Michel Onfray effraie les orfraies de BFM TV

Publié le 13 janvier 2020 - par - 23 commentaires - 2 830 vues
Share

Dimanche soir, sur BFM TV, Michel Onfray a été bon, même très bon. Et pourtant, je ne suis pas un admirateur inconditionnel du personnage, dont les certitudes dogmatiques, entre autres, ne sont pas toujours de mon goût, même si je dois admettre qu’il est souvent gratuitement invectivé, parfois de manière abjecte 6 voir les accusations dont il a été victime pour son ouvrage Le Crépuscule d’une idole, consacré à Freud.
« Mais c’est assez de cette matière, reprenons un peu notre discours », comme disait Sganarelle, et – par les temps tyranniques du vivre-ensemble qui courent ! – concentrons-nous sur l’exacte et courageuse analyse que Michel Onfray nous a offerte sur une chaîne inféodée au locataire de l’Élysée et à une certaine mauvaise idée de la France.

Le philosophe le plus fameux du pays était donc invité à l’occasion de la sortie de son livre Grandeur du petit peuple, aux éditions Albin Michel, et dédié aux Gilets jaunes. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il était en forme. À telle enseigne que j’ai craint la crise d’apoplexie pour la « pauvre » Apolline de Malherbe, figure majeure de la propagande BFM TV. Quant aux deux autres intervenants sur le plateau – Eugénie Bastié et Guillaume Durand –, ils ont eu du mal à suivre…

 

Morceau choisi : « On ne peut pas dire qu’on aime la liberté, l’égalité, la fraternité, la laïcité et le féminisme, ce qui constitue les fondations de la République, ce que je défends, et puis défendre des gens qui nous disent : “On n’en a rien à faire de la liberté, on n’en a rien à faire de l’égalité, on se moque de la fraternité, on se moque des homosexuels, des femmes.” Vous avez la possibilité aujourd’hui d’être raciste, d’être homophobe, d’être antisémite. Il vous suffit juste de dire que vous le faites au nom du Coran. »

Il faut avouer que des saillies de ce genre ont de quoi effrayer la caste médiatique, qu’elle soit franchement hostile au peuple ou qu’elle fasse semblant de l’aimer, tels certains faux dévots du patriotisme qui, en réalité, ne détestent rien tant que les manants. Ces mêmes faux dévots que l’on retrouve dans les églises à faire semblant de prier, leur âme recelant un mépris de caste incompatible avec le Christ, selon moi !

Étonnant, d’ailleurs, que ce soit l’auteur du Traité d’athéologie qui, parmi les intellectuels – dont les errances idéologiques sont fort bien recensées dans un ouvrage de Michel Winock, Le Siècle des intellectuels –, déploie une compassion toute christique à l’égard des Gilets jaunes : « Les Gilets n’ont rien du tout que leur force de travail. Ils sont au chômage, ils sont dans la misère, ils sont dans la pauvreté, ils sont dans le dénuement, on se moque d’eux, […] ils n’ont pas de figure médiatique susceptible de les aider, de les aimer ou de les porter. »

Au moins, Michel Onfray ne renie pas ses origines modestes, ce que Guillaume Durand semblait lui reprocher à demi-mots tout en ignorant qu’on n’écrit jamais rien par hasard : si Giono a écrit Le Grand Troupeau c’est « peut-être » parce qu’il avait fait la guerre, par exemple !

Le philosophe a donc dérangé ce petit monde et démonté les mécanismes médiatiques à l’égard des Gilets jaunes. « Il ne faut pas laisser faire l’intelligence des journalistes qui nous font les commentaires », a-t-il mis en garde face à ce quatrième pouvoir désormais au ordres d’un plus grand ordre que lui.

Michel Onfray est revenu sur l’agression verbale contre Alain Finkielkraut, survenue en février 2019 lors d’une manifestation de Gilets jaunes infiltrée par des intégristes islamiques, affirmant à juste titre à propos d’un des agresseurs : « On a vu qui était ce garçon et personne n’a voulu faire de commentaire », ajoutant : « Ça s’analyse ça ; moi je pense que le travail du journaliste est de dire le réel tel qu’il est », comme pour rappeler le devoir d’informer des journalistes, lesquels ne déversent guère plus qu’un flot de propagande allant dans le sens du mondialisme apatride, ce que les Gilets jaunes authentiques combattent. Mélenchon en a aussi pris pour son grade, lui qui fricote avec une certaine engeance qui voit des juifs partout !

D’où la manipulation dénoncée et consistant à avoir supprimé sur certaines images les tags de l’Arc de Triomphe, sauf : « Les Gilets jaunes vaincront », comme pour « associer absolument les Gilets jaunes au vandalisme », a souligné malicieusement Michel Onfray. Il a aussi rappelé avec insistance que les Gilets jaunes avaient protégé la tombe du Soldat inconnu, ce samedi 1er décembre 2018.

(Parenthèse auto-promotionnelle, je vous invite, monsieur Onfray, à aller sur ma chaîne YouTube ; moi je ne trafique pas mes images :

https://www.youtube.com/channel/UCXwSQhtYH8a-HqDhNw3lNpQ

https://www.youtube.com/channel/UCXwSQhtYH8a-HqDhNw3lNpQ

Ce genre d’intervention à contre-courant fait donc du bien, même si elle est noyée dans un flot ininterrompu de mensonges médiatiques qui sont destinés à tuer un mouvement dont tout le monde a profité, depuis la police jusqu’aux syndicats. Un mouvement qui dit une évidence : on peut le railler, l’injurier, le mutiler, tout lui infliger en somme puisqu’il n’existe pas aux yeux de ce nouvel ordre…

Charles Demassieux

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
ISIDORE DE TRIVAGNAC

LA DISTINCTION: ce qui distingue un patriote français gaulois authentique donc UN NATIONALISTE c’est sa souveraine fidélité charnelle osons le dire , d’abord à la Terre de France dont il est l’héritier légitime depuis des millénaires européens et dont il n’échange pour rien au monde la sacralité avec une autre patrie , sa fidélité paysanne, charnelle , aryenne donc au Peuple Réel . Ensuite sa souveraine conformité à la lignée nationale dont il a la mémoire depuis toujours par tout ce qui vit , par ses parents , par l’Histoire des grands hommes et des Saints , par ses lectures et ses passions françaises , depuis Vercingétorix ou Charlemagne et les Rois francs , depuis les ligues patriotiques et leur Armée contre le traitre Dreyfus et les cabales Jusqu’à Challe et le Maréchal

ISIDORE DE TRIVAGNAC

Dés qu’un français gaulois nationaliste et LIBRE donne son opinion pas nécessairement en accord avec les israéliens qui se prennent pour de super « patriotes  » « français » sous la Takia de leur patriotisme terroriste oriental Likoudien du Betar et autres Irgoun , ces agents de propagande qui écument ce site dit français ne se privent d’aucune insulte et d’aucune calomnie pour essayer de faire taire les français allant jusqu’à la stupidité de les taxer d’islamistes , oubliant que si l’islamisme est en France c’est à cause de leur Régime cosmopolite et de leur chantage totalitaire qui a barra la route par la terreur des médias et la propagande la plus vile aux mouvements patriotiques et nationalises anti immigration comme le FN et autres partis et organisations GAULOISES !!!

Patapon

La philosophie, dans notre pays, etait jusqu’alors une matière décharnée,éthérée,dont quelques spécialistes abscons se faisaient les interprètes.Depuis Michel Onfray,elle a de la chair,un visage,et des couilles.

POLYEUCTE

Apolline se prend pour Apollon, comme Macron pour Jupiter !
Onfray, athée, est libre de parole, et l’utilise à merveille.

François BLANC

décidemment le franc-parler de zemmour fait des émules

Dorylée

Le problème des journaleux avec Michel ONFRAY est le même qu’avec Éric ZEMMOUR : les propos sont étayés et la culture immense. Sitôt que le propagandiste télévisuel avance des vérités macron compatibles, il se fait recadrer, démonter et ça le rend hargneux. Pour mentir, il suffit de ne pas dire TOUTE la vérité où de cadrer les images d’une certaine façon.

Daniel

Onfray n’est pas « le philosophe le plus fameux du pays », mais le plus connu parce que régulièrement invité sur tous les plateaux. Son respect de la synagogue et son attaque constante de l’église sont les deux visas qui lui permettent de voyager sur les médias. Le philosophe le plus intéressant du pays c’est Rémy Brague !

JeanVal

consultez la definition du mot fameux avant d’écrire une tartine hors-sujet

réré

Va chez Soral et fout no la paix avec ta lubie à deux balles

JeanVal

et encore un muzz sous taqiyya

bernard

Quoique ne le considérant pas comme un philosophe et ne partageant pas son athéisme
parfois ridicule, j’estime et approuve M. Onfray et j’exige qu’on le laisse parler comme des quantités de gens proches ou différents de moi.. La liberté de pensée c’est d’abord la liberté de mes adversaires de dire ce qu’ils ont à dire…et donc la liberté de TOUS de pouvoir parler et en particulier ceux qui souffrent… les préférés du Christ…

Isabelle

Michel Onfray est un indépendant, libre de ses pensées. Il est aux antipodes de la plupart des journalistes qui sont inféodés au pouvoir en place.

didile

Pendant plus de cinquante ans ,Michel Onfray s’est cru atteint de trois tares le condamnant, sans échappatoire possible, à être de gauche :c’était un intello,fils d’ouvriers et sincèrement athée.
Apparemment,de gros problèmes de santé , un coup de pied au derrière savamment administré par un média de son obédience et des lunettes carrées ont eu raison de ses certitudes .

rico

Pouvez vous préciser?Merci.

patphil

pauvres journaleux robots plumitifs de la bienpensance, dès qu’ils invitent onfray ils en prennent plein les dents!
sur quelque sujet que ce soit, il les remet en place, leur rentre dans le chou et triomphe finalement sans gloire tant la meute qui lui est opposée est lamentable
mais quel plaisir d’entendre onfray

François Desvignes

Le contre courant noyé se porte de mieux en mieux : partout, en France, les voix de la dissidence se font chaque jour mieux entendre.

Cassen Tasin, Onfray, Gave, Jovanovic,Obertone, Sigault, Soral, Zineb, Zemmour, Hillard, Delamarche, Livernette, Moreau , Le lay, Ryssen, Rioult et j’en oublie : ça pleut.

L’Histoire dira que notre époque fut celle de la renaissance intellectuelle et politique de la France.

Et en face d’eux ?

Le mondialisme soit le plat pays.

L’intelligence, la lucidité, le courage, l’invention, la pensée ne sont QUE dans le camp patriote.

Parket

J’adore ce mec et depuis un certain temps
C’est une intelligence hors norme
Une culture encyclopédique
Un esprit vif et brillant
Il ne se droitise pas mais il radicalise son expression orale pour que les malcomprenants arrive à percevoir l’écroulement de notre civilisation et de notre pays…

Ziggy

+1000 , je partage tout a fait votre opinion.

PAT050

Je suis d’accord avec Onfray quand il parle de l’agression de Finkelkraut, disant que c’est le fait d’un intégriste qui n’avait, en définitive, rien à faire parmi les gilets jaunes, cela avait tout d’une provocation comme d’un montage, le but étant de décrédibiliser le mouvement qui aura été infiltré par des casseurs, entre autre, ne tenant pas compte du message de fond qui est un cri de désespoir social, Onfray dénonce la terreur intellectuelle qui règne à partir de quoi on joue sur les peurs, de l’histoire notamment, se donnant, au bout du compte, bonne conscience, sinon que cela a tout de la propagande, la dictature, s’il en est une, est tiède, se réclamant du centre sans beaucoup s’engager sur les problèmes de fond que l’on élude du revers de la main.

Patapon

Éluder les problèmes de fond,stratégie de l’evitement,n’empeche pas lesdits problèmes de s’accumuler en couches,en strates,mais ne demandons pas à ceux qui en sont les agents de les résoudre.Il faut nous débarrasser des timides,des tièdes,des évasifs,insupportable « gent parliere »qui encombre les rubriques,les ondes ,les écrans pour noyer les poissons que nous sommes.Il faut oser penser ce que l’on pense,n’en déplaise aux hypocrites,et s’il faut le gueuler,nous gueulerons!

.Dupond1

Il se droitise légérement sans l’avouer …. un mec qui a de la réplique face aux journalopes hypocrites et vicieux. Avec Zemmour, ils tiennent la dragée haute à ces moralistes de la pensée unique.

patphil

il ne se droitise pas, c’est le reste de la gauche qui a déserté, il reste proudhonien
zemmour se dit marxiste parfois
la pensée unique ne peut qu’apporter des réponses similaires d’hommes honnêtes

Patapon

En étoffant sa pensée,,Onfray se permet d’échapper à toutes les catégories,a toutes les chapelles.Iconoclaste au pays des vaches sacrées intellectuelles.Onfray,le penseur dynamiteur…Grabuge!