norme… et semble-t-il les Français aussi…
 
C’est comme la moutarde, nous avions été avisés de la pénurie avant le début des affrontements Otan/Russie, que désormais l’on nous présente comme un problème lié aux incidents en Ukraine, ce qui est totalement faux.
 
 
La prochaine pénurie de coton ou de café sera-t-elle aussi le fait de cet immonde Poutine ?
 
Les profiteurs de guerre ne se conjuguent pas qu’au passé !
Daphné Rigobert
image_pdfimage_print
23

27 Commentaires

  1. C’est vrai, l’huile de tournesol est revenue dans les rayons. Mais pas l’huile de colza, excellente pour la santé (riche en oméga-3 notamment). Or si la France produit peu de tournesol, elle produit beaucoup de colza (regardez au mois de mai les champs de colza avec leurs jolies fleurs jaunes, il y en a vraiment partout). Alors là, inutile d’accuser l’Ukraine, la Russie ou le Canada. Il s’agit bien d’un scandale bien de chez nous sur lequel il faudra également enquêter.

    • Malheureusement, colza OGM … Je dis NON … Pour l’apport d’oméga 3, j’ai d’autres solutions.

    • La France est le cinquième producteur mondial d’huile de tournesol et ce n’est pas rien!Elle en exporte d’ailleurs une grosse partie.Le clown Zelensky s’est arrangé avec le guignol Macron afin que les ukrainiens revendent leur propre production avec une grosse marge bénéficiaire et ainsi d’augmenter artificiellement les prix.On peut donc accuser l’Ukraine d’être responsable de la baisse de notre pouvoir d’achat!

    • Le problème est que le colza part dans la filière bio carburant. Il est payé plus cher aux agriculteurs qui en profitent, comme il n’est pas destiné à la consommation, d’utiliser encore plus d’engrais et de pesticides pour augmenter la production. Et voila, dans l’cul lulu.

  2. Dernierment j’ai eu l’occasion de visiter un cousin agriculteur dans le dept 45, on parlait de l’augmentation des cours du blé et des bénéfices qu’il en tirerait, que néni, ce n’est pas du tout ce que l’on raconte, son blé aujourd’hui on le lui achete à 40€ en moins la tonne par rapport à l’année derniere??? bizarre tout de même, autre chose, il y a 10 jours un ami m’a fait parvenir une video d’un immense entrepot rempli à rabord de palettes de moutarde qui appartiennent à Carrefour et l’on entend la voie d’un manutentionnaire dire, on nous dit qu’il y a pénurie, l’entrepot est plein et rien ne bouge, si quelqu’un est interessé par cette video, je peux la mettre à dispo.

    • maujo, ne cherchez pas, tt comme l’huile qui n’a jamais été en rupture mais stocker, ils font pareil avec la moutarde, papier toilette, etc. Les spéculateurs pour se remplir les poches sur le dos des consommateurs français balancent la rumeur, attention bientôt rupture de sucre, de café, poursuivent en l’emplifiant afin de faire monter la peur de manquer, ce qui pousse les crétins à faire leur jeu en remplissant leur caddys des soi disant produits qui vont être en rupture alors que tt ces produits dorment dans leurs entrepôts en attendant leur remise en place avec une très grosse majoration que les gogos ne contesteront pas, trop contant d’avoir à nouveau le produit. On a beau le dire, ça n’empêche pas les crétins de faire le jeu de tt ces spéculateurs et ensuite de payer le prix fort et pendant longtemps car qu’une fois mis en place et accepter par le client, il n’est pas près de redescendre !

  3. la pénurie organisée ! les pénuries ensuite ! la flambée des prix reprend de plus belle, comme si tout était produit en ukraine, et il y a des gens qui y croient

  4. J’habite en Bourgogne des champs de colza et tournesol a perte de vue , comment peux être en rupture de stocks ? pour la moutarde qui est vendue c’est de la merde ,, moutarde d’origine inconnue aromatisée, transformée ,moi ma moutarde je l’achète chez un.producteur local a beaune !!

    • Mon  » LECLERC » en centre Bretagne a un rayon de moutarde polonaise ….PAS FAMEUSE ;étant natif de Dijon , j’ai travaillé pendant mes études , dans les années 50 chez AMORA , je trouve , de toutes façons que les produits actuels ne valent pas ceux d’autrefois , dans la moutarde, il y a une amertume qui gate le gout .Alors, je suis revenu au raifort que fabriquait et utilisait ma grand mère : la « moutarde des allemands » et qui est utilisé depuis l’ALSACE , jusqu’à l’ OURAL

  5. « PÉNURIES » … C’est curieux, mais c’est hyper-ciblé ! Juste quelques produits alimentaires – huile de tournesol (l’industrie alimentaire EN MET ABSOLUMENT PARTOUT !!!) alors si ce prix-là augmente, quasiment TOUT l’alimentaire AUGMENTERA! (Dans un premier temps j’ai su que le tournesol transgénique no posait aucun probl en Ukr les règlementations n’y ayant pas cours) mais c’est pas tout, les affirmations comme quoi que cette production ne viendrait QUE d’Ukaine SONT encore UN GROS MENSONGE, comme le dit (avec raison) kalidas ci-dessus – Pour la moutarde, je vous rappelle que la moutarde est surtout UN MÉDICAMENT naturel, utilisé depuis des centaines d’années. (en plus d’être un merveilleux condiment améliorateur de gout !). Les entrepôts des grossistes en ont maintenant des stocks MONSTRUEUX : https://echelledejacob.blogspot.com/2022/07/moutarde-chez-lidl.html

  6. J ai vu une vidéo sur le réseau ou un employé au stockage dans un entrepôt distribution logistique nous faisait voir alignées des palettes entières de pots de moutarde en attente de distribution!
    Mais pas touche!, vous aurez de la moutarde seulement si vous êtes sage et si vous êtes capable de débourser une fortune pour en avoir!
    Avec une mentalité pareille, ça devait être joli dans les années 40!

  7. hausse des prix totalement injustifiée sur pratiquement tous les produits en super marché : que fait l’Etat ?

    • bobrobert 6,

      d’accord mais le Doudou a au moins le mérite de mettre la puce à l’oreille de certains et de provoquer une enquête (je sais, une de plus…).
      Et puis c’est un commerçant, il fait son boulot, on ne peut pas lui reprocher le côté marketing de ses propos.

  8. Leclerc se fait de la pub GRATUITE en venant de temps en temps montrer sa tronche sur les chaines afin de soi disant dénoncer telle ou telle chose qui en passant il s’empresse de mettre en place comme toutes les autres centrales d’achats et ensuite directeurs de magasin. Régulièrement Leclerc envoie des mails avec un coupon déduction de 2 € sauf que avant la hausse des prix soi disant dû à la guerre en Ukraine, les 2€ était déduit sur un caddy de courses de 40 €, alors que depuis l’inflation galopante les 2 € le sont sur un caddy de 60 €. Le pouvoir d’achat chute et Leclerc grand seigneur rajoute 20 € d’obligation d’achats dans son magasin si le client veut pouvoir bénéficier de ses 2 € de remise. Si ça c’est pas se foutre de ses consommateurs qu’est ce que c’est ?

    • Une patriote,

      Carrefour me filait un bon de réduc’ de 5€ pour 50€ d’achats au début de l’année (10%). La semaine dernière c’était toujours 5€ mais pour 90€ d’ achats!
      Ce sont tous les mêmes…

      • Mantalo, Déjà que je n’allais pas beaucoup chez Leclerc avant vu le nombre de sacs poubelles avec leurs marmots rencontrés dans les allées et ensuite avec rarement plus de 40 € dans mon caddy. Alors aujourd’hui il peut toujours courir pour que je fasse 60 € de courses dans une de ses enseignes.

  9. profitez pour ramener de l’huile et de la moutarde de Dijon de vos vacances en Pologne, Espagne, Italie…les rayons de leurs supermarches en regorgent a bas prix…

    • !!! Non mais… vous avez entendu parler des Gilets jaunes ? Vous savez, ces Français qui bossent et qui, pourtant, sont bien heureux s’ils peuvent s’offrir une semaine au « camping des flots bleus », une fois tous les quatre ans ! Alors les vacances à l’étranger…

  10. Bah, demandez donc aux 58 % d’abrutis qui ont tout fait pour en arriver là, ce qu’il faut en penser. La loi du nombre, c’est imparable.

Les commentaires sont fermés.